jabe-multisports

DECEMBRE...COMME UNE ODEUR DE SAPIN...

Il est très important de bien finir une saison...ou de bien la commencer...Oui, ne cachons pas que sur le plan sportif une victoire n'est jamais désagréable mais quand elle vient en conclusion d'une course au décor féérique, alors c'est le gâteau sous la cerise!!!! Sable blanc, eau turquoise, ciel bleu et température de 28°C et tout ça en plein mois de jui.....Aaaaaaaaarf meeeeeeeeeeerde on est en Décembre et il fait -12 dehors!!!! Chaque année on se dit qu'on ne se fera plus avoir, qu'on connait la chanson et qu'on ne t' y reprendra pas à te lever à l'aube un dimanche matin, qui plus est pour courir dans la boue.... .
Bref, tu penses au copain qui a dut se lever aussi et qui t'attend sur le parking en mode esquimau, tu débarques serein et confiant, t'essayes de faire le mec qui a tout vu et qui ne s'émeut pas pour un peu plus de 7kms de cross autour du lac du nautil à peine dégelé...Tu repenses aux reflets turquoises et aux 3 palmiers qui bercaient ton sommeil il y a peine 2 heures, snif...
Il est bientôt 10 heures du matin ce 9 Décembre et te voilà sur la ligne de départ de ce maudit cross de Coq, huitième du nom, au milieu de 122 furieux...Allez , on fait une petite boucle, deux grandes et on rentre vite fait se mettre au chaud sur le canapé.
Bon, trève de galéjades, on est là pour parler sport, triathlon, compétitions, écarts, pointages, classements et choix du matériel (Jérèm équipé de pointes et Christophe de chaussure de trail), les plages et autres récifs ce sera pour plus tard. Après quelques semaines de dure labeur, enfin la première compétition commune de Christophe et Jérémy, ce fameux cross du Coq, un format où Jérémy s'est déjà imposé l'an passé et où l'issu cette année reste indéterminée du moins pendant 5 mètres, à peine, aprés le départ car Jérémy démarre comme une balle, Christophe n'accrochera jamais et perdra même un peu de terrain...N'importe quel chasseur passant par là aurait sans nul doute abrégé son agonie...Plus tout jeune l'ancien ;) .
Finalement Jérémy boucle les 7560m en 30'25", finissant 27ème devant Christophe, 38ème en 31'45". Tout les deux contents de leur course, qui reste une séance d'entrainement à par entière.
Allez, un peu de repos car il paraît que 2013 va faire mal... .
 
Résultats complets ici .
 

FINALEMENT... L'AUTOMNE C'EST LE PRINTEMPS DE L'HIVER.

La longue période maussade commence, mais ce n'est pas pour autant que l'on va hiberner. La déception passée pour Christophe, Fabrice et Jérémy, nous voilà remontés à bloc pour entamer une nouvelle saison. La préparation a débuté, nous sommes tous les 5 inscrits pour l'Ironman du Texas le 18 Mai 2013. En attendant la véritable préparation physique spécifique Ironman, tout le monde s'en donne à coeur joie... Et je vais faire des cross, des cyclo, et moi j'vais faire des semaines de si et moi de ça, et moi je vais me laisser pousser la moustache ou encore 2013 c'est ma saison, le challenge JABE c'est pour moi... etc, etc... Bref espérons que 2013 reste dans les annales.

Dernières compétitions:
 Le 28 Octobre, Olivier a participé au semi marathon de Vincennes, avant son opération d'une hernie inguinale début MOvembre. Il souhaitait approcher les 1h30 et les séances d'entrainement lui laissaient augurer un bon chrono. Malheureusement, des douleurs intestinales survenues autour du km10, alors qu'il était dans les temps, l'a contraint à boucler ce semi-marathon en 1h36, un peu déçu ....Rendez vous en 2013.
 Le 18 MOvembre, Jérémy, lui, a couru à St Geneviève sur une épreuve beaucoup plus accessible, l'aquathlon, qui consiste, je le rappelle, a enchaîner 300m de natation et 2000m de course à pied. Cette année il n'y avait pas foule en terme de participation séniors puisque 21 athlètes étaient au départ et seulement 2 représentants de la BF Tri. Jérémy s'en sort pas si mal, voir mieux que l'an dernier car son adversaire direct, Joël, n'a pas réussi à le rattraper, contrairement à l'an passé et il termine à une belle 8ème place en 13'33", une bonne séance de vitesse pour terminer la semaine.
En ce qui concerne nos trois autres rigolos, Christophe et Fabrice reprennent tranquillement le chemin des entrainements, en axant sur la PPG et Franck qui prépare une saison de fou... à vélo... puisqu'il totalise depuis septembre déjà un peu plus de 2000km. C'était sans compter sur ce foutu sanglier suicidaire qui s'est jeté sous les roues de sa moto cette fameuse soirée d'automne... Plus de peur que de mal, puisqu'il s'en tirera avec quelques courbatures et une petite intervention chirurgicale (tout de même) sur la cuisse gauche. Avec son mental, nul doute qu'il remontera rapidement sur son vélo pour défier les lois de la gravité... Prompt rétablissement Francky !!!
 

DNF...

Mi fatigué, pourrait être le refrain du séjour de Christophe, Jérémy et Fabrice à la réunion...

Avant la course :
On arrive fatigué sur l'île de la Réunion après un voyage en avion de 11 heures quelque peu mouvementé... Vite un médecin !!!
Malgré le stress de la compétition et le stress de la météo (un cyclone approche de la Réunion et menace de perturber le déroulement de l'épreuve), on profite des quelques jours précédent la course pour préparer notre matériel et se reposer. Nous tentons de nous mettre au tempo de l'île en apprenant les mots de Créole qui nous seront les plus utiles : "Mi fatigué" et en mangeant local (carry, achards, samoussas, rougail...). Jérémy mangera même du poulet à tous les repas, allez savoir pourquoi !!!
Dès le premier jour, nous retrouvons, autour d'un bon repas, Seb, un ami de Fabrice, ainsi que Laurent, un ami de Seb et Mark, un anglo-suédois rencontré par Laurent et Seb à leur Hotel.
Le mercredi, un petit tour à "Sin Dni" pour récupérer les dossards et les packages. Malheureusement, une partie du matériel n'est pas au rendez-vous et nous devrons nous débrouiller tous seuls pour fabriquer les sacs de ravitaillement. Ce sera donc un atelier bricolage auquel nous nous livrerons. 

