Finite Incantatem - RPG sur Facebook
We are In'Finite
Adresse
/
Téléphone
NOM : Lancaster
PRÉNOMS : Julian Alexander
MAISON : Serdaigle
FILIÈRE : Métier de la santé
SPÉCIALITÉ : Guérisseur magique

Né à Londres et fils d’Eleanor Lancaster, magicozoologiste réputée, le garçon n’a jamais connu son père. Ils vivaient dans le quartier de Kensington en compagnie du frère d’Eleanor qui s’occupait de Julian pendant ses voyages. Le garçon passa donc son enfance dans une belle et grande maison. En apparence il ne manquait de rien, mais ne pas connaître son père et avoir une mère souvent absente n’était pas la vie rêvée. La seule stabilité qu’avait le jeune garçon était son oncle, Alexander, qu’il considérait comme son père adoptif. Même si sa mère était douce et attentive, elle n’était pas là assez souvent pour apporter l’amour dont un enfant a besoin, et c’est Alexander qui lui apportait ça. Les années passèrent et Julian s’habitua à sa vie familiale peu banale. Il passait ses journées à apprendre le plus possible sur Poudlard, l’histoire du monde sorcier, et tout ce qui a un rapport avec la magie. Son oncle l’aidait beaucoup et l’entraîna à pratiquer la magie pour qu’il devienne un bon élève à Poudlard. Les deux sorciers passaient aussi beaucoup de temps à marcher dans Londres, habillés en moldues. Lorsqu’Eleanor le pouvait elle amenait Julian avec elle en voyage pour qu’il étudie avec elle les créatures magiques. Malgré de nombreuses années à vouloir savoir la vérité, sa mère ne lui a jamais révélé l’identité de son père biologique, sois disant pour sa propre sécurité. Lassé des toutes ses questions sans réponses, le jeune Julian avait alors décidé de ne plus lui poser de question.
Lorsqu’il arriva à Poudlard, le garçon ne fut pas étonné d’être envoyé chez les Serdaigles, il se sentait vraiment à sa place dans cette maison et cette école. Mais dès les premiers jours, le jeune Serdaigle eu un peu de mal à s’intégrer, en effet tout le monde expliquait à leurs camarades s’ils étaient sang pur, sang mêlée ou né-moldue. Julian n’osait pas dire qu’il ne savait pas et n’avait aucune envie d’expliquer pourquoi, et il évitait donc les conversations à ce propos.. Il prit l’habitude de rester assez vague sur sa vie familiale avec ses camarades pendant toute sa scolarité et de se concentrer sur les cours. Il devint particulièrement doué en sortilège et soins en créatures magiques. Au retour du seigneur des ténèbres, Julian était prêt à rejoindre l’AD mais sa mère ayant appris la nouvelle lui interdit, sans donner plus d’explication. Même s’ils n’étaient plus très proches, le garçon l’écouta, se doutant qu’elle en savait plus que lui. Quelques jours avant la bataille de Poudlard, son oncle Alexander était venu le chercher, lui disant qu’il fallait absolument qu’il quitte l’école. Julian était donc rentrer à Londres, et sa mère sensé être en voyage de plusieurs mois était là. Elle lui avait expliqué pourquoi il ne pouvait rejoindre l’AD et pourquoi il était impératif qu’il quitte Poudlard.
« Ton père est un mangemort. »
 
Voilà la phrase qui avait eu l’effet d’un électrochoc dans la tête de Julian. Pendant toutes ces années, il s’était attendu à tout sauf à ça. C’était donc vraiment pour sa sécurité que sa mère n’avait rien dit depuis tout ce temps. Il venait d’apprendre que pendant sa jeunesse, Eleanor avait eu une aventure avec un homme faisant partie de l’élite des familles de sang pur, qui s’était avéré être un mangemort. L’homme apparemment très dangereux n’avait jamais accepté le fait d’être quitté par une jeune sorcière de familles médiocres. Il ne connaissait pas l’existence de Julian, elle avait tout fait pour lui cacher, de peur qu’il ne revendique des droits sur leur enfant ou alors qu’il ne lui veuille du mal. Le jeune Serdaigle ressemblant à son géniteur et portant le nom de Lancaster, le risque d’exposition aux mangemorts était trop gros pour les membres de l’AD. Eleanor était prête à tout pour protéger son fils. Ne donnant pas beaucoup plus d’explications, ni de noms, la mère de Julian lui expliqua qu’il fallait qu’il quitte le pays de suite avec son oncle le temps que les choses se calment au ministère de la magie et à Poudlard. Le jeune homme s’exécuta non sans objections, et partie plusieurs semaines en Norvège.
 
A son retour, Julian n’eut aucune nouvelle de sa mère. Lui et Alexander apprirent plus tard que cette dernière avait été tué par un certain Davis pendant la guerre. Le jeune homme était en colère, envers lui même pour ne pas avoir pu la sauver et l’avoir laisser seule en Angleterre mais aussi envers l’homme qui avait tué cette dernière. Ayant beaucoup de mal à faire son deuil, le jeune Serdaigle suivait toute l’actualité autour de la défaite de Voldemort et du procès des mangemorts, lorsqu’un jour il vit en gros titre PROCÈS T.DAVIS. Il décida d’y aller, et fut étonné que ce ne soit pas le procès d’un homme mais d’une jeune sorcière qui était à Poudlard. Néanmoins, voyant la vie et les crimes de cette dernière être dévoilé à l’audience, Julian comprit que le meurtrier de sa mère n’était nul autre que son père biologique mais aussi que la jeune femme se tenant devant l’audience était sa demi-soeur..
 
