RL Stevenson

Stevenson.jpg

Robert Louis Stevenson

     
Association Stevenson
     
Wikipedia

J'avais cherché une aventure durant ma vie entière, une simple aventure sans passion, telle qu'il en arrive tous les jours et à d'héroïques voyageurs et me trouver ainsi, un beau matin, par hasard, à la corne d'un bois du Gévaudan, ignorant du nord comme du sud, aussi étranger à ce qui m'entourait que le premier homme sur la terre, continent perdu –c'était trouver réalisée une part de mes rêves quotidiens.

RL Stevenson, Voyages avec un âne dans les Cévennes

Le 22 septembre 1878, l'écrivain Robert Louis Stevenson entreprend un voyage solitaire à travers les somptueux paysages du Velay, du Gévaudan, du Mont Lozère et des Cévennes...


Je voyage non pour aller quelque part,

mais pour marcher.

Je voyage pour le plaisir de voyager.

L'important est de bouger (...),

de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants.


Robert Louis Stevenson est né le 13 novembre 1850 à Edimbourg (Ecosse).

D'une santé fragile, Stevenson passe l’essentiel de son enfance dans sa chambre où se construira son imaginaire, bercé notamment par les récits de sa nurse, Alison Cunningham.


Sa vie tumultueuse, tant au niveau de ses voyages et aventures qu'au plan affectif, donne lieu à une création littéraire d'une grande richesse.








Voyage avec un âne dans les Cévennes relate la randonnée entreprise par l'écrivain en automne 1878 : la traversée des Cévennes à pied.


Parti du Monastier-sur-Gazeille (43) et cheminant vers le sud, il traverse toute la Lozère pour atteindre, en douze jours,  la ville de Saint-Jean-du-Gard (30), au terme d'un périple de 120 miles (environ 195 km).

Son unique compagnie est l'ânesse portant son bât, Modestine, avec laquelle, malgré des débuts difficiles, il finit par tisser tout au long du voyage des liens affectifs forts. Au gré des rencontres et des villages traversés, il évoque quelques épisodes marquants de la guerre des Camisards, période tourmentée dans l'histoire de cette région protestante.


Après la mort de Stevenson, le succès du livre et l’engouement pour le voyage qu'il relate se développèrent rapidement, au point qu'à l'occasion du centenaire du voyage, en 1978, un itinéraire de randonnée fut mis en place, pour permettre aux amateurs de répéter le voyage d'aussi près que possible. Cet itinéraire est désormais intégré au réseau des chemins de grande randonnée (GR 70) : le chemin de Stevenson.





Srevenson décède le 3 décembre 1894 à Vailima (Samoa).




Stevenson est parfois considéré comme un auteur de romans d'aventure ou de récits fantastiques. Mais son œuvre a une toute autre dimension : il a d'ailleurs été salué avec enthousiasme par les plus grands de ses contemporains et de ses successeurs. Ses écrits manifestent en effet une profonde intelligence de la narration, de ses moyens et de ses effets. Il exploite tous les ressorts du récit comme la multiplication des narrateurs et des points de vue, et pratique en même temps une écriture très visuelle, propice aux scènes particulièrement frappantes.






"Les remarques les plus intelligentes jamais écrites sur la littérature" (Nabokov)


"Je crois qu’on n’a jamais rien écrit de plus beau - et de plus profond" (William James)


"Quant à moi, je place au-dessus de tout Un chapitre sur les rêves" (Borgès)


"Stevenson, d’abord, fut un essayiste de génie qui renouvela de fond en comble la réflexion sur le roman. Henry James s’en inspira directement dans son Art de la fiction, que l’on donne comme le texte inaugural de la modernité littéraire. Et Borgès le reprit presque mot à mot dans sa préface à L’invention de Morel que l’on dit à l’origine du réalisme magique sud-américain." (Michel Le Bris)

Chemin de Stevenson : parcours original

Carte g-n-rale GR 70 ok.jpg
Nota : le kilométrage est donné à titre indicatif (carte touristique)
ce site a été créé sur www.quomodo.com