Les cultures du monde

I NDE

Capitale : New Delhi.
Superficie : 3 287 590 km² (environ 6 fois la France).
Population : 1,27 milliard d’habitants 
Densité de population : 386 habitants/km² (largement trois fois plus qu'en France).
Espérance de vie : 66 ans.
Population urbaine : 32 % 
Taux d'alphabétisation : 74,04.
Monnaie : la roupie.
Langues : l'anglais et 22 langues officielles, dont le hindi, la plus commune ; les plus répandues en Inde du Sud : le tamoul, l'ourdou, le télougou, le marathi, le malayalam, le kannada...
Régime : démocratie parlementaire.
Principales religions (estimations) : hindous (80,5 %), musulmans (13,4 %), chrétiens (2,3 %), sikhs (1,9 %), bouddhistes (0,8 %), jaïns (0,4 %).

 

l 'inde

Histoire
L' inde est l'une des civilisations  les plus anciennes du monde.
  
L'inde est le seul pays avec un mélange de race aussi important et diversifié .Un pays envoûtant où les gens vivent ensemble de façon unie, malgré les différentes communautés et religions. L'Inde est un pays très diversifié culturellement. Les gens parlent des centaines de langues différentes (18 langues majeures, avec l'anglais et le hindi comme langues officielles). Mais la beauté se trouve dans le fait que malgré toutes les différences qu'il peut y avoir, les gens vivent en harmonie totale, tout en étant fiers et conscients de leurs cultures et traditions variées.
Dans un pays aussi hétérogène et complexe que l'Inde, il n'est pas étonnant de constater que les gens représentent la splendeur riche de leur passé, la culture, les traditions et valeurs, proportionnellement au nombre de régions différentes. Ils ont différentes manières, habitudes et cuisines, tout en étant toujours purement indien. Très riche dans le passé, l'Inde a été envahie par des armées, des commerçants et des migrants qui ont apporté avec eux leurs propres habitudes, croyances, pratiques et honneurs, enrichissant ainsi l'art de vivre indien.



 
La cuisine
La cuisine indienne n'est pas seulement très épicée, mais surtout très savoureuse et variée. La plupart des mets sont végétariens, c'est-à-dire sans viande, poisson ou œufs, mais on trouve aussi des plats à base de viande (sauf le bœuf) et poissons. Très variée en fonction des régions.

Les plats indiens sont toujours composés d'un aliment de base qui est soit le riz, soit le blé sous forme de pains variés : chapati, parantha, puri, naan, … Généralement, le daal (une préparation de lentilles) ne manque pour aucun repas, et si ce ne sont des lentilles, on préparera un plat à base de pois chiches ou haricots secs. On le mange mélangé avec du riz. Les légumes ne manqueront pas dans un repas classique. Epicées et cuisinées de différentes manières, on trouve des saveurs de curcuma, safran, gingembre, ail, noix de muscade, cardamome, graines de moutarde, anis, poivre et piments de toutes sortes.
La famille
Le nom de famille des Indous, par exemple, est basé sur sa caste, son origine ou le métier de la famille. L'homme est toujours le chef de famille et est responsable de toutes les décisions, malgré qu'il ne soit plus toujours le seul à travailler. Les parents sont respectés, et les valeurs qu'ils ont inculquées à leurs enfants sont visibles dans la manière dont les enfants leur témoignent respect et amour en public. Les enfants sont financièrement soutenus par leurs parents pendant toute la durée de leur éducation. Leur mariage est affaire de famille : les couples ne constituent, pour la plupart du temps, pas par amour, mais les mariages sont arrangés.
La constitution de ces familles se fait de façon très simple : quand un fils se marie, il ne quitte pas le foyer parental, et son épouse rejoint la famille. Il y a une hiérarchie très prononcée, dépendant de la place de chacun dans la fratrie. Petit à petit, les parents abandonnent leur autorité au profit des enfants, qui subviennent à leurs besoins quand ils vieillissent.

La mode

La façon de s'habiller en Inde est en grande partie influencé par le contexte et la culture du passé. Les Indous sont connus pour s'habiller et de s'orner de façon élégante, ce qui est vrai autant pour les femmes que pour les hommes. Avec le temps et les changements culturels, les femmes indiennes ont aussi changé leurs habitudes : ayant eu l'habitude de porter des robes traditionnelles et de se couvrir d'un voile, elles ont mûri et se sont adaptées aux circonstances.

