Lundi 18 juin

1ère journée de rando...Enfin aujourd'hui c'était plutôt la mise en route.
Line est déjà sur place, Nathalie doit récupérer Jocelyne et Lydie à 10h00, et moi qui récupère Steven chez lui à 10h00 également.
3 points de départ pour un même lieu d'arrivée, le château de Chambord où nous avons prévu de pique niquer.
Je retrouve Steven, départ à l'heure, pas de bouchon sur l'A4, la vie est belle !!! On papaute, le boulot, les vacances, la vie quoi... Je suis tellement attentive aux confidences de Steven... que je me trompe de route (comment ça la bonne excuse ?!). Petit pèlerinage par Alfortville et Créteil, et c'est justement à ce moment là, alors que je parle à Steven de mes impôts, qu'un cri retenti dans la voiture... Et oui, vous l'aurez compris, Steven réalise alors qu'il n'a pas fait sa déclaration et que la date limite sera dépassée à notre retour... Malgré son refus, la décision est prise, retour à Meaux pour aller chercher sa déclaration !
Ce petit contretemps nous a légèrement retardés et nous retrouvons les filles à Chambord vers 14h00 alors qu'elles nous attendent depuis 12h35 précisément !
Quelle patience, elles nous ont même attendus pour l'apéro que nous prenons sans attendre afin de trinquer à nos vacances !
Repas copieux : tomates cerise, galette de pommes de terre, fromage de chèvre apportés par Line et un magnifique gâteau au chocolat, spécial La Foulée Douce/les châteaux de la Loire préparé par Nathalie !
On est bien là : le soleil, le rosé, la bonne compagnie, et Chambord !!!
Il est d'ailleurs temps d'aller le visiter ce château ! Magnifique... C'est juste beau, majestueux, à part quelques tableaux contemporains dont on ne comprend pas bien la signification... L'art est vraiment question de goût et d'interprétation !
Malgré la magnificence du lieu, nous sommes un peu éteints et nous convenons d'aller nous étendre sur la pelouse avant de rejoindre notre "maison" pour les 4 prochains jours : l'hostellerie Notre Dame de la Trinité. C'est un endroit simple, accueillant.
Le repas est copieux, uniquement des produits locaux (à part l'excellente crème fraîche qui recouvre nos fraises et qui est made in Normandie, comme dans la chanson de Stone et Charden!)
Petite balade digestive dans le parc, mais très rapide car on a beau être à 3 jours de l'été (et de la date limite des impôts...), il fait bien frais.
La soirée se termine dans la chambre 224, les joueurs de Yathzée débattent sur la stratégie gagnante, Lydie observe sagement, et moi je rédige le compte rendu de cette 1ère journée !
Seul petit bémol : où est le frigo ? où est l'apéro ou le digeo ? Tant pis nous serons sobres... ce soir !
Bonne nuit les amis, à demain, pour le petit déj à 8h00 !
Orlane
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Mardi 22 juin

Muides sur Loire, St Dyé, Chambord, la Chaussée le Comte, rue de Meneuil
Petit déj 8H à Notre Dame de la trinité :
Pain bio, confitures artisanales, jus de raisin et pommes bio ; Un régal

