L'Amorce

L'amorce
 
LES COULEURS ET LES MOIS
 
Noir : janvier et début février
Rouge : fin février et mars
Brun : avril, mai et juin
Jaune : juillet
Blanc : août et début septembre
Brun : fin septembre et octobre
Rouge : novembre et début décembre
Noir : fin décembre
 
LES COULEURS ET LES ESPECES
 
Noir : gardons en eau claire
Rouge : gardons en eau machée
Brun : gardons
Jaune : brèmes et carpe
Blanc : carpes
 
LES FARINES ET LES COULEURS
 
Arachide grillé : brun
Arachide grasse : brun clair à brun
Biscuit : brun clair à jaune
Chapelure blonde : brun claire
Chapelure rousse : brun sombre
Chènevis : gris verdâtre
Coriandre : brun verdâtre
Epicéine : jaune à noir
Gaude de maïs : beige
Jaune de hollande : jaune
Tourteau de maïs : jaune à brun
 

• LA CHAPELURE BLONDE est capable d'entrer dans tous les mélanges de fond ou de surface, que ce soit pour la friture ou pour les beaux poissons. A peine humectée, elle est peu collante; plus mouillée, elle peut devenir une pâte capable de retenir des asticots et prendre la forme de boulettes légères. Elle constitue un produit de base facile à préparer et d'un prix de revient relativement modeste.
 
• LA CHAPELURE ROUSSE, peut exister sous forme de deux produits: l'un contient une forte proportion de croûte; l'autre, plus répandu, est obtenu après avoir fait légèrement griller le pain avant de le broyer. Cette chapelure est beaucoup plus légère, ce qui la destine tout naturellement aux pêches de surface ou de rappel à action rapide.
 
• LE BISCUIT gras - fin ou plus grossier - contient du sucre mais aussi des graisses (végétales ou animales), qui font qu'il se délite rapidement au contact de l'eau. Il vaut donc mieux l'employer pour rechercher de beaux cyprins (brèmes, tanches, carpes...). Le biscuit gras n'est pas très collant. Pourcentage du mélange qu'on peut consacrer au biscuit gras: de 10 à 20%.
 
• L'ARACHIDE GRILLE ne contient qu'un faible pourcentage d'huile, et son pouvoir collant est peu important. La farine d'arachide grillée se reconnaît à sa belle couleur brune. Tous les poissons l'aiment, notamment le gardon, la petite brème, la tanche et le goujon. Pourcentage du mélange qu'on peut lui consacrer: de 10 à 20%.
 
• LA GAUDE DE MAÏS, reconnaissable à son odeur de grillé très agréable, est très efficace dans les amorces d'étang et de surface, car elle provoque un nuage tenace. Sa couleur beige - plus ou moins foncée suivant la cuisson - lui permet d'entrer dans toutes les compositions. Les brèmes semblent particulièrement sensibles à la gaude de maïs. A intégrer dans une amorce de fond ou de surface à concurrence de 10 à 20%.

• LE TOURTEAU DE GERME DE MAÏS attire les gros poissons de fond, et surtout les brèmes. Cependant, tous les autres poissons en raffolent, notamment les gros gardons, la tanche et le poisson-chat. Le tourteau fin ou gros s'emploie le plus souvent ébouillanté. Pour cela, il suffit de le recouvrir, juste avant la partie de pêche, d'eau chaude ou tiède. Après vingt à trente minutes, le tourteau se présente alors soit sous l'aspect d'un "lai" (lorsqu'il est fin), soit sous celui d'une pâtée à l'odeur fort agréable. Dans les deux cas, il est ajouté au reste de l'amorce sèche. Pourcentage du mélange qu'on peut consacrer au tourteau: 10 à 30%.
 
• LE JAUNE DE HOLLANDE, peu nourrissant, il intéresse tous les beaux poissons de fond, notamment le très gros gardons, la brème et la tanche. Pourcentage du mélange qu'on peut lui consacrer: de 10 à 20%.
 
• LA CORIANDRE MOULUE entre également dans de nombreuses recettes d'amorces. La coriandre a la réputation d'attirer et de retenir le gardon. Cependant, cette farine est aussi prisée des autres cyprins. Elle est très efficace dans les mélanges destinés aux eaux calmes (étangs, darses, fouilles, ballastières et canaux). Pourcentage du mélange qu'on peut consacrer au jaune de hollande: de 10 à 15%.
 
• L'EPICEINE est vite devenue une farine indispensable pour les amorces de fond destinées aux gardons. Cette farine sert à agglomérer les produits d'une amorce, tout en lui donnant une belle couleur marron foncé. Pourcentage du mélange qu'on peut lui consacrer: de 10 à 15 %.
 
• LE PV1 est désormais une farine essentielle qui est destinée aux amorces de fond pour le beau poisson. C'est produit riche, à la fois sucré et collant. Sa couleur rousse est également un facteur à prendre en considération pour la confection des amorces à gardons. Très prisé des poissons, le pv1 peut entrer dans toutes les compositions d'amorces de fond, que ce soit pour l'étang, le canal ou la rivière. Pourcentage du mélange qu'on peut lui consacrer: entre 10 et 30%.
 
• L'ARACHIDE GRASSE, encore appelée cacahuète moulue, est un produit à la fois collant et particulièrement nourrissant. Sa teneur en huile est très importante. C'est une farine merveilleuse pour retenir et attirer les grosses brèmes. Les autres cyprins, notamment la carpe, en sont également friands. Pourcentage du mélange que vous pouvez lui consacrer: entre 10 et 20%.
 
• LE CHENEVIS MOULU a la réputation d'attirer les gros gardons. En fait, tous les cyprins sont sensibles aux effluves très gras du chènevis. Qu'il soit utilisé cru ou cuit, il fait travailler l'amorce et provoque des pétillements permanents. Pourcentage du mélange que vous pouvez lui consacrer: entre 10 et 20%.
 

Le Truc en plus.!
 

• Pour sélectionner les beaux poissons sur le fond, il est conseillé de surmouiller légèrement son amorce pour en ralentir le travail. Les particules d’amorce qui se dispersent dans la colonne d’eau attirent en effet de loin les poissons de taille plus modeste qui sont souvent les premiers arrivés sur le coup, ce qui retarde la venue des plus beaux poissons gênés par l’agitation ambiante. Surmouillées, les particules d’amorce restent bien en place, et l’amorce elle-même travaille de façon plus lente et plus durable.
“J’attache une grande importance aux additifs que j'utilise toute l’année.
Si ceux-ci sont efficaces à la belle saison sur des poissons actifs, ils excitent également les sens de ces derniers l’hiver, quand l’eau est froide et leur appétit réduit. Il est alors important de les stimuler pour déclencher le réflexe d’alimentation. Je les utilise dans l'amorce mais également pour préparer la terre (de Somme ou de rivière).
 
• Pour préparer correctement votre amorce, nous vous conseillons de respecter certaines règles importantes :
 
• 1- utiliser un récipient suffisamment large (une bassine de 40 litres est idéale) même pour de faibles quantités d’amorce
2- mouiller progressivement le mélange tout en brassant énergiquement
3- laisser reposer quelques minutes pour permettre aux particules de bien gonfler
4- tamiser le tout pour enlever les grumeaux et obtenir un mélange souple et homogène.
 

Si vous avez des questions, n'hésiter pas
demander...
ce site a été créé sur www.quomodo.com