Même avec un bon échauffement et un bon entrainement, la pratique sportive expose à certains accidents qu'il faut connaitre afin de mieux les prévenir et/ ou de les soigner rapidement.
 
Voici un petit tout d'horizon des principaux accidents du sportif à connaitre


Claquage
Un claquage correspond à la rupture d’un grand nombre de fibres musculaires, conséquence d’un effort excessif, associée à une hémorragie locale puis d’un œdème. Tous les muscles peuvent être touchés, mais ceux des membres sont les plus vulnérables (biceps, mollet, cuisse).
Les signes : douleur brutale et intense en « coup de poignard ou coup de fouet » survenant au cours d’un effort physique, accompagnée souvent d’un bruit de claquage. La douleur est présente au repos et le muscle a une forme anormale. La douleur peut persister plusieurs semaines.
Que faire en cas de claquage?
  • Mettre immédiatement le membre atteint au repos.
  • Cryothérapie.
  • Consulter au plus vite un médecin. En attendant, on peut conseiller de bander le muscle et de le surélever pour limiter l'œdème.
Comment éviter les claquages?Echauffement suffisant, 
Entrainement progressif, 
Hydratation: un muscle déshydraté est moins souple, les fibres peuvent casser
Comment traiter les claquages?Anti-inflammatoires, antalgiques et myorelaxants, bandage serré ou contention adhésive. La chaleur et les massages sont à proscrire.

Crampes
Les crampes sont des contractions involontaires, brutales et douloureuses d'un segment de muscle ou de plusieurs muscles durant quelques secondes.
Les signes : elles débutent brutalement. Peuvent survenir au repos, voire la nuit, ou à l’occasion de la contraction volontaire d’un muscle déjà en position de raccourcissement maximal.
Que faire en cas de crampes?
Mise au repos, éviter les mouvements brusques de la zone touchée, réhydratation avec une eau sucrée et riche en sels minéraux, massages doux avec une pommade décontracturante.

Comment éviter les crampes?
Toujours bien s’hydrater avant, pendant et après l’exercice physique. Veiller aussi aux apports en minéraux par une alimentation saine et équilibrée. Faire toujours précéder l’exercice d’une période d’échauffement. Préparer les muscles à l’effort avec une préparation locale spécialement formulée.
Traitement des crampes
Le traitement n'est nécessaire qu’en cas de crampes récurrentes. Il nécessite un prescription médicale
En savoir plusPour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: Crampes

Contusion musculaire
La contusion musculaire est un coup appliqué sur un muscle en contraction, avec des lésions variables touchant les fibres musculaires.
Les signes : douleurs au point d’impact, enflure, parfois ecchymoses.
Que faire en cas de contusions?cryothérapie, anti-inflammatoires locaux, mise en place d’un bandage modérément serré.
Comment éviter les contusions?Emploi de protections spécifiques.
Traitement médicalLe traitement n'est en général pas nécessaire

Déchirure musculaire
Rupture partielle ou complète d’un muscle.
Les signes : douleurs intenses, impotence, déformation du muscle.
Que faire en cas de déchirure musculaire?Cryothérapie, consultation médicale en urgence. Ne pas masser.
Comment éviter les déchirures musculaires?Echauffement, activité physique progressive, éviter les efforts trop intenses ou prolongés.
Hydratation: un muscle déshydraté est moins souple, les fibres peuvent casser
Traitement médicalImmobilisation, chirurgie dans les cas graves, physiothérapie douce.

Elongation musculaire
Microdéchirures dans des fibres musculaires provoquées par un travail allant au-delà des possibilités du muscle.
Les signes : douleur brutale au cours d’une activité physique ou immédiatement après. Disparaissent généralement au repos.
Que faire en cas d'élongation musculaire?Cryothérapie, bandage, consultation médicale
Comment éviter les élongations musculaires?Echauffement suffisant, et adaptation de l’effort physique à l’âge.
Hydratation: un muscle déshydraté est moins souple, les fibres peuvent casser
Traitement médicalUn repos d’une dizaine de jours est souvent prescrit associé à un traitement par kinésithérapie, anti-inflammatoires locaux, antalgiques, myorelaxants.

