L'ardéchoise 2017 de Fabrice et rémi

 
Ardéchoise 2017 220km 4270m de d+
 
Bon comme souvent je suis le seul à faire un compte rendu... je n'ai pas parlé de la marmotte d'olt 130 km dans l'aveyron le 10 juin qui s'est pas trop mal passé malgré un cagnard et un manque d'eau à la fin. Mon collègue Rémi avait bien apprécié mon compte rendu de 2014 (et peut être qu'il n'est pas le seul) car ça s'était pas trop bien passé et javais mis les formes pour le raconter... donc je me sent obligé de raconter cette édition 2017 car c'est un sacré morceau quand même ! Et puis chaque année depuis peu, avec rémi, on s'embarque sur un truc costaud comme le début d'une tradition... :)
 
Départ samedi 17 juin 7h30 Saint Félicien, températures prévues dans la journée estivales mais pas caniculaires, mais vent bien présent et ça nous rassure pas. Le circuit est le même qu'il y à 3 ans. 10 cols à franchir. Même si c'est pas des cols très hauts faut les manger !
Nous roulons ensemble jusqu'a Mézilhac (70km) ou là nous mettons un peu plus de rythme c'est moins la cohue. Arrivé en haut j'attends mon Rémi... bon, les minutes passent, et personne, donc nos chemins se séparent, je poursuis sans lui tant pis c'était pas le but de rester ensemble. Je roule jusqu'au col de la barricaude, ce fameux col où j'avais pris cher 3 ans auparavant. Finalement il se révèle pas aussi redoutable que les souvenirs qu'il m'a laissé. Par contre le final pour monter au gerbier avec un vent pleine tronche ça change la donne, ça m'avait pas marqué auparavant, c'est chose faite. Un mal à l'articulation du genou vient faire son apparition dans la côte de st Agrève, le genre de truc anodin à la fin d'une sortie dominicale. Mais là avec 170 km au compteur et les heures qui passent ça arrange pas. Pour partir du ravito de St Agrève ça fritte tellement que je peux pas ressortir du parking en côte, je pars à pied je rejoindre le plat et relancer la machine en serrant les dents quand vient le tour de la jambe droite à pédaler. Une fois lancé ça encaisse mais je brille pas car je suis pas rentré et je sais pas comment ce genre de connerie peut évoluer. Contraint à pédaler 2/3 au gauche. Il reste encore de la grimpette j'avais pris soin de scotcher le profil sur le guidon pour m'indiquer un peu. Je continue à m'arreter aux ravitos, en effet ça me fait peut etre perdre du temps mais la chaleur de l'après midi est bien présente, les heures de selle et le genou aussi, c'est pas le moment de passer à travers !
Lalouvesc ! ça y est maintenant faut plat descendant 20km pour rentrer y à plus qu'à faire le porcasse pile poil ce que j'aime. Je rattrape du monde à gogo je les double 10 par 10 ( faut quand même avouer que c'est des cyclotouristes la plupart vu l'allure). Un, puis deux gars me rejoignent ça met gaz comme si on avait 50 bornes dans les pattes, ça met des mines c'est bien rigolo mais bon je fini pétrifié de crampes et ils me larguent. Bon pas grave ça descend je fini comme je peux en étant marqué de partout, contrat rempli, ardéchoise pliée !
 
ET là qui était à l'arrivée en traine m'attendre------> Rémi Pètre !
 
conclusion : en fait il était pas derrière  :)
 
 220 sur 673    9h13 24 de moy
Rémi fini en moins de 9h ! 8h48 154 ème et n'en revient pas de sa prestation.