jabe-multisports

F.K. L'EXTRA-TERRESTRE

Fin de saison pour tous nos jabistes!!! Fabrice et Jérémy l'ont prolongé jusqu'au 8 Décembre 2013...Souvenez vous, il y a un an Madonna renouvelait son contrat avec Photoshop (Un peu de culture générale ne fait jamais de mal)...Et 59 ans plus tôt était lancé la première édition de la Saintelyon. Cet ultra-trail de 75kms où Fabrice et Jérémy se sont donnés rendez-vous ce 8 Décembre...
Après une saison triathlétique et pédestre bien chargée, la Saintelyon c'est un peu la cerise sur leur gâteau...et tant mieux car l'horoscope de Fabrice l'avait dit "Dissonance planétaire en Vénus". Juste handicapante habituellement, celle-ci serait devenue un motif de suicide samedi soir, s'ils avaient passés la soirée devant Miss France, au lieu d'aller gambader dans les champs stéphanois...Froids, enneigés, gélés et propices à de multiples chutes....Les deux "traileurs" enfin surtout Fabrice, s'étaient lancés dans des préparations complètement différentes puisque LE Fab avait débuté sa préparation avant le triathlon de Gérardmer (7/8 septembre) alors que Jérémy a réellement commencé 1 mois avant l'échéance, espérant "surfer" sur ses acquis de la prépa marathon et tout bonnement de l'ensemble de la saison.
Fabrice et Jérémy sont donc arrivés le vendredi afin de récupérer leur dossard loin des bousculades et de la foules présente le jour de la course...Place donc au repos et au sommeil pour arriver le plus frais possible le samedi soir, minuit pétante, sur la ligne de départ.
C'est donc à 22h qu'ils se retrouvent dans un immense hangard avec quelques 5800 participants rien que sur l'ultra-trail. Rappelons le, la Saintelyon version ultra (75kms) n'est pas la seule course, en effet, les traileurs peuvent se tester sur la SaintExpress (45kms) et la SaintéSprint (21kms), sans oublier les relais. Ce qui fait un total de 12000 participants.
Le temps d'ajuster les lampes frontales, se restaurer, faire un petit ou un gros besoin (n'est-ce pas Fabrice), checker les copains nordistes et haut-savoyards avec qui Jérèm s'était donné rendez-vous et les voici dans l'arêne...L'ambiance est chaude sur la ligne de départ et tant mieux car les températures, elles, sont très froides...Brrrrrr. Juste le temps pour Jérémy de se demander une énième fois ce qu'il fout là (une vielle habitude sûrement prise à force de courir avec Christophe...)
Et c'est parti pour une nuit de course, ils partent prudemment, l'objectif numéro 1 étant de franchir la ligne d'arriver, l'objectif numéro 2, rester ensemble (enfin pour Jérémy, rester avec Fabrice) et l'objectif numéro 3, pourquoi pas passer sous les 10h de course...Et comme souvent on fait des plans sur la comète avant la course et on revoit ses objectifs (à la baisse pour Jérémy) au fur et à mesure de la course...Et c'est d'ailleurs aux alentours du km 13 qu'ils peuvent tirer un trait sur l'objectif numéro 2...En effet, dans une descente rendue glissante par la neige gelée, nos deux Jabistes se perdent de vue, se dépassent sans se voir et c'est parti donc pour 62 kms en mode solo pour Jérémy qui se rend alors compte que sa lampe frontale éclaire aussi bien qu'une lampe de poche et qu'il va devoir compter sur ses quelques 5000 compagnons de fortune, munis, eux, de véritable lampes halogènes. Fabrice poursuit donc son petit bonhomme de chemin, zappant le premier ravito (km17), c'est con parce que Jérémy y était...Les kilomètres s'enchaînent, les parcours sont plus ou moins difficiles pour les appuis et nos deux noctambules, funambules nous glorifient de quelques chutes sans grand dommage, le moral est bon et l'objectif numéro 3 semble encore être dans les cordes de Fabrice qui ne cesse de gagner des places alors que Jérémy en perd...Le jour commence à poindre et il reste plus ou moins 20kms (on en devient content d'avoir plus que 20kms à courir...). 
Ils adoptent sensiblement la même tactique de course ou plutôt la même "gestion" de course qui revient à marcher dans les côtes et trottiner dans les descentes et sur le plat...Et voici qu'arrive le ravito du km 68...celui-ci se situe entre une longue portion plate et monotone et une côte abrupte et longue (possible qu'elle soit abrupte et longue puisque située en fin de parcours...au moment où les organismes sont déjà bien entamés). Après ça il s'en suit une longue portion sur les quais du Rhône, des escaliers tour à tour montants et descendants  menant au palais des Sports de Gerland abritant cette p***** de ligne d'arrivée!!!!! Pour Fabrice les objectifs numéro 1 et 3 sont remplis puisque Le Fab affiche un chrono de 9h35'25" et une 1074ème place, un vrai extra-terrestre tant celui-ci a maîtrisé son sujet. Jérémy a quant à lui rempli l'objectif numéro 1, franchir cette fameuse ligne d'arrivée, avec un chrono de 10h19'14" et une 1769ème place. 
Une saison de plus dans l'escarcelle, sans nulle doute qu'elle aura laissé des traces physiques et mentales... Allez un peu de repos car il paraît que 2014 va faire mal...Bravo aux deux amis et spéciale dédicace à Mino, Patrick et Benjamin qui font partis des 5100 finishers.
Merci aussi à la logistique Lyonnaise qui se reconnaîtra et qui a su faire en sorte que ce week-end soit agréable pour Fabrice et pour Jérémy...

