Réunion bilan des conseils de classe du 1er trimestre le 09/01/2017

 

Les présents pour cette réunion :

Pour le collège : Mme Lepeltier et Mme Hamel

Les représentants des parents :

Mr Grospellier de l’association AAPE et Mr Preire de l’association FCPE. Mme Lepeltier avec Mme Hamel nous fond part des statistiques de ce 1er trimestre qui sont :

La moyenne générale de toutes les classes est en dessus de 12/20. Cette année nous avons beaucoup plus d’élèves avertis qui sont passés à 12% par rapport au 7% de l’année dernière. Douze élèves en 6ème ont reçu un avertissement. Dans les 12% d’avertissement nous avons 50% de travail et 50% de comportement avec des avertissements d’aciduité en 6ème. Il est vrai que cette année nous avons près de 200 élèves dans cette section, les classes sont aussi chargées.

Un seul élève a une moyenne inférieure à 7,

1/3 des élèves ont une moyenne supérieure ou égale à 15.

Pour ce premier trimestre les récompenses se décomposent comme suit :

28% de Félicitations, 14% de Compliments, 15% d’encouragement.  Notre collège est plutôt bien Notées. Remarques générales des conseils de classe : Les classe de 5A, 5D, 3C, n’ont pas eu de représentant de parents d’élèves, nous en prenons note pour essayer de mieux se répartir sur les conseils de classe avec l’autre association.

Manque de la dynamique pour le travail avec les élèves de 5ème, 4ème et 3ème, peut d’engagement et d’implication de la part des élèves, peut-être dû au contexte actuel.

En conseil de classe de 4èmeF l’intervention du représentant du parent a été constructive. Dans cette classe il y a un nombre important de très bons élèves mais qui sont perturbateurs, ils n’ont pas eu de Félicitations.

 

La relation entre l’administration et les familles n’étaient pas au beau fixe à la fin de l’année. Des écrits inacceptables des parents sur les carnets de correspondances comme des mails envoyés.

 La CPE a été menacée à plusieurs reprise. Le personnel devient otage.

La direction demande à l’ensemble des parents de rester dans un dialogue constructif, il n’y a que de cette façon que les solutions peuvent être trouvées.

Les questions posées sont :

1 -- Certains parents souhaiteraient comprendre pourquoi l’absentéisme de certains profs est aussi important ? Les enseignants ont droit à être malade comme tout le monde. Par contre, il est vrai qu’il manque un professeur en lettre classique à ce jour. Mme Vidal-Sole qui est en congés de maternité plus tôt que prévue n’est remplacée que partiellement. Effectivement ce professeur à assurer des cours de lettres modernes ainsi que des lettres classiques. A. ce jour son remplacement n’assure que les cours de lettres modernes jusqu’à la fin du mois de Janvier. Il est dommage qu’il y ait un manque de remplaçant en lettre classique dans notre département surtout que cette entité existe. A partir de Février il va manquer un professeur en lettre moderne et classique.

Le collège appelle tous les jours l’Inspection Académique pour avoir un remplaçant, Mme la Principale demande que les associations rédigent un courrier s’ils le souhaitent dans ce sens afin de mettre plus de poids sur la demande. Nous allons appuyer cette demande.

 

Quand l’absence est programmée, qu’elle soit marquée sur Pronote pour que les parents puissent s’organiser en fonction (covoiturage, activité annexe, aide au travail… et non pas pour les comptabiliser). Il faudrait que les professeurs puissent se remplacer entre eux comme cela se fait dans le privé ou dans certains pays étrangers.

Cela ne se voit pas, mais le remplacement d’un professeur absent se fais toujours en fonction des disponibilités de leur collègues. Il existe toujours une enveloppe pour les heures supplémentaires.

 

2 -- Comment se passe le transport scolaire avec la nouvelle société ? cela est-il rentrée dans l’ordre suite à des bugs en début d’année (retard des bus pour le ramassage des élèves qui attendaient dans le froid, les chauffeurs avaient des problèmes sur la destination, etc.). Effectivement il y a eu des soucis la première semaine, mais cela est rentré dans l’ordre.

Il est rappelé aux parents de respecter le code de la route. Le couloir de bus ne doit pas être pris par les voitures et encore moins de se garer sur les places zébrées. D’ici peu la gendarmerie va      tourner pour mettre des amendes aux récalcitrants.

