Finite Incantatem - RPG sur Facebook
We are In'Finite
Adresse
/
Téléphone
NOM : McGonagall
PRENOM : Minerva
METIER : Directrice de Poudlard / Professeur de Métamorphose
AVATAR : Maggie Smith
 
BIOGRAPHIE :
 
Minerva McGonagall (née le 4 octobre 1935) est une sorcière et une Animagus qui fit ses études à l’Ecole de Sorcellerie et Magie Poudlard de 1947 à 1954, dans la Maison Gryffondor. Après sa formation, elle travailla deux ans aux Ministère de la Magie, mais retourna plus tard à Poudlard, où elle devint directrice de la Maison Gryffondor, professeur de Métamorphose, et conjointement, à différentes périodes, directrice adjointe et directrice de Poudlard.
 
McGonagall fut également membre du premier et du second Ordre du Phénix. En 1995, elle s’opposa à Dolores Ombrage, la Grande Inquisitrice de Poudlard. Elle protégea de même les élèves d’Alecto et Amycus Carrow de 1997 à 1998, et faisant partie de la résistance, combattit dans diverses batailles pendant les deux guerres contre Voldemort. 
 
Elle survécut à la deuxième guerre contre Voldemort, et prit la relève de la direction de Poudlard.
 
ENFANCE
Minerva McGonagall est née dans les faubourgs de Caithness dans les Highlands écossaises, le 4 octobre 1935, issue de l’union de Robert McGonagall, un moldu pasteur presbytérien, et de sa femme, Isobel McGonagall, née Ross, une sorcière. Minerva était le premier enfant du couple et fut nommée d’après le nom de la grand-mère de sa mère, une sorcière très talentueuse.
 
Sa naissance provoqua à la fois de la joie et une crise : Isobel avait laissé tomber la magie pour l’amour de Robert, et ne lui avait jamais parlé de ses pouvoirs magiques, car elle avait peur de troubler le bonheur de leur mariage. Minerva, cependant, avait montré de petits signes de magie déjà notables dès ses toutes premières heures. Étant enfant, elle ne contrôlait pas sa magie, et avait ainsi par inadvertance attiré des jouets qui avaient été laissé sur les étagères au-dessus de son lit d’enfant, manipulé l’esprit du chat de la famille, et fait jouer les cornemuses de son père toutes seules, ce qui avait fait glousser de plaisir la petite Minerva. Isobel savait qu’elle devrait avouer à Robert ses pouvoirs magiques et ceux de sa fille, ce qu’elle fit, lui expliquant tout, lui disant qu’elles étaient liées par le Code international du secret magique et qu’elles devaient dissimuler la vérité à leur sujet.
 
Les parents restèrent ensemble malgré cette révélation choquante, et eurent deux fils, Malcom et Robert Jr. Tous les deux montrèrent des aptitudes à la magie en temps utile. Minerva, durant son enfance, aida sa mère à cacher à son père les accidents et les gênes causés par la magie des jeunes sorciers.
 
SCOLARITE A POUDLARD
A son  onzième anniversaire, le 4 octobre 1946, elle reçut sa lettre d’admission pour Poudlard, Ecole de Sorcellerie et de Magie, à l’époque dirigée par le professeur Armando Dippet. Maintenant libre d’être avec son espèce, et d’exercer ses talents considérables, Minerva vit combien sa mère sanglota ce jour-là ; non seulement pleine de fierté, mais aussi  d’envie.
 
Minerva alla  à l’Ecole pour Sorcellerie et Magie Poudlard de 1957 à 1954. Lors de sa Répartition, elle démontra qu’elle était une Chapeauflou, le Choixpeau magique passant cinq minutes et demie à hésiter entre Gryffondor et Serdaigle, avant de se décider de la placer à Gryffondor.
 
 Minerva fut très vite reconnue comme l'élève la plus remarquable de l'année, avec un don particulier pour la Métamorphose. À mesure qu'elle progressait dans ses études, elle montra qu'elle avait hérité à la fois des talents de sa mère et du sens moral inflexible de son père. Au cours de sa carrière scolaire, Minerva se retrouva pendant deux ans avec Pomona Chourave, devenue par la suite directrice de Poufsouffle, et les deux femmes entretinrent d'excellentes relations, à cette époque et dans les années qui suivirent. 

