CL Le Cendre

Le Judo, une inspiration de la nature

En observant les branches chargées de neige et voyant les plus grosses casser sous le poids de l’agresseur naturel et les plus souples s’en débarrasser en pliant, un moine japonais fit le constat suivant : le souple peut vaincre le fort.
S’inspirant de cette observation et des techniques de combat des samouraïs, Jigoro KANO posa en 1882 les principes fondateurs d’une nouvelle discipline : le Judo, littéralement « voie de la souplesse ».

En proposant un développement physique, moral et spirituel, le Judo permet aux judokas de s’épanouir en harmonie avec eux-mêmes et surtout avec les autres.
En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale sous l’impulsion de Maître KAWAISHI et de Paul BONET-MAURY, président-fondateur de la Fédération Française de Judo en décembre 1946.

image02_combat1.jpg

Franchi en 2003, le cap des 580 000 licenciés place désormais la FFJDA comme la quatrième fédération « olympique » en France. Cette réussite est l’histoire d’une passion partagée depuis toujours par tous les acteurs du Judo français, dirigeants, professeurs et pratiquants dans le respect des valeurs morales conformes à l’éthique du Judo.

Les 4 - 5 ans :

L'éveil judo. L'accent pédagogique est mis sur l'intérêt de l'enfant et non sur le judo. L'objectif prioritaire est de développer les habiletés fondamentales. L'éveil judo vise à faciliter le futur apprentissage du judo mais aussi d'autres activités sportives et artistiques. Il prédispose également l'enfant à de futures relations sociales de qualité. 

 Les 6 - 9 ans :

Grâce au Judo l'enfant acquiert une meilleure coordination motrice qui le guide vers l'apprentissage des bases de cette discipline: formation du corps et de l'esprit.

Les 10 - 15 ans :

Age d'apprentissage, premiers pas dans la compétition, le Judo est un instrument de la construction du futur adulte.

 


image03_combat2.jpg

  

Le judo est principalement divisé en deux types de techniques de combat, les techniques "debout" (ou de projection) et les techniques "au sol". Ces deux groupes étant subdivisés en plusieurs catégories :



> Les techniques debout « nage-waza » :
          - les techniques de jambe : « ashi-waza »
          - les techniques de bras : « te-waza »
          - les techniques de hanche : « koshi-waza »
          - les techniques de sacrifice : « sutemi-waza »


 

> Les techniques au sol « ne-waza » :
          - les techniques d’immobilisation « osae-waza »
          - les techniques de clés « kansetsu-waza »
          - les techniques d’étranglement « shime-waza »



  Comme pour d'autres arts martiaux, le judo présente des Katas.

Les Katas sont des exercices de démonstrations techniques dans lesquels on exécute des prises prédéfinies et suivant certains rituels. Cela demande une très grande concentration et une maîtrise technique irréprochable.