La fin de la discussion sur les valeurs limites

Les cellules vivantes comprennent les signaux Électromagnétiques
Journal raum&zeit/spécial 1 – Global Scaling /2005

Déjà en 2000, 330 groupes de chercheurs, réunis à St. Pétersbourg pour un congrès scientifique ayant pour thème « Champs et radiations faibles et super faibles en biologie et en médecine », sont arrivés au même résultat que celui sur lequel repose également la technologie de Memon.
Ce qui est déterminant pour les effets nuisibles, ce n’est pas l’intensité des radiations électromagnétique, mais les informations biologiques contenues dans les cellules .
« La discussion orthodoxe sur les valeurs limites inoffensives en médecine physique, des radiations électromagnétiques n’est ainsi plus que d’ un intérêt historique. »