LA ROUTE C'EST LA VIE
L AVENTURE EN COMBI T3 ( notre Tortue)
Adresse
Téléphone
 
Arrivé en Norvége le 19 juin 2019

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Après un passage sur quelques 100kms en Finlande, nous voici à la frontière Norvegienne à Leppäjärvi, puis nous prenons la direction Karasjok pour la nuit, un petit camping sympathique, tenu par une génération de Sami. (Bonjour les moustiques, je me suis fait  grignoter et bienvenue madame Apotek).
J'ai pu discuter avec le grand père Sami qui m'a expliqué ce que représente leur drapeau donc les symboles de la lune (cercle bleu et du soleil cercle rouge ). 
Il est 10h ce dimanche lorsque nous reprenons la route pour le Nordkapp. Nous recupérons la mer de Norvège à Lakselv pour ne plus la quitter des yeux jusqu'à destination. Sur notre route E69 nous cotoyons montagne, plaine et rochers ainsi que de nombreux cyclos randos .
Nous stoppons à Repväg petit village de pêcheurs aux maisons de bois de couleurs rouges et blanches. On y aperçois au loin du port des bassins d'élevages de saumons. Sur le chemin Käfjord (capital du pays sami) un port de pêche ou son amarrés des chalutiers. Après une longue journée nous arrivons à Skarsvag , petit port norvégien qui a fait sa spécialité dans la pêche du king crab.
 
 
5 heures du matin, 4 degrés il fait jour et nous voici à la conquète du Cap nord. Sur les 10 kms de montée, le paysage désertique, les sommets aux neiges éternelles se reflètent dans les nombreux petits lacs.
Falaise à pic qui affronte la bise du matin, surpris de voir un terrain nu de toute végétation.
7 dalles rondes représentent le symbole de la paix et du soleil, ces dalles ont étè reproduites d'aprés les dessins d'enfants de pays différents, accompagné d'une statue d'une mère et son enfant.
Sa sphére en métal figurant le globe terrestre plantée face à la mer reste impressionnante ( ce matin nous étions  seuls) sans oublier un panorama à couper le souffle.
Aprés une dégustation d'un king crab nous faisons un tour à Honningsväg avec son grand port de pêche ( qui mérite une visite)
 
 
Jeudi 20 juin nous prenons le ferry à Gryllefjord accompagné par des bikers pour Andenes dans les îles d'Andoya petit port de pêche où nous passons la nuit.
Ce matin nous prenons la route côtière bordée par les montagnes qui longe les petits anses où sont cachés de petits villages aux maisons rouges, blanches et jaunes Quelques moutons se gavaient de bonne herbe grasse. Cette côte nord ouest me donne l'impression de deja vu ( mini côte Bretonne).
 
 
 
 
 
Svolvaer route E10, ville de l'île Lofoten, trés commerciale. Kabelväg joli village en bois coloré avec son port de pêche.
Henningsvaer village de pêcheurs avec ses rorbuers en bois sur pilotis, ses séchoirs de morues trés nombreux (les têtes sont séchées puis broyées pour en faire de la farine pour les pays africain), une mer omniprèsente avec les montagnes en toile de fond.
Nous longeons la 815, de nombreuses anses naturelles  Molland, Stokkelvikka où quelques bateaux sont amarés . Valberg ou l'église se dresse sur la plage.
 
 
24 juin nous décidons d"aller à Haukland pour une randonnée de 4 heures et de profiter d'une belle plage de sable blanc. 
Le lendemain aprés une nuit face à la mer, nous voici sur cette petite route côtière entre mer et montagne. Vitken petit village au pied de la montagne se jetant dans la mer, maisons en bois au toit pentu couvert d'herbe. Visite d'une soufflerie de verre trés sympathique. puis Stjeintinden ou une impressionnante paroi rocheuse noire se jete dans le lac.
 
 
 
Nusfjord village restauré (y manquent que les villageois), petit fjord avec ses petits bateaux de pêcheurs.
En début d'aprés midi nous voici parti à Kvalvika Beach, sentier dans la gadouille, montée trés pentue, aprés 1 heure d'escalade dans les rochers un panorama spendide s'offre à nous vue sur une magnifique plage de sable blanc. Le lendemain matin nous arrivons au bout des Lofoten (A) sous la grosse pluie, avant de prendre le ferry à Morkenes pour Bodo.


 
Jeudi 27 nous quittons la ville de Bodo pour la route 17 sur la côte Atlantique(je cite). Salstraumen un arrêt pour voir un phénomène de marée qui se produit tous les 6 heures, chance pour nous, arrivé 1heure avant. Ce Maelström (puissant toubillon) qui change de direction tous les 6 heures, le courant marin le plus puissant de Norvége: 400 millions de m3 d'eau s'engouffrent dans un détroit de moins de 150m de large à la vitesse de 28 noeuds ( il a été pêchè le plus gros lieu noir du monde 22kg 700).
Le soir venu notre tortue s'installa devant le glacier de Svartisen.
 
Nous continuons sur la côte Altantique sur la route 17 avec des traversées en ferry . Foroy/Agskaret puis un second à Jektvik/kilboghamn où nous repassons le cecle polaire Arctique, nous décidons de quitter cette route 17 ne voyant plu le paysage du faite des fortes pluies.
 
Durant 3 jours nous faisons une transition sur la E6 pour Kristiansund avec des pluies torrentielles 24h sur 24(du jamais vu). 
Visite rapide de cette ville dû à la pluie. Cette ville est constituée de 4 quartiers juchés sur 3 îles reliés par des ponts encerclant le port. 