Entorse
Une entorse est une lésion plus ou moins importante des ligaments d’une articulation.
Les signes : l’entorse bénigne (ou foulure) correspond à une simple distension ligamentaire, avec des points douloureux et un œdème. L’entorse grave correspond à une rupture de ligaments avec mouvement anormal de l’articulation. La douleur, qui peut survenir après un bruit de craquement, peut être très intense. La présence d’un hématome est un signe de gravité.
Que faire en cas d'entorse?
  • Protocole GREC: Glaçage, Repos de l'articulation touchée, Elévation du membre, Compression
  • Anti-inflammatoires locaux.
  • En l’absence d’amélioration franche dans les 3 jours, une consultation médicale s’impose.

Comment éviter les entorses?Utiliser des protections spécifiques, échauffement avant l’exercice.
Traitement médicalImmobilisation durant 2 à 6 semaines selon la gravité. Anti-inflammatoires. Une réparation chirurgicale peut être nécessaire.
En savoir plusPour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: Entorse

Fracture
les fractures traumatiques sont la conséquence d’un accident violent. Les fractures de fatigue (dues à des efforts très prolongés et à des microtraumatismes répétitifs) représentent environ 10 % de toutes les fractures liées au sport.
Les signes : douleur brutale, avec ou sans déformation. Douleurs atypiques survenant progressivement dans les fractures de fatigue.
Que faire en cas de fracture?Poser une atèle et consultation médicale immédiate.
Comment éviter les fractures?Emploi de protections adaptées, la prévention des fractures de fatigue est favorisée par une alimentation équilibrée (riche en calcium et vitamine D) et une bonne hydratation.
Traitement médicalRéduction de la fracture, immobilisation jusqu’à la consolidation.

Rupture du ligament croisé antérieur (genou)
Situé au centre du genou le ligament croisé antérieur est l’un des 4 ligaments de cette articulation. Sa rupture entraine une diminution de la stabilité du genou.
Les signes : craquement, douleur violente puis gonflement. La rupture survient le plus souvent à la suite d’une torsion violente du genou lors d’une réception d’un saut ou d’un changement de direction, le pied restant bloqué au sol : ski, sports de ballon ou de combat.
Que faire en cas de suspicion de rupture?Port d’une orthèse de maintien en attendant de consulter un médecin.
Comment l'éviter?Bonne préparation physique, échauffement correct, port de protections.
Traitement médicalRééducation ou traitement chirurgical (reconstruction du ligament, en général après un certain délai).

Rupture du tendon d'Achille
le tendon d’Achille relie le triceps (muscle du mollet) au calcanéum, permettant de soulever le talon. La rupture, qui survient rarement sur un tendon sain d’un jeune sportif (8 fois sur 10 chez un homme quadragénaire), est souvent causée par un effort brutal de démarrage (foot ou tennis) ou lors d’un saut.
Les signes : le sujet ressent un choc ou un claquement comme s’il avait reçu un coup, une pierre ou une balle. Le plus souvent, il tombe avec un pied qui ne répond plus. La cheville gonfle et la douleur peut être importante. La marche peut demeurer possible en posant le pied à plat et de côté.
Que faire en cas de suspicion de rupture?Mise au repos de la partie atteinte, immobilisation par un bandage, cryothérapie. La consultation rapide d’un médecin est impérative
Comment l'éviter?Prudence aux sportifs à partir de 40 ans! Attention à la prise de fluoroquinolones ou de corticoïdes qui augmentent le risque.
Traitement médical
  • Technique orthopédique non chirurgicale (plâtrage de la cheville): longue et nécessite une kinésithérapie prolongée
  • Technique chirurgicale classique (ouverture sur 10 à 15 cm et suture des deux parties du tendon),
  • Technique percutanée (petites incisions en partie basse de la cheville).

Tendinites
Une tendinite est une inflammation, souvent douloureuse, mais sans lésion du tendon : tennis (tendinite du coude ou épicondylite), course (tendinite du talon d’Achille).
Les signes : douleur locale.
Que faire en cas de tendiniteAnti-inflammatoires locaux, immobilisation

Comment éviter les tendinites?Echauffement suffisant, port de chaussures adaptées.
Traitement médicalkinésithérapie, anti-inflammatoires, infiltration d’un corticoïde, port d’une orthèse.
En savoir plusPour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: Tendinite

: Stade Youri Gagarine                                          02 35 44 64 19

       37 rue Louis blériot                                                               : havre.rugby.club@wanadoo.fr

       76620 Le Havre                                                                 : Havre Rugby Club