GRAND LIEU CONDUITE
Auto-école
/
Téléphone

conduite supervisée



A QUI S'ADRESSE LA CONDUITE SUPERVISEE ?

Cette formule s’adresse aux candidats de 18 ans et plus, qui souhaitent acquérir une expérience de conduite avant le passage de l’examen du permis de conduire ou après un échec à l’épreuve pratique.
 
 

ENJEUX DE LA FORMATION

  

DEROULEMENT DE LA FORMATION

Inscription à l'auto-école 

Evaluation de départ obligatoire
Lorsqu'un candidat choisit de s'inscrire dans une auto-école, une évaluation de départ, doit être réalisée. Cette évaluation détermine le volume d'heures prévisionnel de la formation, et se fait en présence d'un enseignant, soit sur un véhicule-école, soit sur ordinateur :
 
Déroulement d'une évaluation en véhicule-école (durée 1 heure) : 
  • L'enseignant commence par un petit entretien pour connaître l'identité du candidat, son niveau scolaire, son acuité visuelle, ses expériences de la conduite, s'il a des connaissances du véhicule et quels sont ses attitudes à l'égard de l'apprentissage et de la sécurité.
  • Puis l'enseignant observera la première prise en main du véhicule. Il demandera au candidat de s'installer au poste de conduite, de démarrer la voiture et l'arrêter, après une démonstration. En circulation, l'enseignant qui aura les pédales, observera l'habileté, la compréhension et mémoire,la perception, et l'émotivité du candidat. 
  • L'enseignant lui présentera son livret d'apprentissage.
 
Déroulement d'une évaluation sur ordinateur (durée 50 mn) : 
  • Répondre à un questionnaire sur son identité, son niveau scolaire, ses expériences de la conduite, ses attitudes à l'égard de l'apprentissage et de la sécurité.
  • Faire des exercices basés sur des recherches scientifiques pour évaluer ses facultés cognitives : mémoire visuelle à court terme, temps de réaction, largeur du champ de vision, évaluation du temps, de la vitesse et des distances, la concentration, l'obéissance aux règles, la coordination motrice, l'exploration visuelle, le partage de l'attention, la confiance en soi, le changement d'intention et enfin la prévention des risques. 
 
A l'issue de cette évaluation, l'enseignant propose un volume d'heures prévisionnel pour permettre au candidat d'acquérir toutes les compétences lui permettant de se présenter à l'examen pratique du permis de conduire. Cependant, le volume d'heure retenu reste indicatif, et ne peut pas avoir une valeur contractuelle. En effet, l'auto-école ne peut présager de la progression du candidat.   
 
La formation à la conduite ne peut pas être inférieure à 20H sur un véhicule à boîte de vitesse manuelle, ou 13H sur un véhicule à boîte de vitesse automatique. Il s'agit d'un minimum réglementaire.
  
Contrat de formation
Vous devez signer un contrat de formation avec l'école de conduite. Celui-ci engage les deux parties. Il doit être chiffré et faire apparaître dans le détail le coût de chaque prestation (évaluation de départ, formation théorique, nombre de cours pratiques, présentations aux examens, transports aux centres d’examen, livret d’apprentissage, livre du Code de la route, auxquels peuvent s'ajouter des frais relatifs aux démarches administratives).
La formation théorique 
Lire la suite
Elle est axée sur l’apprentissage des règles de conduite et des bons comportements en matière de sécurité routière. Elle comprend des leçons théoriques et des tests.
Vous pouvez commencer la formation initiale pratique avant d'avoir passé votre examen du code. 
Un bilan du niveau de l'élève et de son assiduité à suivre les cours de code, peut-être édité sur demande.
Livret d'apprentissage
L’enseignant doit vous remettre un livret d’apprentissage qui précise les objectifs de la formation pratique. 
La formation pratique initiale (Conduite)

Elle est axée sur les bons comportements du conducteur, afin de ne mettre en danger ni sa propre sécurité ni celle des autres.
La formation initiale ne peut pas être inférieure à 20H de leçon de conduite (ou 13H en boîte automatique) avec un enseignant.
 L'arrêté du 16 juillet 2019 précise que le volume minimum de 20 heures (ou 13 heures sur boîte automatique) peut -être réduit à 15 heures (ou 10 heures sur boîte automatique) lorsqu'est utilisé un SIMULATEUR d'apprentissage de la conduite.  
Une leçon de conduite type dure 1H30, voire 2H. (maximum)  A raison d'une leçon de conduite par semaine, compter environ 2 mois pour atteindre le niveau de fin de formation initiale.
 
