Le 30/01/2014 Le club de la boule étoilée de Ramonville a fait son assemblée générale. Lors de celle-ci un nouveau bureau a été élu. Charles Gonzalez est de nouveau le président de l’association. En parallèle, un nouveau conseil administratif a aussi été créé pour finir le mandat de deux ans commencé par le bureau démissionnaire.

Pour cette année les manifestations du club ont déjà commencé, les concours hivernaux viennent de se terminer. Les compétitions ont repris avec le challenge féminin ou certaines des féminines du club participent, suivis de l’hivernal de Saint-Orens.

Calendrier

Le club de Ramonville organisera le qualificatif premier tour des championnats Haute-Garonne doublette mixte le 9 mars à 9 heures En juin prochain le club accueillera le championnat départemental des clubs des vétérans et le championnat de zone des vétérans.

Pour le second semestre, le club participera au championnat régional des clubs en octobre prochain. Le 1er novembre sera organisé le concours annuel en doublette doté de 300 € de prix.

Mais le prochain rendez-vous du club sera le 14 février prochain pour le loto à 21 heures à la salle des fêtes de Ramonville. La totalité des cartons sera en bons d’achat.

 

Ramonville-Saint-Agne. La Boule étoilée passe près de l'exploit

pétanque

Jacques Rouquier, quand il évoluait à Frouzins. Déjà un super-joueur./Photo archives DDM, Didier Pouydebat.

Jacques Rouquier, quand il évoluait à Frouzins. Déjà un super-joueur./Photo archives DDM, Didier Pouydebat.

Ils sont passés, tout près, tout près, les Ramonvillois. À un misérable petit point de l’exploit. Associés à celle qu’ils appellent affectueusement la gamine, Cécile Salgueiro, les deux joueurs expérimentés que sont Jacques Rouquier (48 ans) et Jacky Delpech (57 ans) ont failli, lors du concours supra national de Labarthe-de-Rivière, éliminer une triplette de très grosses pointures composée d’Alain Phalippot, de Christian Lagarde et de celui qui a été élu joueur du siècle, Christian Fazzino. Une partie qui laissera un léger goût d’amertume aux sociétaires de La Boule étoilée.

«Nous avions pris un super départ, nous menions 9-0 et Cécile «mangeait» Phalippot au point. Et puis nous avons pris six points sur une seule mène», raconte Jacques Rouquier. Comment c’est possible ?

C’est simple. On a pointé une fois et ils ont tiré six fois en faisant quatre carreaux».

Les connaisseurs apprécieront. Ensuite, les Ramonvillois se détacheront à 12-6. «À 12-11, je perds une boule sinon on peut l’emporter», regrette Jacques. Ils ont fini par s’incliner 13-12, avec les honneurs. Cela restera une des plus grosses parties que j’ai jamais jouées», précise Jacques, qui travaille chez Latécoère et multiplie les concours. «Habituellement, je joue pointeur avec Charles Gonzales, l’ancien président et Jacky Delpech, dit «Le Siffleur». «Lui, il ne fait que tirer. Moi, je pointe surtout. je m’entraîne peu mais depuis le début de l’année je joue beaucoup, tous les week-ends. Les femmes ? Elles suivent.»

Jacques Rouquier et ses deux acolytes s’apprêtent à partir en Suisse, invités à disputer un concours dans le cadre d’une entente avec le club de La Tamarissière. L’ancien Frouzinois ne cache pas son plaisir d’évoluer dans un club convivial. Tout serait parfait s’il n’avait pas manqué ce petit point qui lui aurait permis, une fois dans sa vie, de battre Fazzino and Co.

 

Ramonville-Saint-Agne. J-P Balant : «La pétanque a besoin des femmes»

portrait

Jean-Paul Balant  président de la Boule etoilée./Photo DDM

Jean-Paul Balant président de la Boule etoilée./Photo DDM

L'association la Boule étoilée est présidée par Jean-Paul Balant qui raconte sa passion pour la pétanque et son amour pour le club ramonvillois.

Quelles sont les circonstances qui vous ont amené à la présidence de la Boule étoilée ?

À la suite de la démission du bureau précédent et de son président M. Martinetti, et dans la crainte de voir notre club mis en sommeil et en difficulté par cette vacance, j'ai monté mon équipe et présenté ma candidature en assemblée générale. J'ai été élu en novembre 2012.

Quel est votre parcours ?

Mon métier de responsable technique aux espaces verts occupe ma vie professionnelle. Par ailleurs, j'ai été pendant 3 ans responsable d'une FCPE (association de parents d'élèves) à l'école Soupetard et surtout président pendant 10 ans d'un club de karaté où j'étais aussi entraîneur. Ma passion et ma pratique de longue date pour la pétanque ont fait le reste.

Où en est la Boule étoilée aujourd'hui ?

Elle se porte à merveille. 50 ans, plus de 100 licenciés de 20 ans à 86 ans, 15 joueurs d'élite, coupe de France, participations aux championnats, rencontres festives… vous voyez plutôt une belle santé non !

Que préparez-vous pour 2 013 ?

Nous venons juste de clôturer un loto vendredi dernier qui a été un gros succès. Le 3 mars, place Jean-Jaurès, aura lieu la qualification pour le championnat de Haute-Garonne en doublette mixte. En novembre, nous réitérons notre traditionnel challenge des commerçants et en fin d'année notre banquet festif.

Quel est votre rêve pour 2 013 ?

