Championnat de France Jeunes 2017

Les jeunes Tours infernales à Belfort du 16 au 23 avril 2017

Le club des Tours infernales compte plusieurs représentants à Belfort.


Après Pau en 2015 et Gonfreville en 2016, Hugo s'est qualifié pour la 3ème année consécutive dans cette compétition réunissant l'élite nationale. Elise honore sa première qualification.

Maxence et Lothaire complètent le groupe en participant à l'open A. 

 

Hugo (1611) porte le élo n°86 de la catégorie minimes (111 participants). Le tournoi est relevé puisque près d'un quart de l'effectif est classé à plus de 2000.

 

Dans la catégorie pupillettes (87 participantes), la tâche s'annonce difficile pour Elise (1100). Pour sa première participation, elle va tenter de faire bonne figure.

 

L'open A réuni 216 participants. Nos deux Tours infernales, Maxence (1340) et Lothaire (1290) font partie de la première moitié du tableau puisqu'ils se classent respectivement au départ n°79 et n°94.

 

Ronde 1 :

Hugo joue avec les noirs contre D. Baroyan (1964). Dans une Slave, Hugo commet une imprécision dont va bien profiter son adversaire. N'ayant aucun contre-jeu, il se retrouve étouffé dans camp et finit par perdre logiquement.

 

Face à J. Rybak (1280), Elise cède une pièce dans l'ouverture, puis une deuxième en milieu de jeu. Elle perd ensuite la dame et la partie est pliée.

 

Maxence joue avec les noirs contre A. Madi (1080). Dès le début de la partie, il prend un pion et le garde jusqu'à la finale. Il finit par s'imposer dans une finale de pions complexe.

 

Lothaire joue contre S. Tabak (1053). La partie est égale jusqu'a la fin. La finale est nulle jusqu'à ce que l'adversaire perde un pion. Cette fois, Lothaire est gagnant mais il saute sur un cadeau empoisonné sans réfléchir (don d'une tour) et l'adversaire se retrouve en situation de pat. Dommage !

 

 

Ronde 2 :

Hugo dispose des blancs face à C. Saucourt (1811). Dans l'ouverture Italienne, il explose son adversaire mais ne joue pas le meilleur coup ensuite qui aurait permis de capturer la dame. Il profite seulement du gain d'une qualité pour un pion. Par la suite, il gagne encore un pion et maîtrise complètement la situation. Il s'impose et réalise une bonne performance !

 

Élise joue contre une S. Lordier (1220). Elle cède un cavalier en début de partie. Puis, elle perd des pions. Elle ne joue pas les coups au bon moment. Elle abandonne. Elle devra être plus rigoureuse en début de partie pour garder toutes ses chances.

 

Maxence joue avec les blancs contre M. Roger Silan (1634), l'occasion de réaliser une bonne performance... La partie débute correctement. Maxence cède un pion mais coince la pièce trop gourmande. Faisant preuve de rigueur, il conserve l'avantage matériel jusqu'à la fin. Pour conclure, il parvient à planter une fourchette forçant l'abandon.

 

Lothaire joue contre un Y. Tabary (1101). Il n'est pas dans la partie. Très vite, il perd un fou. Puis, il se prend une enfilade Dame-Roi. Bataillant, il arrive tout de même à reprendre trois pièces. Il garde quelques espoirs en abordant une finale Tour + 2 cavaliers contre Dame + Tour. Après plusieurs rebondissements, Lothaire finit par céder.

 

 

Ronde 3 :

Hugo a les noirs dans une partie où son adversaire, L. Mansouri (1871), se montre très offensif. Néanmoins, celui-ci se montre trop gourmand sur un pion et se fait enfermer sa dame. La puissante pièce est échangée contre une tour et un cavalier. La partie connaît plusieurs rebondissements. Hugo se relâche et perd une pièce. Ensuite, il gagne une qualité sur un coup tactique. Il lance ses dernières chances sur un pion passé... qui parvient à la promotion. L'adversaire rend les armes peu après.

 

Elise joue avec les noirs contre V. Tokplo (1167). Avec trop d'imprécisions, elle perd deux pions. Les pertes matérielles s'enchaînent et la différence est trop importante pour revenir. Elle s'incline logiquement.

 

Maxence joue à la table 15 avec les noirs contre N. Sesia (1727). Préparé à une partie difficile, il s'accroche pour tenter d'obtenir un bon résultat. La situation reste égale pendant longtemps. Ce n'est qu'en finale que les choses se gâtent. Maxence est obligé de céder un cavalier sur un pion. La dernière tentative de combinaison ne change rien à l'issue de la partie. Première défaite après une belle bataille !

 

Lothaire joue avec les blancs contre L. Gravier (1010). Dans la suffisance, il se contente de collecter les pions pour atteindre une finale largement gagnante. Lothaire marque son premier point.


