Etaient présents : Christian R, Dominik, Emma, Esmond, Jacques, Jeanine, Jean-Marie, Jocelyne, Louisa, Lydie, Maryline, Nathalie, Réjane, Yvette, Steven
(aucun)
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer

Ermenonville 07 Février 2014
 Je me suis préparée pour le pire, mais étrangement, il n’y avait aucun commentaire désobligeant envers les Anglais et le ballon ovale !!!! Je me souviens d’une autre rando à la même époque l’année dernière et les boutades qui régnaient entre nous, mais aujourd’hui notre attention était surtout axée sur le vent. Ce matin, jusqu’à 13h00 « alerte orange » pour les vents forts, et Steven très sérieusement (ça lui arrive parfois) nous avertit des dangers à marcher sous les arbres et nous demande de porter notre attention aux branches qui risquent de tomber sur notre tête. De ce fait, il change d’itinéraire loin des grands arbres !!! Les plus petits nous feront moins mal. Quelques beaux rayons de soleil ponctuent les rafales de vent sur le chemin qui longe la forêt. Nous marchons tous en rang dans la boue de temps en temps et pour une fois je ne boîte pas et je ne traine pas à l’arrière, eh ben oui je suis heureuse de vous retrouver en meilleure forme que la dernière fois !!! Dominik nous rattrape dès qu’il se retrouve sur la terre ferme : la boue n’est pas son amie et nous marchons à vive allure !!! 
Après une halte pour discuter avec 2 cavaliers, nous prenons un chemin pour voir « la pierre- sorcière ». Une petite grimpette de plus, mais la moitié de notre groupe prend un chemin latéral pour arriver plus vite. Une fois au sommet, notre « pause cacahuète » s’impose mais le vent souffle fort et quelques-uns prennent froid ; d’autres en profitent pour enlever les couches en trop. La vue est belle mais quelques branches tanguent  dangereusement et Maryline n’est guère rassurée. Sur la descente, notre chemin est barré par un arbre couché mais rempli de miel. En se léchant les babines et les doigts brillants pour certains, nous reprenons notre chemin.
L’heure s’avance doucement et notre ventre sonne l’heure du midi. A une autre rando, me dit-on, le mur du cimetière de Montlognon a fait office de cantine LFD mais aujourd’hui avec ce vent, ce n’est pas envisageable. Je fais remarquer pourtant qu’il y a assez de tables pour tout le monde et que nous ne serons pas dérangés par les voisins mais nous commençons une longue marche sur la route avec un vent glacial de face. « C’est par où ? » je demande au guide, qui éclate de rire car la route est plus que droite !!!! Enfin je me comprends (souvent je suis la seule à me comprendre !) Nous arrivons à l’abbaye de Châalis et nous entrons pour manger notre repas du midi confortablement installés sur les tables et les chaises du jardin. Lydie « reine des crêpes et de la confiture de mûres » fait certains heureux qui dégustent une montagne de crêpes…. Notre rando continue avec des discussions diverses, une leçon de grammaire française par-ci, une blague plus que douteuse par-là, une leçon sur les arbres et un débat sur les atouts des chevaux !!!  A la sortie de la forêt, la pluie commence à tomber et nous faisons nos derniers mètres avec ce vent glacial qui nous a accompagnés tout au long de la journée. Nous ne tardons pas pour dire au revoir à cause de la pluie, mais nous faisons une promesse de revenir pour enfin goûter un bon thé dans le fameux salon de thé d’Ermenonville. Nous le méritons bien. A la prochaine rando mes amis…..   Emma

© 2014 LA FOULEE DOUCE

La Foulée Douce 2019