Récit d'Olivier

 

Arrivé vendredi soir après l’école, nous avons joué avec les personnes qui étaient présentes.  J’ai bien aimé le jeu du chapeau qu'Olivier le grand a proposé et aussi le jeu que Loïc a ramené. Le samedi, nous avons fait la "grotte des Cavottes". J’ai beaucoup apprécié. Même si je l’ai faite 3 fois ! Car pour cette 4ème fois j’ai été dans le réseau sud et j'ai descendu un P20. Le dimanche  on a fait le "gouffre d’Ouzène", que je n’avais jamais fait. Il y avait de belles concrétions et une belle coulée brune, des os et de l’eau jusqu’aux cuisses. Lundi on a fait de la promenade, nous sommes allés à la source du Lison, puis au Creux Billard; là avec papa on a compté les marches pour y accéder, il y en avait 166. Sur le retour, nous nous sommes arrêtés pour aller voir la sortie de la source du Verneau. Et quand papa dit qu’il a fait la traversée du Verneau en 16 heures, nous l’avons fait en 2 secondes, c’était marrant. Sur le chemin pour la source, il y avait de l’eau partout et au milieu, on avait les pieds mouillés parce qu’il fallait passer dans une petite cascade. J’ai beaucoup aimé ce week-end, car j’ai pu faire des passages de fractionnement et des étroitures… On m’a dit aussi que j’ai beaucoup progressé, vivement le prochain pour que l’on rigole tout autant.

Olivier PEPEK





 


Complément de Philippe

 

Tout commence suite à un mail de Sabine via la Lispel. Petit coup de tel, pour savoir s’il reste de la place et surtout si cela est du niveau à Olivier ? Réponse positive faite, j’en profite pour faire d’une pierre deux coups, et je propose de faire partie des cadres si besoin est ? Nous voilà donc inscrit Olivier et moi pour ce week-end jeunes organisé par la Lispel.

Départ le vendredi 08 novembre après l’école et les devoirs d’Olivier, nous passons par Nancy, récupérer Sabine et les courses pour le week-end. Direction Montrond-le-Château ou nous arrivons en soirée. Repas à la bonne franquette, puis Olivier de l’USAN propose de s’occuper en attendant les derniers arrivants, en jouant tous ensemble. Cela nous a permis une franche rigolade. Les kits étant prêts pour la cavité du lendemain, nous n’avions plus qu’à profiter de cette soirée. Dernier petit tour de table pour faire connaissance avec tout le monde et nous voilà déjà prêt à aller au lit.

Samedi 09 novembre : réveil vers 8 heures, petit déjeuner englouti, Sabine et moi chargeons ma voiture avec les kits, pour partir un peu avant le reste de l’équipe, cela pour aller équiper la grotte des Cavottes. Et oui ! Nous serons tout de même 15, pour cette sortie du jour. Les autres préparent les kits de bouffe, puis ils nous rejoindront dans la cavité. Il est 9h15 lorsque nous rentrons dans la grotte. Deux heures après, nous venons de finir d’équiper le P20 du réseau sud et cela en double pour éviter un temps d’attente dans le puits. Nous rebroussons chemin, pour aller à la rencontre du reste de la troupe. La jonction entre les deux équipes se fera à la base du ressaut, à la séparation des deux réseaux nord et sud. Nous prenons le réseau nord pour une balade tranquille jusqu'au fond de celui-ci ! Au retour, pour gagner le sud, la pause déjeuner est réclamée par l’assemblée. Après celle-ci, direction le sud, pour effectuer la descente du P20, que tout le monde effectuera dans les deux sens, petits et grands. Le retour se fera par la tyrolienne de la salle du chaos. Tout le monde sera dehors vers 18h15, pour un TPST (temps passé sous terre) de 9h. Pour info, ce jour-là, les Cavottes était une vraie autoroute à spéléo.