Résultats complets c'est ici

 

AU PAYS DE L'OR VERT

Ayant opté cet été pour un Marathon en fin de saison, afin d'y améliorer son temps de référence, Christophe s'est déplacé le 28 octobre à Dublin. La course se déroulant le lundi, jour férié en Irlande, il a profité d'un petit week-end en famille avant de passer aux choses sérieuses.
"Je m'attendais à voir des brutes alcoolisés et édentés, leur réputation est légèrement exagérée. Ce sont des gens charmants et très accueillant que nous avons rencontré." 
Les journées de samedi et dimanche sont consacrées à la visite de la ville, sous la pluie... Un petit saut dimanche après-midi au Marathon expo pour y récupérer son dossard et le voilà prêt à affronter le défi.
Nul doute que le message de Jérémy est arrivé à bon port, 3h04... Il va falloir s'employer, mais "rien n'est impossible, seules les limites de notre esprit définissent certaines choses comme inconcevables", n'est-ce pas monsieur Levy...
L'objectif est d'arrivé, déjà, dans les limites fixées en début de prépa, moins de 3h15, c'est mieux, et pourquoi pas, si l'opportunité se présente, d'envoyer une réponse à ce fameux message... 
La météo de ce lundi est acceptable, il y a certes du vent, mais la température de 10 degrés est propice à une bonne perf. Pour faire 3h10 il faut courir en 4min30sec au km, pour espérer faire le même temps que Jérémy, il faut courir en 4min22s au km. Si l'écart semble faible, sur 42kms ça pèse dans les jambes.
Pan !!! le départ est donné, les 5 premiers kms se font à une moyenne de 4min25s au km, les jambes sont là, enflammé par la foule et les spectateurs nombreux et "bruyant", il accélère tranquillement pour maintenir un très bon 4min20s au km, jusqu'au... 35ème. Il serre les dents mais ne peux maintenir l'allure, il s'accroche et termine finalement avec un 4min25s au km, ce qui lui vaut un 3h08min16s.
"Je suis content de ma course, l'objectif est largement atteint, je savais que je verrai ma famille à l'arrivée, je ne voulais pas craquer."
Nul doute que l'emblème du rugby irlandais lui a porté chance. Le message est tout de même arrivé: "je ne suis pas là pour faire de la figuration, RDV au prochain Marathon pour passer sous les 3h05."

 

L'HOMME DES BOIS

Pendant que Jérémy et Christophe se consacrent au Marathon, Fabrice se prépare pour la Saintélyon et pour cela, il a été courir le Buth'trail le 13/10/2013, situé au sud de la Seine et Marne. Une course nature ou seulement 24 athlètes essaieront de se départager sur un parcours très sympa de 26,5 km et 711m de dénivelé positif en pleine forêt de Fontainebleau. Afin de bien se préparer à trottiner avec le sac à dos, Fabrice est venu chargé comme une mule (non, non, pas dopé, c'est bien le sac qui est plein !). Après une petite boucle d'1km sur la route pour étaler le "peloton", il se rend bien compte qu'il ne pourra pas jouer la gagne tellement les premiers sont partis vite. Tant pis ! A vrai dire, il n'était pas venu pour ça, mais pour se faire plaisir, et de ce coté c'est réussi ! Après ce premier kilomètre, c'est parti pour deux boucles de 12,5km de chemin avec des descentes, des montées, des passages techniques et des passages sous des rochers... On profite de la première boucle pour discuter un peu entre concurrents. Puis, dès le début de la deuxième, esseulé, Fabrice accélère progressivement (non, non, courir dans les bois ne lui fait pas peur, c'est juste pour le plaisir d'accélérer !). Il finira par reprendre quelques coureurs et termine sans problème en 2h42 (9ème temps). Au total, un parcours technique, vraiment sympa avec une bonne ambiance. Une course à refaire et à conseiller. Maintenant, on rentre dans le vif du sujet pour la prochaine étape, à savoir la Saintélyon. On imagine bien que Jérémy ne manquera pas de venir s'entrainer et de se mettre au trail avec Fabrice.

Promis, Fab changera de pompes pour la Saintélyon...
 

DE 490 AVANT J-C A 2013 AVEC J-D

Le marathon...distance mythique si il en est...est la distance reliant les villes de Marathon à Athènes, soit 42.195 kms. D'après les historiens, le nom vient d'une anecdote antique, Phidippidès, un messager grec, aurait couru de Marathon à Athènes pour annoncer la victoire contre les Perses à l'issue de la bataille de Marathon lors de la première guerre médique en -490. Arrivé à bout de souffle sur l'aéropage, il serait mort après avoir délivré son message. De nos jours, il existe à travers le monde prés de 3000 marathons dont celui de Metz...
Cette année le marathon de Metz-Mirabelle fêtait son 3ème anniversaire et était support des Championnats de France Police. Notre messager n'était autre que Jérémy, il avait donc comme objectif de "trimbaler" un message de Metz à Metz...en passant par Metz en 3h. Après le Triathlon de Gerardmer il avait donc axé sa préparation exclusivement sur cet objectif. Le record du monde du JABE étant déjà sa propriété (3h14'26"), notre messager grec, avait à coeur d'améliorer cette marque. C'est donc à 9h00 ce dimanche 13 octobre 2013 qu'était donné le départ pour quelques 1181 marathoniens. Phidippidès...euh pardon Jérémy décidait de partir prudemment en laissant le meneur d'allure "3h00" quelques mètres devant lui, toujours à vue. Veillant à ne pas manquer un ravitaillement, le "beau" messager passe au semi-marathon en 1h30'20", donc toujours dans les temps prévus, puis vient le fameux "mur" du 30ème qui ne semble pas trop perturber Phidi...ah bordel je vais y arriver!!! Jérémy, même si celui-ci perd de vue le meneur d'allure, il garde un rythme plus qu'acceptable et sait, après le 35ème kilomètre, qu'il va exploser son meilleur temps, établir un nouveau record du monde du JABE et délivrer son message par la même occasion. Jérémy arrive donc à bout de ces 42.195kms en 3h04'33" et ce classe 98ème sur 1181 arrivants et 33ème sur 100 policiers engagés sur l'épreuve.
Merci donc à Jérémy qui enlève toute pression à Christophe, engagé sur le marathon de Dublin dans 15 jours ;-)

résultats: ici

Ci-contre Phidippidès version 2013 avec son message: "Eh Kipsang!!! t'as de la chance que j'suis pas kenyan et que je fais du triathlon"....L'histoire version 2013 raconte que le messager n'est pas mort après avoir délivré son message et qu'après un peu de repos il préparera la Saintélyon.
 

L'HEURE DU BILAN A SONNÉ

La saison 2013 de triathlon a tenu toutes ses promesses. Sur le plan émotionnel, tout d'abord, avec les déplacements à Houston au Texas puis à Gerardmer, où nous nous sommes retrouvé entre potes pour passer des moments formidables. Puis sur le plan sportif, où la victoire du challenge s'est décidée sur la dernière étape.

