ES BELLEVILLE TENNIS DE TABLE
Adresse
|
Téléphone

Historique de l' Étoile Sportive Bellevilloise Tennis de Table

Le club de l’Etoile Sportive Bellevilloise a été crée en 1949 par Rémy MARTINEAU véritable légende à Belleville sur Vie. Il a connu des heures glorieuses dans les années 60 et 70 avec son équipe fanion évoluant pour la 1ère fois en Vendée en nationale 3. L’équipe Bellevilloise amenée par Rémy MARTINEAU (25), Daniel PRIVAT (20), Denis MARTINEAU (30), Jean Claude ROBERT (30), Jean Claude FERRÉ (25), Alain SOURY (30), Pierre BARRÉ (30), Jean Pierre AUBUSSON (25), Denis MARTINEAU (30)……   y restera 3 années. 
L’arrivé au club du Limougeaud Jean Pierre AUBUSSON allait modifier la politique du club, celui-ci fut à l’initiative en 1974 de la création d’une école de Tennis de Table. Grâce à ce nouveau vivier de jeunes, cette politique de formation a permis à l’ES BELLEVILLE de récolter de nombreux titres individuels dont 4 de champion de France (minimes avec Stéphane MARTINEAU et 3 en Vétérans par Rémy MARTINEAU), 33 titres régionaux et une centaine départementaux.
Le second virage amorcé par le club fut l’arrivée en 1980 de François DEVINEAU entraîneur avant-gardiste qui s’appuyant sur une génération dorée et des méthodes d’entraînements rigoureuses propulsa l’équipe première de la régionale 1 à la nationale 3 en 3 années. Le point d’orgue fut bien entendu la montée en 1992 en nationale 2 équivalant de la PRO B aujourd’hui, avec une équipe composé entre autres de Jean MALLARD (15), Stéphane MARTINEAU (15), Didier ESSEUL (15), Philippe GUIHAIRE (15), Johan CELLIER (20), Loïc LIMOUSIN (20), Frédéric LENOIR (20), Frédéric BODIN (20), Didier BUTON (30)….
Par lassitude des joueurs, manque de moyens financiers et d’une relève suffisante, le club est passé de la nationale 2 à la départementale 1 en 3 années. L’ES Belleville connu une longue traversée du désert et végéta une quinzaine d’année en championnat départemental avec une vingtaine de licencié.
La nostalgie des années nationale et la volonté de ne pas voir disparaître un monument du sport Bellevillois a poussé une jeune équipe de reprendre le flambeau et de relancer ce club. La recherche de partenaires économiques, l’organisation de manifestations ont permis l’embauche d’un entraîneur de talent à savoir Stéphane MARTINEAU. Ses précieux conseils, ses interventions dans les écoles ont « boostés » le nombre de pratiquants puisque nous sommes passés de 25 à 133 licenciés. 60% des membres de l’association ont moins de 16 ans reflétant ainsi l’accent mis sur les jeunes.  Ceci nous permet aujourd’hui de récolter d'excellents résultats dans les catégories jeunes. La famille de l’ES Belleville est constituée de 25 équipes dont 12 en championnat jeunes. Les équipes fanions masculine et féminine évoluent en Pré-nationale et régionale 1. 6 équipes jouent au niveau régional et sont composées d'un mix anciens/jeunes à l'image de la politique de formation du club véritable ADN de l'ES BELLEVILLE Tennis de Table.
Décès ce 16 juillet 2012 de Mr RÉMY MARTINEAU , père fondateur du club de Tennis de Table Bellevillois , survenu à l'âge de 85 ans.
 
Chère Claude,
Chers Denis, Sylviane, Laurence, Stéphane et toute la famille,
Si je prends la parole aujourd’hui, c’est en tant que président du comité de Vendée de Tennis de Table mais aussi, et surtout, en tant qu’ami d’un pongiste de Belleville.
Une figure historique et emblématique du tennis de table vendéen vient de nous quitter. Rémi a passé une grande partie de sa vie au service du tennis de table ; d’abord en tant que professionnel. Qui ne se souvient pas et qui n’a pas joué sur des tables « Martineau ». C’était une entreprise connue en France et en Europe. Mais, c’est surtout, en tant que joueur qu’il nous laisse un souvenir pérenne qui sera gravé pour longtemps dans notre mémoire ; il a été licencié pendant plus de 60 ans.
Ses qualités de joueur étaient nombreuses :
-      combativité (mené à 19-1 il n’avait pas perdu)
-      palmarès et résultats impressionnants, maintes fois il a été :
ð 3 fois Champion de France
ð 14 fois Champion Régional
ð 27 fois Champion départemental et probablement le plus titré des sportifs vendéens
-      énorme fair-play au bout de la table et a d’ailleurs été récompensé au niveau départemental, régional et national.
Il était connu par tous les pongistes du département, de la région et de la France entière. Le comité a reçu des témoignages éloquents, confirmant cette notoriété.
Mais je l’ai surtout connu en tant qu’ami et partenaire joueur de tennis de table.
Il a été longtemps président du club de Belleville, ce n’était pas un homme de discours mais l’efficacité était son domaine privilégié.
Qui ne se souvient pas de la camionnette de Rémi passant chercher les joueurs et les joueuses pour participer aux tournois nombreux qui étaient organisés à cette époque. J’en citerai les principaux (Belleville, St Martin des Tilleuls, Bouin, Legé, la Roche s/Yon, Jard, Ste Flaive, la Romagne). Il savait motiver les jeunes et les encourager à participer à ces tournois qui étaient très formateurs. Cette camionnette a transporté quelquefois plus de 20 personnes, mais Rémi savait prendre des risques, assuré du résultat qu’ils apporteraient. C’est cette efficacité qui est à l’heure actuelle l’une des principales qualités du club de Belleville. Comme quoi, la vie est un perpétuel recommencement.
Il a tellement marqué l’histoire pongiste que la municipalité et les Bellevillois lui ont rendu hommage de son vivant, le 23 septembre 2006, en donnant son nom à la salle de tennis de table.
Rémi, nous avons aussi passé de bonnes soirées ensemble et je ne peux pas les oublier. Les parties de palets après les compétitions en soirée dont tout le monde se souvient. Tu étais un homme joyeux, bout en train, pince sans rire quelquefois, mais perspicace et tes paroles étaient pleines de sagesse. Tu étais fidèle en amitié et l’ami de tous.
Alors, c’est de tout cœur que nous te disons bravo pour ton passage sur terre et nous ne t’oublierons jamais.
Et vous, Chère Claude, Denis, Sylviane, Laurence et Stéphane, soyez fiers de tout ce que Rémi a fait.
Et permettez moi enfin, au nom de tous les pongistes du département, de la région et de la France, de vous souhaiter bon courage dans ces moments d’épreuves, de souffrance et de douleur.
Au revoir REMI, notre Champion, notre Ami.