Oh ! ce n'est pas un rêve, car il se concrétise déjà. Notre volonté est d'ouvrir encore plus grand les portes à la gent féminine. On dit parfois de nous que nous sommes un peu «macho» vous allez constater que c'est là une erreur. Nous avons déjà une vingtaine de licenciées et nous souhaitons en avoir plus et les impliquer davantage dans la vie du club et en particulier à nos moments festifs que nous trouvons un peu trop «masculin». Ceci dit notre volonté est de tout mettre en œuvre pour confirmer les trois points suivants : sauvegarder le potentiel de nos joueurs,

éviter que certains ne partent à la «concurrence» et conserver cette convivialité qui fait le succès de la Boule Étoilée depuis 50 ans.

 

Ramonville aussi…

Zoom. Coupe de France. Un déplacement digne d'intérêt.

Nathalie Fiel et Dominique Jacovella en tête de gondole le 16 octobre  pour le cinquantième anniversaire de la Boule Étoilée./ DDM, D. Pouydebat

Nathalie Fiel et Dominique Jacovella en tête de gondole le 16 octobre pour le cinquantième anniversaire de la Boule Étoilée./ DDM, D. Pouydebat

Il y eut «Les Sept Mercenaires», et, sur le cahier des écoliers d'antan, «la preuve par neuf». Mais les clubs de Haute-Garonne seront bien huit, comme le fameux manège du même nom, à représenter le CD 31 lors du prochain tour de Coupe de France. Pas question d'oublier en effet les Ramonvillois en déplacement du côté de Saint-Sylvestre/Lot. Et comme nul n'a oublié la mésaventure survenue pas plus tard que l'an passé à d'autres ambassadeurs du Grand-Lauragais face à Pujols, il est clair que ce déplacement dans le Lot-et-Garonne sera pris très au sérieux par toute l'équipe réunie autour de Gérard Martinetti. Un minibus a même été spécialement affrété pour les vingt-deux membres de la délégation ramonvilloise.

Après Lapujade, Casselardit et Roquettes, l'équipe pilotée par Claude Navarria compte bien poursuivre son petit bonhomme de chemin. Lequel Claude Navarria, par ailleurs vice-président de la Boule Etoilée, a retenu Dominique Jacovella, Didier Guilhot, Patrick Cazeneuve, Patrick Martinez, Eric Gauthe, Yannick Mendès, Roland Gianesin et Henri Badaoui pour affronter cette formation qui, sans avoir la notoriété du Gravier d'Agen ou de l'Esplanade de Marmande, ne s'annonce pas moins difficile à manœuvrer sur son boulodrome.

Rendez-vous donc le samedi 6 octobre prochain (jet du but 14 h 30) sur les bords du Lot pour un épilogue que l'on souhaite connoté des mêmes réjouissances que lors de la Saint-Sylvestre, cela va de soi…

 

Ramonville-Saint-Agne. Boule étoilée : deux concours

pétanque

Ramonville-Saint-Agne. Boule étoilée : deux concours

Ramonville-Saint-Agne. Boule étoilée : deux concours

Ce week end, la Boule étoilée reçoit ses amis de la Tamarissière (Hérault). Le samedi se déroulera deux concours, le matin à 9 heures un tête à tête doté de 140 euros et l'après midi un concours en doublette doté de 250 euros.

Le dimanche se déroulera comme chaque année le challenge des commerçants, un concours sur invitation composée de 4 parties et de 32 équipes (invitées). Tous

les joueurs seront récompensés du premier au dernier. Il y a un total de 1 000 euros de lots en nature.

Le week end du 29 et 29 septembre, le Samedi le club organise une journée à la mémoire de tous les membres et amis qui nous ont quittés. À 9 heures un concours en tête à tête et à 14 heures un concours à la mêlée sera organisé. De plus un repas gratuit sera servi à tous les membres et licenciés de l'association. Le dimanche 30 le championnat départemental redémarre le 4e tour qui se déroulera à Ramonville

Les féminines rencontreront Fenouillet et les Hommes rencontreront Bruiguières.

Et enfin La Coupe de France elle aussi continue, le Club de Ramonville rencontrera le club de Penne Saint Sylvestre. La date reste à déterminer.


 

Ramonville-Saint-Agne. Martinetti au service de la Boule étoilée

pétanque

Gérard Martinetti est entré au bureau de La Boule étoilée en 1969./Photo DDM, J-PRouquier.

Gérard Martinetti est entré au bureau de La Boule étoilée en 1969./Photo DDM, J-PRouquier.

À voir Gérard Martinetti dans son polo rayé, on se dit que la pétanque conserve. « J'ai quand même 81 ans, lance l'heureux arrière-grand-père d'Anna et j'aurais bien aimé qu'un jeune prenne ma place. « Mais quand Charles Gonzalès a décidé de passer la main, ses collègues du bureau se sont faits pressants pour qu'il accepte la présidence. « Je suis à La boule étoilée depuis 1969 et j'ai occupé à peu près tous les postes au sein du bureau, même celui de président huit ou neuf ans. Là, la situation étai t particulière. Ou bien le club était mis en sommeil ou bien il fallait que quelqu'un se décide ».

Le natif d'Ax-les-Thermes, arrivé à Ramonville pour être plus proche d'un de ses fils handicapé Alain, s'est dévoué. Et depuis, il a repris les rênes en douceur.

« Nous sommes un club qui marche bien, avec environ 110 licenciés et surtout une excellente ambiance. Notre sport a pas mal évolué avec le temps ; Autrefois, on jouait pour gagne rune coupe, aujourd'hui, c'est l'argent qui prime », note le vétéran, ancien milieu devenu pointeur.

Gérard se félicite des bons rapports entretenus avec la mairie : « Ils nous fournissent toujours leur soutien technique pour les concours et nous disposons, avec le tir à l'arc et le centre de loisirs de la salle polyvalente très pratique.