La robe indienne traditionnelle pour les femmes est le sari. Pièce unique longue de 7 mètres, il peut être porté de beaucoup de façons différentes. Les robes indiennes existent en plusieurs beaux modèles, qui sont aussi portés par les femmes d'autres groupes nationaux. Le Salwar Kameez (ensemble constitué d'un "pantalon", d'une tunique et d'un foulard) est la deuxième tenue la plus portée par les femmes et gagne de plus en plus en popularité chez la jeune génération. Les femmes portent aussi des lehenga cholis (une jupe, chemise près du corps, et un foulard accordé),

 

Les hommes dans les villes portent généralement des chemises et des pantalons et vivent de façon moderne. Cependant, les hommes dans les villages sont toujours plus à l'aise dans des vêtements traditionnels comme les kurtas, lungis, dhotîs et pyjamas. La mode indienne inclut ainsi une vaste gamme de styles pour femmes, hommes et enfants..

 

Les bijoux


 
Les religions
L’Indeest et a toujours été, un des pays d'une grande tolérance religieuse.
L'Hindouisme est sûrement la religion la plus tolérante avec les autres, comme on peut le remarquer dans l'histoire de l'Inde depuis 2.500 ans : Il a coexisté avec le Zoroastrisme, les Sikhs, les musulmans, les chrétiens, les Bouddistes, les Jainistes ..
L’hindouisme est de loin la première religion du pays avec 80% de la population indienne. L’islam est la seconde religion avec 14% de la population indienne; l’Inde a la troisième plus grande population musulmane mondiale après l’Indonésie et le Pakistan. Les chrétiens représentent 2,3% de la population indienne; la communauté du Kerala est l’une des plus anciennes au monde (Chrétiens de saint Thomas). Le sikhisme est une religion propre à l’Inde et représente 2% de la population indienne; la majorité des sikhs habitent au Penjab. Le bouddhisme, qui avait disparu vers le XIIe siècle du fait de son assimilation progressive dans l’hindouisme et de la conquête musulmane de l’Inde, y renaît grâce en particulier à la conversion en masse de Dalits ou intouchables; le bouddhisme représente 1% de la population indienne. Le jaïnismeW est une religion propre à l’Inde qui représente 0,6% de la population indienne et dont la majorité des pratiquants habitent au Maharashtra. 
L'hindouisme
L’hindouisme est l’une des plus anciennes religions officielles que nous connaissions – ses textes sacrés remontent à 1400 à 1500 avant Jésus-Christ. Du fait qu’elle honore des millions de divinités, elle est aussi l’une des religions les plus variées et les plus complexes. Les hindous ont une grande diversité de croyances ou doctrines, et on les retrouve sous forme de différentes sectes. Bien qu’elle soit la troisième grande religion mondiale, l’hindouisme est pratiqué principalement en Inde et au Népal.
L’hindouisme, qui tire son nom du mot persan utilisé pour désigner une rivière, a vu le jour dans la vallée de la rivière Indus (en réalité un fleuve), qui fait partie des sept rivières sacrées de l’Inde
L'hindouisme anciennement appelé brahmanisme , l'hindouisme possède ses origines dans les religions des populations indo-europeennes entre en Inde au II millénaire avant J.C . IL est procéde par le védisme dont il reprend des éléments.L’hindouisme conserve la plupart des dieux du védisme, mais trois divinités prennent une place prépondérante dans la hiérarchie divine : Brahma le Créateur, Vishnu le Préservateur (garant du maintien de l’ordre universel) et Shiva le Destructeur. 
L’hindouisme est le plus souvent décrit comme une religion polythéiste, car il comprend toute une panoplie de divinités, souvent basées sur les besoins des gens ou sur les régions, et que l’adoration se fait presque toujours à l’aide de sculptures ou d’images.. Toute la vie d’un hindou orthodoxe est rythmée par de nombreux rites : les rites du matin commencent avant le lever du soleil par un nettoyage méticuleux du corps et des rites de purification mentale, ils se poursuivent le reste de la journée par la salutation au soleil, l’offrande (puja) domestique, les pujacollective dans les temples.
Les dinitées sont venérées  à la maison et ou au temple.  Pour les hindous, l’admiration des dinitées est plutôt individuelle que collective et inclut des offrandes personnelles aux divinités, des chants et la répétition des noms des divinités favorites.  De l’eau, des fruits, des fleurs et de l’encens sont offerts à ces divinités et l’on croit que les pèlerinages effectués vers certaines pierres, rivières, montagnes et temples sont surveillés de près par les divinités auxquelles ils sont destinés.
 
Bollywood
Le terme « Bollywood » est un mot combinant l’initiale du nom « Bombay » – ancien nom de la ville indienne appelée officiellement Mumbai et celui d’un autre symbole de l’industrie cinématographique, en l’occurrence américaine : « Hollywood ». Il ne désigne pas un lieu spécifique mais plutôt un genre cinématographique.
Bollywood est le nom donné à l’industrie cinématographique indienne basée à Mumbai (Bombay) et dont les films sont réalisés en hindî . Il s’agit de la composante la plus populaire du cinéma indien, le plus important au monde en nombre de films tournés.