Les différentes parties du dos


Passons en revue, les différentes parties du dos :

Chacune joue un rôle différent dans l'exécution de nos tâches journalières. Avoir une idée claire des quatre principales parties de votre dos vous aidera à rendre vos exercices plus efficaces.

Regardez-vous dans un miroir et suivez.

Techniquement, lorsqu'on parle du « dos », on parle de la « colonne vertébrale », qui est constituée de différents segments. Vue de profil, elle forme un long « S » et elle se compose de quatre courbes : cervicale, thoracique, lombaire et le sacrum/coccyx (tous deux sont soudés). Ces courbes n'existent pas à la naissance : elles n'apparaissent que lorsque l'enfant commence à se mettre debout et à marcher. C'est la force de la gravité qui donne sa forme à la colonne vertébrale, et chaque courbe joue un rôle très important pour la santé du dos et le maintien de la position debout.

Les quatre principales parties du dos

• La colonne cervicale, ou cou, comporte sept vertèbres. Elle va de la base du crâne aux épaules.
• La colonne thoracique, située dans le haut et le milieu du dos, comprend douze vertèbres. Elle va des épaules à la taille.
• La colonne lombaire, située dans le bas du dos, comprend cinq vertèbres et elle correspond à la taille. Comme elle ne possède pas de soutien osseux, elle est vulnérable.
• Le sacrum est formé par la soudure des cinq vertèbres sacrées. Il est articulé avec le coccyx, qui est un appendice caudal.

La colonne cervicale

La colonne cervicale correspond à la nuque : elle commence à la base du crâne. C'est elle qui permet de lever et de baisser le menton. Sa partie supérieure inclut aussi les muscles oculaires. Si vous placez vos doigts à la base du crâne et que vous faites rapidement bouger vos yeux, vous remarquerez les mouvements de ces petits muscles.

La colonne cervicale inférieure est convexe. On peut généralement sentir la saillie de la vertèbre inférieure là où celle-ci se rattache aux épaules. Le cou est l'élément le plus mobile de la colonne vertébrale : il pivote tel un télescope, permettant de regarder presque complètement derrière soi.

La colonne thoracique

Elle est concave et rattachée à la cage thoracique. Vous pouvez en sentir les saillies en faisant glisser vos pouces de vos épaules jusqu'au sommet de votre taille. Elle est chroniquement raide, car sous-tendue par la cage thoracique, et l'assouplir exige de la patience.

La colonne lombaire

Pour trouver la colonne lombaire, mettez les mains autour de votre taille. Cette partie de la colonne vertébrale est particulièrement fragile car elle équilibre le tronc et les jambes, qui sont des membres pesants. Grâce à sa forme convexe, elle joue un rôle d'amortisseur pour le reste de la colonne vertébrale, adoucissant les chocs de la marche.

Le sacrum

Mettez les mains sur les hanches : vos pouces se trouveront alors sur les vertèbres sacrées, qui sont soudées. Comme des forces importantes convergent aux articulations sacro-iliaques, points de rencontre des lombaires et du sacrum, celles-ci sont très fragiles.

Pour éviter les problèmes, il est important d'avoir une bonne posture et d'effectuer des mouvements corrects. Le coccyx est situé sous le sacrum.

Les disques intervertébraux

Ces morceaux de cartilage, durs à l'extérieur et mous au centre, jouent le rôle de coussins intervertébraux, mais surtout ils permettent de se pencher et de se tourner. Il est essentiel de les protéger afin de préserver la colonne vertébrale. Pour cela, il faut absolument renforcer les muscles du dos et se tenir correctement.


La posture et le dos

Une bonne posture est importante, à la fois pour renforcer le dos et pour la silhouette : vous tenir mal peut vous faire paraître fatigué et vieux, alors que vous tenir bien peut vous donner l'air d'être élancé et d'avoir confiance en vous. Heureusement, la posture n'est pas toujours héréditaire. On peut considérablement l'améliorer et lutter contre les effets de la gravité.

Le dos voûté

La tête est trop en avant, les épaules sont arrondies et le bassin est avachi. Cette posture, disgracieuse, abîme aussi beaucoup les disques intervertébraux.

La bascule vers l'arrière

Lors des défilés, les mannequins adoptent souvent cette posture, considérée comme chic. Les épaules sont en avant, le bas de la colonne vertébrale est comprimé et le thorax est en position inversée. Ne la copiez surtout pas : il faut se tenir droit !

L'hyperlordose

Il s'agit d'une courbure exagérée des lombaires qui raccourcit les muscles stabilisant le bassin, empêchant le bas du dos de bien jouer son rôle d'amortisseur. Elle affecte notamment les femmes enceintes, les personnes au corps en forme de pomme, et souvent certains athlètes susceptibles d'avoir des hanches raides.