Dans le quartier, ça met un peu d'animation. » Le président et son bureau ont fort à faire avec les nombreuses compétitions. « Il y en a de plus en plus. Je crois que cette année le comité départemental a un peu exagéré. d'autant que nous sommes passés du secteur de Castanet à celui de Villefranche-de-Lauragais, ce qui augmente les déplacements. Avec de nombreuses équipes qualifiées dans les différentes catégories, j'espère avoir un titre de champion de Haute -Garonne » souhaite le président.

Après avoir dignement fêté le cinquantenaire du club l'an passé et repris le flambeau, ce serait une belle manière de clore sa présidence avant de passer la main.

 

Ramonville. La Boule étoilée prépare son assemblée générale

pétanque

L'équipe de la Boule étoilée./Photo DDM.

L'équipe de la Boule étoilée./Photo DDM.

La Boule étoilée a cinquante ans et reste en plein boum. Le 30 octobre, la finale du championnat départemental des clubs s'est déroulée à Labarthe- Rivière. Dans la première poule, Ramonville rencontrait Muret Saint -Jean et dans la seconde Labarthe-de-Rivière. Cette journée a été un échec pour la Boule étoilée. Félicitations quand même aux joueurs qui ont participé jusqu'au bout.

Le club de pétanque de Ramonville-Saint-Agne a organisé le 1er novembre, un concours en doublette hommes et un concours en doublette femmes

Il y avait 114 doublettes hommes et 26 doublettes femmes.

Les gagnants du concours masculin ont été MM. Ibanez et Baronchelli de Balma, les finalistes Bauer et Bauer d'Albi.

Céline et Audrey Bandiera, deux Albigeoises, ont remporté le concours féminin. Finalistes : MMmes Déon et Baronchelli.

Le 6 novembre, lors de la finale du championnat de zones à Castanet-Tolosan, les féminines étaient en lice. Elles ont affronté en première poule Merenvielle et dans la seconde poule Lasbordes. Malheureusement tout s'est joué à un point.

L'assemblée générale du club se déroulera, dimanche 18 novembre à 18 h 30 au boulodrome, place Jean-Jaurés. Le rapport financier et le rapport moral d'une année exceptionnelle seront présentés aux adhérents.

 

Les 50 ans de la Boule étoilée

pétanque

Le club de la Boule étoilée, créé en 1961 a fêté ses 50 ans./Photo DDM.

Le club de la Boule étoilée, créé en 1961 a fêté ses 50 ans./Photo DDM.

Le 16 octobre La Boule étoilée de Ramonville-Saint-Agne a fêté ses 50 ans pour la dernière fois de l'année, en organisant son banquet annuel, 90 personnes sont venues participer à cette grande fête. De nombreuses personnalités étaient présentes : M. Lubac, maire de Ramonville, M. Clément, adjoint au maire, Mme Pouget, conseillère générale, M. Lebot président du comité départemental de la Haute-Garonne, M. Razes président du Grand Lauragais et M. Ducasse délégué du secteur du Grand Lauragais. Ce club a été créé en 1961 et depuis se sont succédé différents présidents : M. Gribaudo, M. Averous, M. Henninger, M. Martinetti, M. Ducasse GIlbert et Gérard et M. Gonzalez, ils ont tous été récompensés pour les remercier d'avoir fait avancer ce club.

Cette journée fut marquée aussi par la distribution de nombreuses récompenses, tout d'abord aux demi-finalistes du championnat de la Ligue doublettes féminines Mme Jacovella et Mme Fiel, ensuite les champions de La Ligue Triplettes Promotion M. Huyng, M. Gauthe et M. Blavot et pour finir les anciens membres du bureau ont été remerciés pour leurs aides bénévoles depuis le début.

Cette journée a été accompagnée d'un repas servi pas le Traiteur Calbet et animé par Mlle Maran.

Le 22 octobre le club a accueilli le Grand Lauragais pour un concours en quatre parties. Cette journée réunissait toutes les dirigeants de tous les clubs du Grand Lauragais, un concours qui s'est passé dans la convivialité et le beau temps.

Le 30 octobre Ramonville est en finale du championnat départemental des clubs et il y a aussi le 6e et dernier tour des championnats des clubs.

Le 1er novembre : concours en doublette féminines et doublettes masculine à Ramonville.

 

Concours et agapes : la Boule étoilée remet le couvert ce dimanche

pétanque

Héraultais et Ramonvillois   réunis  en toute convivialité le week-end dernier./ Photo DR.

Héraultais et Ramonvillois réunis en toute convivialité le week-end dernier./ Photo DR.

Le club de pétanque de Ramonville Saint-Agne a passé trois jours dans la bonne humeur et la convivialité, en accueillant le club de la Tamarissiere (Hérault)..

Le samedi s'est déroulé le tête à tête officiel, 55 personnes étaient présentes et le vainqueur était Mr Guilhot Didier.

Ce concours était suivi d'une doublette l'aprés midi, 37 doublettes étaient présentes.

En finale, une équipe de Lasbordes (Mr Faurel Alex) bat une équipe de la Tamarissiére (Mlle Mirc Virginie et Mr Mas Julien). Le dimanche, pour la quatrième année de suite, le club deRamonville a organisé le challenge des commerçants, 32 équipes étaient invités et représentaient Merville, Baziège, Mongiscard, Aureville, Auzeville, st Orens, Balma, Castanet, Gardouch/Venerque, Cier de Rivière, Léon Viala, Soupetard etc. Le concours s'est déroulé en quatre parties.

La suite s'est déroulée sur les terrains avec de belles parties, comme la demi-finale qui ressemblait plutôt a une finale entre l'équipe de Merville et l'équipe de Gardouch/Venerque, vainqueur de cette partie Gardouch/Venerque 13 à 12

La finale a opposé l'équipe de Gardouch/Venerque à une équipe de Ramonville, les Vainqueurs de ce Challenge des commerçants 2 011 sont l'équipe de Gardouch/Venerque (Mr Soutieras, Mr Bardelotto et Mr Bardou) De plus, le

le club annonce encore une grande journée le dimanche 2 octobre avec le 5e tour des championnats de zone des clubs, et le 5e tour des championnats départementaux des clubs.

