Compte rendu du stage de perfectionnement sur le Causse Noir

 

20/04/2013 au 27/04/2013 TOUSSAINT Jean-Marie

 

 

Samedi 20 avril 2013

 

Arrivée au gîte (gîte de la Bresse)

Une jasse au milieu du Causse Noir ! Une immense

voûte, ancienne bergerie d'estive, transformée en un

lieu de vie confortable et accueillant.

Nous sommes arrivés à 16h30, en passant par Millau

et La Roque-Sainte-Marguerite, une route dont on

se souvient (large comme ma voiture !). Les présen=

tations faites, installation à l'étage dans un dortoir à 8 lits.

 

Dimanche 21 avril 2013

 

Aven de la Bresse

Cadres : Thomas et Anthony

Stagiaires : Johan BADEY , Alexandre RATTI et Jean-Marie TOUSSAINT

Premier jour de stage perfectionnement. La cavité est équipée par Alexandre et Johan. Au déséquipement ils inversent les rôles.

J'observe et enregistre les remarques des cadres sur le travail d'Alex et Johan.

 

La salade du repas de midi était excellente, préparée par Dominique, qui sera aux fourneaux toute la semaine.

 

Lundi 22 avril 2013

 

Aven des Patates

Cadres : Thomas et Anthony

Stagiaires: Johan BADEY , Alexandre RATTI et Jean-Marie TOUSSAINT

Avant d'entrer, Anthony nous fait un petit topo sur la façon "infaillible" de faire du premier coup un nœud en Y avec les bonnes longueurs d'oreilles ainsi que la bonne longueur de boucle.

A l'équipement, comme la veille, Alexandre et Johan.

"La diaclase d'entrée est suivie d'un court boyau et d'un ressaut de 3m. Ensuite, un méandre conduit à une série de puits (P13, P13, P11, P19 et P31). Un boyau bien élargi précède un P10, plusieurs ressauts entrecoupés de passages étroits et un autre P10. Enfin un méandre facile à parcourir, long de 60m débouche en haut du puits du Bramal de 65m." J'ai fait un copier coller d'un descriptif trouvé sur le Net.Ca paraît facile comme ça, en lisant, mais sur le terrain, c'est autre chose.  Personnellement je m'arrête au premier P10, craignant de ne pas en garder assez sous le pied pour le retour. Thomas m'accompagne dans ma remontée; et c'est heureux car dans les ressauts hauts et étroits qui précèdent la sortie, j'en bave !

 

Mardi 23 avril 2013

 

Aven de Dargilan

Cadres : Thomas et un de ses amis, Thibault

Stagiaires : Baptiste, Blaise et Jean-Marie (moi)

Un détail : au déchargement du matériel du coffre de ma voiture, Thomas constate qu'il manque un kit, celui avec les cordes d'entrée. Le responsable de cet oubli est Baptiste, ou plutôt, c'est lui qui est désigné comme tel; en réalité on a tous un peu plané sur ce coup ! Heureusement Thibault ne manque pas de ressources; il a un kit avec quelques cordes qui nous dépannent bien.

Blaise équipe les premiers puits. Je prends le relais au troisième puits.  

 

Mercredi 24 avril 2013

 

Aven de Baume Rousse

Cadres : Adrien et Bertrand

Stagiaires : Johan, Alexandre et Jean-Marie (moi)

C'est la cavité de la semaine qui nécessite le plus long déplacement; et comme la veille un groupe a dû renoncer car les pompiers y faisaient un exercice, nous partons tôt. Heureuse idée car quand nous sommes encore dans la première salle, un autre groupe (des nordistes, Dunkerquois et Lillois) se présentent.

Après la salle d'entrée, un beau P39 est équipé en double par mes coéquipiers. Encore deux petits puits et on casse la croûte, à côté de la salle blanche, magnifiquement concrétionnée. Je décide de m'arrêter là, laissant le reste du groupe descendre un peu plus bas, dans quelques passages étroits que je n'aime pas trop. J'en profite pour faire une petite sieste, et suis réveillé par l'équipe des nordistes qui arrive.

Peu après mes compagnons réapparaissent et nous attaquons la remontée, Johan et Alex déséquipant les cordes de l'autre dans le P39.

 

Jeudi 25 avril 2013

 

Aven de Tabourel

Cadre : Adrien

Stagiaires : Erwan, Greg et Jean-Marie (moi).

Nous cassons la croûte au soleil, avant d'entrer. Une très belle entrée d'ailleurs.

J'équipe, suivi d'Adrien qui retouche à peu près tout ce que je fais mais avec, pour chaque rectification ou modification, une explication claire et précise.

Erwan déséquipe.

 

Vendredi 26 avril 2013

 

Aven de Goussoune

Cadre : Thomas

Stagiaires : Vincent et Jean-Marie (moi).

Pour la dernière sortie de la semaine, une équipe légère dans une cavité très sympa; un enchaînement de puits qui nous mènent à -90 où nous prenons pied dans une grande salle chaotique. On pourrait continuer à descendre à travers les blocs mais on se contente de visiter la salle à cet étage. Une forêt de concrétions, des centaines de colonnes, cierges, troncs de palmiers. Enfin, de quoi s'en mettre plein les yeux !

 

De retour au gîte, nous chargeons le matériel, en particulier les cordes, qui reste dans le local de stockage et nous descendons au Rozier faire trempette au confluent de la Jonte et du Tarn.

 

Samedi 27 avril 2013

 

Départ du gîte

Les locaux doivent être libérés avant 8 heures, du matin bien sûr.

Donc, à 6h30 c'est le réveil, difficile pour certains, puis le petit déjeuner suivi du ménage. Quand le nettoyage me semble assez avancé, je vais saluer Rémy et lui dire qu'Erwan et moi, qui avons le plus de route, partons.

Séance de bises et de serre pinces et départ sous la pluie.

Neuf heures plus tard, après 850 km au cours desquels  nous avons traversé deux tempêtes de neige, nous sommes arrivés !

 

Stage très sympa.

Mon objectif annoncé était de vérifier que j'étais encore dans le coup pour conduire une équipe en initiation. En réalité je crois que je voulais surtout me confronter à moi-même en pratiquant tous les jours pendant une semaine. Et j'ai tenu ce pari. Comme m'a dit Rémy,  "je suis content que tu sois content".

J'ai de plus revu certaines techniques pour lesquelles une bonne révision était nécessaire, comme le dégagement d'équipier. J'ai ajouté quelques nœuds à ma trousse à outils personnelle, tel le "fusion" et le "chaise double".

Et j'ai découvert une équipe d'encadrement, sous la houlette de Rémy Limagne, dont la diversité permet de se dire qu'en dehors de la sécurité, qui ne tolère aucune interprétation personnelle, tout le reste est adaptable en fonction du lieu, des circonstances, du groupe, et surtout de sa propre vision de la spéléo.

Un dernier petit commentaire : merci Dominique, pour les repas comme pour les vivres de courses !

 

A l'entrée des Patates : explication de la "tension relâchée" par Anthony

 

 

 

 

 

SANY0003.JPG
SANY0017.JPG
Gite.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com