Les cultures du monde
Nom officiel : République de Corée.
- Superficie : 99 274 km²
- Population : 49 039 986 habitants (estimation 2014). 
- Capitale : Séoul 
- Densité : 493 hab/km²
.Décalage horaire : +7 heures en été et +8 heures en hive
- Régime : démocratie parlementaire.
- Religions :  Bouddhiste 20.7 millions, Protestant 11.9 millions et Catholique : 2.6 millions
- Langues : le coréen est la langue officielle (basée sur l'alphabet hangul). L’anglais commence à être pratiqué, notamment chez les jeunes générations

 
On peut retenir quelques grandes étapes de l’histoire coréenne. L'unité de la péninsule se fait dès le VIIe siècle de notre ère sous l'influence du royaume Shilla unifié, qui régnera jusqu'en 935. C’est là l’un des foyers de la civilisation coréenne.
 

Retenons aussi la dynastie de Choson, d'abord parce que c'est cette dynastie qui va donner au pays son nom de "Pays du matin clair et frais", et cette dynastie va régner du XIVe au XXe siècle, donc sur une très longue période.

 
L'écriture
L'imprimerie est également introduite par les Chinois. Les Coréens vont importer, et utiliser dans leur pays les caractères chinois, les Han Zi, mais à partir de là sera créée une écriture originale, le hangul, plus simple que les caractères chinois : les formes, les ronds, les traits, les angles, les croisements, s'inspirent des motifs géométriques des portes des temples bouddhistes.C'est donc une longue période d'échanges et d'ambassades, avec cette influence chinoise qui est considérable.
C’est sur ce territoire de la Corée que sera livrée la première guerre de l'affrontement est-ouest liée à la guerre froide : en juin 1950, des troupes nord-coréennes soutenues par l'URSS lancent une offensive au sud du 38è parallèle, et vont jusqu'à Séoul. Les forces américaines, sous mandat des Nations unies, parviennent à repousser les troupes communistes en novembre de la même année. Puis la Chine entre en scène avec plus de 800 000 hommes, repousse à son tour les alliés, et reconquiert Séoul 
Ce va et vient s'interrompt en janvier 1953, sur la ligne du 38e parallèle. Le pays est dévasté, on compte près de 2,5 millions de victimes chez les militaires, entre 2 et 5 millions de morts parmi les civils. L'armistice est signée à Pan-Mun-Jom en juillet 1953, mais trois années de guerre acharnée n’ont modifié ni les frontières, ni même vraiment le rapport de force. Retour au «statu quo ante bellum», le pays reste coupé en deux par ce 38e parallèle. Et il l’est toujours aujourd’hui, en 2010 : dans la péninsule coréenne, la fin de la guerre froide n’a pas fait tomber le mur. Voilà donc le décor historique brièvement planté.
 

hello korea .

 
Chargement en cours
 

Corée du Sud , Aujourd'Hui

 

Aujourd'hui la Corée du Sud est comme étant l'inventeur  de la KPOP , le kimchi et le taekwondo mais elle beaucoup à nous apprendre .

I La cusine

L A Corée du Sud a sa propre cuisine très différente de la cuisine japonnaise et chinoise Le riz est l'aliment de base et un repas coréen typique se compose de riz, de soupe, d'eau de riz et de 8 à 20 plats d'accompagnement à base de légumes, de poisson, de volaille, d'oeuf, de fromage de soja et d'algues. Les soupes et les accompagnements coréens sont souvent très pimentés. Les plats typiques sont le kimchi (김치)(plat national coréen, condiment très pimenté à base de chou chinois en saumure ou de radis blanc avec navets, oignons, sel, poissons, châtaignes et poivrons rouges), les soupes (à base de boeuf, de porc, de queue de boeuf ou autres viandes, de poisson, de poulet et de chou, presque toutes pimentées), le pulgogi (boeuf mariné et grillé au barbecue), le Genghis Khan (fines tranches de boeuf et de légumes bouillies à table) et le sinsollo (viande, poisson, oeufs et légumes, châtaignes et pignons de pin, cuits sur un brasero posé sur la table)


k imchi

Le mode de vie coréen

En corée du sud le respect des ces ainés est tres important . Il y a toujours une hiérarchie à respecter : que ce soit dans le cercle familial, professionnel, scolaire ou même amical,en Corée du Sud, chacun a sa place et doit y rester. Pour les Sud-Coréen-(ne-s,) votre âge, votre statut et votre place dans la famille vont définir la façon dont on va s’adresser à vous et aussi la façon dont vous allez vous adresser aux autres. Et plus on est âgé, plus on doit vous respecter ! Un enfant apprend vite comment s’adresser à ses parents et aux anciens.

Les Sud-Coréen-ne-s se donnent donc volontiers de nombreux titres différents :Oppa ou hyung pour les grands frères, et Nuna ou Eonni pour les grandes sœurs par exemple. Vous pouvez aussi utiliser ces petits surnoms comme marques d’affection, pas besoin d’avoir forcément un lien de parenté ! 

