Rapport Moral 2014-2015

Rapport Moral Année 2014 - 2015


Tout au long de cette nouvelle année, nous avons conforté notre action et poursuivi nos objectifs :

- Maintien d' un dialogue constructif avec les élus locaux dans l’analyse critique des projets conduits sur le canton;

- Information des citoyens sur nos démarches, nos actions et nos résultats ;

- Élargissement de notre champ d’action en impliquant un plus grand nombre de citoyens de toutes les communes du canton;

- Mieux nous faire connaître des médias locaux et de l’ensemble de la population.


L'engagement des membres de notre bureau et de notre Conseil d’Administration nous ont permis (à l’échelle modeste de nos capacités), de rendre certains dossiers plus digestes, d’obtenir davantage de démocratie participative, des résultats et une reconnaissance de notre action.


Lors de l’AG de juin 2015, nous avons confirmé les nouveaux membres du CA ; Hélène Barrois, Jérôme Barrois, Martine Bleno-Mignot, Patrick Bleno, Jean-Louis Chenard, Magali Chevallier, Sébastien Dehlinger, Bernard Girel, Patrick Leboeuf, Gérard Savary, Arnaud Thomas des Chesnes, Florence Bilhere.


De plus et en raison de notre étendu géographique, nous avons renforcé nos présences dans chaque quartier en nommant des référents de quartier.



ONDRES


Les « Allées Shopping » .L’association a rédigé un mémoire d’observations lors de l’enquête publique. Le Commissaire enquêteur a donné un avis favorable assorti de deux réserves (étude acoustique, comité de suivi). L’inquiétude des riverains et des habitants de ce quartier est alimentée par les conditions d’absorption des flux de circulation générés par les visiteurs dont les chiffres sont d’ailleurs très variables: 3 000 places de parking, 9 millions de visiteurs attendus ??…..De même des cheminements doux ne sont pas prévus ou ne le sont que partiellement. L’Association a participé aux réunions publiques, formulé des remarques et fait des propositions d’amélioration des projets.


Les projets commerciaux se développant très rapidement ( Ikea, Atlanti Sud, BAB, Allées Shopping), nous nous demandons si tout ceci correspond à des besoins réels ou des bulles commerciales.


Travaux de voirie sur les chemins de Claous-Beyres-RD 26 et en direction du pôle commercial : L’Association a fait des observations lors de l’enquête publique. Il manque en effet cruellement un schéma directeur de voirie permettant de lever l’ambiguïté sur le projet de contournement d’Ondres. L’attention a également été attirée sur le dimensionnement des bassins de rétention des eaux de ruissellement. Nous avons en particulier insisté sur : L'absence d'une réelle concertation en amont de ce projet surtout pour tous les riverains, les difficultés d'accès au dossier (sur papier uniquement & aux heures de bureau), mais surtout, une incohérence complète entre les 10 000 véhicules/jours prévus à la sortie du nouveau barreau ( 2 fois 2 voies) et les prévisions des véhicules/jours à 20 ans sur le chemin de Claous 620 (contre 563 actuellement, dont 3,85% PL) et sur la route de Beyres, 770 véhicules jours (contre 1466 dont 3,1% PL).


La ZAC des « Trois Fontaines ». Ce projet prévoit la création de 500 logements au moins. Nos observations ont porté sur l’excessive concentration de ces logements et notamment des logements sociaux implantés dans la ZAC.

Par ailleurs, l’afflux de nouveaux habitants va générer un accroissement très important de la circulation des véhicules alors même que la voirie n’a pas été préalablement dimensionnée à cet effet et alors que les acquisitions de terrains sont en voie d’être finalisées. Choix du concessionnaire (SATEL ?) en cours et à suivre.

Nous avons suivi de près les conclusions de l'enquête publique, relevant les problèmes potentiel de trop forte imperméabilisation des sols.