Jérémy, le vainqueur sortant, semblait en mesure de se succéder à lui même tant il a maitrisé la saison 2012. Sans vraiment comprendre pourquoi, il ne sera jamais dans la course à la victoire. 3ème à Cepoy, 2ème à Versailles, 4ème à Houston et 2ème à Gerardmer. Grosse remise en question sur ses entrainements pour 2014.

Apres un début d'année en fanfare, 1er à Cepoy et à Versailles, puis une course correct à Houston (2ème), Christophe accuse un peu le coup à Gerardmer (3ème), ce qui lui vaut la perte du challenge. Un peu comme Jérémy, un changement de préparation s'impose.

Olivier a parfaitement su gérer sa saison, il commence l'année doucement à Cepoy (2ème), puis élève son niveau progressivement jusqu'aux objectifs majeurs, 1er à Houston, Vitry le François, Settons et Gerardmer. Nul doute que son investissement et le travail avec son coach a payé.

Avec seulement deux compétitions dans l'année, Fabrice ne démérite pas. 3ème à Houston et 4ème à Gerardmer, il confirme sa progression à vélo. Il sera un maillon important de la saison 2014 puisqu'il va préparer un plan d'entrainement pour lui même, Christophe et peut-être Jérémy.

Franck remporte la cuiller de bois pour la deuxième année consécutive. Ce titre peu glorieux s'explique par le fait qu'il ne retrouve pas son niveau de 2011. L'envie de bien faire est là, mais pas la disponibilité. Une remise en question sur l'organisation des entrainements est urgente.
 

LA BÊTE DES VOSGES

On raconte qu'à la fin des années 70, une bête semait la terreur dans les troupeaux du massif de Rambervillers. Il se pourrait bien que cet animal soit venu faire un tour du côté de Gerardmer en ce week-end du 07, 08 Septembre 2013. Mort de faim, Olivier est prêt à en découdre avec les quelques milliers d'athlètes venu participer au triathlon format XL, et cela aurait pu être un véritable carnage s'il n'avait pas eu de pépin mécanique.
Mais revenons en à nos moutons, si je peux m'exprimer ainsi...

Pour la deuxième fois cette année, l'équipe JABE se retrouve au grand complet sur une compétition. C'est à Gerardmer qu'elle a posé ses valises, accompagnée d'une quinzaine d'éléments du triathlon club d'Ozoir ainsi que Christophe Lefevre et Laurent Delvallez de la Brie Francilienne Triathlon.
Nos cinq Jabistes sont venus pour cette fameuse finale du challenge, finale qui n'a eu que le nom, tant Olivier a maîtrisé son sujet. On se calme !!! Bien loin des podiums, sur cette course qui n'est pas vraiment taillée pour nous autres parisiens, il a néanmoins maîtrisé ses compagnons de galère. 
Le climat incertain semble clément. Nous rentrons dans l'eau limpide du lac pour un rapide échauffement. 9h30, c'est parti. 1500 fous furieux s'élancent pour 1900m de coups bas, chacun espérant passer devant son prédécesseur par tous les moyens légaux... ou pas. 28min de boucherie plus tard, Olivier sort de l'eau avec un point bonus et déjà cinq bonnes minutes d'avance sur Franck (33'35"). Arrivent ensuite Christophe (34'09), Fabrice (34'27") puis Jérémy (36'30"). Le magnifique parcours vélo de 93kms, se compose de trois tour avec à chaque fois 3 difficultés, la côte du Poli (2kms), le col des Feignes (4,5kms) et le col de Grosse Pierre (3,5kms avec des passages à 15%). Ce circuit est exigent pour les organismes, mais aussi pour le matériel. Début du troisième tour, Fabrice casse la manette du derailleur arrière, il effectue donc la fin du parcours sur le petit pignon, ce qui ne semble pas vraiment approprié. Perte de temps estimé à 10 min. Olivier, quand à lui, a du se battre avec un pédalier récalcitrant, en effet il s'est simplement desserré dans la deuxième ascension du dernier tour. Par chance il se trouvait non loin d'un point réparation. Perte de temps éstimé à 15 min. Malgré ses déboires, il récolte le bonus à vélo, c'est dire la marge qu'il possède... La course à pied de trois tours autour du lac est chasse gardé de Jérémy, qui l'avait annoncé la veille. 1H38min pour un semi marathon assez sélectif également, ce n'est pas si mal pour un gamin.
100% de finishers pour l'équipe JABE, nos amis de la Brie Francilienne Triathlon et Ozoir Triathlon. Félicitations à tous pour ce magnifique week-end.

Mention spéciale pour Manu, régionale de l'étape et amoureuse d'Olivier, qui boucle son premier triathlon format XL.
Au fait Manu, on dit "Gerardm(é)" ou "Gerardm(ère)?


Photos

Classement final du Challenge JABE :

1er Olivier - 47pts
2ème Christophe - 44pts
3ème Jérémy - 32pts           
4ème Fabrice - 23pts
5ème Franck - 18pts
 

LE TRIATHLON LE PLUS DUR DU MONDE...

On ne l'arrête plus, Olivier compte préparer l'half Ironman de Gerardmer comme il se doit. Présent sur le triathlon des Settons ce week-end (21 juillet), afin de finaliser sa préparation pour cette fameuse "finale" du challenge JABE. Cette course réputée difficile sur sa partie cyclisme, est appréciée des triathlètes pour sa beauté. L'objectif était simple, faire la course à allure Half, mais pour Olivier, la natation étant son cheval de bataille, pas question de se laisser distancer, il sort de l'eau 9ème... quand même... Ensuite, il se calme, c'est qu'il ne faudrait pas se blesser avant de partir en vacances... Bref, après un bon vélo sur ce circuit casse pattes et une modeste course à pieds, il en termine avec son 4ème triathlon de l'année. 
Même si l'objectif n'était pas là, il finit 51ème sur 236 en 2h40min27sec.
Bravo à Manu qui continue de préparer son premier Half (Gerardmer).

Challenge JABE après 4 épreuves:

1er Christophe - 34pts
2ème Olivier - 34pts
3ème Jérémy - 22pts           
4ème Fabrice - 15pts
5ème Franck - 12pts
 

BELOTE, REBELOTE...LAC DU DER.