 

Ronde 4 :

Hugo (1611) est opposé à R Tahay (1971) qui pointe à la 20ème place du classement. La Sicilienne avec roques opposés est réputée animée et pourtant la situation est stable. Sur une imprécision, Hugo se trouve déstabilisé. Embrouillé, il finit par perdre sa dame sur une bourde tactique.

 

A la dernière table face à E Sudomir (1011), Elise reste fidèle à ses habitudes. Elle perd ses pièces les unes après les autres et finit par se faire mater.

 

Maxence a les blancs contre C Giaufer-Saubert (1616). Il parvient à gagner un pion. De nombreuses pièces sont échangées et il prend nettement l'ascendant en capturant un deuxième pion. La finale est gagnante (Fou + 7 pions contre Fou + 5 pions) mais Maxence n'arrive pas à conclure. Finalement, il partage le point. C'est une bonne performance au élo mais le résultat est un peu décevant compte tenu qu'il a pratiquement maîtrisé la partie de bout en bout.

 

Lothaire joue avec les noirs contre K Tritsch (1057). Il gagne un pion dès l'ouverture et conserve son avance matériel jusqu'à ce qu'il craque en perdant plusieurs de ses pions pour se faire mater peu après.



Ronde 5 :

Face à Youri Aubry (1817), Hugo joue des coups imprécis dès l'ouverture. Il se retrouve dans une position complexe où il est enfermé dans son camp sans contre-jeu. La position finit par cèder. Hugo perd une qualité, puis une pièce. Aucun retour n'est possible.

 

Opposée à Corentine Pierrot (1099), Elise joue les bons coups théoriques dans l'ouverture. Néanmoins, elle finit par lâcher une pièce et sa position se dégrade de plus en plus. Ca ne veut pas passer pour élise. La persévérance finira par payer.

 

Avec les noirs face à Théo Burgunder (1801), Maxence joue une ouverture inconnue pour lui mais s'en sort très bien. L'équilibre matériel est respecté. Toute la partie est centrée sur le pion d passé de l'adversaire. Après quelques échanges, Maxence gagne un pion. L'adversaire réagit très vite en reprenant un pion lui aussi. L'égalité matérielle persiste mais Maxence est mieux positionnellement. Malgré cet avantage, il doit partager le point à la suite d'un échec perpétuel. Encore un bon résultat !

 

Petit moment insolite pour Lothaire qui devait jouer avec les blancs contre Grégoire Jasmin (1120). Son adversaire ne voulant pas jouer avec les noirs, Lothaire accepta de changer, lui-même ayant une préférence pour cette couleur ! Bien qu'il n'ait pas l'avantage de jouer le premier, Lothaire gagne une qualité et la garde jusqu'à la finale. Là, Lothaire ne joue pas les meilleurs coups mais son adversaire non plus. La fin de la partie est à l'image de l'introduction : Lothaire mène un pion à la promotion sur échec et son adversaire abandonne en croyant au mat !

 


Ronde 6 : Journée noire pour les Tours !!

Avec les blancs, Hugo joue une sicilienne contre Gibran Muhajiz (1832). L'ouverture se passe bien mais l'adversaire est mieux avec ses deux pions centraux. Cette force au centre, Hugo en vient à bout en récupérant les deux pions gratuitement. La partie se poursuit et il prend nettement l'ascendant. Dans son dernier souffle, l'adversaire tente une menace de mat. Et contre toute attente, Hugo ne la voit pas !!! Une défaite pleine de regrets. 

 

Élise se sort bien de l'ouverture face à Léa Naville (1099) mais malgré tout elle perd trois pions. C'est énorme. Elle se retrouve dans une finale tour+fou avec son handicap de 3 pions. Elle finit par céder.

 

Contre Christophe Charbonnel (1731), Maxence joue une sicilienne où il échange les dames très rapidement, trop rapidement. Cela lui inflige un désavantage positionnel. La situation s'aggrave à cause d'une double menace de fourchette. Même s'il ne perd rien, sa position est horrible. Finalement, il doit perdre du matériel pour ne pas se faire mater. Du coup, il abandonne. 

 

Lothaire joue une Espagnole contre BJ Eck (1206). Il gagne un pion qu'il reperd très vite suite à des échanges. Malgré l'égalité matérielle, sa position se dégrade. Par la suite, il perd un cavalier et le point est cédé.


 

Ronde 7 :

Une fois de plus, Hugo est opposé à un joueur auquel il rend plus de 200 points élo. Il joue avec les blancs contre Romain Lahaderne (1873). Cette fois encore, il obtient un net avantage matériel : il échange tour et cavalier contre la dame adverse. Cependant, la décision est loin d'être faite et la partie se poursuit sans qu'il puisse trouver la faille. Par la suite, Hugo perd un pion. Après quelques échanges de pièces, les joueurs abordent une finale compliquée. Finalement, suite au don d'un pion, Hugo obtient la nulle par échec perpétuel.