Nous avons aussi étudié le projet dit « Plan Plage » et relevé les incohérences concernant le positionnement du trait de côte.




TARNOS


L'amélioration de la sécurité de la D181 a été suivi de très près et de nombreux points mis en avant par l'association (différentes incohérences quant aux panneaux de circulation, la vitesse excessive et la dangerosité qui en découle) ont permis d‘améliorer la sécurité sur cet axe très fréquenté (signalisation verticale et au sol, feux, harmonisation des vitesses autorisées, contrôles de police des transports dangereux…).

Notre demande a porté surtout sur une prise en compte du caractère de plus en plus urbain de cette voie, de sa dangerosité et la mise à l’étude de zones de quartiers, seule possibilité d'essayer de faire ralentir la vitesse.


Le dossier de projet d’autoroute ferroviaire était contesté par l’Association. Il est tombé de lui-même avec le retrait de l’État.



SAINT MARTIN DE SEIGNANX


Pôle de Souspesse et parc d’activité du Seignanx. Les bâtiments se multiplient sur la zone et les Riverains veillent à l’application réelle de la Charte Environnementale signée par tous les partenaires.

Les discussions sont parfois serrées mais les choses progressent. Notre participation au comité de suivi de la Charte Environnementale de la zone artisanale de Souspesse ( St Martin de Seignanx) nous a permis d'appuyer pour une mise en place plus concrète des différents éléments mis en avant dans la Charte.


Route de Northon : Nous avons suivi l'état d'avancement des programmations de début des travaux d’élargissement.


RD 74 : Aménagement et création d’une véloroute et voie verte. Une fois de plus la discussion fut animée.

L’Association - qui fait partie du Comité de Pilotage depuis plus de trois ans - a toujours approuvé les trois objectifs principaux recherchés : sécuriser la circulation sur la RD74, établir une liaison EuroVélo N°3 (Véloroute et Voie Verte), valoriser les Barthes de la rive droite de l’Adour sur 10 km environ.

Mais, en réunions publiques comme en réunions de travail, de vive voix comme par courrier (voir Enquête Publique) nous avons toujours dit et écrit que nous n’approuvions pas le projet tel que décidé par le Conseil Général des Landes : Une véloroute voie verte construite en zone rouge du Plan de Prévention Risque Inondation, empiétant sur le pied d’une digue fragile et vitale pour les Barthes, le long d’une route largement fréquentée et dangereuse (objectif en réduire la vitesse !), sans protections sérieuses pour ceux qui l’emprunteront, une vue sur l’Adour cachée à plus de 80%, plus proche d’une piste cyclable que d’un chemin de promenade, avec aucune valorisation des Barthes en perspective, une Étude d’Impact, légale il est vrai, mais sans aucun intérêt, en lieu et place d’une Étude de Danger bien plus pertinente.

Au Conseiller Général du Seignanx, comme lors de l’Enquête Publique, comme par courrier au préfet des Landes, nous avons proposé un plan d’action dont personne n’a tenu compte : Séparer projet de sécurisation de la RD 74 du projet de Véloroute et Voie Verte, rétrécir la RD 74 en installant régulièrement des refuges pour les croisements, faire une véloroute à partir du chemin communal situé au pied du Sequé (existant déjà), faire des voies vertes dans les Barthes à partir des chemins ruraux existants mais non entretenus. Toutes propositions qui, subrepticement, commencent à percoler dans les esprits locaux ! Jamais trop tard.


A 63 : 2 sujets principaux ont été discutés avec les ASF : les protections phoniques sur les zones d’Ondres et de Saint Martin de Seignanx et le dimensionnement des bassins de rétention. Sur le premier point l’Association a obtenu largement satisfaction puisque suite à nos pressions les ASF sont allés au-delà de leurs obligations légales. Sur le second point les discussions avancent.


