FC Roumois Nord
Rue Marie Lambert, Bourg-Achard
02.32.56.20.12

Cruel mais c'est le football qu'on aime

Aujourd’hui 2è tour de coupe de France face à Gravenchon qui évolue en PH.
Les mots de Laurent avant le match sont surtout sur l’aspect défensif avec quelques réglages. Et surtout se faire plaisir car c’est un match de coupe de France face à une équipe supérieure. Un match de coupe c’est « soit on marche, soit on crève » dit Laurent avant le match.

La composition :
1- Maxime Deuley, 2- Médéric Rolland, 3- Maxence Villy 5- Jonathan Audelin, 6- Fréderic Burel, 7- Nicolas Lecomte, 10- Laurent Ledemé (cap), 11- Dylan Fauche, 8- Erwan Trouvé, 4- Lassana Raclette, 9- Valentin Hébert

Remplaçants : Anthony Dranguet, Maxime Huet, Dylan Godfroy
Entraineur : Laurent & José de Auraujo

Un début de match retardé par un problème de voiture de l’arbitre, le match débute à 15h20. Au niveau des spectateurs, nous sommes entre 80 et 100 personnes.
Comme on s’y attendait, Gravenchon à le ballon durant ce début de match. Le FCRN a du mal à sortir de son camp. Première occasion suite à une frappe lointaine, Maxime dévie le ballon sur la barre et le ballon revient sur le terrain mais l’arbitre siffle corner. Quelques minutes plus tard c’est le numéro 9 de Gravenchon se présente face à Maxime mais le portier vert repousse le ballon et gagne son face à face. Gravenchon continue d’avoir le ballon et les joueurs du FCRN se retrouvent souvent en difficulté sur les côtés avec une supériorité numérique. Malgré le poteau et un autre arrêt quelques minutes plus tard de Maxime, l’arbitre siffle la mi-temps. 0-0 à la mi-temps.
À la mi-temps, Laurent n’a rien à nous reprocher tout le monde fais les efforts et personne ne triche. Une mise au point tactique et faites, nous arrêtons de les presser haut et nous laissons les défenseurs jouer afin qu’ils jouent des ballons longs. Laurent et José ainsi que les joueurs voient que cette équipe est supérieur tactiquement et techniquement. Nous, nous devons jouer avec « nos couilles » dit Laurent.
Début de la deuxième période, et 5 minutes après un premier changement pour le FCRN avec la sortie du minot Valentin pour l’entrée de Dylan Godfroy. Ce dernier nous a fait du bien par sa vitesse et 5 minutes après son entrée en jeu, il percute et obtient un coup-franc à 25 mètres du but adverse. C’est Nicolas qui se charge de le frapper. Le ballon part très bien et est légèrement contré par le but mais c’est suffisant pour tromper le gardien adverse. Superbe réalisation de Nico et 1-0 pour le FCRN.
Stupéfaction coté gravenchonnais ! Sur la première occasion, le FCRN ouvre le compteur, il reste 35 minutes à jouer. Suite du match avec Gravenchon qui continue à garder le ballon et se montre dangereux mais la défense tient le choc notamment avec l’axe central Fred-Jo qui a fait un excellent boulot. Sur un corner, un joueur de Gravenchon fait une tête décroisé mais d’une belle détente Maxime arrête le ballon ! Jo’ gagne ses nombreux duels face à l’excellent numéro 9 de Gravenchon.
Nous sommes dans le temps additionnel, il reste 1 minute 30 à jouer. Sur le côté, on laisse le numéro 9 se mettre sur son pied gauche et fait un superbe centre plongeant, un joueur adverse touche du pied le ballon et vient tromper Maxime. Gravenchon revient à une minute de la fin, c’est cruel pour les joueurs… Fin du temps réglementaire. Les jambes sont lourde

Gravenchon entame cette première période des prolongations avec un avantage psychologique, et à la 95e minutes, Jo’ n’appuie pas sa passe vers Maxime et le numéro 9 intercepte et vient dribler Maxime sorti à sa rencontre. 2-1 pour les visiteurs ! Suite à ça on s’est tous regarder et on a décidé de tout donner pour arracher l’égalisation. La tendance c’est inversé c’est le FCRN qui met la pression à Gravenchon.
A la fin de la deuxième période de la prolongation, Fréderic et sa taille monte devant pour peser dans la défense. Suite à une tête de Dylan (il me semble) le gardien la claque au-dessus de la barre. Le dernier corner est une dernière frayeur pour la défense gravenchonnaise puisque c’est Fred qui met une tête et qui ne passe pas loin des buts adverses.

FIN DU MATCH ! Élimination face à une belle équipe et supérieur techniquement de Gravenchon, bravo à eux.

Dans le vestiaire, les joueurs et les coachs se sont tous applaudi pour notre belle prestation mais surtout pour ce que l’on a dégagé sur le terrain. C’est-à-dire de la combativité, de la solidarité mais surtout du respect entre nous. Personne ne s’est engueulé, on s’est tous encourager dans les moments difficiles et ça on peut être fier les gars.

Nous souhaitons aussi remercier les nombreux spectateurs. Pour leurs encouragements qui nous ont fortement aidé, j’espère qu’ils ont pris plaisir à nous voir et qu’on les verra tous les dimanches !