À la fin de ses études à Poudlard, Minerva avait obtenu des résultats impressionnants : elle avait décroché les meilleures notes dans ses B.U.S.E. et ses A.S.P.I.C., elle était préfète en chef et lauréate du prix du Meilleur Jeune Espoir décerné par le Mensuel de la Métamorphose. Sous la conduite inspirée de son maître en Métamorphose, Albus Dumbledore, elle avait réussi à devenir un Animagus. Sa forme animale (chat tigré, lunettes carrées, marques autour des yeux) était  répertoriée dans le Registre des Animagi du ministère de la Magie. Minerva, comme sa mère, était également une joueuse de Quidditch très douée, bien qu'une mauvaise chute dans sa dernière année (un coup irrégulier lors d'un match entre Gryffondor et Serpentard qui devait désigner le vainqueur de la coupe) se soit conclue par une commotion cérébrale, plusieurs côtes cassées et un désir inlassable de voir l'équipe de Serpentard écrasée sur le terrain. Quoiqu'elle eût cessé de jouer en quittant Poudlard, le professeur McGonagall, animée d'un esprit de compétition inné, manifesta par la suite un vif intérêt pour les destinées de l'équipe de sa maison et n'eut pas son pareil pour déceler de nouveaux talents.
 
À la fin de son année scolaire 1953-1954, sa septième et dernière année à l’école, Minerva avait réalisé des résultats impressionnants : elle obtint les plus hautes notes à ses examens de BUSE et d’ASPIC, elle fut à la fois Préfète et Préfète-en-chef, et gagna le Meilleur Jeune Espoir du Mensuel de la métamorphose. Elle reçut, comme Dumbledore, un Optimal à tous ses BUSE et ASPIC. Ayant appris la Métamorphose du professeur Albus Dumbledore, Minerva devint, sous sa gouverne, une Animagus, une capacité qui était dûment enregistré sur le Registre des Animagi par le Ministère de la Magie. Minerva a aussi joué dans l’équipe de Quidditch de Gryffondor lors de ses années d’étude ; une méchante chute lors de sa dernière année (une collision durant un match opposant Gryffondor à Serpentard qui décida du gagnant de la Coupe de Quidditch) la laissa avec une commotion, plusieurs côtes cassées et un désir à vie de voir Serpentard écrasé sur le terrain de Quidditch.
 
POST-POUDLARD
Après avoir obtenu son diplôme de Poudlard, le Département de la Justice magique du Ministère de la Magie d’Angleterre offrit un emploi à Minerva. Elle retourna à maison familiale pour passer un dernier été avec sa famille avant de partir pour Londres.
Durant ces mois, Minerva, âgée de dix-huit ans, rencontra Dougal McGregor, un Moldu du coin, qui était le fils d’un fermier du pays, un jeune homme beau, intelligent et drôle. Minerva tomba follement amoureuse de McGregor. Ils apprirent à se connaître l’un l’autre.  En fin de compte McGregor demanda Minerva en mariage dans un champ de labour et elle accepta sa demande. La nuit même, elle fut incapable de parler de ses fiançailles à ses parents. En pensant à son futur,  Minerva réalisa qu’un mariage avec un Moldu, ignorant qu’elle était une sorcière, voudrait dire qu’elle devrait suivre les pas de sa mère, et vivre malheureusement avec sa baguette enfermée dans un tiroir, mettant en pièces toutes ses ambitions. Elle ne se leurra pas en pensant que Dougal l’accompagnerait à Londres puisqu’elle devrait aller y  travailler et se rendre tous les jours au Ministère de la Magie. Quant  Dougal, il s'attendait à hériter de la ferme de son père. Au petit matin, Minerva se glissa hors de la maison de ses parents pour dire à McGregor qu’elle avait changé d’avis et ne pouvait pas se marier avec lui. Consciente que si elle brisait le Code international du secret magique, elle perdrait le travail au Ministère pour lequel elle renonçait précisément à  Dougal, elle ne put lui donner aucune bonne raison pour ce revirement sentimental. Elle quitta McGregor, désespéré, et partit pour Londres trois jours plus tard.
 

