Le judo ! Sport à la mode ? Oui. Mais sport traditionnel. En tout cas, sport qui répond parfaitement aux exigences de la seconde moitié du vingtième siècle. 
Plus qu'un défoulement un tant soit peu mystique, le judo est devenu véritablement un sport de compétition, reconnu par le Comité International Olympique. Alors, il faut l'appréhender comme tel. L'entraînement, la technique, la tactique ont pris une place essentielle et décisive dans l'accomplissement du judoka.   Voilà ce qui nous a conduit à faire partager notre expérience, les contacts, la participation aux rencontres diverses proposées par la FFJDA. En bref, notre ambition,  par l'intermédiaire de ce journal, est d'amener des jeunes à découvrir le Judo, et peut-être même la compétition.    
De Jigoro Kano à munich

Si un jour vous passez par Tokyo, ne manquer pas de vous arrêter au kodokan. Car c'est là le cœur du judo mondial. Et, si vous aimez le judo, vous ne devez jamais oublier d'en rechercher la source. Sport traditionnel? Sans aucun doute. Et peut-être le sport le plus traditionnel.   
Tout judoka a besoin de se relier au passe. Car on n'entre pas dans un dojo, on ne monte pas sur un tapis comme on va disputer un match de football. Le judo est un sport, c'est vrai. Mais c'est surtout un art de vivre et l'application d'une certaine philosophie.   
Le judo, deux composants japonais, ju: souplesse et do : voie. Donc la voie de la souplesse. Et celle si doit mener à une vie  équilibrée grâce à une méthode d'éducation physique et mentale et à une discipline de combat à mains nues.   
Ne l'oublions pas, le judo fut tout d'abord une méthode de comba et à l'époque, ne s'appelait pas judo. La méthode découverte par le fondateur du judo moderne, Jigoro Kano, prendra ce nom en 1882.