Pendant la course :
Jeudi 17h15, départ pour l'arrêt de bus.
Jeudi 17h30, départ du bus en direction de cap méchant. 2 heures de route dans les bouchons, on se croirait en région parisienne !
Jeudi 19h30, descente du bus et c'est parti pour 15 minutes de marche pour rejoindre le stand de départ puis 45 minutes d'attente sur place dans une file qui semble interminable, surtout avec le sac à dos sur les épaules et les sacs de ravitaillement à bout de bras. Les épaules et les bras commencent à faire mal (n'est-ce pas jérém ?)
Jeudi 20h30, dépose des sacs de ravitaillement, contrôle du matériel obligatoire puis attente jusqu'au départ, heureusement, il ne pleut pas !
Jeudi 21h59'50'', le compte à rebours commence...
Jeudi 22h00, les fauves sont lâchés... Du monde, un peu de bousculade, on reste proches les uns des autres pour ne pas se perdre.
Jeudi 22h05, ça y est il commence à pleuvoir...
Fab : "on met la veste de pluie ?
Jérém : je ne sais pas ?
Fab : moi non plus !
Chris : on attend peut être pour le moment".
Bref, un dialogue sans fin où personne ne prendra de décision. La pluie se maintiendra mais la température restera clémente. Finalement, les vestes seront enfilées durant la nuit.
De Jeudi 22h00 à Vendredi au lever du soleil, on court, on marche, on trottine, on escalade, on avale du dénivelé, on discute, on râle, on fait la queue, on croise Seb, Laurent et Mark, on boit (pas du rhum, mais de délicieuses boissons gout fruits rouges pour Chris et Jérém et orange-curcuma pour Fab), on mange (des barres, des gels)... on appelle "Francky"... Et il répond en plus...
Vendredi matin, les heures ne comptent plus, le premier sommet est atteint, on émerge de la nuit. Une sensation de réveil lorsque le soleil apparait et pourtant, on n'a pas dormi ! On évite les quelques flaques de boues qui commencent à apparaitre. Un petit ravitaillement avec sandwichs et soupe chaude. Mmmh, ça fait du bien ! On repart. des paysages étonnants... On croise Seb, Laurent et Mark à nouveau et on en profite pour faire une partie du chemin ensemble. Les groupes s'assemblent et se désassemblent. On discute les uns avec les autres. Tout va bien, enfin presque car "nou fatigué" crient les épaules de Jérém qui commencent à le faire souffrir sérieusement. Est-ce la faute à la longue attente avec les sacs de ravitaillement à bout de bras avant le départ ? C'est fort possible. On alterne course, marche, montées (et encore montées), descentes. Le sac de jérem devient insupportable. Dorénavant, il le portera devant pour soulager ses épaules. La boue apparait ! Au début, on fait attention, on évite les quelques flaques de boue. Puis il n'y a plus que de la boue, on glisse, on tombe, en avant pour Jérem et sur le côté pour Fab. C'est rigolo un peu, mais ça s'éternise. Rapidement, les pieds sont trempés, heureusement, les guêtres diminuent un peu la pénétration de la boue dans les chaussures. Les heures se perdent, la notion de moment n'existe plus. On avance, doucement, mais on avance. Des kilomètres de boues, l'eau dégringole des ravines qu'il faut remonter, les pieds sont trempés, je l'ai déjà dit, je sais, mais c'était répétitif pour nous aussi !. D'ailleurs, les pieds de Chris et Jérem commencent à les faire souffrir. On arrive épuisés au gîte du piton des neiges. On se regarde... On ose dire des chose qu'on pense mais qu'on a du mal à s'avouer : On tiendra probablement pas jusqu'au bout comme ça ! Une descente, et pas n'importe laquelle : "le bloc", à vue de nez, 5km de marches et de cailloux, la fatigue et le manque de sommeil commencent à se faire sentir. Fabrice loupe quelques appuis et se tord la cheville, heureusement, la douleur cédera en quelques minutes. Une descente en silence, chacun dans ses pensées. Arrivés en bas, il est tard, le soleil commence à se coucher. On n'aura pas suffisamment de temps pour dormir un peu et se refaire une santé avant de repartir. On arrive à Cilaos dans la pénombre et la foule nous encourage. Mais nous ne repartirons pas. On abandonne, Seb et Mark aussi. C'est plus raisonnable, sachant qu'après Cilaos, c'est le cirque de Mafate et qu'il n'y a pas de route. Il sera alors impossible d'en sortir autrement qu'à pied ou en Hélico, si blessé, ce que nous souhaitons éviter avant tout. Repas, attente du bus, voyage interminable en bus jusqu'à l'arrêt le plus proche de l'hôtel, marche jusqu'à l'hôtel (dur, dur les pieds !), douche, constatation des ravages sur nos pieds et dodo (lé la). Il ne faudra même pas attendre d'avoir la tête sur l'oreiller pour s'endormir.

Après la course :
Samedi, moral à plat, pieds en "compote". On fait quand même des visites touristiques, sans trop marcher : Les coulées du volcan, l'anse des cascades, la plaine des sables... 
Dimanche, plus difficile psychologiquement que mentalement. Le calvaire, il faut aller chercher les sacs de ravitaillement non utilisés.
Lundi, journée tranquille puis avion.

On aura appris des choses, on aura découvert nos limites actuelles, mais quelle déception ! L'heure est à la récupération physique et mentale pour repartir de plus belle en 2013... Sans nul doute, certains d'entre nous y retournerons pour terminer cette course de dingue ;)

 

RETOUR EN 89...