C'est pas tout ça mais la saison n'est pas terminée les amis, à croire même que pour Olivier celle-ci commence à peine..."Eh Olive tu te rappelles qu'il y a un mois tu as bouclé ton premier Ironman en 10h30?". Possible qu'à la veille de passer dans la catégorie Vétéran, Olivier en devient amnésique, et, a soif d'entrainement et de compétitions!! Bref ce dimanche 30 juin il s'alignait sur le triathlon format M (CD pour les anciens), soit 1500m de natation avec sortie dite "à l'australienne"(en fait on sort de l'eau à mi parcours pour refaire une seconde boucle et ainsi favoriser le "contact" avec le public...sont forts ces australiens^^) , 44kms de vélo en deux boucles et 10kms de course à pieds en deux boucles également. Olivier avait à coeur d'améliorer son temps de l'an passé sur ce même triathlon ce qui n'était pas chose acquise et pour cause, celui-ci arrivait tout droit de Gerardmer (vous vous souvenez? la fameuse finale JABE de septembre) où la veille, il a reconnu le parcours vélo avec Manu (sa chérie pour ceux qui suivent pas). Olivier avait prévu dans son planning d'effectuer les 3 boucles du parcours vélo soit un peu plus de 90kms mais il n'en fera que 2 pour un total de 67kms.
Donc c'est un peu avec "les grosses cuisses" qu'Olivier se présentait sur la ligne de départ du triathlon du lac du der à Vitry-le-François...
Et c'est à 14h que le starter donne le départ!!! Olivier, dans son élément, se retrouve comme "en balade", impossible de se mettre dans le rythme et termine la natation en 25'32" soit 1' de plus que l'an passé (j'en connais qui aimerai bien se "balader" en 25'...), c'est parti ensuite pour les 44kms sans drafting, sans vent et sur un parcours pour les "rouleurs", pour preuve 1h03'32" pour Olive qui améliore son temps de 3', une "machine"!!!!, il termine son triptyque par les 10kms de course à pieds avec un temps très honorable de 45'37" et un temps final de 2h14'40" avec une 51ème place sur 366 "finisher" (finisseur en américain).
Olivier: "je reste satisfait de mon temps final car je l'améliore, je suis toutefois déçu de ma natation et de ma course à pied car pas dans le rythme."
Quel perfectionniste cet Olive!!!
Voilà pour le compte rendu de course, en espérant avoir éclairé les novices sur certains termes "triathlétiques".^^

Challenge JABE après 3 épreuves:

1er Christophe - 34pts
2ème Olivier - 31pts
3ème Jérémy - 22pts           
4ème Fabrice - 15pts
5ème Franck - 12pts
 

SALADE VOSGIENNE POUR 5 PERSONNES...

Aprés l'apéritif Texan à base de Coca Cola à profusion et autre tapas mexicain, nous voici au plat de résistance...Tout les JABISTES ont digéré le périple au pays des bêtes à cornes, et le repas...heu la saison est loin d'être terminée, d'autant plus que le soleil fait enfin son apparition et que les températures commencent à être acceptables.
La base justifiant le nom de cette salade Vosgienne, repose sur le triptyque salade verte, lardons fumés et crème fraîche...Pour nous 5 le triptyque ressemblera plutôt à  1.9kms de natation, 90kms de vélo pas plat du tout et un semi marathon...D'aprés les statistiques il se pourrait même que le beau temps ne soit pas au rendez vous...Manquerai plus qu'on s'habitue à prendre des coups de soleils...
Rendez vous donc le 07 Septembre 2013 pour ce qu'on pourra considérer comme la finale du challenge JABE.
 

HOUSTON, REÇU 5 SUR 5...

Nos cinq explorateurs reviennent de leur voyage globalement ravi, car, si le thème de cette expédition était la compétition, ça a été aussi l'occasion de se retrouver entre amis pour découvrir une région, une culture et un climat bien différents de ce que l'on vit au quotidien. On retiendra un accueil chaleureux, enfin sauf à la douane bien sûr et des paysages grandioses où tout est démesuré. Sur la course, nous avons eu droit à une organisation à "l'américaine", 4000 bénévoles pour 2800 athlètes, un festival, on en a pris plein les yeux. 
En ce qui nous concerne, nous rentrons en France avec deux satisfactions, une confirmation et deux déceptions. Un résultat mitigé donc, mais en lisant ces quelques lignes, vous verrez que finalement le séjour a été à la hauteur de nos espérances.
Commençons donc par les points négatifs. Nous avions notre héros, Jérémy, taillé pour nous faire rêver, même si les premiers triathlons de la saison ont été difficiles. Etait-ce un signe ? Nageur légendaire, Jérémy Phelps nous a habitué à mieux, il n'a jamais été dans le rythme. Pour couronner le tout, se retrouvant donc avec des athlètes de son envergure, un concurrent lui cogne le bras à quelques mètres de la sortie de l'eau, ce qui lui a fait perdre sa montre Garmin dans le canal... Allez, moins 300 euros... Il reste néanmoins concentré sur sa course et effectue une belle remontée à vélo, doublant Franck au 90ème km et rattrapant Christophe au 130ème km. Ils effectueront la fin du parcours ensemble. Les vieux démons de Nice semblent s'acharner à nouveau, il craque complètement sur le marathon. Il va falloir analyser la course et sans doute modifier la préparation.
Deuxième désillusion, Franck. Le problème est différent, car s'il faut le rappeler, il y a quelques mois il était privé d'entrainement suite à son accident de moto. Dans ces conditions, le fait de terminer est déjà un exploit. Après une bonne natation, le vélo est plus difficile. Bien jusqu'au 80ème km, des douleurs abdominales le contraignent à ralentir la cadence. Mais comme à son habitude, il sert les dents et trouve la motivation sur les panneaux qui jalonnent le parcours à pieds, "Chuck Norris never did an Ironman" ou "remember why you came here", pour rallier l'arrivée à la tombée de la nuit. Ce n'est donc qu'une demi déception. 
Du côté des satisfactions, nous avons Olivier, qui frappe un grand coup. 10h30, 96ème au général et 1er français, good job Oliver. Un avion de chasse. Rien à jeter, une préparation avec son coach qui semble avoir fonctionné à merveille. Encore un peu de travail et il pourra peut-être prétendre à une qualif pour Hawaï. Fabrice de son côté nous a sorti une natation dont lui seul a le secret, même si son temps n'est pas extraordinaire, il se place en bonne position pour attaquer le vélo. Et là, surprise, ni Christophe ni Jérémy ne parviennent à le reprendre. Visiblement, son rôle de voiturier ne l'a pas fatigué. Ce n'est que sur le marathon qu'il souffre un peu, mais ça restera une très belle course.
Enfin Christophe, qui n'a jamais eu de pépins physique sur une course, montre qu'il sait être présent sur les grands rendez-vous. Malgré une natation décevante, il se reprend à vélo et sort un marathon honorable.