9H : départ en voitures, après quelques cafouillages (demi-tour, détour et concertation en bord de route) pour trouver le GR prévu ; (normal nous ne connaissons pas la région et c’est la mise en route) nous gardons le moral
10h35 : top les randonneurs sont en marche mais quelques mètres plus loin ; ah ! Voilà des cerises, Joselyne les trouvent très bonnes.
Enfin, nous longeons les bords de Loire et nous sommes surpris par la zénitude que ce fleuve procure. Les appareils photos sont sortis pour garder un souvenir de ces très belles propriétés et leurs magnifiques jardins fleuris, nous apercevons aussi l’église de Saint-Dyé-sur-Loire, classée monument historique depuis le 2 Avril 1931, domine le vieux bourg.
L’église actuelle a été érigée aux XVème et XVIème siècles.
Nous continuons à travers prairies et sentiers ; nous sommes émerveillés devant toutes ces couleurs vives des fleurs des champs coquelicots, bleuets que nous avions oubliés et qui rappellent notre enfance.
Les papillons posent pour nous et butinent de fleurs en fleurs un vrai plaisir..
Le soleil nous accompagne entre les nuages et chauffe nos bras et décolletés
Nous empruntons les bois assez humide où nous sommes attendus et attaqués par des moustiques aussi virulent les uns que les autres malgré un répulsif efficace seule épargnée Joselyne. Nous sommes bien cloqués !!!
L’heure du pique-nique, avec une vue imprenable face au château de Chambord sur les gradins réservés au son et lumière, le sandwich crudités et compote rapidement avalés car nous n’avons pas encore atteint la moitié du parcours ; c’est si beau que nous avons un peu trainé pour les photos …
Le pas s’accélère sur des lignes droites de forêt
Retour 16h30 21 km
Les uns vont récupérer les voitures et Joselyne, Orlane , Lydie attendent avec une petite soif
Oh ! Un bar, un panaché est le bienvenu.
Très belle journée et pour clôturer et fêter cela après la douche le pétillant de Touraine est très apprécié
Lydie
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Mercredi 20 juin

2ème Journée de marche :
Petit déjeuner à 8h40, avec le plaisir d'accueillir à notre table un père missionnaire de 93 ans. Départ de la randonnée à 09h40 rue de Meneuil avec une halte pour une dégustation de framboises et première rencontre insolite avec un groupe de randonneurs au détour d'un champ " 1 Coq et ses 5 Poulettes" aucune ressemblance avec des personnes existantes !!!!!
Nous continuons notre marche en longeant des champs de coquelicots pour arriver sur un chemin de découverte nature.
Arrêt pique-nique à 12h30 au pied d'une muraille d'un château des environs, au menu sandwichs "crudités-poulet". A 13h40 fin des agapes, direction le village de Cellette et le château de Beauregard, avons du demander notre chemin auprès d'employés communaux et l'agent des postes effectuant sa tournée, suite à un problème d'orientation de notre guide.
Traversée de la forêt domaniale de Russy et retour à l'hostellerie Notre Dame de Blois aux environs de 17h30.
Petit apéritif dans le jardin de l'hostellerie avant notre diner.
Jocelyne
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Jeudi 21 juin

Mille sabords ... jeudi 21 juin, fête de la musique, jour de l'été et surtout relâche pour nous randonneurs.
Cette journée détente est quand même bien rythmée. Elle commence sur notre lieu de résidence par la visite de la Basilique Notre Dame de la Trinité de Blois et de sa crypte.
Nous prenons ensuite la direction du centre ville. Premier arrêt dans les jardins de l'hôtel de ville (ancien évêché) aves sa roseraie et son jardinet de plantes aromatiques .Nous nous perdons ensuite dans de charmantes petites rues pour nous retrouver dans un joli square au pied du château. Nous ne visitons pas le bel édifice mais admirons de loin son escalier connu de tous les manuels d'histoire. Juste en face se trouve la maison de la magie mais les grands enfants que nous sommes la contournent, nous allons récupérer les voitures pour nous rendre à Cheverny afin de visiter le Château de Moulinsart oups le Château de Cheverny. Mais oui vous le connaissez tous, Hergé s'en est inspiré pour dessiner le château dans Le secret de la Licorne. Souvenirs souvenirs ....et si nous nous replongions dans les albums de Tintin !
Nous arrivons à Cheverny sur les coups de 13 heures et il se fait faim ...nous trouvons donc refuge chez Pinocchio, charmant petit restaurant qui nous accueille sur sa terrasse, et oui il fait beau il fait chaud ... mais deux invités surprises se sont joints à nous, certes de manière éphémère mais quand même, j'ai nommé monsieur coup de vent et madame averse. Confidences pour confidences cela ne nous a pas perturbés plus que cela !
C'est la peau du ventre bien tendue que nous pénétrons enfin dans les jardins du château où nous nous adonnons à notre sport favori : la enfin les photos de groupe !
Nous déambulons dans les allées de ce grand et agréable jardin, Orlane prend des pauses 'tintinophile" ... La visite du château se fait assez rapidement, nous nous attardons un peu plus sur la toute mignonne salle de jeux.
L'heure tourne et même si c'est sensé être une journée de repos, le timing est serré donc hop hop hop direction Bracieux et sa fabrique de chocolat. Nous arrivons trop tard pour la visite mais pas pour la dégustation ...alors, finalement : 70 ou 80% ?
Nous rentrons à Blois pour notre briefing de fin de soirée et rejoindre le centre ville pour célébrer la fête de la musique et le jour de l'été munis de nos polaires et foulards ....
Line
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Vendredi 22 juin