Souvenez-vous 1989 et son célèbre IRONMAN d'Hawaii rebaptisé IRONWAR, une course épique qui vu le premier sacre de Mark Allen "the grip" au dépend de Dave Scott "the man", après plusieurs années d'échec...
Et bien cette année, Jérémy fût un peu notre "the grip" à nous et Christophe notre "the man". Bien évidemment la comparaison s'arrêtera au classement JABE...mais pas que.
Remettons nous dans le contexte, voilà 2 ans que Christophe truste la première place du classement JABE sans véritable concurrence mis à part à l'entrainement où Jérémy reste l'officiel "Training World Champion"... Ce qui ne sert absolument à rien.
Et ce 16 septembre 2012 à la base de loisirs de Jablines, Christophe et Jérémy comptaient terminer leur quatrième triathlon de l'année en commun et ainsi clore le classement JABE.
En ce bel après midi, nous avons droit à un festival de "langue de bois" du genre " je vais pas me faire mal" ou "ouais moi j'y vais tranquille, j'ai pas beaucoup dormi" et encore "on est là pour se faire plaisir copain..." Bref, la vérité c'est que malgré les points qui séparent Christophe et Jérémy, tout les 2 veulent la victoire à Jablines, Christophe pour revenir à la seconde place et Jérémy pour asseoir définitivement sa domination.
Donc, à 14h15 ce sont quelques 210 hommes qui s'élancent pour 750m de natation ( les féminines étant parties 15' plus tôt), Christophe sort de l'eau moins d'une minute devant Jérémy qui le rattrape assez rapidement en VTT, en même temps...heu avec un casque de CLM il se devait de marquer les esprits autrement que par sa dégaine...Donc voilà qu'il double Christophe et, les 2 compaires roulent un moment ensemble puis Christophe craque et laisse s'échapper Jérémy...Celui-ci pose le VTT avec une avance assez confortable, sachant que la course à pied reste son point fort, il peut savourer sa 3ème victoire de la saison et sa première au classement JABE... Enfin...après 2 tentatives, la troisième est la bonne malgré une saison un peu tronquée puisque sans distance Ironman...
Il termine ce triathlon version sprint en 1h13'41" à une très belle 11ème place devant Christophe donc qui lui termine 31ème en 1h17'23". Les 2 athlètes ayant fait le pari de courir ce dernier triathlon en slip de bain et tri top...A l'ancienne quoi, d'où ma comparaison avec 1989 ;).

Résultats complets ici
Photos ici

Challenge JABE après 4 épreuves:

1er Jérémy - 38pts
2ème Christophe - 32pts
3ème Olivier - 30pts
4ème Fabrice - 14pts
5ème Franck - 9pts
 

WEEK-END CHEZ MANUE

Saison bien remplie pour Olivier, qui décide de faire un dernier petit triathlon dans les Vosges le 02 Septembre. Un peu de tourisme dans cette MAGNIFIQUE région, faut faire attention à ce qu'on dit... les murs de facebook ont des oreilles, et donc un peu de sport aussi avec le difficile triathlon courte distance de Gerardmer.

Impressions d'Olivier:
"En arrivant sur le lac, la veille, j'étais inquiet aux vus des conditions climatiques (humide et froid), mais quelle surprise le lendemain, des conditions idéales de course, peu de soleil et 17° ambiant, un vrai temps de vosgien...
Départ 13h30, comme à mon habitude, je me place aux avants postes, dans une eau à 20°, juste derrière Karl Shaw, futur vainqueur, histoire de lui mettre un peu la pression. Je pars à fond pour me dégager du paquet et je prends mon allure de course. je sors en moins de 22 minutes à la 25ème place, putain j'suis bien là, j'vais tout déchirer...
C'est parti pour trois tours de 13km à vélo, dont 3 fois la Rayée, fameuse côte qui mène à la station de ski de Gérardmer avec des passages à plus de 15%. Je pars sagement dans la première côte, et ça pique déjà le cuisseau, je perds quelques places car je suis pas un super cycliste, surtout quand ça grimpe sec... Au milieu du troisième tour, j'entends un bruit suspect, un petit sifflement qui énerve bien... crevaison... Je m'arrête, je constate les dégâts, je remets un coup de pompe et repars mais la pression ne tient pas. Bon finalement, la seule chose que j'ai déchiré c'est mon boyau... Je tente de réparer mais impossible de le décoller, si je tenais le gars qui a inventé ce système... Bon, bref je remonte la roue et roule un peu sur la jante, pas bonne idée, ça revient en gros à sauter sur un trampoline sans ressorts... Je décide donc de rentrer au parc en marchant, 3 à 4 km. Apres environ 3/4 d'heure, ben oui c'est pas rapide en poussant le vélo avec des cales sous les pieds, j'arrive à la transition en super forme. j'enfile mes pompes et pars en footing car j'ai décidé d'attendre mon amoureuse qui est également sur la course. Nous partons donc main dans la main pour la dernière épreuve.
Course bouclée en 3h35, je suis un peu déçu de ma course mais finalement content de la perf de Manue pour son premier CD en moyenne montagne. Elle aussi est ravie."

Résultats: ici
 

UN DEMI FULL S'IL VOUS PLAIT...

Quand vous vous préparez pendant 16 semaines, que les cuissards vélo n'ont même pas le temps de sécher, que votre postérieur commence à ressembler à une selle "fizik", que votre déodorant sent plus le néoprêne que le "AXE" et que la veille de l'objectif de l'année on vous dit "Désolé les mecs mais vu les chaleurs prévues et le déclenchement du plan canicule niveau 2, on va réduire de moitié votre Ironman..." "Ah ouais !!!???" D'abord on est déçu, on a envie de pleurer (on évite devant les copains), on se dit "m'en fous je ferais 2 tours de natation, 2 à vélo et 4 à pieds, ahaha ils vont pas m'empêcher de faire mon Ironman !!!" Ensuite, on commence à chercher un autre Ironman dans la saison pour essayer de mettre à profit toutes ces heures d'entrainements et finalement, on se retranche sur la dernière solution...Pas la moins risquée mais celle qui ouvre un champ d'excuses plus innombrable les unes que les autres, je n'en garderai qu'une qui ressort souvent "putain de crampes"... "Bah puisque c'est ça, je laisse mon cerveau à l'hôtel, je nage au taquet, je roule vite au début, à fond au milieu pour finir comme un avion et, à pied je dépasse pas les 4 min au kilomètre !!!!!" (gloup's, me suis peut être emballé là) "Qui est le tordu qui a dit ça, c'est personne hein !!!???"