Nous étions partis pour une mission de reconnaissance, afin d'évaluer nos chances de qualification à Hawaï, nous sommes encore loin du niveau requis, c'est Olivier qui s'en approche le plus avec un excellent temps de 10h30. Plus que le chrono, c'est le classement qui défini nos chances, Olivier termine 17ème sur 376 et Christophe 17ème sur 475 de leur catégorie respective, ils passent près de l'exploit, il fallait rentrer dans les dix premiers pour réellement espérer.

Conclusion, Olivier termine 1er du groupe avec deux points bonus (natation et vélo), il se classe 96ème sur 2813 avec un temps de 10h30'03''. 2ème, Christophe avec un point bonus (course à pied) 10h54'38'', 157ème. 3ème Fabrice 11h20'08'', 240ème. 4ème Jérémy 12h14'52'', 490ème et Franck 5ème en 14h21'37'', 1245ème.
Nous avons eu droit à une petite récompense chez DENNY'S. Les Hamburgers, la récompense, pas Holly la serveuse...

Merci les amis !!!

Résultats ici

Photos ici

Challenge JABE après 3 épreuves:

1er Christophe - 34pts
2ème Olivier - 28pts
3ème Jérémy - 19pts           
4ème Fabrice - 15pts
5ème Franck - 12pts
 

LE ROI PERD UNE BATAILLE...

... mais peut-être pas la guerre. Au vu des deux premiers triathlons, ce début d'année apporte quelques enseignements, pour commencer, Christophe est en très grande forme, Jérémy, Olivier et Franck sont dans le coup et Fabrice, s'il n'a participé à aucune épreuve, est plus motivé que jamais.
Ce samedi 11 Mai avait lieu, dans le parc du château, le triathlon sprint de Versailles. 750m dans le bassin des Suisses, ouvert pour l'occasion, un peu plus de 20km sur le circuit auto Nexter puis 5km et des brouettes autour du bassin. 450 furieux se lancent dans l'eau, fraiche mais supportable, et, en l'absence d'Olivier, c'est Christophe qui sort en tête devant Franck et Jérémy. Le parcours vélo commence par une belle côte, à peine le temps de mettre les pieds dans les chaussures que la route s'élève déjà. Bon, on est bien loin des dénivelés qu'on pourrait rencontrer dans les Alpes, mais pour nos petites jambes de parisien c'est déjà pas mal... Le drafting étant autorisé, et même conseillé si on ne veut pas prendre une mine, l'épreuve n'est qu'une formalité. Alors que Jérémy et Franck se retrouvent dans le même groupe, Christophe, parti un peu plus tôt, reprend, avec l'aide de ses coéquipiers du jour, les groupes un par un pour finalement se retrouver dans le troisième peloton. Après une transition éclair, ils se lancent sur la dernière épreuve, 300 mètres de trail dans les bois assez casse pattes, puis deux tours de lac. Christophe passe la ligne d'arrivée le premier en 1h14min37s et se classe 78ème sur 382 finishers, suivi de Jérémy 1h17min41s 103ème, puis de Franck 1h20min54s 142ème.
Au passage Christophe, pour avoir fait le meilleur temps dans chaque discipline, engrange 3 points de bonus.

-Tu prends quoi ? parce que ça marche... 
-Ben non, rien, juste des vitamines, tiens regarde, on les trouve sur internet, c'est nouveau ça vient des States...
-C'est quoi la tête de mort derrière là ?
-Ah, ça, euh, rien rien...

Félicitation à tous les finishers de la Bftri et spécialement à nos jeunes (Théo, Antoine, Remi, Bastien, Coranthin, Maximilien et Clément), qui ont brillé sur cette épreuve. 

Photos ici

Challenge JABE après 2 épreuves:

1er Christophe - 15pts
2ème Jérémy - 7pts
3ème Olivier - 5pts           
4ème Franck - 3pts
5ème Fabrice - 0pts
 

LA JOIE DES PELOTONS...

Nous y voilà, dernière sortie longue à vélo pour Christophe et Jérémy ( "longue" = de plus de 3h), quoi de mieux que de faire ça avec un dossard et en groupe....Enfin au moins pour Christophe, qui lui, sait rouler en groupe, contrairement à Jérémy... . Bref en ce 1er mai 2013 (oui si ça tombait pas comme ça dans le calendrier grégorien on aurait plutôt dit un 1er mars 2013), se déroulait la vélostar 91, une cyclosportive en deux parcours, un de 95 kms et un de 165 kms. Les deux copains se sont alignés sur le second parcours afin de boucler, ou plutôt commencer, un enchaînement de 4 jours où le vélo aura toute son importance.. et ainsi boucler, et pour de vrai cette fois, une semaine de près de 20h d'entrainement, afin d'apprécier à sa juste valeur la fameuse, et non moins importante, période d'affûtage.
C'est donc à 8h40 que le départ était donné sur le site de Marcoussis pour 284 cyclistes et autre triathlètes...Et pour un départ rapide, c'est un départ rapide...Christophe prend le bon wagon et accroche un bon peloton tandis que Jérémy, lui, passe une bonne heure à se "crâmer" derrière ce même groupe... Il finit par lâcher prise, à bout de force, et rejoint l'arrivée tant bien que mal en 5h28'48" largement derrière Christophe en 5h01'58"... L'essentiel n'était il pas de faire des kilomètres???
 