Au terme vous recevez une Autorisation de Conduire en Conduite Supervisée.
 
Le rendez-vous pédagogique préalable 
  • En cas d'échec à l'épreuve de conduite, tout élève à partir de l'âge de 18 ans, dispose d'un droit d'accès à la conduite supervisée sans délai ni formalilté, exceptée celle d'obtenir l'accord de son assureur (décret du 18 mai 2020)
  • Sinon, la phase de conduite supervisée accessible à partir de 18 ans, débute par la participation à un rendez-vous pédagogique préalable, sous la forme d'une séquence de conduite sur le véhicule de l'auto-école, pendant 2 heures, avec l'élève, l'enseignant et l'accompagnateur. Il a pour but de passer le relais entre l'enseignant et l'accompagnateur. Au cours de ce rendez-vous, le ou les ccompagnateurs assis à l'arrière du véhicule, bénéficient des conseils de l'enseignant tout en observant la conduite de l'élève-conducteur. Ce rendez-vous a lieu à la fin de la formation initiale.
La phase de conduite supervisée
Vous devez avoir au préalable réussi votre Epreuve Théorique Générale (examen du code) : 
  • L'élève doit conduire avec son accompagnateur uniquement en France sur le réseau routier et autoroutier à différents moments du jour et de la nuit.
  • Cet apprentissage n'impose ni durée minimale, ni nombre de kilomètre minimum à parcourir (décret du 22 décembre 2009)
La conduite avec l'accompagnateur
  • L'élève peut choisir son ou ses acccompagnateurs hors du cadre familial. Celui-ci doit être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans sans interruption, après avoir obtenu l'accord de son assureur.
  • Le disque distinctif de la conduite accompagnée doit être apposé, à chaque sortie, à l'arrière du véhicule 
Règles de conduite
  • Respecter toutes les règles du code de la route
  • respecter les limitations de vitesse applicables aux conducteurs novices en période probatoire (110Km/h sur les autoroutes, 100km/h sur les sections d'autoroutes où la limite est inférieure à 130km/h, ainsi que sur les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central, 80km/h sur les autres routes)
  • L'accompagnateur peut-être soumis à un dépistage d'alcoolémie ou de stupéfiants. En cas de contrôle positif, il encourt les mêmes condamnations que s'il était au volant (perte de 6 points)
Documents du véhicule
  • Le livret d'apprentissage ainsi que la lettre d'accord de l'assureur. L'accompagateur devra également avoir les papiers du véhicule et son permis de conduire.  
Epreuve Pratique (Examen du permis de conduire)
 
 
 
 
 
 
Accès simplifié à la conduite supervisée :
 
22 Mai 2020En cas d'échec à l'épreuve de conduite, tout élève dispose d'un droit d'accès à la conduite supervisée sans délai ni formalité, exceptée celle d'obtenir l'accord de son assureur.

Réduction du délai probatoire pour les titulaires du permis ayant suivi une formation complémentaire
 
 

AVANTAGES

 Les avantages pour le candidat
  1. Acquérir un maximum d’expérience et de confiance au volant avant le passage de l'épreuve pratique.
  2. Continuer à consolider tes acquis à moindre coût, après avoir échoué au permis !
  3. Pas de kilométrage minimum à faire ! 


Attention : contrairement à l’AAC, cette formule ne permet pas de réduire la durée de la période probatoire. Les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre trois ans sans infraction avant d’en obtenir 12