Présentation - octobre 2012

Il faut tout d'abord différencier l'assainissement collectif (ou « tout à l'égout ») qui est géré par la collectivité (à St Martin de Seignanx, c'est la commune), et l'assainissement non collectif (ou individuel, c'est à dire appartenant au particulier).

 

 


 

Assainissement collectif :

 

La station d'épuration qui traite les eaux usées provenant du Bourg et du quartier neuf de St Martin de Seignanx date de 1972 et a été agrandie en 1998-2000.

Elle est actuellement conçue pour accueillir un volume d'eau usée d'une équivalence de 3500 équivalents-habitants (on compte ici les habitants, mais également les administrations, les écoles, les cantines, les commerces, et tout autre consommateur d'eau sur la commune).

 

Cette station est aujourd'hui sous-dimensionnée et il est donc nécessaire d'augmenter une nouvelle fois sa capacité.

 

Le problème est que le ruisseau dans lequel se déverse aujourd'hui les eaux traitées par la station d'épuration n'a pas un débit suffisant pour accepter ce rejet.

C'est la raison pour laquelle une étude sur divers scénarios (trois) a été réalisée pendant 1 an et que la décision (assistée d’un jury technique) a été prise par la commune de construire une station d'épuration ayant une capacité plus importante (7500 équivalent-habitants) sur un terrain de 7000 m² situé de l'autre côté de la RD 817 (ancienne RN 117) chez Monsieur MAYS (voir carte). Le rejet des eaux traitées sera ensuite dirigé vers l'Adour via une canalisation.


Le début des travaux est prévu aux alentours de début 2012 et ils devraient s'achever vers fin 2013 (ce sont des prévisions).

 


 

D'autres travaux importants sont également prévus :

Ils concernent notamment la mise en réseau séparatif d'une partie du réseau d'assainissement collectif (séparation des eaux pluviales et des eaux usées, donc 2 canalisations au lieu d'une) afin de désengorger la future station. Elle ne recevra donc plus autant d'eaux pluviales (qui ne nécessitent pas de traitement particulier avant leur rejet dans le milieu naturel).

Des nouvelles canalisations d'assainissement collectif seront également mises en place afin de desservir de nouvelles zones d'habitation.

 

De plus, un bassin tampon (destiné à capter une partie des eaux usées lors de forts épisodes pluvieux pour les rediriger ensuite à petites doses vers la station d'épuration) sera réalisé à l'emplacement de la station d'épuration existante à partir des ouvrages existants sur le site.

Ces différents travaux vont être financés en partie par une hausse du prix de la part assainissement de l'eau de 20,4 % pour une consommation de 120 m3.


Cela donne une augmentation de 3,6 % du prix de l'eau (potable + assainie) sans compter les augmentations des taxes de l'Agence de l'Eau (+ 13;5 %), soit au final une augmentation globale de 4,8 % représentant 21 euros TTC pour 120 m3 consommés (pour les usagers reliés au réseau d'assainissement collectif).


Il est à noter que selon la commune, le tarif de l'assainissement (donc uniquement pour les usagers reliés au réseau d'assainissement collectif) devrait par la suite augmenter régulièrement de 3 % par an (à ajuster selon les coûts réels des travaux engagés).


ce site a été créé sur www.quomodo.com