Carrière Ministérielle

Ses sentiments à l'égard du ministère de la Magie étaient sans nul doute influencés par la crise sentimentale qu'elle venait de traverser et, de ce fait, Minerva McGonagall n'aima guère sa nouvelle maison ni son travail. Certains de ses collègues avaient un préjugé anti-Moldu profondément ancré qu'elle déplorait, compte tenu de son affection profonde pour son père moldu et de son amour persistant pour Dougal McGregor. C'était une employée très douée, efficace et elle avait beaucoup d'affection pour Elphinstone Urquart, son chef de service beaucoup plus âgé qu'elle. Mais Minerva était malheureuse à Londres et elle s'aperçut que l'Écosse lui manquait. Finalement, après deux ans passés au ministère, on lui offrit une promotion prestigieuse qu'elle se surprit à refuser. Elle envoya alors un hibou à Poudlard en demandant s'il était possible de lui confier un poste d'enseignante. Le hibou revint quelques heures plus tard, lui proposant un emploi comme professeur de Métamorphose, sous l'autorité du directeur du département, Albus Dumbledore.
 

Amitié Avec Albus Dumbledore

L'école accueillit le retour de Minerva McGonagall avec une joie immense. Minerva se plongea dans son travail, se révélant un professeur strict mais stimulant. S'il est vrai qu'elle gardait sous son lit une boîte fermée à clé contenant des lettres de Dougal McGregor, cela valait mieux (se disait-elle avec conviction) que d'y conserver sa baguette magique. Elle éprouva néanmoins un choc lorsque Isobel lui annonça par hasard, au milieu d'une lettre qui détaillait les nouvelles locale, que Dougal avait épousé la fille d'un autre fermier. 

Tard dans la soirée, Albus Dumbledore trouva Minerva en larmes dans sa salle de classe et elle lui raconta toute l'histoire. Dumbledore lui offrit à la fois son réconfort et sa sagesse et lui révéla une partie de l'histoire de sa propre famille, qu'elle ignorait jusqu'à présent. Les confidences échangées ce soir-là entre deux personnes qui étaient tout aussi réservées et pudiques l'une que l'autre allaient constituer la base d'une estime mutuelle et d'une amitié durables.
 

Mariage

Pendant toutes ses premières années à Poudlard, Minerva McGonagal resta dans les meilleurs termes d'amitié avec Elphinstone Urquart, son ancien chef de service du ministère. Il vint la voir alors qu'elle était en vacances en Écosse et elle fut à la fois surprise et embarrassée de sa demande en mariage dans le salon de thé de Madame Pieddodu. Toujours amoureuse de Dougal McGregor, Minerva refusa. 
Elphinstone, cependant, n'avait jamais cessé de l'aimer et ne renonçait pas à renouveler de temps en temps sa demande en mariage, bien qu'elle continuât à la décliner. Mais la mort de Dougal McGregor, si traumatisante fût-elle, sembla libérer Minerva.
 
Peu après la première défaite de Voldemort, Elphinstone, qui avait à présent des cheveux blancs, lui proposa une nouvelle fois de l'épouser au cours d'une promenade estivale autour du lac de Poudlard. Cette fois, Minerva accepta.
 
Elphinstone, désormais à la retraite, était fou de joie et il acheta à Pré-au-Lard une petite maison dans laquelle tous deux s'installèrent, ce qui permettait à Minerva de se rendre facilement à son travail. 
Connue par des générations successives d'élèves sous le nom de "Professeur McGonagall", Minerva – qui avait toujours été une sorte de féministe – annonça qu'elle conserverait son nom après son mariage. Les traditionalistes s'en offusquèrent: pourquoi Minerva refusait-elle le nom d'un sang-pur pour garder celui d'un père moldu ?
 
Le mariage (tragiquement court, bien que cela fût prévisible) se révéla très heureux. Ils n'eurent pas d'enfants mais les neveux et nièces de Minerva (les enfants de ses frères Malcolm et Robert) venaient fréquemment leur rendre visite. Ce fut une période de grande satisfaction pour Minerva. 
La mort accidentelle d'Elphinstone, mordu par une Tentacula vénéneuse, au bout de trois ans de mariage, causa un très grand chagrin à tous ceux qui connaissaient le couple. Minerva ne put supporter de rester seule dans leur maison, aussi, après les funérailles d'Elphinstone, elle rassembla ses affaires et retourna dans la petite chambre austère, au sol de pierre, qu'elle avait occupée au château de Poudlard, et à laquelle on accédait par une porte dérobée de son bureau du premier étage. Toujours courageuse et discrète, elle consacra toute son énergie à son travail et rares sont ceux, en dehors d'Albus Dumbledore, qui se  rendirent compte à quel point elle avait souffert.
 