 
 
 
 
 
NOM : Lancaster
PRÉNOMS : Julian Alexander
MAISON : Serdaigle
FILIÈRE : Métier de la santé
SPÉCIALITÉ : Guérisseur magique

Né à Londres et fils d’Eleanor Lancaster, magicozoologiste réputée, le garçon n’a jamais connu son père. Ils vivaient dans le quartier de Kensington en compagnie du frère d’Eleanor qui s’occupait de Julian pendant ses voyages. Le garçon passa donc son enfance dans une belle et grande maison. En apparence il ne manquait de rien, mais ne pas connaître son père et avoir une mère souvent absente n’était pas la vie rêvée. La seule stabilité qu’avait le jeune garçon était son oncle, Alexander, qu’il considérait comme son père adoptif. Même si sa mère était douce et attentive, elle n’était pas là assez souvent pour apporter l’amour dont un enfant a besoin, et c’est Alexander qui lui apportait ça. Les années passèrent et Julian s’habitua à sa vie familiale peu banale. Il passait ses journées à apprendre le plus possible sur Poudlard, l’histoire du monde sorcier, et tout ce qui a un rapport avec la magie. Son oncle l’aidait beaucoup et l’entraîna à pratiquer la magie pour qu’il devienne un bon élève à Poudlard. Les deux sorciers passaient aussi beaucoup de temps à marcher dans Londres, habillés en moldues. Lorsqu’Eleanor le pouvait elle amenait Julian avec elle en voyage pour qu’il étudie avec elle les créatures magiques. Malgré de nombreuses années à vouloir savoir la vérité, sa mère ne lui a jamais révélé l’identité de son père biologique, sois disant pour sa propre sécurité. Lassé des toutes ses questions sans réponses, le jeune Julian avait alors décidé de ne plus lui poser de question.
Lorsqu’il arriva à Poudlard, le garçon ne fut pas étonné d’être envoyé chez les Serdaigles, il se sentait vraiment à sa place dans cette maison et cette école. Mais dès les premiers jours, le jeune Serdaigle eu un peu de mal à s’intégrer, en effet tout le monde expliquait à leurs camarades s’ils étaient sang pur, sang mêlée ou né-moldue. Julian n’osait pas dire qu’il ne savait pas et n’avait aucune envie d’expliquer pourquoi, et il évitait donc les conversations à ce propos.. Il prit l’habitude de rester assez vague sur sa vie familiale avec ses camarades pendant toute sa scolarité et de se concentrer sur les cours. Il devint particulièrement doué en sortilège et soins en créatures magiques. Au retour du seigneur des ténèbres, Julian était prêt à rejoindre l’AD mais sa mère ayant appris la nouvelle lui interdit, sans donner plus d’explication. Même s’ils n’étaient plus très proches, le garçon l’écouta, se doutant qu’elle en savait plus que lui. Quelques jours avant la bataille de Poudlard, son oncle Alexander était venu le chercher, lui disant qu’il fallait absolument qu’il quitte l’école. Julian était donc rentrer à Londres, et sa mère sensé être en voyage de plusieurs mois était là. Elle lui avait expliqué pourquoi il ne pouvait rejoindre l’AD et pourquoi il était impératif qu’il quitte Poudlard.
« Ton père est un mangemort. »
 
Voilà la phrase qui avait eu l’effet d’un électrochoc dans la tête de Julian. Pendant toutes ces années, il s’était attendu à tout sauf à ça. C’était donc vraiment pour sa sécurité que sa mère n’avait rien dit depuis tout ce temps. Il venait d’apprendre que pendant sa jeunesse, Eleanor avait eu une aventure avec un homme faisant partie de l’élite des familles de sang pur, qui s’était avéré être un mangemort. L’homme apparemment très dangereux n’avait jamais accepté le fait d’être quitté par une jeune sorcière de familles médiocres. Il ne connaissait pas l’existence de Julian, elle avait tout fait pour lui cacher, de peur qu’il ne revendique des droits sur leur enfant ou alors qu’il ne lui veuille du mal. Le jeune Serdaigle ressemblant à son géniteur et portant le nom de Lancaster, le risque d’exposition aux mangemorts était trop gros pour les membres de l’AD. Eleanor était prête à tout pour protéger son fils. Ne donnant pas beaucoup plus d’explications, ni de noms, la mère de Julian lui expliqua qu’il fallait qu’il quitte le pays de suite avec son oncle le temps que les choses se calment au ministère de la magie et à Poudlard. Le jeune homme s’exécuta non sans objections, et partie plusieurs semaines en Norvège.
 
A son retour, Julian n’eut aucune nouvelle de sa mère. Lui et Alexander apprirent plus tard que cette dernière avait été tué par un certain Davis pendant la guerre. Le jeune homme était en colère, envers lui même pour ne pas avoir pu la sauver et l’avoir laisser seule en Angleterre mais aussi envers l’homme qui avait tué cette dernière. Ayant beaucoup de mal à faire son deuil, le jeune Serdaigle suivait toute l’actualité autour de la défaite de Voldemort et du procès des mangemorts, lorsqu’un jour il vit en gros titre PROCÈS T.DAVIS. Il décida d’y aller, et fut étonné que ce ne soit pas le procès d’un homme mais d’une jeune sorcière qui était à Poudlard. Néanmoins, voyant la vie et les crimes de cette dernière être dévoilé à l’audience, Julian comprit que le meurtrier de sa mère n’était nul autre que son père biologique mais aussi que la jeune femme se tenant devant l’audience était sa demi-soeur..