Les Blasons

Il existe trois niveaux (jaune, rouge et bleu) de Blasons « formation » auxquels s’ajoute un blason (vert)  pour le « jeune arbitre ».


Ces Blasons donnent à nos jeunes escrimeurs des points de repères, des buts à atteindre et créeront une source d’émulation.

Ils sont dispensés aux trois armes, fleuret, épée et sabre.


De façon plus spécifique, les blasons interviennent sur trois paramètres : l’enfant, l’activité, les parents.


Ils n’ont pas comme modèle de référence la compétition et le sport de haut niveau.

Leur but est de permettre à l’enfant d’être accueilli, orienté dans la discipline et lui

permettre de maîtriser des savoir-faire restreints, mais fondamentaux pour l’activité.


Les deux premiers Blasons (jaune et rouge) sont faciles d’accès. Avec un minimum

d’attention, l’enfant doit les maîtriser rapidement et doit être rapidement capable de les obtenir.

Le Blason Bleu est une préparation à la compétition.



Le blason est avant tout un outil et un support pédagogique qui permet à

l’enfant :

• de prendre des points de repères dans sa progression

• de concrétiser matériellement sa progression par le port du Blason

• d’avoir des réussites en dehors des compétitions

• de voir récompenser le rythme de ses acquisitions (motrices, cognitives et

comportementales)

• de mettre en place un projet



Le port du blason récompense :

• la connaissance des règles fondamentales de l’escrime

• la compréhension du jeu

• les acquis techniques en fonction des règles fondamentales

• la connaissance des valeurs de l’activité (maîtrise de soi, fair-play etc.)



Le blason permet aux parents :

• de comprendre la progression de leur enfant

• de participer au projet de leur enfant

• d’évaluer les progrès de leur enfant et sa place dans une structure organisée

Les Apports de l’escrime


  • Philosophiquement, le respect de l'autre et le courage sont des valeurs primordiales de l'escrime : les tireurs se saluent avant l'assaut, et puis une fois l'assaut terminé ils se remercient l'un l'autre et se serrent la main avant de se quitter. D'ailleurs si l'un des tireurs ne respecte pas cette règle (jette son masque, ne salue pas son adversaire...) il risque une exclusion pour toute la saison.

  • Physiquement, l'escrime exige, et contribue à, une grande souplesse, l'acquisition de réflexes et une rapidité dans tous les mouvements. La coordination inter-segmentaire, une grande force statique et explosive au niveau des membres inférieurs associés à de l'endurance, font de l'escrime de compétition l'une des activités sportives les plus éprouvantes.

L'escrime contribue à développer et renforcer ces valeurs, dans une harmonie du corps et de l'esprit.

Maurice Bierling
ce site a été créé sur www.quomodo.com