 

Un club cinquantenaire

Un club cinquantenaire

Un club cinquantenaire

La Boule étoilée de Ramonville fête cette saison ses cinquante ans. Présidé par Charles Gonzalès, également réputé pour son talent de cuisinier, le club rouge et blanc a connu une grande joie avec pour la première fois dans l'histoire de l'association, en championnat de Ligue, catégorie Promotion, de la triplette composée d'André Balvot, Éric Gauthé et Kim Huynh. Club accueillant, la Boule étoilée dispose d'un agréable club-house où les adhérents peuvent arroser les victoires à un euro le verre de muscat ou le demi de bière.

Dans un coin de la salle sont affichés les différents articles consacrés aux joueurs qui ont marqué l'histoire du club. Y figure en bonne place le portrait d'Anna Maillard. La jeune Béarnaise (20 ans), licenciée au Cahors pétanque club et étudiante à Toulouse, s'est longuement entraînée au boulodrome. À son palmarès, entre autres, un titre de championne d'Europe senior féminine 2010, un de vice-championne d'Europe espoirs en 2009.

 

Ramonville. Jo San Pedro : « La pétanque est la passion de ma vie »

boule étoilée

Jo San Pedro a toujours pointé debout./Photo DDM

Jo San Pedro a toujours pointé debout./Photo DDM

Joseph San Pedro, est une figure de la pétanque haut-garonnaise. A 84 ans, bon bras, bon œil, il reste un grand passionné de son sport.

Comment vous appelle-t-on ?

On m'appelle « Jo » ; Mai s maintenant, certains préfèrent « Papi ».

Jo, avez-vous toujours joué à la pétanque ?

Je joue depuis que j'étais petit, à Labarthe-sur-Lèze. Et j'ai toujours pointé.

Avez-vous toujours été Ramonvillois ?

Non, je suis natif de Narbonne. mais j'habite ici depuis 35 ans.

Mais vous n'avez pas toujours joué pour le club local…

Non, j'ai joué à Labarthe. Et puis un jour, un poste de chef des services techniques s'est libéré à Castanet-Tolosan. Comme j'étais bon joueur, on m'a fait comprendre que si je signais chez eux, je pourrais avoir la place. C'est ce qui s'est passé.

Donc vous étiez un vrai pro

Non, j'étais un passionné et je le suis toujours. Ce n'est quand même pas avec ce qu'on gagnait dans les concours qu'on pouvait vivre. Loin de là.

Avec qui jouiez-vous ?

Mon milieu était Yves Calastrenc, un receveur des postes et mon tireur, Bruno Grigis, un prof.

La pétanque, cela peut être une passion dévorante…

C'est vrai, les journées sont longues. On part en fin de matinée on rentre parfois dans la nuit. Certains y ont sacrifié leur mariage. Moi, ce qui m'a sauvé, c'est que je suis resté célibataire.

Quelles sont vos qualités de joueur ?

J'étais surtout très accrocheur. Et puis, le secret, c'est d'abord la résistance physique et l'entraînement. Certains ne font que ça.

Que pensez-vous de l'évolution de votre sport ?

C'est devenu très professionnel. On paye les types pour venir jouer dans son club. Il y a la télé. Mais l'ambiance s'en ressent. Il y a des embrouilles pour un oui ou un non. Et le nombre de licenciés est tombé de 26 000 à 14 000.

Êtes-vous favorables aux championnats par équipes de club ?

Oui, parce que cela permet à tout le monde de jouer.

Quels sont les meilleurs souvenirs de votre carrière ?

J'ai été qualifié deux fois aux championnats de France triplettes. Je suis arrivé une fois en demi-finale au concours Saint-Pierre de Toulouse, et une fois en finale au Zéphyr.

Quels joueurs admiriez-vous ?

Un type comme Marco Foyot. Au Grand rond une fois, on a fait deux points puis il a pris le bouchon et on ne l'a jamais revu. Mais mon idole, qui vient de décéder, c'était Jean-Luc Carion.

Avez-vous d'autres passions ?

Oui, bien sûr, la danse. J'étais le roi de la valse. Un jour, un type m'a dit qu'il n'avait jamais vu valser quelqu'un comme moi. Et j'ai fréquenté toutes les boîtes de Toulouse. J'aimais tellement ça que parfois, j'avais du mal à choisir entre un concours et une sortie. Mais il y a aussi les champignons.

Vous en trouvez ?

Pardi ! je suis encore capable de marcher plusieurs heures en forêt pour aller ramasser les cèpes. L'autre jour, j'en ai trouvé dix kilos.

Vous êtes tous les jours à la Boule Étoilée…

Oui, je m'y plais beaucoup. On joue aux boules, puis à la belote. Mais là, j'aime moins. Et puis, je reste bénévole, s'il faut tracer un terrain, donner un coup de main. C'est un très bon club. Je joue tous les jours.

Quelle est votre fierté ?

D'avoir été qualifié du secteur pour le championnat de France vétérans… à l'âge de 84 ans. Mais mon frère Elie a été au championnat de France l'an dernier. Vous savez moi, dites bien que j'étais juste un joueur moyen.

 

Ramonville-Saint-Agne. La Boule étoilée fête ses cinquante ans en jouant

Anniversaire

Les membres du club la Boule étoilée de Ramonville se retrouvent ce week-end en Aveyron.Photo DR.

Les membres du club la Boule étoilée de Ramonville se retrouvent ce week-end en Aveyron.Photo DR.