 
 
 
 
 
 
NOM : McGonagall
PRENOM : Minerva
METIER : Directrice de Poudlard / Professeur de Métamorphose
AVATAR : Maggie Smith
 
BIOGRAPHIE :
 
Minerva McGonagall (née le 4 octobre 1935) est une sorcière et une Animagus qui fit ses études à l’Ecole de Sorcellerie et Magie Poudlard de 1947 à 1954, dans la Maison Gryffondor. Après sa formation, elle travailla deux ans aux Ministère de la Magie, mais retourna plus tard à Poudlard, où elle devint directrice de la Maison Gryffondor, professeur de Métamorphose, et conjointement, à différentes périodes, directrice adjointe et directrice de Poudlard.
 
McGonagall fut également membre du premier et du second Ordre du Phénix. En 1995, elle s’opposa à Dolores Ombrage, la Grande Inquisitrice de Poudlard. Elle protégea de même les élèves d’Alecto et Amycus Carrow de 1997 à 1998, et faisant partie de la résistance, combattit dans diverses batailles pendant les deux guerres contre Voldemort. 
 
Elle survécut à la deuxième guerre contre Voldemort, et prit la relève de la direction de Poudlard.
 
ENFANCE
Minerva McGonagall est née dans les faubourgs de Caithness dans les Highlands écossaises, le 4 octobre 1935, issue de l’union de Robert McGonagall, un moldu pasteur presbytérien, et de sa femme, Isobel McGonagall, née Ross, une sorcière. Minerva était le premier enfant du couple et fut nommée d’après le nom de la grand-mère de sa mère, une sorcière très talentueuse.
 
Sa naissance provoqua à la fois de la joie et une crise : Isobel avait laissé tomber la magie pour l’amour de Robert, et ne lui avait jamais parlé de ses pouvoirs magiques, car elle avait peur de troubler le bonheur de leur mariage. Minerva, cependant, avait montré de petits signes de magie déjà notables dès ses toutes premières heures. Étant enfant, elle ne contrôlait pas sa magie, et avait ainsi par inadvertance attiré des jouets qui avaient été laissé sur les étagères au-dessus de son lit d’enfant, manipulé l’esprit du chat de la famille, et fait jouer les cornemuses de son père toutes seules, ce qui avait fait glousser de plaisir la petite Minerva. Isobel savait qu’elle devrait avouer à Robert ses pouvoirs magiques et ceux de sa fille, ce qu’elle fit, lui expliquant tout, lui disant qu’elles étaient liées par le Code international du secret magique et qu’elles devaient dissimuler la vérité à leur sujet.
 
Les parents restèrent ensemble malgré cette révélation choquante, et eurent deux fils, Malcom et Robert Jr. Tous les deux montrèrent des aptitudes à la magie en temps utile. Minerva, durant son enfance, aida sa mère à cacher à son père les accidents et les gênes causés par la magie des jeunes sorciers.
 
SCOLARITE A POUDLARD
A son  onzième anniversaire, le 4 octobre 1946, elle reçut sa lettre d’admission pour Poudlard, Ecole de Sorcellerie et de Magie, à l’époque dirigée par le professeur Armando Dippet. Maintenant libre d’être avec son espèce, et d’exercer ses talents considérables, Minerva vit combien sa mère sanglota ce jour-là ; non seulement pleine de fierté, mais aussi  d’envie.
 
Minerva alla  à l’Ecole pour Sorcellerie et Magie Poudlard de 1957 à 1954. Lors de sa Répartition, elle démontra qu’elle était une Chapeauflou, le Choixpeau magique passant cinq minutes et demie à hésiter entre Gryffondor et Serdaigle, avant de se décider de la placer à Gryffondor.
 
 Minerva fut très vite reconnue comme l'élève la plus remarquable de l'année, avec un don particulier pour la Métamorphose. À mesure qu'elle progressait dans ses études, elle montra qu'elle avait hérité à la fois des talents de sa mère et du sens moral inflexible de son père. Au cours de sa carrière scolaire, Minerva se retrouva pendant deux ans avec Pomona Chourave, devenue par la suite directrice de Poufsouffle, et les deux femmes entretinrent d'excellentes relations, à cette époque et dans les années qui suivirent. 