D day, ouverture du parc à vélo à 5h00 du matin comme pour un Full Ironman, sauf que les athlètes n'ayant pas internet ou vivant en autarcie s'aperçoivent vite au bout de la 4ème annonce du speaker qu'ils ne vont plus s'élancer à 7h00 mais à 7h30 pour couvrir 113kms et non plus 226... Je vous laisse imaginer les mines déconfites des quelques 600 athlètes venus pour en découdre sur la distance reine. Donc, ce sera 2 vagues de 600 fondus, une à 7h30 et l'autre (comme prévu) à 8h00.
Le premier des quatres JABISTES (je viens de l'inventer) qui se présente au parc est Jérémy, il est alors 5h30, toujours un peu dégoûté mais bien décidé à confirmer cette étiquette de "favori" que l'on lui colle un peu trop souvent à son goût, puisque le favori et double vainqueur du challenge JABE est Christophe... Quand on parle du loup... Celui-ci se pointe au parc avec Fabrice et Olive aux alentours de 6h15.
Une fois tout le matos vérifié, direction l'aire de départ pour 1.9kms de natation sans combinaison où comme à son habitude Olivier sort largement devant les copains suivit de Christophe, Fabrice et Jérémy, rien de rédibitoire, pense t'on... et c'est parti pour un peu plus de 90kms de vélo (le kilométrage varie selon les compteurs, on dira qu'il y avait 93kms).
Les températures avoisinnent les 40 degrés et c'est Olivier qui fait la course en tête en posant le vélo toujours devant, gonflé à bloc pour sortir un bon semi-marathon. Derrière, 2 JABISTES se sont retrouvés autour du 60ème kilomètre, en fait Jérémy a fait le forcing en déposant Fabrice au kilomètre 25 puis Christophe au kilomètre 45 et Christophe l'a finalement rejoint, les deux potes d'entrainement posent le vélo ensemble et c'est Jérémy qui s'extrait le premier de la tente de transition comme une balle sans casquette ni lunettes, la faute à une mésentente entre lui et une bénévole... Christophe ne peut suivre l'allure et, prit de crampes, pense même à mettre le clignotant. Fabrice arrive quant à lui pas trés loin derrière aprés une très bonne partie vélo.
Aprés plus de 4h de course, les positions n'ont pas changé et Jérémy a pu récupéré sa visière et ses lunettes grâce à la réactivité des bénévoles. Christophe, lui, a repris un peu du poil de la bête, Fabrice quelques minutes derrière et, Olivier poursuit son petit bonhomme de chemin.
Il faut attendre le kilomètre 13 du semi-marathon pour qu'enfin Jérémy rattrape Olivier, nous aurons donc le podium final de nos 4 JABISTES à l'arrivée, à savoir Jérémy, Olivier, Christophe et Fabrice. Bravo à Olivier qui grâce à une course à pied solide,  maintient sa seconde place, à Christophe qui a su gardé le mental pour finir...perclu de crampes et, à Fabrice qui nous sort un vélo monstrueux qu'il a peut être payé à pieds.
Jérémy a maintenu le plan mis en place la veille à savoir, à bloc du début à la fin, il tient les points de la victoire ainsi que les bonus vélo et course à pieds, le bonus natation revenant à Olivier.
Mention très spécial à Olivier Monier, partenaire de club, qui boucle une fois de plus un half-ironman, bravo Olivier!!!!

Chrono par discipline: LIVE VICHY
Photo: ici

Challenge JABE après 3 épreuves:

1er Jérémy - 34pts
2ème Olivier - 30pts
3ème Christophe - 29pts          
4ème Fabrice - 14pts
5ème Franck - 9pts

 

LE CRI D'AMOUR DU CERVIDE...

Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver au coin du feu, non loin d'une forêt de conifères, la nuit tombante...à écouter ce cri d'amour? Sur le coup on en chope des frissons, on sort le couteau suisse en se jurant que quelque soit l'animal qui pousse ce cri, entre vous et lui il n'en restera qu'un et pour sûr ce sera vous...
C'est alors qu'une âme bienveillante vous rappelle que "c'est juste le brâme du cerf" et vous de répondre "bah oui je le savais...".
 Bref ce 1er juillet 2012, Christophe et Jérémy ont bien cru boucler les 5kms du Triathlon de Fontenay sur eure accompagnés d'un cervidé et non de Francky...
Le format de ce triathlon sprint par équipe restait accessible aux trois athlètes, Christophe et Jérémy toujours dans le cadre de la préparation pour Vichy et quelque peu fatigués et Francky toujours prêt à rendre service même si, à l'inverse, peu entrainé.
Ce triathlon regroupait 30 équipes partant toutes les minutes en Contre la montre pour 750m de natation en lac, 25kms de vélo en 2 boucles avec quelques faux-plats balayés par le vent et un peu plus de 5kms de course à pied.
L'équipe JABE, partie en 4ème position,emmenée par Christophe,  sort de l'eau en 12 minutes, puis après une transition assez rapide s'élance pour 25kms bouclés en 40 minutes soit 37kms/h de moyenne, c'est là que mon histoire de cervidé prend tout son sens... Autant en natation Francky parvient à prendre les pieds de Christophe puis de Jérémy, autant à vélo il tient l'allure et prend des relais, autant en course à pied c'est une autre paire de manches...Les 3 amis bouclent les 5.3kms en 24 minutes avec un Francky tout au courage qui a tout donné malgré son manque d'entrainement en course à pied et un souffle court et similaire au cri d'amour du cerf.
L'équipe JABE termine ce triathlon 8ème sur 30 équipes en 1h18'47'' avec une mention spéciale à notre Francky national qui même sous-entrainé a montré qu'il était bien LE guerrier du JABE.