Dernièrement s'est déroulé à Rieumes le championnat de la Haute Garonne en triplette promotion. Le club de pétanque de Ramonville était représenté par deux équipes, seules une, s'est détaché, kim huyng, André Blavot, et Éric Gauthe. Les joueurs sont allés jusqu'en quart de finale partie qualificative pour le championnat de Ligue promotion qui se déroulera ce week-end 4 et 5 juin à La Primaube dans l'Aveyron. Pour cette occasion une sortie est organisée par le club.

Ensuite, le club de pétanque de Ramonville a reçu le club de Saint Cézert pour le deuxième tour de la coupe de France.

Malgré les embouteillages de ce jour-là, la compétition s'est bien déroulée. Tout a commencé par les têtes à têtes, quatre ont été gagnés par Ramonville. ensuite on a fait les doublettes, deux ont été gagnées par St Cézert et enfin on a fini par les triplettes, qui ont toutes les deux étaient gagnées par Ramonville. Finalement Le club a passé ce deuxième tour en gagnant 21 à 10.

Durant ce week end se tenait aussi le championnat Haute Garonne, doublettes mixtes à Saint Béat. Quatre équipes étaient représentées. Et là encore une équipe s'est imposée, M. Navarin Claude et Mme Jacovella Dominique sont allés jusqu'en quart de finale.

D'autres manifestations pour le cinquantenaire

Toujours en mai, le club de Ramonville a fêté ses 50 ans avec un concours en quatre parties qui a réuni tous les représentants de la mairie de Ramonville, l'ancien secteur de Castanet, nos sponsors, nos licenciés et membres honoraires.

La journée a débuté sur les coups de 10 heures ou le café était offert par le club, s'en est suivi la première partie ou tout le monde a été mélangé avec tout le monde, pour ne pas faire de jaloux.

Pendant ce temps, M. Gonzalès, le président préparait une bonne paella qui a été servie sur les coups de 13 heures Étaient présents 36 joueurs pour le concours et 67 pour le repas.

L'après midi, nous avons procédé à la fin des parties, et à la remise des récompenses. Tout le monde a reçu un tee-shirt (anniversaire) et d'autres.

Tout au long de la journée s'est tenue une exposition sur l'histoire de la boule étoilée de sa création à aujourd'hui, avec des tee-shirts, des coupes et de nombreuses photos.

Le Club de la boule étoilée tient à remercier M. Lubac, Mme Faivre, M. Clément, nos sponsors, tous les clubs et tous nos joueurs pour leur présence, merci à tous, en espérant que vous serez présent pour les prochaines manifestations qui seront organisées en l'honneur de ses 50 ans.

Un concours fin juin

Fin Juin un intersociétaire sera organisé à cette occasion un apéritif sera offert à tous nos joueurs et joueuses et membres honoraires pour féliciter tous nos joueurs qui ont représenté notre club lors des divers championnats de la Haute-Garonne avec une remise de récompenses en attendant le troisième tour de la coupe de France des clubs se fera avant le 24 juillet.


 

Boule étoilée : 50 ans et des résultats

pétanque

Les pétanqueurs et pétanqueuses de Ramonville rassemblés pour un concours./Photo DR

Les pétanqueurs et pétanqueuses de Ramonville rassemblés pour un concours./Photo DR

Le club de pétanque Ramonville a été bien représenté au championnat Haute-Garonne doublettes féminines et masculines à Lecussan lors du week-end de Pâques. L'équipe Jacovella Dominique et Fiel Nathalie s'est inclinée en demi-finale contre les vice-championnes de la Haute-Garonne. Mais elle s'est qualifiée pour le championnat de Ligue le 4 et 5 septembre à Figeac. Une équipe de garçons, Charles Gonzalez et Éric Gauthe, est allée jusqu'en 16e de finale, perdant 13/12.

Le lundi de Pâques s'est déroulé à Portet le championnat de la Haute-Garonne tête-à-tête féminin et masculin. Le club était encore présent avec quatre hommes et trois femmes. Du côté des hommes, deux se sont détachés du peloton, Kim Huyhn est allé jusqu'en 16e et Christian Oury jusqu'en quart de finale. Du côté des femmes, Jacovella Dominique est allée jusqu'en 8e de finale.

Tous les qualificatifs ne sont pas encore terminés. Il reste les doublettes mixtes (deuxième tour à Nogaret le 7 mai) et les triplettes promotion (le 8 mai à Cintegabelle).

La semaine précédente, le club avait disputé le premier tour de la coupe de France contre le Fousseret. La rencontre avait débuté par les tête-à-tête. Quatre ont été gagnés par Le Fousseret contre deux pour Ramonville. Les doublettes ont toutes été gagnées par Ramonville. Et les deux clubs ont remporté une triplette chacun. À la fin de la soirée, Ramonville a remporté ce premier tour 18 à 13.Le club attend le second tour le 13 juin.

Les 50 ans du club

Rappelons que le 22 mai le club fête ses 50 ans à partir de 10 heures. Il sera organisé un concours en trois parties qui réunira les sponsors, les clubs de l'ancien secteur de Castanet, le maire et les élus.

Le matin aura lieu la première partie suivie du repas avec une paella concoctée par le président Charles Gonzalez puis, dans l'après-midi, les deux autres parties. Pensez à vous inscrire avant le 16 mai.

 

Ramonville-Saint-Agne. Temps radieux pour le championnat mixte de la Boule Etoilée

Ramonville-Saint-Agne. Temps radieux pour le championnat mixte de la Boule Etoilée

Ramonville-Saint-Agne. Temps radieux pour le championnat mixte de la Boule Etoilée

Un championnat en triplettes mixtes, deux hommes, une femme, s'est déroulée à l'initiative de la Boule Étoilée de Ramonville. Les organisateurs étaient heureux du très beau temps qui régnait au-dessus des joueurs, lors de ce concours officiel mis en place, il y a deux ans et qui a réuni trente-cinq équipes venues de la Haute-Garonne. Le président de la Boule Étoilée, Charles Gonzalez, avait une autre raison de se satisfaire de la journée, avec la présence sur le terrain de boules, d'Anna Maillard, championne d'Europe et championne de France en triplette. Âgée de 19 ans, Anna avait souhaité rendre visite aux joueurs de l'association ramonvilloise et tout spécialement aux dix joueuses avec qui elle s'est entraînée durant deux ans dans la commune.