À la fin de ses études à Poudlard, Minerva avait obtenu des résultats impressionnants : elle avait décroché les meilleures notes dans ses B.U.S.E. et ses A.S.P.I.C., elle était préfète en chef et lauréate du prix du Meilleur Jeune Espoir décerné par le Mensuel de la Métamorphose. Sous la conduite inspirée de son maître en Métamorphose, Albus Dumbledore, elle avait réussi à devenir un Animagus. Sa forme animale (chat tigré, lunettes carrées, marques autour des yeux) était  répertoriée dans le Registre des Animagi du ministère de la Magie. Minerva, comme sa mère, était également une joueuse de Quidditch très douée, bien qu'une mauvaise chute dans sa dernière année (un coup irrégulier lors d'un match entre Gryffondor et Serpentard qui devait désigner le vainqueur de la coupe) se soit conclue par une commotion cérébrale, plusieurs côtes cassées et un désir inlassable de voir l'équipe de Serpentard écrasée sur le terrain. Quoiqu'elle eût cessé de jouer en quittant Poudlard, le professeur McGonagall, animée d'un esprit de compétition inné, manifesta par la suite un vif intérêt pour les destinées de l'équipe de sa maison et n'eut pas son pareil pour déceler de nouveaux talents.
 
À la fin de son année scolaire 1953-1954, sa septième et dernière année à l’école, Minerva avait réalisé des résultats impressionnants : elle obtint les plus hautes notes à ses examens de BUSE et d’ASPIC, elle fut à la fois Préfète et Préfète-en-chef, et gagna le Meilleur Jeune Espoir du Mensuel de la métamorphose. Elle reçut, comme Dumbledore, un Optimal à tous ses BUSE et ASPIC. Ayant appris la Métamorphose du professeur Albus Dumbledore, Minerva devint, sous sa gouverne, une Animagus, une capacité qui était dûment enregistré sur le Registre des Animagi par le Ministère de la Magie. Minerva a aussi joué dans l’équipe de Quidditch de Gryffondor lors de ses années d’étude ; une méchante chute lors de sa dernière année (une collision durant un match opposant Gryffondor à Serpentard qui décida du gagnant de la Coupe de Quidditch) la laissa avec une commotion, plusieurs côtes cassées et un désir à vie de voir Serpentard écrasé sur le terrain de Quidditch.
 
POST-POUDLARD
Après avoir obtenu son diplôme de Poudlard, le Département de la Justice magique du Ministère de la Magie d’Angleterre offrit un emploi à Minerva. Elle retourna à maison familiale pour passer un dernier été avec sa famille avant de partir pour Londres.
Durant ces mois, Minerva, âgée de dix-huit ans, rencontra Dougal McGregor, un Moldu du coin, qui était le fils d’un fermier du pays, un jeune homme beau, intelligent et drôle. Minerva tomba follement amoureuse de McGregor. Ils apprirent à se connaître l’un l’autre.  En fin de compte McGregor demanda Minerva en mariage dans un champ de labour et elle accepta sa demande. La nuit même, elle fut incapable de parler de ses fiançailles à ses parents. En pensant à son futur,  Minerva réalisa qu’un mariage avec un Moldu, ignorant qu’elle était une sorcière, voudrait dire qu’elle devrait suivre les pas de sa mère, et vivre malheureusement avec sa baguette enfermée dans un tiroir, mettant en pièces toutes ses ambitions. Elle ne se leurra pas en pensant que Dougal l’accompagnerait à Londres puisqu’elle devrait aller y  travailler et se rendre tous les jours au Ministère de la Magie. Quant  Dougal, il s'attendait à hériter de la ferme de son père. Au petit matin, Minerva se glissa hors de la maison de ses parents pour dire à McGregor qu’elle avait changé d’avis et ne pouvait pas se marier avec lui. Consciente que si elle brisait le Code international du secret magique, elle perdrait le travail au Ministère pour lequel elle renonçait précisément à  Dougal, elle ne put lui donner aucune bonne raison pour ce revirement sentimental. Elle quitta McGregor, désespéré, et partit pour Londres trois jours plus tard.
 