CEPOY...EN NORVEGE

Cette fois ci, la saison est bien lancée. Le dimanche 28 avril a eu lieu le premier triathlon de l'année à Cepoy. Pour les non initiés, il existe un triathlon en Norvège, le norseman, une sorte d'extrême triathlon ou l'on nage dans un fjord... je vous laisse imaginer la température de l'eau. Et bien Cepoy, c'est un peu notre norseman à nous, quelle idée aussi de vouloir faire un triathlon en plein mois de décembre... Avec le recul, l'air était tellement frais, que finalement l'eau n'était pas si froide, ce n'est que sur le vélo qu'on mesure bien la température. Bon on va arrêter de se plaindre, on ne nous a pas mis le couteau sous la gorge pour y participer. 
14h, départ de la course, mais qu'est ce qu'on fout là... A peine rentrés dans l'eau, le coup de sifflet retentit, juste le temps pour Christophe et Jérémy d'échanger quelques banalités, et nous voilà partis pour 1500m. Malgré quelques désagréments avec sa combi, Olivier sort de l'eau en 19min58s, ce qui lui assure le point bonus, suivi de Christophe en 24min18s puis de Jérémy. Pas de grandes difficultés sur le parcours vélo, mais de nombreux faux plats usant. Les 40km ne sont qu'une formalité, Christophe les boucle en 1h07min49s, engrangeant un premier point bonus, Olivier suit avec un temps de 1h08min56s puis Jérémy qui n'est visiblement pas en grande forme. Le départ en course à pied est compliqué, courir avec des sabots pour les uns ou sur les tibias pour les autres, c'est pas évident. Avec le froid, on a les pieds engourdis, et ce n'est qu'après 2-3 kilomètres que l'on peut commencer à s'exprimer. Au final Christophe fait un excellent temps, avalant les 13km en 47min36s, et s'adjuge son deuxième point bonus de la journée, suivi de près par Jérémy, 48min56s, puis Olivier, 54min35s.
Conclusion: Très bon début de saison pour Christophe avec un temps final de 2h24min41s, il se classe 28ème sur 400. Olivier s'en sort très bien également, 2h29min (59ème). Quand à Jérémy, malgré de bonnes sensations, il est surpris par son classement (101ème) en 2h36min04s. Mais l'essentiel n'est-il pas de préparer l'IM du Texas dans trois semaines ? Il ne faut pas se tromper d'objectif, à suivre...

Ci dessus: Un départ plus que difficile pour Christophe et Jérémy...

Challenge JABE après 1 épreuve:

1er Christophe - 7pts
2ème Olivier - 5pts
3ème Jérémy - 3pts           
4ème Fabrice - 0pts
5ème Franck - 0pts
 

LES 6 FANTASTIQUES

Casting de choix pour nos super héros lors de l'ekiden du PAAC le 21 avril. En effet, afin de participer à ce marathon relais, Christophe, Jérémy et Olivier ont recruté du lourd (sans mauvais esprit). Deux partenaires de club Olivier Monier et Laurent Delvallez, ainsi que le cousin de Christophe, Alban, qui n'a pas couru depuis ... heu, bah, longtemps, viennent compléter l'équipe. 
C'est Olivier Monier qui ouvre le bal avec un 5km. Nous sommes un peu surpris de ne pas le voir arriver au bout de 20 min, lui qui court plutôt pas mal, peut-être en manque de forme, à moins qu'il ne se soit arrêté pour cueillir des fleurs ou bien pour vomir... Bref, le voilà au bout de 21min25s, ce qui n'est pas si mal. C'est au tour de Jérémy de se lancer pour un 10km. Et là ça ne rigole pas, même s'il fait un peu moins bien que l'édition précédente, sans doute un peu gêné par les cadavres de fouines de l'an dernier... Il boucle son épreuve en 37min40s. Laurent, dont la course à pied n'est pas vraiment son cheval de bataille... non plus, entame son 5km sur un bon rythme, il termine avec un chrono de 22min45s. Le second 10km est avalé par Christophe en 38min23s, un peu mieux que l'an dernier, profitant du nettoyage effectué par Jérémy. Olivier, a, lui, décider de faire un enchainement aujourd'hui. 2h de vélo suivi du dernier 5km de l'épreuve couru en 19min37s, un bon temps qui confirme ses progrès à pied. Et pour finir, les 7,2km restant sont attribués à Alban. Parti comme une balle, il se rend vite compte qu'à cette allure et sans entrainement, il va sans doute casser un truc... Il s'en tire plutôt bien puisqu'il arrive en 33min41s, ce qui fait un temps total de 2h53min31s et une 29ème place sur 97 équipe. Bravo à nos 6 fantastiques...
 

WEEK END AVEC LE COACH

En ce week end du 23/24 mars 2013, le père Olivier avait décidé, accompagné de sa dulcinée Manu, de rejoindre quelques athlètes de sa team BPC (Ben Pernet Coaching) pour un entrainement "choc" de 2 jours à Saint Dizier (52) avec au programme du Samedi, 2h de vélo le matin, 2h de natation avec séance vidéo et en fin d'aprés midi, une séance d'1h de course à pied. Les athlètes sont une petite dizaine logés dans un hôtel IBIS et sont tous inscrit au duathlon de Saint-Dizier, point d'orgue du week end.
Aprés un bon samedi d'entrainement, le dimanche est plus ou moins relax puisqu'Olivier et Manu ainsi que les athlètes BPC ont droit à un footing léger d'1h le matin de 9h à 10h, histoire de faire du jus jusqu'à 15h, heure du départ du duathlon de Saint-Dizier.

Départ de la course, le duathlon est loin d'être une spécialité chez notre nageur qu'est Olive mais celui-ci s'en sort pas si mal sur les 5 premiers kilomètres, puisqu'il les boucle en 18'31", ensuite il enfourche sa bicyclette pour 20kms qu'il avale en 38'18" (Transition comprise) pour enfin terminer avec 2.5kms de course à pied en 12'07" (Transition comprise). Voilà pour Olive la boucle est bouclée puisqu'il termine 58ème sur 121 avec un chrono final de 1h08'55. Mention spéciale à Manu, toujours prête à suivre son amoureux, qui elle boucle le duathlon en 1h25'03".

Olivier et Manu se disent ravis de ce week end d'entrainement, car ils ont rencontré le "coach" ainsi que d'autres athlètes tout aussi motivés pour progresser et se surpasser dans ce difficile sport qu'est le triathlon.
 