Merci Francky et sans rancune. ;)


Résultats: içi
 

DERNIERS REGLAGES

Le week-end du 24 Juin, Olivier a participé au triathlon CD du lac du Der à Vitry le François. Seul de l'équipe JABE, il avait prévu cette épreuve pour peaufiner sa préparation pour Vichy. En arrivant sur le site, il a tout de suite compris que les conditions de course seront totalement différentes des années passées. En effet, lors des précédentes éditions, le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous, tandis que cette fois ci, il y a un vent à décorner un boeuf et le thermomètre affiche tout juste 20°. 
Le matin, place au sprint en relais, il est embauché comme nageur dans une équipe de son club, mais quelle surprise en arrivant au bord du lac, il se serait cru sur l'océan... N'étant pas trop mauvais nageur, il se sort du clapot sans trop de problèmes et donne le relais à sa coéquipière (Séverine) en 1ère position. L'équipe terminera finalement 2ème en mixte et 9ème au scratch.
Passons aux choses sérieuses, c'est le CD (1,5/40/10) qui est au programme de l'après-midi, et là, les conditions de natation sont encore plus difficiles... Fin stratège, il se positionne complètement à droite et part donc loin de la masse pour éviter les coups. La natation se passe bien, au vu de son entrainement dans cette discipline, il sort 12ème en moins de 25 minutes (transition comprise). Le voilà sur le vélo, le parcours est rendu difficile à cause du vent avec des rafales à plus de 50 km/h... Les sensations sont mauvaises, il a l'impression de subir ce parcours relativement plat, avec quelques petites bosses. Avec ce mal aux cuisses, il se demande comment il va bien pouvoir courir avec des poteaux à la place des jambes. En posant le vélo en 24ème position, il n'a finalement perdu que peu de places, et en regardant les temps vélo, il se trouve même qu'il fait un bon temps (59ème temps). Place maintenant à la course à pieds, et là, surprise, les jambes tournent bien. Olivier : "je prends mon allure entre 13 et 14 km/h, un athlète me double et j'essaie de prendre sa foulée, mais trop rapide pour moi, je commence à choper des points de côté et décide finalement de reprendre mon allure". Il termine cette discipline en gérant et arrive 43ème au général en 2h17min et en ayant l'honneur de se faire doubler par Monsieur François Simon, ancien cycliste pro.
Grosse satisfaction pour Olivier, certainement grâce aux encouragement de ses enfants et malgré des sensations un peu étrange à vélo.


Challenge JABE après 3 épreuves:

1er Christophe - 21pts
2ème Jérémy - 20pts
3ème Olivier - 19pts
4ème Franck - 9pts
5ème Fabrice - 8pts
 

PAS ENCORE ENTERRÉ

Alors que certains le voyait déjà fini, trop vieux pour faire du triathlon, Christophe a prouvé qu'il y a encore une vie sportive à 40 ans, à Deauville il ne s'est pas pris les pieds dans les planches...
En ce dimanche 17 juin, c'est le grand rendez-vous pour JABE, même si ce n'est pas l'objectif principal, c'est le seul de l'année où l'on retrouvera l'équipe au grand complet. C'est donc sur un format atypique que nos athlètes vont se déchainer, avec 1 km de natation, 100 km de vélo et 10 km de course à pied. Au delà de la compétition, l'objectif, pour Jérémy, Christophe, Fabrice et Olivier, est de préparer l'Ironman de Vichy le 19 Aout.

Le déplacement : 

L'organisation du week-end a été différent des précédentes puisque nous somme partis avec une quinzaine d'athlètes du club de la Brie Francilienne Triathlon, ainsi que les familles, difficile donc de mettre tout le monde d'accord sur l'organisation des repas et des déplacements. Néanmoins, le séjour s'est bien passé, nous étions logés dans un gîte, une ancienne ferme, avec un confort rural mais agréable, et surtout sur un site magnifique au bord d'un lac, à une quinzaine de kilomètre de Deauville.

La course:

La météo de ces derniers jours nous faisait redouter du pire, mais dimanche matin, c'est avec un grand ciel bleu que nous nous retrouvons sur la plage. La natation est une véritable débandade, près de 600 athlètes envoyés au combat dans une mer agitée avec ses vagues et ses courants, voilà qui fait la part belle aux véritables nageurs. Olivier ne déroge pas à la règle puisqu'il sort de l'eau  23ème en 15 min et 37 sec. Suivent ensuite Christophe, Franck et Fabrice dans la même minute (19min), puis Jérémy qui rate complètement cette épreuve en 23 min et 25 sec.
Le parcours vélo n'est pas à proprement dit difficile, mais plutôt casse pattes. Il est composé d'une première côte, que l'on prendra qu'une fois, avec des passages à 15%, puis trois tours avec une première partie relativement facile jusqu'à la côte de Beaumont en Auge, puis une succession de "toboggans" et pour finir une dernière côte de 2kms. C'est sur cette épreuve que Christophe a fait part de tout son talent... euh, bref il s'en est bien sorti, il boucle le parcours en 2h54min, suivi de Jérémy 3h, d'Olivier 3h09min, de Franck 3h06min puis de Fabrice qui montre qu'il a enfin progressé en vélo (3h11mn).
La course à pied n'est plus qu'une formalité, trois tours entre le port et les planches, voilà c'est fini. Christophe passe donc la ligne d'arrivée le premier avec un chrono de 3h57'48'' et une 71ème place sur 479 finisher, Jérémy prend le bonus à pied (38min28s) devant Christophe (39min46s), Fabrice (43min07s), Olivier (45min36s) et Franck (52min27s), pour finir avec un chrono total de 4h07'40'' et une 120ème place. Arrivent ensuite Olivier 161ème en 4h15'41'', Fabrice 186ème en 4h19'39'' et Franck 207ème en 4h23'34''.

