Les Moucheurs des Coteaux Bordelais
Pour la pratique d'un mode de pêche éco-responsable

Comprendre la pratique du "No Kill"

Dans l’exercice de la pêche et plus particulièrement dans l’esprit de la pêche sportive la notion de « No Kill » est souvent présente. Capturer un poisson à la ligne et le remettre dans son élément en préservant toutes ses chances de survie implique néanmoins l’utilisation d’un matériel adapté ainsi qu’une gestuelle qui conditionne tant la durée du combat que le temps de manipulation du poisson.
 
 
 
 
 
 

Identifier les bonnes pratiques

 
 
Pratiquer avec un matériel adapté
L’utilisation d’un matériel adapté est essentielle pour pratiquer là pêche en «No Kill» dans des conditions optimales afin de préserver les chances de survie du poisson
  • J’utilise une épuisette à mailles non abrasives.
  • Je dispose d’une pince pour décrocher le poisson sans dommage (pince longue + bâillon pour le carnassier).
  • J’utilise des hameçons simples de préférence sans ardillon
  • J’utilise une ligne d’une résistance adaptée à la combativité des poissons recherchés
  • J'utilise des mouches, leurres ou appâts permettant un ferrage instantané
 
 
 
Adopter les bons réflexes
La mise en oeuvre de quelques principes de base tant dans l’action de pêche que dans la manipulation du poisson permet d’optimiser les conditions de remise à l’eau :
  • Je veille à abréger la durée du combat (notamment en utilisant mon épuisette)
  • Si je dois manipuler le poisson manuellement, je prends soin de mouiller mes mains auparavant pour protéger, autant que possible, son mucus
  • Je manipule de préférence le poisson dans l’eau ou dans un milieu humidifié au préalable en prenant soin de ne pas le serrer au niveau du ventre.
  • Je décroche soigneusement le ou les hameçons en essayant d’éviter tout saignement
  • Je veille à ne pas endommager les branchies du poisson
  • Je limite le temps de manipulation du poisson lors de la mesure ou de la photo souvenir.
  • Je remet le poisson à l’eau avec précaution en m’assurant qu’il reparte de lui-même avec vigueur.
 
Principes et éthique
La survie des poissons est essentiellement conditionnée par l’importance du stress subi durant les manipulations en dehors de l’eau. Il est donc vital que cette phase soit la plus courte et la moins agressive possible
La pratique du « No-Kill » ne constitue pas un passe droit, il est primordial de respecter les périodes de reproduction des espèces et de préserver les géniteurs et les frayères
La pêche n'est pas une pratique sans risques, le pêcheur responsable doit adopter un comportement respectueux du poisson
Savoir relacher c'est également savoir conserver lorsque cela s'impose. Il arrive en effet parfois que, malgré la mise en oeuvre de toutes les précautions d'usage, un poissson ne puisse pas repartir de lui même. Tout en respectant la réglementation, le sacrifice d'un poisson ne doit pas être occulté par principe si celui-ci est voué à une mort certaine