2 juillet nous partons à la découverte de la route des Trolls (bien sûr sous la pluie battante). Direction à droite la 660 Eresfjord/Andalsnes, aprés une côte à 8% sur environ 7 kms , le sommets à 650m était dissimulé sous une brume épaisse. Dans la vallée nous rejoignons Romsdalfjord jusqu'à Andalsnes où nous avons dormi le soir. Au petit matin ciel un peu dégagé, nous décidons aprés un bon petit déjeuner d'attaquer l'ascension du Rampestreken, plateforme de 550m de la ville. Montée 2 heures assez raide. Arrivés au sommet nous pouvons anfin apercevoir les montagnes enneigés sous un timide soleil.(je vous rassure cela ne dure que le temps de le dire)
 
 
 
 
 
Récit d'une journée de "Tortue"
 
Ce matin mon chauffeur un peu "vénère" dû au trés mauvais temps et -1 annoncé aux sommets au Trollvegen pour une rando, ni au glacier de Geiranger pour cause de neige. Décide de me faire grimper la route 55 à partir de LOM (petit village sympathique et qui doit vivre du tourisme) à Sogndal. Je commence à grimper cette 55 surnommée (la route sur le toit de norvége) A partir de Boverdal, je commence à sentir la route s'élever sous mes roues sur des pentes de plus de 12% avec de la pluie, neige et une brume épaisse . Je ne rencontre pas de village, pas âme qui vive,rare sont les voitures, vue une moto me faisant un clin d'oeil en me croisant. J'arrive au sommet en seconde, épuisée mais là , récompense un spectacle éblouissant devant mes phares, un paysage de glace, de neige, de lacs, de roches tout cela au milieu d'un parc naturel vierge. A vrai dire on se sent petit au milieu de cette nature. Ce parc de Jotunheimen, voir le plus grand de norvége (1145km2). Le glacier Jostedalsbreen le plus grand d'Europe. Cette route monte jusqu'à 1434m est la plus haute d'Europe du Nord. Aprés plusieurs arrêts sur ce plateau, me voici dans la descentes sur ces lacets trés glissants sur plusieurs kms où mes machoires de freins crissent de peur. Mes essuies glaces un peu usés gémissent sous cette pluie, neige qui n'en finissent pas de tomber sur ma carapace de trentenaire. Ouf ! la plaine et un bon repos aprés une journée trés humide.
Maintenant mon chauffeur va me dire , cette journée de 110 kms j'aurais aimé la faire en vélo sous le soleil et avec mon copain Dd. 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce 5 juillet direction Voss/Odda, rien d'extraordinaire à part ce tunnel de 24kms de long avec 3 aires de stationnement éclairés " façon boite de nuit" . A la sortie de celui ci un groupe de bikers m 'escorta jusqu'à Flam ( port sans attrait). Une nuit passée à Geilo nous prenons la direction de Heddal pour une visite qui reste sympathique puis Udval.
 
 
 
Un arrêt à ODDA pour une rando au plus prêt du glacier Buarbreen, une montée de 2 heures sur un parcours trés physique et accrobatique que nous atteignons le sommet. Que dire de la nature trés belle, sous un ciel bleu accompagné du soleil que nous attendions depuis 8 jours.  
 
 
 
 
Journée passée au rocher de Preikestolen au dessus des fjords de Lysefjorden, parcours de 8 kms /altitude de 330m. Un départ matinal dans une brume légère, nous empruntons les premières marches de pierre d'un long sentier édifié par des Sherpas Népalais entre 2015 et 2017 , afin de faciliter la piste de trail du Prekestolen ( trés réputé). Au sommet beaucoup de brume et dèjà beaucoup de monde à 9 h du matin sur ce fameux rocher avec une paroi vertical de 604m en surplomb du fjord. Nous avons patienté 2h et enfin le soleil est apparu, et là une magnifique vue sur les fjords.
 
 
 
 
 
Fatigué de cette route 45, je birfurque à droite avant Rysstad pour rejoindre à nouveau la 45 à Svartevatn. Pas décu le Pat, je suis tombé sur une route de montagne trés étoite , avec des lacets, de chaque côté de la route des petits lacs, 
mais surtout des familles de moutons qui se prélassaient sans se soucier des voitures, cette route d'une soixante de kilomètres je l'ai nommée " LA  ROUTE DES MOUTONS".
 
 
 
Jeudi 11 nous quittons Andnes pour suivre la côte 456 qui va nous emmener jusqu'à Kristiansand. Aprés plusieurs jours passés dans les montagnes entre moutons et vaches, enfin un peu de mer avec plein de soleil au température voisinant les 25 degrès. Ce début de côte est fantastique , nous traversons des petits villages norvégiens que nous avons plus vue depuis ces îles. Arrêt a Ergesund village aux habitations toutes blanches avec un charme fou. Puis nous continuons cette côte entre montagne de roches , puis une halte pour un bain de soleil dans un petit fjord à Segone où nous passerons la nuit.
 
Vendredi 12 juillet , c'est notre dernier jour en norvège, nous continuons notre route 456 sur Kristiansand. Mandal ville méridionale, son petit port fut fondé au début du 16e S. Cette cité s'abrite au fond d'une petite baie protégèe par un groupe d'îles. Cette côte 456 effectuée sous le soleil m'a ravi. Départ du bateau 18h à  Larvik pour une traversèe de la mer du nord vers Hirtshals au Danemark.