Ce matin nous devons faire nos bagages… Nous laissons avec regrets l’Hostellerie de la Trinité, où l’accueil, comme cela a été dit plus haut, a été très bon. Du coup, après le petit déjeuner qui traine un peu, la finalisation des bagages et l’organisation du déplacement en voitures, nous décidons d’écourter la rando de 6km. Je regarde sur ma carte hygiène (IGN pour les novices), ou plutôt sur le Topoguide. Nous décidons de commencer à Chailles. Mais pas facile de commencer d’un endroit que nous ne connaissons pas. Je demande donc au premier passant venu, espérant qu’il connait un peu le village. En fait, il s’agissait du Maire du village… Pourquoi ne pas s’adresser au Bon Dieu directement ?
Nous trouvons donc facilement le point de départ de la balade. Joli début de parcours, qui passe devant le château privé de la Pigeonnière. La météo est au beau fixe, le moral est bon. Le petit groupe de 6 s’étire pour former à un moment 6 groupes de 1… ou presque. Chacun flâne, prends des photos, profite du moment. Les vacances quoi ! Puis on se rassemble à nouveau. Ces champs de coquelicots et de fleurs des champs sont toujours aussi magnifiques et agréables à regarder. Il n’en faut pas beaucoup pour se sentir bien…
On arrive à Condé sur Beuvron et on décide d’un commun accord de s’y arrêter pour déjeuner. Après avoir trouvé un endroit, nous nous installons. Mais dix minutes plus tard, le soleil se voile… tant pis. On se restaure, on rigole bien et on repart. Longue portion pas particulièrement intéressante puis on bifurque dans les bois. Nous ramassons 4 ou 5 beaux spécimens de ceps que nous apporterons à notre hôte du weekend, Edith.
La fin du parcours emprunte une piste cyclable. De nombreux touristes à vélo nous croisent. Ce sont des espagnols dixit une de nos randonneuses. Des espagnols blonds, grands, courtois et avec un accent batave. De vrais ibériques quoi !
Arrivés à Chailles, un appel de la personne responsable de notre vol en montgolfière nous appelle pour nous inciter à le faire demain plutôt que dimanche, à cause d’une météo incertaine… Pas de soucis, on décide à l’unanimité de faire comme ça, on ne voudrait pas prendre le risque de ne pas le faire !!!
Nous arrivons à Montrichard (prononcer le T, important pour la suite), chez Edith. Ahhhh, Edith… Quel personnage !!! Après un chaleureux accueil et la répartition dans les chambres, nous nous retrouvons à prendre l’apéro tous ensemble, sur la terrasse au soleil, accompagnés de 2 espagnols, ah non pardon, 2 hollandais. Très sympathique moment, initié en grande partie par Edith.
Puis nous passons à table pour un bon diner, copieusement arrosé il faut bien le dire… Nous sommes bien obligés de goûter aux vins de la région !
Petit blanc (pas le vin) dans la conversation. J’en profite pour poser la question que nous nous étions posée toute la journée, pourquoi prononce-t-on Monterichard et non pas Montrichard, sans le T. La réponse d’Edith fuse… Parcequ’on ne dit pas Monrouducul ! Eclats de rire général ! Sacrée Edith…
Fin de soirée à jouer à un jeu de mime, rejoints par nos sympathiques hollandais, qui peuvent participer aussi du coup ! Belle journée, terminée pas une très agréable soirée, particulièrement conviviale !
Nous allons nous coucher, car demain, certains d’entre nous se lèvent tôt. Rendez vous à 06h00 pour notre tour de montgolfière…
Merci à tous !
Steven.
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Samedi 23 juin, le matin tôt