Olivier WE Jeunes.jpg
Cavottes 09-10 nov 2013.JPG
Ouzene 09-10 nov 2013.JPG

 

Dimanche 10 novembre : réveil comme la veille. Les seules choses qui changent, c’est que nous serons 17, que Christophe et Olivier de l’USAN partiront en avance pour équiper le gouffre d’Ouzène. Le temps n’est pas de la partie, gros vent et forte pluie nous attendent dehors. Les voitures chargées, direction Tarcenay pour faire ce gouffre tant attendu par tous. La météo nous laisse une petite fenêtre de répit, pour que l’on puisse se changer sans la pluie. Là encore, comme hier nous retrouvons un nombre surprenant de spéléos, comme si on s’était tous donnés rendez-vous au même endroit. Le puits d’entrée est équipé en double, ce qui permet aux encadrants de suivre parfaitement l’avancée des débutants. Le trou est humide, ça coule de partout, du jamais vu pour ma part dans ce gouffre. Arrivés au fond non sans mal, mais avec du temps, le déjeuner se prendra au compte-goutte pour éviter que les personnes n’aient froid. De là, deux équipes vont être faites, pour permettre à certains de faire la grande boucle, et à d’autre de prendre le chemin de la sortie par le même parcours. Surprise pour ceux qui prennent l’étroiture. L’eau est encore une fois présente, elle coule dedans ! Après celle-ci, les gours sont remplis, le couloir aussi ! L’eau va jusqu'à mi-cuisse par endroit. On prendra soin de porter les plus petits, pour éviter qu’ils se mouillent complètement et n’attrapent pas froid. Cela vaudra également pour Marianne qui était en chaussure de randonnée. La remontée et la longue main courante ne seront qu’une formalité pour ceux qui ont choisi de passer par ici. La sortie du puits d’entrée sera un plus compliquée à gérer, tant pour les débutants que pour moi-même, au niveau du déséquipement. Car ce puits est un vrai sac de nouilles, pas moins de trois cordes et des amarrages partout, ce qui nous donnera un TPST de 7h35. Une nouvelle autoroute à spéléos, pas moins de 4 équipes différentes dans la même cavité. Le retour se fera sans encombre.

 

Lundi 11 novembre : le soleil est de retour. Suite à la réflexion de la veille, une balade a été prévue en cas de beau temps. Donc direction Nans-sous-Saint-Anne pour une promenade à la source du Lison. Arrivé là-bas, on voit que la rivière coule fort, on prend la direction de la cascade, et là ! Ouahou, quel paysage merveilleux. Le débit est impressionnant, ça gronde, le bruit est sourd. Quelques photos et nous prenons la direction du creux Billard qui se trouve juste à quelques marches plus haut. Là encore belle surprise, l’eau sort de partout et nous avons de belles cascades, qui nous offrent un spectacle génial. En retournant aux voitures, petit crochet par le porche de la Sarrazine, qui lui aussi est en cru. Impressionnant à voir lorsqu’on l’a déjà vu sec…Je trouve vraiment intéressant de voir cet endroit à deux moments bien distincts, à sec et en crue ! Cela permet vraiment d’apprécier et de voir ce dont dame nature est capable. Surtout de comprendre que l’on est rien face à elle, ça force au respect. Pour finir notre matinée promenade, un arrêt obligé à la source du Verneau, qui lui aussi coule de toute part. Bonne partie de rigolade sur le fait de faire cette traversée…

Lison bis 09-10 nov 2013.jpg
Creux Billard bis 09-10 nov 2013.jpg

 

Retour au gîte, déjeuner, nettoyage conventionnel de rigueur et retour dans nos habitats respectifs. Pour conclure, je dirai que c’est un week-end réussi sous toutes ces formes. A refaire c’est certain. Merci à toutes et tous, d’avoir permis à ce week-end d’être convivial et instructif.

Philippe PEPEK





Sarrazine bis 09-10 nov 2013.jpg
Verneau bis 09-10 nov 2013.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com