Jogging des coévrons

Cécile, la gazelle

En mars, le 8 exactement nous célébrons la journée de la femme. Ce mois-ci le jogging des Coëvrons dresse le portrait de Cécile Bouttier. Pourquoi surnommer Cécile de gazelle ? Ce surnom lui a été donné lors de sa participation au trail d’Hambers. De plus, une gazelle est réputée pour son élégance, sa vivacité et sa vitesse, ce qui caractérise Cécile qui en plus ne « lâche rien dans l’effort» signale Jérôme son mari qui sera notre complice.
Quelle est sa date de naissance? Cécile est née le 28 juillet 1970.
Quel (s) sport(s) a t-elle pratiqué(s) et pratique-t-elle encore? Elle a fait des majorettes étant petite et elle fait du running et du renforcement musculaire dans une salle de sport.
Depuis quand court-elle? Depuis une vingtaine d’années ajoute Jérôme qui l’accompagne à pieds ou en VTT.
Depuis quand fait-elle partie du jogging? Depuis 3-4 ans environ.
Quel est son terrain d'entrainement préféré? Elle aime plutôt courir dans les chemins autour de la maison et au Montaigu.
Quand s’entraîne-t-elle? Elle s’entraine une à deux fois par semaine et le dimanche.
Quelles sont ses principales courses? Elle a surtout couru des trails : Guerlédan 3 à 4 fois le 13 et 23 KM; Brocéliande 42 Km; Le bout du Monde à Brest 35 Km; Pégase à l’Huisserie ; Couesnon, Hambers en relais avec Eric. Elle a participé en décembre à la première édition de l’Argentréenne où elle a représenté l’association du jogging des Coëvrons.
Quelle sportive est-elle? Cécile est volontaire, déterminée et elle ne lâche pas facilement. Elle aime partager les bons moments de la course à pied ( avant-pendant et après l’effort).
Y a t-il des anecdotes à raconter concernant la course à pied? Au trail des bons vivants à Andouillé, elle était troisième à 5 kilomètres de l’arrivée et il y avait la quatrième qui était à 100 / 200 mètres derrière elle. Elle n’a pas lâché et a fini sur le podium (sur une botte de paille car les organisateurs avaient réalisé le podium avec des bottes de paille) et c’était « son premier podium ».
Partage-t-elle cette passion avec sa famille? C’est avec moi, précise Jérôme qu’elle a commencé à courir, mais Victor ne court pas avec elle.
Quelles sont ses autres passions? La lecture ; le jardinage ; la culture en générale (musées ; expo ; etc) ; les voyages. Par contre le ski n’est pas sa passion.