 

Ramonville. Les pétanqueurs de Haute-Garonne ont bravé le froid

Ramonville. Les pétanqueurs de Haute-Garonne ont bravé le froid

Ramonville. Les pétanqueurs de Haute-Garonne ont bravé le froid

Malgré le mauvais temps ce samedi, près de cent boulistes venus de toute la Haute-Garonne étaient présents ce week-end à Ramonville, pour disputer le qualificatif tête à tête masculin et féminin départemental. Du côté ramonvillois et de la Boule étoilée, la compétition s'est bien passée car trois des six joueurs représentants de Ramonville se sont qualifiés pour les phases finales. Charles Gonzalez est tout de même un peu déçu par le mauvais temps : « On attendait beaucoup plus de monde, notamment chez les garçons, mais bon c'est pas grave, la compétition reste très intéressante ! » Chez les dames, seules quinze participantes avaient fait le déplacement et en fin d'après-midi, malgré la qualification de trois Ramonvilloises, aucune n'a pu atteindre la finale, remportée par Mme Lirola du club de Flourens, aussi championne du Grand Lauragais, qui l'a emporté contre Mme Gil de Revel. Demi-finalistes : Mme Jacovella et Mme Couderc.

Chez les hommes c'est un castanéen qui l'a finalement emporté, M. Banzet, contre un autre revélois, M. Abruzo, à la fin d'un match très serré. M. Salvini et M. Loubet complètent le palmarès, en tant que demi-finalistes. Le prochain événement sportif se déroulera le 25 mars pour la compétition intersociétaires et le grand repas lors de la triplette mixte aura lieu le 9 avril. En espérant que cette fois, le beau temps sera de la partie.

 

Ramonville-Saint-Agne. La Boule étoilée fait la course en tête

pétanque

Silence et concentration sur le bord du terrain pour les joueurs de Ramonville, dimanche après-midi, à Balma, pour le match contre la Digue, un des favoris de la poule./Photo DR

Silence et concentration sur le bord du terrain pour les joueurs de Ramonville, dimanche après-midi, à Balma, pour le match contre la Digue, un des favoris de la poule./Photo DR

Début de saison canon pour le club de pétanque de Ramonville, la Boule étoilée. Après deux victoires face à Balma et Bruguières, les joueurs ont obtenu le match nul face à la Digue, un des favoris de la poule, ce dimanche, à Balma. Dans ce championnat départemental des clubs, la Boule étoilée conserve donc la tête de sa poule qui comprend également les clubs d'Amouroux (Toulouse) et de Launaguet. Le point avec Charles Gonzalez, le président.

Comment s'est déroulée la rencontre de dimanche ?

Nous avons joué contre un des favoris de la poule, la Digue. Nos deux rencontres précédentes se sont très bien passées : contre Balma, nous avons gagné 28 à 8 et contre Bruguières, 20 à 16. Contre la Digue, nous avons pris un très mauvais départ. Nous n'avons gagné qu'un tête à tête sur six, puis une doublette sur six. Mais, après un choix décisif du capitaine, nous avons remporté les deux triplettes et égalisé 18 à 18. En faisant match nul, nous restons premiers de poule. L'équipe a fait une très bonne prestation et je félicite les joueurs.

La saison commence fort pour le club…

C'est un très bon début de saisons et nous attendons avec impatience la rencontre face à Amouroux. Elle se déroulera le dimanche 27 mars, sur les terrains d'Amouroux. Les deux premiers de poule seront qualifiés pour monter en championnat de Ligue.

Que se passe-t-il ce samedi sur vos terrains ?

Nous organisons le championnat tête à tête du secteur du Grand Lauragais qui qualifie huit équipes pour les championnats de Haute-Garonne. Le concours débute à 9 heures pour les hommes, et à 14 heures pour les femmes. Nous convions les Ramonvillois à assister aux rencontres. Le titre de champion du Lauragais sera décerné.

un concours pour les 50 ans

Pour les 50 ans du club de pétanque, La Boule étoilée, un concours sera organisé le 22 mai. L'idée est de mêler aux joueurs du club, les représentants des sponsors ainsi que les employés et élus de la mairie qui le souhaitent. Une paëlla est par ailleurs au menu. Autres rendez-vous pour cet anniversaire : un challenge avec les commerçants en septembre et le banquet en octobre. Enfin, en dehors de ces festivités, le premier concours intersociétaires se déroulera ce 23 mars, à 21 heures. Rendez-vous à 19 heures pour le repas.

 

Ramonville. A la pétanque, le président prépare les repas

association

Président de la Boule étoilée, passionné de cuisine, Charles Gonzalez a créé « une grande famille »./Photo DDM JNG

Président de la Boule étoilée, passionné de cuisine, Charles Gonzalez a créé « une grande famille »./Photo DDM JNG

Quelle est l'association qui, sept jours sur sept, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu'il neige, permet à ses adhérents de se retrouver autour d'une même activité ? À l'heure où, dans les discours, il est sans cesse question de lien social, le club de pétanque de Ramonville, la Boule étoilée, n'a, lui, plus besoin de démontrer son utilité.

