Le swallow tail : Cette board ne ressemble pas du tout à celle de freeride, et pourtant elle est prévue pour la même utilisation. Ces planches sont les descendantes des tout premiers snowboards dont elles gardent la forme générale. Ce sont des planches longues ( 170 cm minimum avec une moyenne située à 185cm, les grands spécimens tutoyant souvent les 2 mètres ), au nez long et progressif (spatule ), et à l'arrière en forme de queue d'hirondelle.


Alpin : La planche est étroite, rigide et présente parfois une asymétrie (même si c'est devenu rare). On utilise en général des fixations à crochets et il existe également des modèles step-in (chaussage automatique). Ce type de planche et de fixation offre le meilleur contrôle possible sur piste, et particulièrement sur neige dure.



Splitboard : Il existe plusieurs formes de split board. Ce qu'elles ont toutes en commun est d'être constituées de plusieurs planches accrochées entre elles (en général il n'y a que deux parties, mais parfois plus). Ces planches peuvent être séparées et utilisées comme des skis de randonnée. On les utilise avec des peaux de phoques pour les ascensions. Arrivé au sommet on retire les fixations, on ré-assemble la planche, et on repositionne les fixations en positions de snowboard. Ces planches ne sont pas réputées particulièrement performantes mais offrent de grands avantages pour les amateurs de randonnées.


ce site a été créé sur www.quomodo.com