Conclusion:

Week-end plutôt satisfaisant, malgré une grosse semaine d'entrainement, prévu dans la préparation pour Vichy de Christophe et Jérémy, ils ont prouvé qu'ils pouvaient finir le cycle avec une grosse compétition. Olivier qui reprend doucement la natation, garde de bon reste, il accuse un peu le coup en vélo. Sur un parcours qui n'est pas vraiment taillé pour lui, Fabrice a montré de réels progrès en vélo, quand à Franck, sans entrainement et sans objectif cette année, il est néanmoins présent.

Un grand bravo aux athlètes de la B.F.Tri, tous finisher.

Résultats: ici
Photos: ici

Challenge JABE après 2 épreuves:

1er Christophe - 21pts
2ème Jérémy - 20pts
3ème Olivier - 16pts
4ème Franck - 9pts
5ème Fabrice - 8pts
 

LA ROUTE EST ENCORE LONGUE...

Voilà un peu plus d'un mois qu'a débuté la préparation et tout semble se dérouler comme sur des roulettes pour Christophe, Olivier, Fabrice et Jérémy, tous respectent à peu prés la logique de la préparation.

Tout d'abord pour Olivier:

Après une prépa marathon un peu tronquée, un marathon en demi teinte et une 4ème hospitalisations, il est temps de se préoccuper de cet Ironman prévu mi-août.
Il commence par 4 semaines de convalescence, puis arrive le stage de printemps avec son club (Ozoir), fin avril.
Stage axé sur l’endurance, afin de reprendre un rythme d'entraînement adapté à la distance Ironman. Durant ce stage il réalise 22 heures d'entraînement.
Suite à ce stage il rejoint Jérémy à Vichy le week end du 1er mai pour la reco des parcours vélo et course à pied.
Depuis, les entrainements se passent bien pour Olivier et il se dit de plus en plus à l'aise sur les sorties course à pied mais pas encore très bien sur le Vélo.

Concernant Fabrice:

Fabrice toujours dans ses révisions et ses examens, tente toutefois d'allier vie de famille et entrainements, il nage peu et donne la part belle à son home-trainer par manque de temps, concernant la course à pied tout va bien. Fabrice n'aura certainement pas reconnu le parcours vélo de Vichy mais à 10 semaines de l'échéance cela n'est pas une priorité pour Fab et physiquement aucun soucis à déplorer.

Pour en terminer, Christophe et Jérémy:

Les deux athlètes ont sensiblement la même préparation puisque la majorité de leurs séances sont effectuées conjointement à une ou deux exceptions prêt.
A noter qu'ils ont effectué une reconnaissance du parcours vélo et course à pied du Challenge vichy le 04 et 05 juin et que les séances s'enchainent avec de bonnes sensations dans l'ensemble et surtout pas de blessures sous-jacentes.

Pour Francky:

...Silence radio, il doit certainement être en stage à Lanzarote ou dans un camp en Russie, celui-ci prépare le Tristar 111 de Deauville et a dut tout miser sur le vélo...
D'ailleurs la prochaine actualité relatera le déroulement de cette course, puisque la seule rassemblant nos 5 athlètes...

La suite au prochain numéro...

 

SUPREMATIE PEDESTRE...

En ce dimanche 13 mai 2012, se déroulait l'Ekiden du PAAC, un marathon en relais où 6 coureurs se succèdent pour enchainer 5 kms, 10kms, 5kms, 10kms, 5kms et 7kms195.
Le club de la Brie francilienne avait engagé 2 équipes, la "papa team triathlon" l'équipe 1 et la "Brie Francilienne Triathlon" l'équipe 2.
Encore une bonne raison de se tester pour Christophe et Jérémy qui, même s'ils courent dans la même équipe (l'équipe 2) et sur la même distance à savoir 10kms, n'ont pas couvert cette distance à sec depuis bien 3 ans.
L'objectif des deux athlètes reste humble, à savoir passer sous les 40' (satanée barre des 40' tellement difficile à passer puisqu'elle revient à courir 10kms à plus de 15kms/h)...
Bien sûr, ils ont à coeur de courir plus vite que le copain... et ont tout les deux préparé de bonnes excuses en cas de contre-performance...
On dira tout d'abord que Christophe avait le désavantage de partir le premier sur son 10kms, que la température était encore un peu fraîche et qu'il a dut combattre une meute de fouines lors de son premier tour dans les bois... Il couvre néanmoins ses 10kms en 38'56'' ce qui est plus que mémorable pour un vi..heu.. téran, un V1 quoi.
Ensuite Jérémy n'a aucune excuse, il part sur le second 10kms, la température est idéale, on dira juste qu'il avait un peu ce qu'on appelle "la pression du favori", on ne dira pas qu'il a dut enjamber les cadavres de fouines laissés par Christophe et bien sûr lui il est "jeune", "il vient de naître" et que 36'56'' sur 10kms, à son âge c'est pas terrible...


<<<< Vous ne rêvez pas... ses pieds ne touchent pas le sol... C'est donc ça son secret...^^
 

KING FOR A DAY

On y est, la saison est enfin lancée avec le triathlon du Roi ce 06 mai 2012, un format sprint essentiellement couru  dans le parc du château de Versailles. Sans surprise, c'est l'homme fort du moment qui coupe la ligne d'arrivée le premier, à savoir Jérémy, suivi de près par Christophe puis Olivier et enfin Franck. La mise à l'eau fut laborieuse et peu motivante, avec une température annoncée à 14 degrés. Autant dire que les chronos ne se sont pas envolés pour les piètres nageurs que nous sommes, même Olivier, qui semble le mieux adapté aux parcours aquatiques, n'a pas brillé, par manque d'entrainement, il est vrai, néanmoins il signe le bonus natation en 11'47''. Le circuit vélo ne fut qu'une formalité, tout le monde est plus ou moins groupé et c'est Christophe qui prend le bonus en 39'24'' ce n'est qu'en course à pied, une fois n'est pas coutume, que les écarts se sont créés. A la sortie du parc à vélo, c'est Christophe qui entame le parcours à pied, vite rejoint puis doublé par Jérémy, bonus pédestre en 19'37'',  les deux athlètes rattrapent Olivier à la mi-course. Au final, Jérémy pointe en 158ème position sur 550 arrivées avec un temps de 1h15min41s devant Christophe 168ème (1h16min08s), Olivier 195ème (1h17min35s) puis Franck 222ème (1h19min).

