Match contre LUX

MATCH Contre LUX le 8 novembre 2015

Un match  fou, fou, fou :


Sur une pelouse plus que bosselée, il valait mieux éviter de jouer au ballon. C’est d’ailleurs le jeu proposé par nos adversaires du jour, un milieu de terrain avec une bonne frappe de balle qui balance des ballons tendus dans le dos de la défense. Les joueurs du FCAC vont attendre un quart d’heure et deux arrêts décisifs de Sylvain avant de  rentrer dans le feu de l’action. Après 20 minutes de jeu, c’est aussi sur un long ballon que Valentin, plus vif que son défenseur, d’une petite balle lobée sous la transversale trompe le portier adverse un peu avancé, score 0 – 1. La réaction de lux ne se fait pas attendre, 2 minutes plus tard, sur un coup franc tendu, Sébastien détourne légèrement le ballon dans son propre but, score 1 – 1. Les joueurs de l’Abergement se font bouger et n’arrivent plus à contenir les actions de leurs adversaires. Sur une longue balle dans le dos de la défense, l’ailier prend tout le monde vitesse pour venir tromper Sylvain, score 2 – 1. Les joueurs du FCAC sont méconnaissables  et n’arrivent plus à ressortir la balle. Seulement quelques dégagements passent le milieu de terrain et les tirs au but se font rares. Il y aura bien un coup franc de 25 mètres, magistralement tiré par Anselin (avec un s) mais la balle finit sur la transversale. Sylvain repoussera encore quelques ballons chauds devant ces cages et la première période se termine avec seulement un avantage d’un but pour nos adversaires.


Après une grosse soufflante et une mise au point par le coach à la mi-temps, comment vont réagir les joueurs du FCAC ? La partie reprend bien mal pour l’Abergement qui va encaisser un but en tout début de seconde période, après 2 erreurs successives (marquage absent plus couverture manquée) le joueur de Lux vient ajuster Sylvain qui ne peut que constater les dégâts, score 1 – 3. Tout le monde pense que le match est plié et que Lux nous a bien manœuvré. Mais comme dans tous les sports collectifs tant que le match n’est pas fini tout peut arriver. Les joueurs savent qu’ils ont merdés et là ils vont commencer à être présent dans les duels, à gagner des ballons et aller chercher des ressources morales on ne sait où. C’est tout d’abord Anselin qui  bien lancé dans l’axe vient défier le gardien mais perd son duel. Ce n’est que partie remise, Lux n’a plus la maitrise du jeu et va faire de plus en plus de fautes. Sur un coup franc tendu de Damien, Cédric à la réception, met une tête pour réduire le score 3 – 2. L’espoir renait, il reste encore du temps. Damien monte d’un cran et Florian descend en défense centrale. Les joueurs du FCAC sont présents et vont tout faire pour arracher le match nul. Anselin dans tous les bons coups, marque lui aussi et sème le doute dans les têtes adverses, score 3 – 3. Après un tel retournement de situation, les joueurs de l’Abergement se disent qu’ils peuvent même envisager de gagner ce match. Anselin part balle au pied, le libéro adverse le crochète violement, prend un carton jaune et nous offre un coup-franc  à 30 mètres. Damien place le ballon à ras le poteau hors de portée du gardien de Lux, score 4 – 3. Les bleus s’encouragent, il faut tenir le résultat, il reste 5 minutes de jeu à peine. LUX ne renonce pas et balance ses dernières cartouches. On joue les arrêts de jeu et notre voisin Romenayous, l’arbitre de la rencontre siffle un coup franc indirect dans la surface de réparation pour une passe volontaire au gardien…. pas franchement évidente. Après contestations d’usage, les joueurs se replacent  et en général ces coup-francs ne donnent rien de bon. Sauf contre l’Abergement, le canonnier de service  envoie un missile à ras de terre et se demande encore comment il a bien pu rentrer, score 4 – 4. Tout est à refaire, il reste une poignée de seconde, une faute anodine de Lux à la hauteur des abris de touche. La balle est frappée en direction des buts adverses, le ballon est mal dégagé et Madi, auteur d’un gros match surgit de nulle part pour venir crucifier ses anciens partenaires. L’arbitre un peu chahuté sur l’action accorde le but, score 4 – 5.


Après une mi-temps ratée, une bonne reprise en main de toute l’équipe, ce n’est quand même pas acceptable de commencer à jouer avec un handicap de 2 à 3 buts. Messieurs les joueurs, montrer nous que vous pouvez faire un match plein de la première jusqu’à la dernière minutes.


Bravo pour ce retournement de situation, continuer cette semaine pour récupérer la place au classement qui correspond plus à votre valeur.

ce site a été créé sur www.quomodo.com