Historique du kick Boxing (source : wikipedia)

Nombreux sont ceux qui pensent que le kick-boxing est un sport originaire de Thaïlande, du Japon ou bien d'une autre contrée du Sud-est asiatique.
Au Japon, dans les années 1950 et 1960, des experts de Karaté et d'autres arts martiaux (Bando et Boxe birmane notamment) organisent des rencontres de plein-contact sur tapis et sur ring, ainsi naissait le Kick-boxing japonais.
À la même époque aux États-Unis, de nombreuses écoles d'arts martiaux organisent également des rencontres de plein impact notamment des disciplines comme le bando (opens sur ring, dès 1962), le taekwondo,etc . Puis une sorte de révolution s'opère dès le début des années 1970. De nombreux pratiquants de Karaté et de points-fighting évoluant dans les compétitions se sentirent frustrés par les réglementations en vigueur privilégiant le contrôle des touches. Alors, ils cherchèrent alors un système dans lequel on utilise la puissance des coups de pied et de coups de poing, plutôt qu'en les arrêtant avant de toucher l'adversaire, laissant aux arbitres la décision de juger s'ils étaient efficaces. Le Full-contact Karaté et le Kick-boxing américain étaient nés.

Kick boxing, un terme générique

Le terme kick signifiant « coup de pied » en anglais, on a tendance à appeler « kick boxing » toutes les disciplines associant des coups de pied aux coups de poing de la boxe anglaise. C'est ainsi l'équivalent de l'appellation française «boxe pieds-poings».
Le Full-contact est appelé dans certains pays « kick boxing sans coup de pied bas » (car les coups aux jambes sont interdits) et on a longtemps appelé par erreur « Kick Boxing », la boxe thaïlandaise ou Muay thaï.

Le Kick-boxing japonais

Forme japonaise du Muay thaï et de la Boxe birmane développée après les Jeux olympiques de 1964 et dans laquelle le règlement permettait de frapper à coup de pied, de poing, de genou et de coude, agrémenté de projections de Judo. Depuis 1993, le kick boxing japonais a pris des ailes grâce au grand tournoi annuel du K-1. La forme de rencontre a changé depuis ses origines et aujourd’hui le règlement autorise seulement : les coups de pied, les coups de poing, les coups de genou directs et les saisies de tronc durant cinq secondes.

Le Kick-boxing américain

Forme de rencontre sportive créée aux États-Unis au début des années 1960. Le terme kick boxing désigne ce que l'on appelle en France une boxe pieds-poings dans laquelle tout type de coup de pied est autorisé au dessus de la ceinture ; et pour les cibles en dessous du bassin, exclusivement les circulaires sur la cuisse et les balayages sur le pied. Aux États-Unis, le terme kick boxing est une appellation « générique » désignant les rencontres de boxe dans lesquelles les protagonistes portent des coups de pied et désigne certaines pratiques martiales d'origines asiatiques (telle le Bando-kickboxing ou Boxe birmane, Bando-kickboxing, boxe thaïlandaise...). Il faut savoir que la plupart des écoles d'arts martiaux aux États-Unis, en plus de promouvoir leurs propres disciplines, participent très souvent à des opens dits de « kick boxing ». À l’étranger, le kick-boxing ne se présente pas en sport à part entière comme en Europe, mais en discipline de compétition (règlement) réunissant différents styles.

D'après les écrits de champions américains les premiers combats sportifs sur ring et sur tatamis, dateraient de 1962 (notamment les tournois sur ring de Bando-kickboxing), développés par des styles variés comme le Bando, le Karaté, le Taekwondo, etc. Mais c'est en 1976 que naissait officiellement le kick-boxing américain suite à la mise en place d'une fédération de champions professionnels de Karaté Full-contact, la World Kickboxing Association (WKA). Ceux-ci, souhaitaient rencontrer les Asiatiques dans une forme de rencontre avec percussion dans le membre inférieur. Boxe complète, associant les techniques de poing (boxe anglaise) et de pied (Karaté, Taekwondo, Boxe birmane, Muay thaï, etc.). Pour des raisons de différentiation d'activité, en Europe comme sur le continent américain, on distingue deux types de rencontre de kick-boxing : la version avec coup de pied bas (frappe dans les cuisses) et le kick boxing sans low-kick que nous appelons en Europe Full-contact (ou boxe américaine). Cette dernière, est gérée en France par la Fédération française de full contact et disciplines associées (FFFCDA) alors qu'un autre organisme, la Fédération de Boxe Américaine (FBADA) rassemble également de nombreux pratiquants (depuis 2007, la FFFCDA a obtenue la délégation de pouvoir ministérielle pour cette dernière discipline).
Dans la plupart des pays un seul organisme associe les différentes disciplines de combat et d'arts martiaux notamment les boxes pieds-poings (Full-contact, kick boxing et Thaï-boxing) ce qui n'est pas le cas de la France où les dirigeants des différentes fédérations de boxes pieds-poings ont du mal à s'entendre. Les fédérations internationales de kick boxing les plus représentées dans le monde sont : la World Kickboxing Association (WKA) (la plus ancienne et née en 1976 aux États-Unis), l’International Sport Kickboxing Association (ISKA) (International Sport Kickboxing Association (ISKA)) (née en 1986 lors de la régression de la Professional Karate Association (PKA) et la World Association of KickBoxing Organizations (WAKO) fin des années 1970 en Allemagne.

Un peu d'histoire...
ce site a été créé sur www.quomodo.com