GRAND LIEU CONDUITE
Auto-école
/
Téléphone

référentiel (REMC)

Accéder à l'usage de la route nécessite une démarche éducative exigeante dont les enjeux en termes de sécurité routière sont de première importance.
Dans le cadre des objectifs de sécurité routière fixés au niveau européen, la France a obtenu une baisse significative de la mortalité routière. Toutefois, compte tenu du nombre encore important de victimes sur les routes, l'effort engagé doit être poursuivi, notamment par le renforcement de l'éducation. 
 
Ainsi, de grands enjeux éducatifs portent particulièrement sur :

― l'accidentalité des jeunes de 14 à 25 ans ;
― l'accidentalité liée à l'usage de deux-roues motorisés ;
― la sécurité des usagers vulnérables ;
― la lutte contre l'usage de substances psycho-actives associé à la mobilité ;
― la poursuite de la baisse des vitesses moyennes enregistrées ;
― la mobilité durable et citoyenne ;
― le risque routier professionnel ;
― le vieillissement de la population.
 
 
Le référentiel pour l'éducation à une mobilité citoyenne concerne principalement les enseignants qui, de l'âge de la maternelle à la phase de l'après-permis, peuvent participer de près ou de loin à l'éducation de l'usager. Il s'agit donc de pédagogues de l'éducation nationale, de différents milieux associatifs et parascolaires, et des professionnels de l'enseignement de la conduite et de la sécurité routière
 
L'objectif général est d'amener tout usager de la route à la maîtrise de compétences en termes de savoir-être, savoirs, savoir-faire et savoir-devenir.
Ce référentiel se veut une vue d'ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences qu'un usager responsable doit acquérir. Les étapes d'acquisition de ces compétences sont définies dans des programmes spécifiques d'éducation, de formation ou de sensibilisation.
 
 
Le Référentiel pour l'Education à une Mobilité Citoyenne (REMC) s'articule autour de quatre compétences globales : 
  1. Assumer personnellement ses responsabilités citoyennes, juridiques et sociales 
  2. Utiliser un véhicule à moteur de façon autonome, rationnellement et en sécurité 
  3. Préparer ses trajets et conduire le véhicule dans les situations de circulation simples ou complexes
  4. Prendre en compte les facteurs entraînant une dégradation du système homme-véhicule-environnement, prendre les décisions qui permettent d'y faire face, mettre en œuvre les mesures préventives.