Sur un autre plan, l’Association milite pour convaincre les élus locaux d’étudier le projet consistant à utiliser l’A63 comme « rocade locale » pour les usagers qui l’empruntent régulièrement pour leur travail avec un tarif réduit pour les riverains et résidents. L'idée est de mettre en place une nouvelle entrée/sortie entre Ondres et Labenne pour que l'A63 devienne véritable l'axe structurant de notre zone et réponde en cela au développement démographique et économique de notre secteur.


Déplacements alternatifs : Concernant les déplacements alternatifs à la voiture, nous avons noté avec satisfaction l'augmentation de la cadence (2 nouveaux horaires) et 2 nouveaux arrêts des bus RDTL en direction de Bayonne.


LGV : l’Association reste très opposée à ce projet.

Le très critique rapport de la Cour des Comptes «LA GRANDE VITESSE FERROVIAIRE : un modèle porté au-delà de sa pertinence» a conforté notre position. Nous avons remis à Alain Rousset - en compagnie du CADE- une copie de ce rapport. A l'occasion des élections départementales, nous avons participé à la collecte des positions des candidats : Seuls Europe Écologie les Verts et l'Union de la Droite se sont clairement positionnés contre.

Nous avons aussi participé aux 2 enquêtes publiques et donné notre avis négatif sur ce projet. tout comme l’avis défavorable de l’enquête publique et mis en ligne les conclusions et avis de la commission d'enquête concernant le GPSO/LN (Bordeaux/Toulouse et Bordeaux/Dax) sont disponibles sur notre site.


Malgré cet AVIS DEFAVORABLE, les grands élus, seuls contre tous, continuent d'essayer de faire pression sur le gouvernement. Nous devons continuer de soutenir le CADE. Nous devons continuer de protester pour faire annuler COMPLETEMENT ce projet. Il en va de la qualité de vie, de la réussite économique de personnes, de sociétés pour lesquelles l'emprise des lignes nouvelles et les incertitudes d'arrêt définitif des projets sont des épées de Damoclès.


Agrément régional environnemental. : l'association remplit toutes les conditions pour être agréée, sous réserve de quelques mises au point administratives (règlement intérieur notamment) et nous avons mis en place les modifications nécessaires.


Développement de la Démocratie Participative, Communication avec les élus, les décideurs et diffusion plus large des informations : des progrès notables ont été enregistrés, notamment à Saint-Martin de Seignanx (concertation, groupes de pilotage, information numérisée à la demande, communication de dossiers…).

Les efforts seront poursuivis dans ce domaine.


Plusieurs élus du canton nous ont fait l’honneur de participer à notre AG : Messieurs les maires de St Martin de Seignanx, de St Barthelemy, les adjoints des mairies de Tarnos, Mr Alain Perret, Mme Virginie Deflandre Faure, de St Martin de Seignanx Messieurs Francis Géraudie, Jacques Girault, de St Laurent de Gosse.


En septembre 2014, pour la 1er fois, et suite à nos nombreuses relances, nous avons enfin pu participer au Forum des Associations de Saint Martin de Seignanx. Inciter les habitants du Seignanx à mieux connaître les dossiers en cours, à participer à l'évolution du Seignanx sont des objectifs forts de notre association.

En étant sur place, nous avons pu présenter notre action à de nombreuses personnes qui ne la connaissaient pas. Cela est d'autant plus important alors même que la neutralité politique qui doit être la source de la démocratie participative risque d'être galvaudée, voire dénaturée.


L'organisation de notre AG nous a demandé beaucoup de travail, comme d'habitude. Nous remercions tous les bénévoles qui ont participé à cette réunion que nous avons, comme les années précédentes, placée sous le signe de la convivialité et de l'échange.

Je remercie tous les membres de l'association et plus particulièrement les membres du bureau et du CA pour leur participation dans nos actions, l'étude des dossiers et les efforts déployés lors de notre AG.


St Martin de Seignanx –

Juin 2015

Florence Bilhere - Présidente

ce site a été créé sur www.quomodo.com