Réveil à 5h. Le jour se lève.
Nous partons à Chenonceau en voiture, Jocelyne, Lydie, Steven et moi pour le rendez-vous fixé à 6h pour notre baptême en montgolfière.
Départ en 4X4 jusqu’à la prairie qui va nous servir de lieu de décollage. Nous faisons fuir 2 chevreuils. Lydie, excitée par la situation, est trop contente d'avoir vu 2 biquettes ;-) Attention Lydie! Derrière toi, une grosse abeille te regarde! Jos participe au gonflage du ballon pendant que nous prenons des photos. En une quinzaine de minutes, le ballon est prêt. Installés dans la nacelle, guidés par Federico, nous montons dans les airs et découvrons peu à peu le paysage encore embrumé.
La chance est avec nous, le vent nous emporte au dessus du château de Chenonceau. C'est juste magnifique. Les couleurs, le paysage environnant, la forêt vue du ciel... Au loin, d'autres montgolfières nous suivent. Seul le bruit du bruleur vient perturber le silence. Nous montons jusqu'à 700m. A un moment, certains arbres me font penser à une assiette de brocolis. Surement le manque d'oxygène qui commence à se faire ressentir et à me donner des hallucinations.
Nous nous poserons tranquillement les premiers sans la moindre secousse à Montrichard, nous permettant d'assister à l'atterrissage des autres équipages. Après 1h de vol, il faut maintenant replier le ballon et le ranger dans sa petite remorque... ou comment remettre 2500 m3 dans 2 m3 ? Après de tels efforts, ça valait bien une coupe de champagne et un croissant. Nous repartons avec notre diplôme d'aéronaute. Nous décidons de nous faire déposer en 4X4 chez Edith pour prendre le petit déjeuner tous ensemble où nous retrouvons Line et Orlane fraichement réveillées. Quel beau début de journée!
Nathalie
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Samedi 23 juin, un peu plus tard

A peine remis des émotions de la 1ère partie de la matinée dans les airs, après un copieux petit déjeuner, nous reprenons la direction de Chenonceau mais cette fois-ci à pied. La petite porte du jardin d'Edith donne accès directement aux bords de Loire. Nous longeons les berges de Montrichard, puis au fil des écluses et des coassements des canards déguisés en grenouilles (ou l'inverse) nous arrivons à Chissay. Nous faisons une petite pause boissons et fruits secs au bord du chemin. Nous laissons passer un groupe de cyclistes et restons étendus dans l'herbe, ah qu'il est agréable de se prélasser dans les herbes hautes.... enfin pour l'instant. Nous quittons les chemins verts pour un chemin de terre. Steven, rêvassant tout en admirant le paysage, évite de justesse une longue vipère bizarrement recroquevillée mais la tête bien en l'air. Brrr, vivante, blessée, morte, endormie ??? Peu importe, le principal est de s'en éloigner le plus vite possible après avoir pris une photo avec un zoom (même pas peur )...
Sur les conseils d'Edith, en arrivant au pont de Chisseaux, nous devons traverser la Loire pour avoir un meilleur point de vue du château de Chenonceau. Il nous reste un petit détail à régler, nous n'avons pas de pain pour le pique-nique. Dans le village une pharmacie mais pas de boulangerie. Nous poursuivons le chemin mais désormais ce sera Chenonceau pour trouver du pain. Orlane se propose très gentiment d'y aller seule. Merci Orlane, 30mn plus tard nous reprenons la route. Nous poursuivons dans une partie de la forêt où les moustiques sont les plus forts, nous empêchant de manger face au château qui enjambe le Cher. Quelques photos prises en vitesse et retour sur les berges pour pique-niquer à l'ombre d'un saule pleureur. Les hélicoptères et avions de tourisme tournent au dessus de nos têtes et perturbent notre sieste.
Après le repas, nous nous séparons en 2 groupes. Jos et Steven partent récupérer la voiture laissée le matin et en profitent pour faire une dégustation de vins dans les caves. Nous faisons le retour à 4 à pied. Et puis au fil des kms, Orlane et moi ayant pris un peu d'avance, nous nous séparons 2 par 2 jusque Montrichard où le petit jardin et les chaises longues nous accueillent à bras ouverts. Line et Lydie sont arrivées un peu plus tard après avoir pris un verre en ville avec Stella et Martin, nos hollandais venus en weekend faire du vélo.
Après une soirée bien arrosée à la table d'Edith, nous nous sommes endormis la tête pleine de beaux souvenirs.
Nathalie
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
Dimanche 24 juin

