Groupe Cyclo Langeac
Cyclosportifs et Cyclotourismes

La granfondo 2016

La granfondo 2016

La granfondo mont ventoux 2016 de Rémi et fabrice

Granfondo Mont Ventoux 26.06.16 par Fabrice
 
Avec Rémi Petre, nous nous étions inscrit au mois de décembre à cette cyclo très exigeante. Durant les longs mois qui précédaient l'évenement nous avons eu le temps de cogiter sur les 127km et 3600 de dénivellé à passer, avec une arrivée au sommet du Mont Ventoux. La montée du mont Ventoux par Bédouin représentant à elle seule 20km et 1600 de dénivellé environ. Faites le calcul il reste 110 bornes à faire avant et 2000 de dénivellé. Cet évènement se veut particulier, de part sa difficulté et se distingue en obligeant le port du maillot officiel pour y participer, le concept est sympathique et le défi de taille !
 
Nous partons à 7h30 de
salut denis je te fais passer un compte rendu
 
Granfondo Mont Ventoux 26.06.16 par Fabrice
 
Avec Rémi Petre nous nous étions inscrit au mois de décembre à cette cyclo très exigeante. Durant les longs mois qui précédaient l'évenement nous avons eu le temps de cogiter sur les 127km et 3600 de dénivellé à passer, avec une arrivée au sommet du Mont Ventoux. La montée du mont Ventoux par Bédouin représentant à elle seule 20km et 1600 de dénivellé environ. Faites le calcul il reste 110 bornes à faire avant et 2000 de dénivellé. Cet évènement se veut particulier de part sa difficulté et se distingue en obligeant le port du maillot officiel pour y participer, le concept est sympathique !
 
Nous partons à 7h30 de Vaison la Romaine assez loin dans la ligne de départ, l'objectif étant de finir l'épreuve donc peu importe ma foi la place ou nous sommes. Nous nous disons au revoir et bonne course surtout qu'avec des maillots similaires ça risque d'être dur de se retrouver ! la suite à été le contraire complétement...
Le parcours se révèle roulant nous passons le Col de la Péronière, le Col des Aires par Brantes, le Col de Macuègne qui sont des formalité ensuite le Col de l’homme mort plus long mais roulant puis les gorges de La Nesque où le paysage est magnifique. Durant toute cette 1ère partie (avant le ventoux) les groupes explosent dans les côtes puis se reforment sur le plat, et là à chaque voyage je retrouve rémi où lui revient sur moi. Pendant ce temps de course je mène souvent les groupes ça veut pas rouler, tout le monde veut se reserver pour la fin ça se traine c'est incroyable, rémi lui aussi fait l'effort dans une moindre mesure (humour ). J'arrive au pied de ce géant de provence et retrouve rémi pour la ...ème fois nous avons 29 de moyenne au compteur à notre grande suprise et maintenant arrive le plat de resistance qui va faire mal. Nous montons à rythme régulier et les coureurs qui se sont cachés derrière nous la plupart du temps restent derrière et décrochent un à un,.
 aison la romaine assez loin dans la ligne de départ l'objectif étant de finir l'épreuve donc peu importe ma foi la place ou nous sommes. Nous nous disons au revoir et bonne course surtout qu'avec des maillots similaires ça risque d'être dur de se retrouver ! la suite à été le contraire complétement...
Le parcours se révèle roulant nous passons le Col de la Péronière, le Col des Aires par Brantes, le Col de Macuègne qui sont des formalité ensuite le Col de l’homme mort plus long mais roulant puis les gorges de La Nesque où le paysage est magnifique. Durant toute cette 1ère partie (avant le ventoux) les groupes explosent dans les côtes puis se reforment sur le plat, et là à chaque voyage je retrouve rémi où lui revient sur moi. Pendant ce temps de course je mène souvent les groupes, ça veut pas rouler, tout le monde veut se reserver pour la fin ça se traine c'est incroyable, Rémi lui aussi fait l'effort dans une moindre mesure (humour ). J'arrive au pied de ce géant de provence et retrouve rémi pour la énième fois, nous avons 29 de moyenne au compteur à notre grande suprise et maintenant arrive le plat de resistance qui va faire mal. Il est aux alentours de 11h30 le soleil commence a chauffer et nous attaquons de monter à rythme régulier et les coureurs qui se sont cachés derrière nous la plupart du temps auparavant restent derrière et décrochent un à un. La montée est terrible le compteur dépasse rarement les 10km/h. A ce rythme nous remontons petit a petit les coureurs engagés dans l'ascension. Nous donnons tout ! nous savons que la fin est en haut et le hasard fait que nous sommes du même niveau... Durant ces 20 km d'enfer nous montons à l'orgueil côte à côte, aucun arrive a prendre 10m sur l'autre. Vers la fin de l'ascension nous sommes dans le dur, visages grimaçants toujours dans notre orgueil à rien céder à l'autre, et je tente d'accélérer suite à un moment d'euphorie je prends 50m sur lui mais il revient et fini 16 seconde devant moi nous sommes en crampes sur la ligne d'arrivée ! des vraies teignes !
 
 
sur 632 qui finissent
203ème REMIPETREMHGROUPE CYCLO LANGEAC05:39:12.2576FRANCE22.64
 
 
 
207ème
 FABRICEJEANMHGROUPE CYCLO LANGEAC05:39:28.7577FRANCE
 
22.62 
 
 
 Sur la montée du ventoux chronométrée ( sur 632 toujours )
 
 
151èmeREMIPETREMHGROUPE CYCLO LANGEAC01:47:21.87  
153èmeFABRICEJEANMHGROUPE CYCLO LANGEAC
01:47:39.05