On présume que les élèves ne vont pas être punis pour des retards de bus ?

Effectivement les élèves n’ont pas eu de punition pour l’arrivée en retard suite à des problèmes de transport.

 

3 – Pour les stages de 3ème prévu du 23 au 27 Janvier, y-a-t-il une trame type pour faire le rapport de stage ? Faut-il qu’il soit manuscrit ou sur support numérique ?

 A ce jour ils sont toujours en train de voir comment va s’orienter le rapport de stage, il y a de fortes présomptions que celui-ci se fera à l’oral avec toujours un petit support numérique, à voir quand nous aurons un retour sur ce rapport.

A ce jour il manque encore des stages pour 2 élèves (dont un qui est redoublent et un élève qui est arrivé au collège après les vacances de Noël).

 

4 -- Il faudrait informer les parents qu'ils doivent inscrire leurs enfants et l’accompagnateur sur le site du Métiérama qui est prévu du 19 au 21 Janvier sur Marseille, l’adresse mail est sur Pronote.

L’information circule sur les différents supports, même dans la grande rue du collège au regard de toutes les personnes qui arrivent de l’extérieur.

 

 

 

5 -- Pour les récompenses des élèves, ne serait-il pas possible d’uniformiser ? Non

Cela est en fonction du corps éducatif de chaque classe, la direction respecte se choix.

Par exemple un élève qui a 16 de moyenne et qui est perturbateur dans la classe, n'est pas féliciter, cela est normal. Par contre en fonction des professeurs principaux il existe deux pratiques : soit aucune récompense pour l’élève suite à son comportement, soit rétrograder la récompense (compliments dans cet exemple). Dans les deux cas le préciser sur son bulletin.

Oui effectivement les deux choix se fond en fonction de l’équipe éducative de chaque classe.

6. Les parents et les élèves constatent toujours que le poids des cartables est excessif. Quelles actions sont engagées ou à venir pour améliorer cette situation ?

Mme Hamel a pris un cartable de 5ème pour contrôler le poids, en fonction de toutes les matières qui sont représentées, le poids du matériel pour la classe est de 5 kg, il faut rajouter par la suite le poids du cartable qui peut être différent si cela est un sac à dos ou un sac à roulettes. Il faut demander aux élèves de ne prendre que le nécessaire, suite à la pesée du matériel, Mme Hamel a trouvé une perforeuse dans un cartable, chose qui n’est pas utile en classe car les feuilles sont déjà perforées.

Pour les classes de 6ème, un emploi du temps cartable a été réalisé.  Le livre de science pour ses élèves reste en classe.

Il est rappelé qu’il faut vider de temps en temps le classeur pour ne prendre que la partie utile de la journée.

Il est vrai que depuis quelques années, les professeurs font des efforts du style :

 Passage au cahier de 49 pages au lieu des 98 pages,

 Passage des classeurs souples et beaucoup moins épais au lieu des gros classeurs en carton,

Certains professeurs ont du stock en feuille dans leur classe, donc si un élève a un manque de feuilles il peut en demander au professeur pour le dépanner.

Dans certaines classes des livres sont à la disposition des élèves, etc.

 

7. La mise en œuvre d'heures de soutien en Français et en Math n'est pas toujours connue des parents. En 6ème, une maman voyant son enfant en difficulté dans une de ces matières se posait la question de la possibilité que son enfant puisse bénéficier d'un soutien. En conseil de classe, la FCPE a appris que les soutiens étaient déjà mis en place.

Mme Lepeltier nous rappelle que certain parent refuse le PPRE ou les heures de soutiens pour leur enfant.  Par contre dans l’autre sens cela peut aussi arriver, c’est-à-dire que si un enfant est un perturbateur il est possible que les professeurs refusent de l’intégrer afin de ne pas déstabiliser le groupe, dans ce cas précis une information avec les parents à lieu.

Dans le collège nous avons environ 200 élèves qui sont en soutiens PPRE. L’information est donnée par les équipes éducatives des différentes classes.

Une aide au devoir extérieur est toujours possible en passant soit par le centre sociale (le transfo), soit la bibliothèque du village, soit en demandant un soutien par l’assistant de l’éducation.

ce site a été créé sur www.quomodo.com