8h30 nous sommes tous les 6 biens propres pour... passer à table!
On a bien compris tout au long de cette semaine, que lorsqu'il s'agit de manger, on ne laisse pas notre part au chat...
Encore un copieux petit déjeuner en compagnie de Stella et Martins, nos "copainsses"... Les pots de confiture défilent : rhubarbe aux agrumes, fraises, abricot, bien étalée sur une épaisse couche de beurre aux cristaux de sel...Que du light, mais pour cette dernière journée nous ne sommes plus à 4 ou 500 calories près!
Vers 9h30, les voitures sont chargées, en route pour notre dernier château, ce sera Chenonceau, que nous avons déjà vu hier, mais depuis la berge lors de notre randonnée.
Un magnifique château, le jardin de Diane de Poitiers fait face à celui de Catherine de Médicis, pour plus d'histoire ainsi que pour l'intérieur de château se référer à Google ou au reste du groupe, car pour ma part je préfère la douceur des derniers rayons de soleil à la foule qui sillonne les couloirs du château. Mes compagnons me diront qu'il est très beau...
Petite visite dans le potager, et par le labyrinthe, et hophophop nous reprenons la route, mais 2 chemins différents : Line et Lydie rentrent sur Paris (Line bosse lundi matin), Nath, Jocelyne Steven et moi, faisons un détour par Amboise, pour un dernier déjeuner… euh un dernier château... enfin, les 2 !
Le déjeuner...sans grand intérêt...On attend des heures pour une assiette de moules frites, et un pôv dessert même pas maison! Le château, encore une belle œuvre, mais nous manquons de recul pour en apprécier véritablement la beauté...En revanche, nous sommes extrêmement bien placés pour apprécier la pâtisserie Bigot qui nous a vivement été recommandée par nos "amis" de la sainte trinité! Steven se laisse tenter par son éclair au chocolat, Nathalie une religieuse, elle aussi au chocolat, idem pour le macaron de Jocelyne, quant à moi ce sera un Paris Brest!
Nous quittons Amboise avec notre butin sous le bras, et destination Paris...
Plus nous avançons vers la capitale et plus le ciel s'assombrit, et c'est sans surprise que le voyage se termine sous la pluie!
Dernier arrêt tous les 4 pour le goûter..."pas mauvais" ces petits gâteaux de chez Bigot...on irait même jusqu'à dire qu'ils sont bons!
Au revoir Nath, au revoir Jos, cette fois c'est chacun sa route...La pluie continue de tomber sans cesse plus fort, il n'y a pas de doute, nous sommes de retour à Paris...un autre signe qui ne trompe pas : les bouchons...Mais pourquoi n'habitons nous pas de l'autre côté de la Loire?
Avec Steven nous choisissons les routes de campagne, et c'est par les chemins de traverse que nous rejoignons Meaux après 4 heures de route environ, mais on a bien rigolé : malgré 2 GPS et une carte Michelin, je ne suis qu'une fille avec un pitoyable sens de l'orientation!
Je quitte Steven avec regret, c'était quand même bien d'avoir une famille avec qui partager son petit déj le matin !
Sur mon chemin, un dernier château, celui de la belle au bois dormant, je souris....
Orlane
Votre nom
*
Votre adresse mail
ne sera ni affichée sur le site ni transmise à quiconque
Votre site web
Votre commentaire
*
* Champ obligatoire
envoyer
La Foulée Douce 2019