LA BANDE A MICKEY

Avec cet hiver qui n'en fini pas, les compétitions nous manquent, on a des démangeaisons, des boutons qui commencent à sortir... Nous avons donc décidé , un peu au dernier moment, de s'inscrire au duathlon de Chessy, support des championnats d'île de France et qualificatif à la coupe de France des clubs. Ça nous permet de nous dégourdir les jambes et d'en profiter pour voir les copains des autres clubs, c'est un peu notre réunion tuperware à nous. Cette compétition, aux abords du parc Disneyland Paris, se compose d'une boucle de 2,5 kms à pieds, suivi de deux boucles à vélo pour un total de 16kms et d'une seconde boucle à pieds de 2,5 kms.
Deux équipes de la Brie Francillienne Triathlon ont fait le déplacement. Une équipe féminine, l'atout charme, qui est venu pour se faire plaisir, et une équipe masculine composée des trois habitués, Jérémy, Christophe et Franck, renforcée cette année par Joël et Jérome, deux partenaires du club.
L'objectif est simple, on part pour les 2,5 premiers kilomètres à pied en essayant de ne pas perdre Francky, on roule à cinq sur les 16 kilomètres à vélo et les trois plus forts terminent les 2,5 derniers kilomètres. Comme toutes stratégies, rien ne se déroule comme prévu. Pourtant la premiére partie se passe plutôt pas mal, avec un Francky en souffrance mais accrocheur, bien aidé par Joël et Jérémy. Après une interminable transition, les voilà partis tout les cinq, mais un petit kilomètre plus loin, nous perdont Jérome qui crève à cause d'un trou mal indiqué sur la route. Suit un moment de flottement puis, Francky en organiseur de peloton, nous remet sur le droit chemin. À la fin du vélo, la fatigue pour Joël se fait sentir. Nous arrivons tout de même au parc tous les quatre. Francky, désireux de boucler en totalité la course, part avec les trois "coureurs", mais décroche rapidement. La deuxième course à pied est bien plus rapide que la première, et ce n'est pas Joël qui dira le contraire, car il est un peu à la peine, mais Jérémy, en sauveur providentiel, lui apporte une aide non négligeable...
Finalement, nous nous classons 38ème sur 90 équipes masculines. 
 

PROMENADE EN BORD DE MARNE

En ces premiers jours de printemps, l'envie de courir nu dans les champs de tulipes se fait sentir, mais ce dimanche 24 mars au matin, le thermomètre n'affiche qu'un petit degré, et point de soleil à l'horizon. Pourtant nos deux complices, Christophe et Jérémy, se sont levés aux aurores pour participer au semi-marathon de Nogent sur Marne. Alors que les fêtards de la veille, qui eux, font la grâce matinée, ne se doutent même pas de se qui se trame sous leurs fenêtres, un peu plus de 800 coureurs se sont donnés rendez-vous pour quelques foulées en bord de Marne. L'objectif pour Jérémy est de faire mieux qu'à Cambrai en 2011, soit 1h22m21s et pour Christophe de se donner une référence sur la distance.
09h15, le départ est donné, comme à son habitude Jérémy part comme un bolide, Christophe tente de suivre mais après 5-6 kms il se rend compte que le rythme est un peu élevé pour sa vieille machine. Il ralenti légèrement et maintient une vitesse de croisière plus adaptée, jusqu'au bout. Il termine en 1h24m11s. Quand à Jérémy, il serre les dents et garde la cadence. temps final 1h21m56s. Objectif atteind pour nos deux triathlètes qui peuvent rentrer chez eux main dans la main, ou plutôt roue dans la roue, car non contents de faire un semi, ils en ont profité pour faire une petite balade touristique en VTT pour se rendre sur le lieu de l'épreuve.
 

J'SUIS PAS COUREUR...J'SUIS TRIATHLETE...

Qui l'eu crût? Et oui il l'a fait...Jérémy s'est qualifié pour les championnats de France Police de cross country. Ces championnats regroupent tout les meilleurs spécialistes de la discipline et pas mal de triathlètes aussi...Heureusement. Bref ce jeudi 21 mars 2013 avait donc lieu à Dijon ces fameux championnats, Jérémy représentait avec une dixaine d'athlètes la Ligue d'Ile de France Est et partait avec la simple prétention de pas finir dernier, d'une parce que d'abord c'est pas un coureur et de deux, vu l'enchainement des séances depuis 15 jours plus celles à venir...(ça fait toujours une excuse)...ça commencait à peser dans les jambes.
Donc ce jeudi aprés midi, 3 courses étaient au programme, tout d'abord les feminines toutes catégories confondues, puis les vétérans hommes et enfin les séniors pour une course de 10.4kms...Parcours assez exigeant fait de faux-plats, de longue ligne droite le tout autour d'un stade et en 4 boucles...un cross quoi....Pour le coup par cette belle journée ensoleillée, le terrain était sec et aprés une rapide reconnaissance du parcours, Jérémy décidait de partir en chaussures de trail, ces fameuses Asics Trabuco qui lui avait permis, 1 mois avant, de se qualifier pour la course.
Et c'est à 15h40 qu'est donné le coup de starter, 82 furieux se lancent comme des balles, cette fois-ci Jérémy n'a pas fait le pari d'être en tête dés la première ligne droite...Bien au contraire, il reste au train...Enfin une locomotive même...Avec une belle fumée blanche...ça ressemble même à un joint de culasse ça...Au bout de ces 10.4kms Jérémy s'en sort avec un chrono de 38'44" et une 65ème place sur 82 partants...Ouf l'honneur est sauf, il n'a pas terminé dernier et puis bon, hein, c'est pas un coureur, c'est un triathlète...
Mention spéciale à Nafa Belkai, membre de l'équipe de Jérémy, qui glâne le titre de champion de France, le tout avec une blessure à la cuisse. Un mec super sympa qui mérite le respect.
 

PROGRAMME APOLLO...

Contrairement à la mission lunaire Apollo 13 interrompue au cours du trajet vers la lune, le vaisseau et son équipage ne peuvent plus faire demi-tour et devra coûte que coûte arriver à Houston le 18 mai en entier et en pleine forme...
Le vaisseau APOLLO composé de 5 astronautes, Jérémy, Christophe, Olivier, Fabrice et Franck devra remplir, comme les missions antérieures, le même objectif, à savoir terminer...
Car préparer un Ironman c'est un peu une mission Lunaire et nos 5 athlètes devront accumuler les heures de vols pour espérer atteindre leurs objectifs.