Carrière Ministérielle

Ses sentiments à l'égard du ministère de la Magie étaient sans nul doute influencés par la crise sentimentale qu'elle venait de traverser et, de ce fait, Minerva McGonagall n'aima guère sa nouvelle maison ni son travail. Certains de ses collègues avaient un préjugé anti-Moldu profondément ancré qu'elle déplorait, compte tenu de son affection profonde pour son père moldu et de son amour persistant pour Dougal McGregor. C'était une employée très douée, efficace et elle avait beaucoup d'affection pour Elphinstone Urquart, son chef de service beaucoup plus âgé qu'elle. Mais Minerva était malheureuse à Londres et elle s'aperçut que l'Écosse lui manquait. Finalement, après deux ans passés au ministère, on lui offrit une promotion prestigieuse qu'elle se surprit à refuser. Elle envoya alors un hibou à Poudlard en demandant s'il était possible de lui confier un poste d'enseignante. Le hibou revint quelques heures plus tard, lui proposant un emploi comme professeur de Métamorphose, sous l'autorité du directeur du département, Albus Dumbledore.
 

Amitié Avec Albus Dumbledore

L'école accueillit le retour de Minerva McGonagall avec une joie immense. Minerva se plongea dans son travail, se révélant un professeur strict mais stimulant. S'il est vrai qu'elle gardait sous son lit une boîte fermée à clé contenant des lettres de Dougal McGregor, cela valait mieux (se disait-elle avec conviction) que d'y conserver sa baguette magique. Elle éprouva néanmoins un choc lorsque Isobel lui annonça par hasard, au milieu d'une lettre qui détaillait les nouvelles locale, que Dougal avait épousé la fille d'un autre fermier. 

Tard dans la soirée, Albus Dumbledore trouva Minerva en larmes dans sa salle de classe et elle lui raconta toute l'histoire. Dumbledore lui offrit à la fois son réconfort et sa sagesse et lui révéla une partie de l'histoire de sa propre famille, qu'elle ignorait jusqu'à présent. Les confidences échangées ce soir-là entre deux personnes qui étaient tout aussi réservées et pudiques l'une que l'autre allaient constituer la base d'une estime mutuelle et d'une amitié durables.
 

Mariage

Pendant toutes ses premières années à Poudlard, Minerva McGonagal resta dans les meilleurs termes d'amitié avec Elphinstone Urquart, son ancien chef de service du ministère. Il vint la voir alors qu'elle était en vacances en Écosse et elle fut à la fois surprise et embarrassée de sa demande en mariage dans le salon de thé de Madame Pieddodu. Toujours amoureuse de Dougal McGregor, Minerva refusa. 
Elphinstone, cependant, n'avait jamais cessé de l'aimer et ne renonçait pas à renouveler de temps en temps sa demande en mariage, bien qu'elle continuât à la décliner. Mais la mort de Dougal McGregor, si traumatisante fût-elle, sembla libérer Minerva.
 
Peu après la première défaite de Voldemort, Elphinstone, qui avait à présent des cheveux blancs, lui proposa une nouvelle fois de l'épouser au cours d'une promenade estivale autour du lac de Poudlard. Cette fois, Minerva accepta.
 
Elphinstone, désormais à la retraite, était fou de joie et il acheta à Pré-au-Lard une petite maison dans laquelle tous deux s'installèrent, ce qui permettait à Minerva de se rendre facilement à son travail. 
Connue par des générations successives d'élèves sous le nom de "Professeur McGonagall", Minerva – qui avait toujours été une sorte de féministe – annonça qu'elle conserverait son nom après son mariage. Les traditionalistes s'en offusquèrent: pourquoi Minerva refusait-elle le nom d'un sang-pur pour garder celui d'un père moldu ?
 
Le mariage (tragiquement court, bien que cela fût prévisible) se révéla très heureux. Ils n'eurent pas d'enfants mais les neveux et nièces de Minerva (les enfants de ses frères Malcolm et Robert) venaient fréquemment leur rendre visite. Ce fut une période de grande satisfaction pour Minerva. 
La mort accidentelle d'Elphinstone, mordu par une Tentacula vénéneuse, au bout de trois ans de mariage, causa un très grand chagrin à tous ceux qui connaissaient le couple. Minerva ne put supporter de rester seule dans leur maison, aussi, après les funérailles d'Elphinstone, elle rassembla ses affaires et retourna dans la petite chambre austère, au sol de pierre, qu'elle avait occupée au château de Poudlard, et à laquelle on accédait par une porte dérobée de son bureau du premier étage. Toujours courageuse et discrète, elle consacra toute son énergie à son travail et rares sont ceux, en dehors d'Albus Dumbledore, qui se  rendirent compte à quel point elle avait souffert.