Ci contre, Franck ... finisher...

Challenge JABE après 1 épreuve:

1er Jérémy - 7pts
2ème Christophe - 6pts
3ème Olivier - 5pts
4ème Franck - 3pts
5ème Fabrice - 0pt
 

LA CYCLO DU TOURISTE...

En ce 1er Mai ensoleillé (faut préciser car ces derniers temps on a du mal à voir cet astre lumineux), Franck a décidé de participer à la cyclostar91, une cyclosoportive de 155kms, afin de préparer, euh, ben.. à oui, le tristar de Deauville et ses 100kms. Adepte de ce genre d'épreuve, Franck, comme beaucoup de triathlètes, profite de l'ambiance conviviale et joviale au sain des pelotons éparpillés sur plusieurs kilomètres pour  accumuler du temps sur la selle. Ce parcours difficile, avec ses 11 côtes et ses nombreuses relances n'a pas eu raison de notre Francky accrocheur. Néanmoins avec un chrono de 4h49 il reste un peu déçu, il est vrai que son manque d'entrainement et son vélo hors du temps (les vélos typés triathlon sont interdits), n'ont pas été des atouts favorables.

RDV le 06 Mai pour le triathlon du Roi à Versailles avec Christophe, Jérémy, Franck et Olivier.

 

ET POUR 226 KMS DE PLUS...

Nous y voilà... A croire que passé 6 mois on redevient un homme de paille voire un homme en mousse et du coup on se sent l'obligation de venir à bout de ces 226kms une fois de plus... pour enfin pouvoir frimer devant les copains et dire "je suis un Ironman les gars..." .
Bref cette année 4 membres du JABE se lancent à nouveau dans une aventure qui va commencer le 30 avril 2012 et qui se terminera le 19 août 2012 avec des fortunes diverses.
Les objectifs sont égalements différents même si tout le monde veut améliorer son meilleur chrono ou tout bonnement finir (n'est ce pas Olivier...).
Donc cette année Olivier, Fabrice, Christophe et Jérémy se sont inscrits sur le Challenge Vichy version Full distance ( 3.8kms/180kms/42.2kms) afin d'engranger un max d'expérience...

Les forces en présence

Christophe: Fort du meilleur chrono JABE (10h41) il aura à coeur de faire mieux et bien sûr garder son titre au classement JABE, aprés 3 semaines et demi de repos relatif suite au marathon de Rome, il a repris l'entrainement plus sérieusement et sera encore le grand favori.

Jérémy: A écouter les copains c'est LE rouleur de l'équipe et le parcours de Vichy semble taillé pour lui, fort d'une course à pied solide ( meilleurs chronos pédestres toutes distances) la natation reste son point faible... Sa blessure de début de saison semble de l'histoire ancienne et si tout se passe bien l'homme en mousse talonnera peut être Christophe le 19 août.

Olivier: Et si c'était sa course? Il a l'esprit revanchard depuis Nice et son abandon, fort de sa natation toujours loin devant les autres et grâce à un vélo solide si Olive met l'accent sur la course à pied, se sera peut être la surprise de ce Challenge Vichy deuxième du nom... à suivre.

Fabrice: Eh Fab!! Le triathlon c'est natation, vélo et course à pied et pas course à pied, course à pied et course à pied, à une semaine du début de la préparation pour Vichy Fabrice a déjà bouclé une séance de 2h de course à pied... Ce doit être l'inscription à la diagonale des fous en octobre qui fait son effet... Pour sûr fabrice sera prêt le 19 août et tentera d'améliorer son temps sur la distance reine.

Franck: Normalement Francky ne sera pas de la partie, on a bien tenté de l'embarquer pour prendre les photos mais que neni, pour francky l'objectif sera le Tristar 111 et quelques CD et Half, un programme chargé qui vaut bien un Ironman mais entre ce qu'il dit qu'il va faire et ce qu'il va faire il y a un monde...

Bref le 30 Avril 2012 on repart pour 16 semaines de préparation intensive... ou pas.

Préparation Challenge Vichy: C'est içi
 

WEEK-END À ROME

Autant être clair tout de suite, les performances n'ont pas été à la hauteur de nos espérances. D'abord, voici 2 enseignements, le marathon c'est dur et nous ne sommes pas des spécialistes de cette distance...Ca c'est sûr !! Néanmoins, quelques points positifs sont à retenir, nous sommes partis à 4 et, tous ont rejoint la ligne d'arrivée afin de brandir fièrement la belle médaille de finisher, et Christophe parvient à améliorer son temps personnel de 2 minutes.

Bref, j'ai couru un marathon.
Bref, j'ai passé un week-end à Rome avec mes potes pour y courir le Marathon. Voiture, avion, train, metro, re metro, j'ai l'impression d'avoir passé plus de temps dans les transports en commun que les dix dernières années réunies. J'ai mangé la veille de la course dans une pizzeria, j'ai regardé le serveur, il m'a regardé, je l'ai regardé, il a parlé, j'avais l'impression de me faire arnaquer. Bref, le matin de la course, j'ai parié que je pouvais faire le Marathon sans manger, au 26ème kilomètre, j'ai regretté. A l'arrivée, un bénévole me propose d'aller au stand massage, je voulais lui dire: "m'emmerde pas, tu vois bien que j'arrive plus à marcher", je lui ai dit: "d'accord, merci".
Bref, j'ai couru un Marathon.

