La galère Ardéchoise de Fabrice



voici un petit compte rendu de l'ardéchoise que nous avons fait avec rémi petre. désolé du retard mais les jours qui ont suivis cette courses je n'avais plus trop le gout a parler vélo vous comprendrez pourquoi...
 
tout d'abord l'idée de tenter ce parcours de 220 km et 4000 et des bananes de dénivellé avait germé dans la tête de rémi l'an dernier qui avait passé le parcours de 170 km sans embuches. bref pourquoi pas l'accompagner c'est en sacré challenge me disais je car je n'ai jamais fait autant de km et le dénivellé peu de fois non plus. le but etant pour nous deux de finir et c'est pas rien je peux confirmer une fois fait !!!
 
nous partons par une journée chaude très chaude même , y a du monde partout il faut faire très attention tout les parcours partent en même temps le speaker avait annoncé plus de 14 000 participants quelques secondes avant pour vous dire le truc. les premières cotes c'est du gateau ca se monte fastoche du genre la montée de lachaud curmilhac on a 1000 de d+ au compteur sans s'en rendre compte (que du bonheur a ce moment...). nous roulons cote a cote avec rémi c'est bien sympa. tout se passe a merveille jusqu'au col de la barricaude ou je me fait distancer par Remi, la montée est usante longue il m'attends presque 20 minutes en haut. j'ai deja les muscles qui se contractent mais pas encore les crampes on a que 110 au compteur et 2600 de d+ et là je commence a comprendre que ça va etre la croix et la bannière pour gerer ! je me force a manger et a boire a tourner les jambes etc et puis on continue le plat ça va très bien je met la plaque j'arrive a suivre mon coéquipier mais toutes cotes il me distance et me met 20 min il m'attends a chaque voyage (la fin de parcours il l'a connait ça fait 10 ans qu'il la fait avec les parcours plus petits). la dernière cote c'est vraiment le pire un genre de cote d'ally au bout de 190 km j'en peux plus je suis en crampes total je me demande si la voiture balai va pas me camper tout a coup je fais même pas 1 km et je suis de nouveau en crampes je m'etire je repars et ça plus de 10 fois un calvaire. y a un type qui arrive a mon niveau "tu devrai abandonner moi j'en ai marre j'arrète" alors qu'il n'a même pas de crampes ??? je lui rétorque un truc du genre moi non j'abandonne jamais quitte a finir avec les pompiers !!
arrivé en haut rémi m'avais dit que c'était fini qu'il restait 30 km de plat, en effet je met la plaque et ça repart comme en 40 les crampes passent en tirant du braquet les moindre radada je passe tout a gauche par contre. je rallie l'arrivé dans un état pire que les alpes en 2009 pour ceux qui se rappellent et me le rappellent d'ailleurs (n'est ce pas jean louis et jojo !!! humour) .
et je suis tellement mal que je finis par faire arreter rémi sur le chemin du retour pour vomir a 4 reprises (et pourtant on a pas mangé en arrivant !!)
 
en conclusion je pense que la chaleur 36° par endroits mon manque d'entrainement spécifique (il aurai fallu enquiller plus de cotes a l'entrainement) et que j'ai mal géré dans ce p... de col de la barricaude ont fait que je n'ai été a la hauteur. de plus je vous copie le lien en bas de page du profil de l'ardechoise ou il préconisent 5000km pour l'attaquer : j'en avait 2000 mais bon je l'ai fini !!! contrat rempli
 
quelques jours plus tard rémi m informe de nos places respectives en effet je ne voulais pas savoir car j'ai tellement pris cher que je pensais etre dans les 100 derniers. au final je suis 470 sur 737 en 10h 24minutes ?????. et notre ex GCL fini 354 en 9h 51 !!! bravo a lui il a bien géré pour une première aussi longue pour lui aussi !
 
avec du recul je n'aurai pas du mettre ma cassette de 27 sur la roue gautier pour qu'il parte dans les pyrennées mais bien sur la mienne !!!! sans rancune