Place Jean-Jaurès, les portes ouvrent systématiquement à 14 heures. Et « dès 14 h 30, nos vétérans sont là. Tous les jours. Soit sur la place, soit au boulodrome couvert, observe Charles Gonzalez, le président de la Boule étoilée. Puis à 17 heures, ils rentrent jouer aux cartes jusqu'à 19 heures. »

LA PASSION… DE LA CUISINE

Car la Boule étoilée, c'est de la pétanque, des cartes (belote et tarot) mais aussi de fameux repas, sept ou huit par an à l'occasion de concours. Ce qui compte, c'est passer de bons moments. « Quand je suis arrivé, explique le président, j'ai voulu créer une grande famille. » Les anciens et les nouveaux, les dilettantes et les professionnels, les passionnés de pétanque et de cartes…

Il faut dire que Charles possédait un atout : il adore faire la cuisine, notamment la paella, une passion née auprès de sa mère. C'est donc lui qui, souvent, concocte les repas. Mieux que dans le restaurant qu'il aurait aimé créer, ici, il cuisine tout en étant « au milieu des gens ». Ancien joueur, entraîneur et arbitre de basket à Ramon ville, il peut compter aussi sur un noyau de 30 à 40 bénévoles « qui font bouger le club ».

Des projets, la Boule étoilée, qui compte aujourd'hui 96 licenciés (de 27 à 54 ans), en nourrit beaucoup à commencer par ses 50 ans qui seront fêtés en mai ou juin et avec des rendez-vous toute l'année. Mais aussi l'organisation d'un championnat de France en 2012. En attendant, c'est un grand loto avec 1 800 € de bons d'achat qu'elle prépare samedi, à 21 heures, à la salle des fêtes.


le chiffre

Le chiffre : 50

ans > L'âge du club. Le club de pétanque de Ramonville, la Boule étoilée, dont un des présidents d'honneur est André Clément, le doyen du conseil municipal, fête cette année ses 50 ans et envisage une journée de concours et animations un dimanche en mai ou juin.


Une école en projet

Entre autres idées, Charles Gonzalez, le président de la Boule étoilée, aimerait créer une école de pétanque pour initier les jeunes « et former de futurs champions », souligne-t-il. Pour cela, il aimerait prendre langue avec le collège. Le grand projet reste l'organisation, en 2012, de championnats de France, dans le sillage du championnat Haute-Garonne mixte de mai 2010 qui avait réuni 128 équipes.

 

Ramonville. La galette de la Boule étoilée

pétanque

Le club de pétanque a réuni 60 convives pour sa galette.

Le club de pétanque a réuni 60 convives pour sa galette.

L'association de pétanque de Ramonville, La Boule étoilée, a organisé dernièrement sa galette des rois. Ce fut un bon moment que le club a pu partager avec Christophe Lubac, le maire, et Françoise Pouget, la conseillère générale. Ces derniers ont adressé leurs vœux à tous les membres du club.

Cette manifestation a réuni plus de 60 convives, anciens comme nouveaux membres. Tout le bureau souhaite une bonne année à tous les pétanqueurs. Rappelons que cette année, La Boule Étoilée fête ses 50 ans.

 

Des résultats qui confirment la bonne santé du club.

Un club qui se porte plus que bien, surtout grâce aux résultats de sa doublette féminine au cours de la saison 2009. Photo DDM

Un club qui se porte plus que bien, surtout grâce aux résultats de sa doublette féminine au cours de la saison 2009. Photo DDM

Depuis 1961 où Alfred Gribaudo a jeté la première boule sur le sable ramonvillois, La Boule Étoilée n'a jamais cessé de faire résonner les carreaux de la gloire, et marqué de son histoire le grand livre de la pétanque haute-garonnaise.

La dernière assemblée générale du club résumant la saison 2009 s'est encore déroulée sur l'air des lampions, quand le président Charles Gonzales a fait état de la flopée de résultats brillants qui donnent encore plus d'envergure à cette équipe qui ne demande qu'à déployer un peu plus les ailes du plaisir.

En majesté, figure la doublette féminine qui s'est coiffée du titre de vice-championne de Ligue, mais a aussi cumulé les mandats, à Salies-du-Salat, de championne de Haute-Garonne. Et qui, en bonus, a participé aux championnats de France à Beaucaire, où elle a stoppé sa jolie course à la haie des 32e de finales. « Un résultat plus qu'honorable, vu son parcours tout au long de la saison », ajoutait le président, fier aussi, des divers trophées glanés dans d'autres compétitions et qui ornent avec honneur le blason du club.

En s'inscrivant dans la même trajectoire, La Boule Étoilée pourrait bien encore briller de mille feux lors de cette saison 2010.

 

 

Ramonville. La Boule étoilée roule l'esprit tranquille

Une conception conviviale de la discipline à citer en exemple à l'heure de l'érosion des licences en Haute-Garonne.

Nul doute que lorsque la dissolution du secteur de Castanet sera entérinée courant 2008, la Boule étoilée sera vivement courtisée dans sa future constellation de rattachement : Toulouse ou le Grand Lauragais. Au total, 150 licenciés (dont 25 féminines), une excellente intégration dans le tissu socio-économique ramonvillois (à l'animation duquel il participe fortement) : autant d'indicateurs susceptibles de réjouir le bon président Ducassé. C'est un gardien du temple, en place au sein de l'Aréopage (17 bénévoles) depuis plus de deux décennies, comme le furent son père et son frère en leur temps.

un électricien au jus

Électricien de son état, le chef de file fait en sorte d'assurer les branchements à toutes les prises de la convivialité. « Nous entretenons d'excellents rapports avec nos voisins du secteur comme avec nos amis de Labarthe-de-Rivière », explique un Gilbert Ducassé à l'origine d'une initiative des plus louables. Soit la création d'un mini-bureau fédérant les bonnes volontés locales (dont celles du Fonsegrivois Lucien Marciac et de l'arbitre Raymond Le Manach) - de façon à épauler Jean Perissinoto, le délégué du secteur.