 

Le plus vieux est souvent là pour « guider » le plus jeune. On peut souvent voir cet exemple à l’université mais aussi dans le milieu des entreprises où il existe même des titres pour se différencier : lesseonbae (senior) sont chargés de guider et de conseiller le mieux possible leshubae (Junior). 

  Les bonnes manières

 Cette hiérarchie n-Une petite inclination de la tête constitue la salutation traditionnelle (on ne se fait pas la bise comme en France). Une légère révérence indique le respect, mais ne doit pas être exagérée. Les Coréens habitués aux moeurs occidentales ajoutent à l'inclination de la tête une poignée de main. La main gauche peut alors soutenir ou reposer sous l'avant-bras droit pendant la poignée de main, en signe de respect (à savoir, les femmes serrent la main moins couramment que les hommes).e se trouve pas seulement dans le milieu du travail : elle se constate dans la vie de tous les jours.

-Avant d'entrer dans un foyer, les invités doivent retirer leurs chaussures. Alors que les meubles de style européen se rencontrent fréquemment, dans les foyers coréens traditionnels, les invités sont assis sur des coussins posés à même le sol, chauffé. Les hommes s'assoient en tailleur et les femmes en repliant leurs jambes sur le côté, derrière elles. L'invité reçoit la meilleure place ou la mieux chauffée.

-Des rafraîchissements sont généralement proposés et il est impoli de les refuser. Lors de son départ, l'hôte accompagne son invité jusqu'à la porte ou au dehors.

-Il n’est pas bon de rester sur le seuil de la porte, car cela fait venir les esprits


-On ne se sert pas soi-même de l’alcool. On sert les plus âgés et on attend d’être servi. Lorsqu’on vous sert, il faut tenir le verre à 2 mains. Il est également d’usage de tenir le verre de la main droite et de verser avec la main gauche quand on verse de l’alcool à un aîné.

 
Le spor t national
Le taekwondoest un art martial coréen d’envergure internationale et devenu un sport olympique depuis les J.O. de Sydney en 2000. Il consiste en une technique de défense et d’attaque sans arme, utilisant uniquement les mains et les pieds
Le Taekwondo est un art martial coréen.
Son nom signifie « la Voie (do) du pied (tae) et du poing (kwon) », avec pied et poing utilisés dans le sens de donner des coups de pied et de poing. Mais, contrairement à ce que l'on peut souvent lire, il ne s'agit pas de coréen, mais de sino-coréen : Taekwondo se trouve en fait être la lecture coréenne des idéogrammes chinois (hanja)
La kpop (korean pop)
K-pop est l'abréviation de korean pop, la pop coréenne en français  est un genre musical composé de hip-hop, d'électro, de pop, de rock, et de la musique R&B originaire de Corée du Sud. En plus de la musique, la K-pop est devenue une sous-culture populaire à travers l'Asie, résultant en un large intérêt dans la mode et du style des groupes coréens. Grâce à la présence de pages de fans sur Facebook, la disponibilité des musiques sur iTunes, les profils Twitter, et des clips vidéo sur YouTube, la capacité de la K-pop à toucher un plus large public, jusque-là inaccessible, est possible via l'Internet. LA kpop est un marché en plan expension dans le monde : en Europe , aux Etats-Unis

La KPOP est composée de différents groupes (Boysband ou Girlsband), ces artistes sont recrutés par une maison de production. A partir de ce moment là ce n’est plus de la rigolade !
Les artistes s’entraînent beaucoup pour nous donner le meilleur d’eux-même en apprenant l’art du chant, de la danse et de la comédie (sans parler des cours de langues et autres leçons spécifiques).
Les artistes s’entraînent beaucoup pour nous donner le meilleur d’eux-même.
Ils nous offrent leur voix magnifiques, des MV (clips coréens) très soignés (sur l’esthétisme, les tenues ect.) et leurs pas de dance à nous couper le souffle!
Et ils sont tous très beaux…le constaterez en regardant n’importe quel clip où le groupe présente une chorégraphie, celle-ci sera toujours très bien travaillée, le concept très recherché et l’esthétisme des tenues et du look des artistes très soigné. Au moment de se produire pour la 1ère fois sur scène, ils sont déjà à l’aise avec le feu des projecteurs et avec les bonnes manières pour parler à la presse ou lors d’une émission de télé

Chaque label a son style particulier et ses têtes d’affiche.

  • La SM a une esthétique plutôt mignonne ; son groupe le plus connu est les Super Junior (ou SuJu) mais elle produit aussi les Exo, les TVXQ, SHINee, F(x) et Girls Generation.
  • La YG est plus orientée hip-hop ; les Big Bang aux looks délicieusementnineties forment son groupe-phare mais on peut aussi citer les 2NE1, les Winner, Epik High, iKON et le duo AKMU.
  • Enfin, l’agence JYP, fondée aussi par un chanteur, est notamment connue pour les 2PM, les 2AM, les Wonder Girls et Miss A.

On peut aussi citer les agences Starship, Cube ou FNC… mais les trois leaders sont SM, YG et JYP.

 

2NE1 unique groupe féminin de la YG
BIG BANG célèbre groupe de la YG