 

On attendait le premier point d'Elise qui jouait avec les blancs face à Manon Lequeux (1099), l'autre pupillette qui avait perdu toutes ses parties. Une fois de plus, Élise se sort bien de l'ouverture mais finit malheureusement par céder une pièce. Elle joue avec cette infériorité matérielle jusqu'à la fin. Elle abandonne ce point crucial qui aurait débloqué son compteur. 

 

Maxence joue avec les noirs contre Charles Fenoll (1196). La partie s'engage dans une Italienne avec c3 où Maxence est retranché dans son camp. Malgré la mauvaise position, il arrive à échanger une tour contre deux pièces mineures. Malgré tout, Maxence subit et la partie bascule car il est obligé de céder sa dame contre une tour. La finale est nettement en faveur de son adversaire qui dispose de Dame + 1 pion contre Cavalier + Fou + 2 pions. 

Maxence perd un des pions mais pousse l'autre à la promotion ! L'adversaire est forcé d'échanger sa dame contre la nouvelle venue. La finale a basculé. L'adversaire n'a plus qu'un pion que Maxence parvient à capturer. Il doit gérer la fameuse finale technique Cavalier + Fou. Par chance, le roi adversaire est déjà dans le coin de la couleur du fou et Maxence  à su en profiter pour aller jusqu'au mat. Bravo !!


Lothaire dispose des blancs contre Thibaut Desert (1137). Le début de la partie est bien négocié de part et d'autre. Dans le milieu de jeu, Lothaire procède à un échange de pion qui lui permet d'aller dans le camp adverse avec sa dame. La pièce toute puissante fait des ravages. Il gagne un cavalier puis une tour. L'adversaire abandonne peu après face à une menace de mat imparable.



Ronde 8 :

Avec les noirs face à Adrien Pierquin (1532), Hugo joue une Slave. Dans le milieu de la partie, il perd une pièce. Il tente ensuite de la récupérer en jouant sur un clouage mais rien n'y fait. Après quelques échanges, le déficit matériel est toujours là mais hugo a des pions liés sur l'aile-dame. Face à cette menace relativement surestimée, l'adversaire propose nulle.

 

Face à Lou Nizio Ferreira (1099), Élise réussit à maintenir l'équilibre pendant toute la partie. A l'entrée en finale, son adversaire lui propose de partager le point. Le compteur se débloque en fin de tournoi. 

 

Maxence joue avec les blancs contre Constant Rohiler (1495). Il négocie mal l'ouverture. Sa position se dégrade vite et irrémédiablement. Sur la perte d'une tour, il abandonne.


Face à
Yanis Beaurain (1160), Lothaire engage bien sa partie et finit par gagner un cavalier. Malheureusement, son adversaire arrive à récupérer une tour et compte même ensuite une tour d'avance. La partie se termine peu après. 



Ronde 9 :

Malgré qu'il joue avec les blancs contre Aurélien Niepceron (1808), Hugo se fait doucement écrasé. Sa position se dégrade à chaque coup. Il finit par perdre une pièce et se fait mater en 18 coups. 

 

Dans son sprint final, Élise marque le point face à Jeanne Morel (1018). Dans la conclusion de la partie, elle menace un mat en un coup et l'adversaire abandonne en pensant qu'il n'y a pas de solution. 

 

Face à Gaële Le Boulicaut (1179), Maxence déroule. Il capture les pièces adverses les unes après les autres et mène un pion à la promotion. Une partie complètement déséquilibrée facilement gagnée !

 

Lothaire dispose des blancs contre Thibaut Antoine (1130). Il joue une partie intéressante où chaque joueur a du jeu. Malheureusement, il perd une tour et n'arrive pas à rattraper le retard matériel. Lothaire finit sur une défaite.


Grille de résultats minimes

Grille de résultats pupillettes

Grille de l'open A


Hugo totalise 3 points et se classe 95eme sur 111. Son parcours l'a placé face une opposition relevée. Il a fait illusion en montrant de bonnes dispositions face à des adversaires mieux classés. En laissant échapper quelques points, il obtient une performance à 1711. Il devrait gagner tout de même 41 points fide.


Élise marque 1,5 point pris dans les deux dernières parties. Elle prend la 85eme place du classement sur 86 joueuses. On attendait un peu mieux pour cette 1ère participation. 

 

Maxence réalise un bon tournoi. Avec 5 points, il occupe la 64eme place sur 216. Il obtient une performance à 1529. Il devrait gagner 92 points élo.

 

Lothaire conclut son tournoi sur le score de 3,5 points et prend la 161eme place sur 216. Il a joué 6 joueurs classés fide mais n'obtient que 1,5 points et une perf à 926 face à ces joueurs


Félicitations à nos jeunes Tours infernales qui ont bien représenté notre club à Belfort !!

IMG_1047.jpg
Cherchez Charlie... euh, Maxence !!!
Maxence.jpg
Hugo 2017.jpg
Lothaire.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com