Le quotidien se nourrit aussi bien de concours intersociétaires que d'épreuves figurant sur le calendrier départemental. Au printemps dernier, l'organisation de l'importantissime trophée (trois places qualificatives pour la session en triplettes du Championnat de France) a constitué une marque de reconnaissance bien méritée : « Nous mettons un point d'honneur à jouer le jeu en envoyant un maximum d'équipes dans les différents concours », conclut ledit président qui ne déplore qu'une seule ombre au tableau : la mise en sommeil de l'école de pétanque.

Nul doute qu'avec une image de marque aussi saine, le poste d'éducateur ne restera pas longtemps vacant vu la qualité des structures : un beau boulodrome à dix jeux ainsi que des terrains libres en nombre conséquent.


Manu Ceuleneer tête d'affiche

Pur produit du cru au même titre que Yannick Mendez (qui a provisoirement mis sa carrière entre parenthèses), Manu Ceuleneer est l'un des hommes en vue sur les bords du Saint-Agne. Son fabuleux parcours lors de la session inaugurale en tête-à-tête de l'International de Salies -du-Salat a marqué les esprits, au même titre que celui accompli du côté de Blagnac aux côtés de Christian Oury lors des qualificatifs pour le Championnat de France de jeu provençal qui se déroulera à Tournefeuille les 23 et 24 août prochains.


Cap sur le TPO

Compte-tenu de l'afflux prévisible au graphique le jour «J», les responsables du Toulouse Pétanque Organisation - qui se déroulent sur l'esplanade du Stadium de vendredi à dimanche, ont fait savoir qu'il était préférable de ne pas attendre le dernier moment (samedi 14 juillet, midi) pour s'inscrire à l'épreuve-reine en triplettes (National, Souvenir Claudette-Dumont, éliminatoire direct, 5 000 € + 2 300 € + engagements).

À ce titre, les personnes intéressées peuvent joindre Didier Basso (06.82.03.31.39) et Jean-Claude Dubois (06.30.90.58.84).


Philippe Rouquié : « Toulouse mérite un grand concours »

Champion de France, champion de Ligue (en mixte avec son épouse Nadia), de Haute-Garonne, champion tout court... Un style, une forte personnalité, le polyvalent milieu columérin sera, comme lors de chacune de ses apparitions, l'un des hommes à suivre du côté du Stadium ce week-end.

Qu'attendez-vous de cette quatrième édition du TPO ?

Appartenant à une génération qui a vu tant de belles épreuves rayées de la carte de la Ville rose les unes après les autres, j'estime qu'il faut des concours d'envergure pour relancer la pétanque. Rappelez-vous de l'engouement suscité naguère lors de la venue des Broca, «Bébert» de Cagnes, Lucchesi... À titre personnel, comme mes sensations de jeu sont plutôt bonnes en ce moment, un parcours analogue à celui de l'an passé (victoire en doublettes avec Stéphane Rollin, NDLR) ne serait pas pour me déplaire.

Aucun des débats qui agitent le «mundillo» ne vous laisse indifférent ?

J'ai un tempérament pour prendre position, c'est comme ça ! En ce qui concerne la protection des grands concours, notamment. Le haut niveau n'a jamais tué la pétanque, bien au contraire ! Après, il y a une ambiance à recréer, sur le terrain comme autour, un mode de sélection à redéfinir comme l'a si bien exprimé Michel Le Bot dans vos colonnes.

Le club de Colomiers fait un peu figure d'exemple à suivre ?

Disons que nous fonctionnons sur l'implication maximale du plus grand nombre dans le meilleur état d'esprit possible. À ce sujet, inculquer aux jeunes les valeurs qui nous sont chères est l'un des axes majeurs du projet sportif. Pour autant, nous restons modestes, sans jamais prétendre à une quelconque hégémonie sportive.

Anne Richard, Dominique Jacovella et Céline Bandiera. DDM, D. P.

 

RAMONVILLE-SAINT-AGNE (31) - Pétanque. 70 terrains accueilleront les jeunes pétanqueurs ce week-end pour la compétition départementale organisée par la Boule étoilée.

L'événement du week-end à Ramonville, c'est le Critérium des jeunes pétanqueurs qui aura lieu dimanche sur les terrains du club, c'est-à-dire devant le cinéma l'Autan, à partir de 9h30. Ce Critérium fait partie des tournois officiels du calendrier du comité départemental et l'organisation en a été confiée cette année à la Boule Étoilée.

"Le cahier des charges est très précis, dit Christian Fonade, l'un des secrétaires du club. L'organisation d'une telle manifestation demande beaucoup de travail pour venir à bout de toutes les difficultés que nous rencontrons pour répondre à certains critères." Et il est vrai qu'environ 300 jeunes sont attendus et qu'il faut arriver à caser tout le monde : "Nous aurons près de 70 terrains ce qui est une prouesse car nous ne sommes pas riches en place, du moins pour ce type d'événement. La mairie nous a fourni les barrières ainsi que des planches mais nous avons dû malgré tout en emprunter quelques-unes au club de Fenouillet." Tous ces jeunes vont rester une bonne partie de la journée sur place car les premiers tours se joueront par poules. "La salle des fêtes sera à disposition entre midi et deux pour que tout le monde puisse aller manger mais nous n'assurons pas de repas. En revanche des sandwiches, grillades et boissons seront disponibles tout le long de la journée. Puis à 16h, tout le monde goûtera ensemble."

Il n'y a donc plus qu'à espérer que le beau temps soit de la partie pour que cette journée soit une belle fête. Côté pratique, il faut noter que l'allée Georges-Pompidou sera fermée toute la journée.

 
ce site a été créé sur www.quomodo.com