Déroulement d'une mission lunaire type Ironman: 

Tout d'abord Olivier, toujours en quête de boucler sa première mission lunaire, tel Youri Gagarine, a effectué un vol orbital mais n'a pas foulé le sol lunaire... Celui-ci s'est offert les services d'un coach, le nommé et non moins connu, Benjamin Pernet. En effet, celui-ci a mis en place une structure de coaching "Ben Pernet Coaching" offrant aux athlètes désireux de performer sur toutes distances, des programmes individualisés et spécifiques à leur objectif et à leur profil (passé sportif, points forts, points faibles, contraintes professionnelles et familiales). Pour plus de renseignements c'est ici.
Olivier a donc débuté un programme d'entrainement personnalisé depuis début décembre et est en contact régulier avec son coach afin d'établir ses séances tout au long de la semaine. Olivier boucle des semaines de 7 à 12 heures d'entrainement et va augmenter progressivement  jusqu'à arriver à son pic de forme le 18 mai...et espérons le pour lui, passer de l'orbite terrestre à l'orbite lunaire...

Fabrice, des heures de vols, lui il en a, il s'est concocté un programme aux petits oignons à faire frémir le commandant d'APOLLO 13 lui-même Jim Lovell. Cette année, Le Fab c'est lui Jim Lovel.  Il compte bien progresser dans les trois disciplines et a mis toutes les chances de son côté...Malheureusement, en tant que simple exécutant pour la NASA son programme nous semble assez complexe, on y retrouve différents cycles axés tout d'abord sur du seuil à pied et à vélo, pour ensuite enchainer sur des cycles basés sur la VMA avec des rappels de seuil et bien entendu, des sorties longues...Le tout avec des périodes de récupération, programme débuté courant Décembre...Fabrice pour sa troisième mission lunaire espère bien arriver à Houston sans avoir eu de problèmes et  ainsi effectuer un alunissage en moins de 12 heures...  

Christophe et Jérémy...C'est un peu nos Neil Armstrong et Buzz Aldrin...Les premiers à avoir mis le pied sur la lune. Les deux compagnons de vol depuis bientôt 4 ans, font partis d'une étude pour l'Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance depuis le 14 janvier. Cette étude vise à expérimenter l'optimisation de la durée de récupération lors de la période d'affûtage. Elle dure 8 semaines et est décomposée de la sorte: 1 semaine à 9h d'entrainements dite "d'affûtage" suivit de 3 semaines de 23h d'entrainements dite "forte charge", puis pour terminer, de nouveau 4 semaines à 9h d'entrainements... Le tout rythmé par des tests à l'effort réalisés à l'INSEP avec prise de sang, prise de lactate, fréquence cardiaque max et VO2max...de vrais cobayes nos astronautes...A l'issue, il leur restera 10 semaines pour refaire du volume sachant que pendant les 4 semaines d'affûtage, les séances seront axées sur l'intensité plus que la quantité. Objectif principal de leur 4ème mission lunaire: To qualify to the Ironman of Hawaï "Thats one small step for a man; one giant leap for mankind"...

Déjà présent lors de la mission de 2005 avec Christophe et de l'escapade niçoise baptisée APOLLO 11, Steeve Austin ou Franck Gérôme,"l'homme qui vallait 3 milliards", se remet de son accident et reprend doucement le chemin de l'entrainement.  Avec ses diverses prothèses bioniques, il devrait pouvoir courir plus vite, voir plus loin et soulever de fortes charges...Enfin la sienne de (sur)charge ça sera déjà pas mal...Notre Steeve Austin à nous, a toujours le mental et ça c'est déjà 50% de la mission dans la poche. Souhaitons lui un alunissage sans encombre le 18 mai.

Youri, Jim, Neil, Buzz and Steeve...Good luck...









 

ADIEU 2012, BIENVENUE 2013...

Après une année 2012 mitigée, objectif principal tronqué de moitié, une diagonale écourtée et quelques mésaventures personnelles, nous repartons pour une nouvelle saison pleine de projets et pleine d'espoir.
Notre principal objectif sera l'Ironman du Texas le 18 Mai, avec comme course de préparation le semi-marathon de Nogent sur Marne le 24 Mars, le tristar 111 de Cannes le 14 Avril et le triathlon sprint de Versailles le 12 Mai. En fonction du résultat nous partirons sur une épreuve longue distance en fin de saison, le half de Gerardmer, le Challenge Vichy ou bien le half de Royan, à moins qu'une autre épreuve vienne s'incruster dans notre calendrier... qui sait ?

Bilan du challenge JABE 2012:

- Jérémy a enfin su concrétiser une saison complète sans blessure. Malgré un petit passage à vide sur le tristar de Deauville, se fut une main mise quasi parfaite sur le challenge, 1er à Versailles, Vichy et Jablines, il n'a laissé que peu d'espoir aux autres prétendants.

- Christophe, qui a régné sur le challenge deux années durant, laisse son trône... pour une saison, malgré sa 1ére place à Deauville, il a commis de trop grosses erreurs à Vichy pour espérer inquiéter Jérémy.

- Olivier, avec un début de saison difficile, a pris le taureau par les cornes pour faire une très belle course à Vichy, ne concédant la 1ére place à Jérémy que dans les derniers kilomètres du semi, ce qui lui a valu de rester un temps à la deuxième place du Challenge, avant la dernière course. C'est peut-être bien de lui qu'il faudra se méfier en 2013...

- Fabrice a progressé, d'une place au challenge, c'est vrai, mais sur le plan sportif aussi. Toujours étonnant en natation, c'est surtout en vélo qu'il a démontré une meilleure aisance, ne concédant plus que quelques minutes sur ses compères. Une bonne préparation et ce sera un sub 12 heures au Texas.

- Franck est en régénération. Une petite année sabbatique et c'est reparti pour une grosse saison. N'ayant participé qu'à deux courses en 2012, Versailles et Deauville, ses chances de terminer sur le podium, comme en 2011, étaient bien maigres.

Toute l'équipe JABE vous souhaite une bonne année 2013

Challenge final JABE 2012:

1er Jérémy - 38pts
2ème Christophe - 32pts
3ème Olivier - 30pts
4ème Fabrice - 14pts
5ème Franck - 9pts