Sensations:
Nous sommes partis avec des préparations différentes, mais tous avec le même objectif, rallier l'arrivée. Le premier à craquer fut Franck, avec des douleurs en bas des mollets depuis plusieurs semaines, il court jusqu'au 12ème km puis alterne course et marche jusqu'à la fin. A peu près le même schéma de course pour les trois autres athlètes (Christophe, Fabrice et Olivier), ils éprouvent du mal à garder le rythme à partir du semi.

Conclusion:
Christophe: 3h17
Fabrice: 3h24
Olivier: 4h10
et Franck: 4h56
La deception passée, nous relativisons et nous nous projetons vers l'avenir. Une saison CD et MD pour Franck, l'Ironman de Vichy pour Christophe, Fabrice, Olivier et Jeremy. Ce dernier qui reprend tranquillement la course à pieds et qui a profité de son incapacité à courir pour charger ses entrainements en vélo et natation.

Résultats: ici
 

MARATHON DE ROME #3

Lorsque l'on planifie une compétition, l'enthousiasme prend souvent le dessus sur la réalité, surtout après une soirée bien arrosée. Quelques semaines d'entrainement et nous voilà au pieds du mur, pour Jeremy l'objectif ne sera pas atteint, sa douleur au dos ne lui a pas permis de poursuivre son programme et donc de déclarer forfait pour cette course. Le reste du groupe se déplacera donc à Rome pour y visiter tous ses monuments en mode jogging... RDV dimanche matin au pieds du Colisée pour une promenade touristique accélérée.

Objectifs: 3h30 pour Olivier et Franck, 3h00-3h15 pour Christophe et Fabrice.
 

MARATHON DE ROME #2

Voici le T-shirt "officiel" de l'équipe JABE pour le Marathon de ROME.

La préparation suit son cours. Sérieuse pour Olivier, qui alterne séance de piste, séance longue et compétitions. Pointue pour Christophe et Fabrice, ils s'efforcent de maintenir les 4 séances hebdomadaires. Décousue pour Franck, avec des semaines à 4 séances et des semaines à ... 0. Et enfin interrompue pour Jeremy qui est bloqué pour une hernie discale depuis une semaine.
Le moral de chacun reste intact et les objectifs aussi...
 

POINTES PARFUM CAMEMBERT...

En cette belle journée (derrière les vitres) de janvier avait lieu à Coulommiers, les championnats départementaux de Cross, Jérémy avait décidé, au vu d'un départ programmé à 15h30 pour les séniors et espoirs, de s'aligner sur ce qui constituait pour lui la fin du premier cycle d'entrainement, pas de quoi jouer une place ni établir des records mais juste se faire mal...
Et se fut le cas, sur ce parcours plutôt roulant avec des relances, des patates et surtout rendu glissant puisque programmé en fin de journée et "labouré" par toutes les compétitions précédentes.
Il a donc dut chausser les pointes de 15mm pour couvrir les 8970m en 35'33'' et éviter de chuter.
"Belle organisation, belle journée quoiqu'un peu fraîche et bonnes sensations malgré les poumons en feu pendant toute la course...."

 

MARATHON DE ROME #1


A peine la saison 2011 terminée, nous voilà reparti avec la préparation pour le premier objectif de la saison: le Marathon de Rome.
 
Pourquoi un Marathon ?
Tout d'abord pour le plaisir, enfin, surtout avant la course, puis pour la performance, car chacun part avec un objectif de temps. Pour les experts comme Christophe, Jérémy et Fabrice, passer sous la barre des 3h15, pour les novices Olivier et Franck, faire moins de 3h30.
Ce Marathon sert également de préparation pour l'Ironman de Vichy en Aout 2012.
 
Pourquoi Rome ?
Nous cherchions une course pour la fin de l'hiver, afin de ne pas gêner la saison de triathlon. Sur le calendrier Rome nous a parut comme un bon compromis entre compétition et tourisme.
 
Début de la prépa le 26 Décembre (aie, aie, aie...). Nous ferons un premier point à la fin janvier.
 

SEANCE DE THALASSO...


C'est si sympa de sortir courir dans la boue, alors que nous pourrions rester bien au chaud en pyjama à la maison, à préparer la réunion tupperware de l'après midi... Non, non et non, j'ai un quota d'heure d'entrainement à respecter par semaine, car les cross hivernaux ne comptent pas comme des objectifs principaux de l'année, éventuellement de la semaine, voire du week-end, juste avant la séance de natation du samedi après midi dans la piscine de Nogent. En tout cas il fallait se lever le dimanche 20 novembre pour participer à celui de Torcy. C'est chose faite pour Olivier, Christophe et Jérémy. Sur un parcours plutôt plat, c'est Jérémy qui termine le premier du groupe en 27'37'' pour les 7kms, suivi de Christophe en 27'57'' puis d'Olivier en 30'30''.
Le Dimanche 04 Decembre, rebelote, cette fois-ci à Pontault-Combault pour le cross du coq. Le parcours, plus sélectif et plus "humide", confirme que nous ne sommes pas des spécialistes de cette discipline... non plus. Néanmoins, nous arrivons dans le premier tiers du classement, donc l'honneur est sauf. Une fois de plus, et ça devient énervant, c'est jérémy qui passe la ligne d'arrivée le premier en 34'06'' pour 7kms800 suivi de Christophe en 34'44''.
 
Résultats ici et ici.
Photos ici.
 

FIN DE SAISON


Et bien voilà, la saison de triathlon est terminée, chacun retourne à ses occupations hivernales, repos, travail, famille pour les uns, recherche d'âme soeur pour les autres et accessoirement entrainements légers et petites compétitions de villages, tout un programme...
Le plus actif est sans aucun doute Olivier avec ses participations à la Strongmanrun le 16 Octobre et au run&bike de Palaiseau le 27 Novembre. Suivent ensuite Jérémy et Christophe avec l'aquathlon de Ste Geneviève des bois le 11 Novembre. Franck et Fabrice préférent privilégier le repos.