Léocanard : Bonjour Martin. Tu fais partie des jeunes du club qui s'engagent dans l'arbitrage au club. Peux tu te présenter en quelques mots ?
  
 J'ai 14 ans, bientôt 15. J'habite à Juigné sur Loire et j'ai commencé le basket dans le club du village, puis je suis venu à Saint Léonard en poussin car il n'y avait pas de jeunes de mon âge au club de Juigné.
Mes parents ont choisi l'EOSL car ils y ont joué longtemps eux-mêmes.
 
Toute ma famille fait ou a fait du basket (Ndlr : Léonie en U17 et Constance en U9). J'ai toujours été sur les terrains de basket, j'ai été baigné dedans. Cela fait 9 ans que je joue. Je joue en Minimes 2 au niveau Départemental A.
 
Léocanard : Comment en es-tu arrivé à te lancer dans cette formation d'arbitre? Qu'est ce qui t'intéresse  dans l'arbitrage ? Quelles sont tes motivations ?
 
  
J'ai pu arbitrer ma sœur Léonie en cadettes lors de tournoi Région, notamment aux Herbiers et cela m'a beaucoup plu.
 
Ensuite, j'ai fait un stage de détection arbitre. Cela faisait déjà quelques années que j’étais intéressé par une formation pour devenir arbitre. Ce qui me plaît dans l'arbitrage est le fait de contrôler le jeu et de me faire respecter, alors pourquoi pas devenir arbitre officiel.
 
J'ai déjà participé à certains stages et j'ai déjà fait plus d'une dizaine d'arbitrages. J'ai été soutenu dès le début par les arbitres du club, notamment Kévin (ndlr PENNUEN en charge de l'arbitrage au club) et je joue avec Thomas Pottier, jeune arbitre officiel.
 
Le club me soutient dans ma formation.

  
Léocanard : T'est il arrivé d'arbitrer tes soeurs ? Est ce que tu réussis à faire abstraction de celà ? Est ce qu'on y pense ? 
  
 Oui, comme je le disais, cela m'est déjà arrivé. Lorsque j'arbitre, j'essaie de faire abstraction de tout mais si c'est quelqu'un que je connais très bien ou un membre de ma famille, j'y pense mais cela ne me dérange pas.

  
Léocanard : quelles sont tes prochaines étapes dans cette formation ?  Que peut on te souhaiter en cette fin d'année ?  L'arbitrage t'aide il  dans ta vie courante ? 
  
La prochaine étape de ma formation sera surement de devenir arbitre officiel, de continuer dans cette lignée.
 
J'ai encore quelques stages de prévu avec le Pôle Espoir Arbitre à la Pommeraye. J'apprends beaucoup avec les encadrants et je suis avec d'autres jeunes du département qui ont les mêmes motivations que moi.
 Concernant la formation des jeunes, il faudrait plus d'arbitres et un meilleur suivi des joueurs qui ne souhaitent pas forcément devenir arbitre pour qu'il puissent avoir au moins les bases de l'arbitrage.
 
En ce qui me concerne, l'arbitrage m'aide à avoir plus confiance en moi.