Léocanard : Tu es la seconde recrue du club à être interrogée cette saison. Tu es né à PARIS. Tu as connu pas mal de clubs. Peux tu te présenter aux supporters du club ?  ....Et comment tu es arrivé à St LEO ? 
  
Bonjour, j'ai 33ans. Je suis né à Villepinte dans le 93. J'ai un frère de 43ans. Je suis actuellement en couple et ai une petite fille de bientot un an. 
 
Pour mon parcours professionnel, j'ai commencé le basket à l'âge de 15ans au PSG avec un contrat de 4ans. Apres un arrêt de 3ans pour raisons familiales, j'ai signé avec Feurs en N1. J'ai par la suite côtoyé différents niveaux de la N1 à la N2 et différentes  équipes comme Berck, Verviers et Pepinster (en Pro A de Belgique) puis Cagnes sur Mer, Avignon, Brest, St Brieuc, Lorient, et Dax l'an dernier.
 
Et pour finir, me voilà à Angers Saint Léonard. Le coach m'a contacté à la fin de ma saison à Dax et ai donc signé à Saint léonard en août. Je connaissais de nom le coach et en avait entendu du bien et cela me permettait également de me rapprocher de ma famille géographiquement parlant.
 
Léocanard : Tu as donc connu un petit peu la N1 et de nombreux clubs de niveaux N2, notamment des clubs bretons et l'an passé DAX. Que penses tu de l'évolution du niveau général de la N2 et particulièrement des différences au niveau basket entre les poules "Nord" et "sud" de N2 ?
 
J'ai effectivement connu différents niveaux de basket de la N2 à la Pro B.  Les choix de la fédération française de Basket ont des conséquences importantes sur les joueurs de basket français.
Les clubs de plus haut niveau ayant possibilité de prendre plus d'étrangers chaque année, celà pénalise les joueurs français.  
 
Beaucoup se retrouvent sans club  et certains du niveau supérieur  descendent en N1 et/ou N2.  
 
Le niveau est donc de plus en plus élevé.  Malheureusement, le découpage des poules n'est pas toujours équitable. On peut le voir cette année. Dans notre groupe, nous n'avons que des grosses équipes avec de très bons joueurs. Chaque match est un challenge.  Tout le monde peut perdre et tout le monde peut gagner contre tout le monde.  
 
Les équipes de la poule Sud sont en général plus physiques qu'au nord mais moins techniques. Les arbitres y sont également différents et laissent plus jouer en acceptant plus le contact.
 
  
Léocanard : Depuis le début de la saison, tu as signé des prestations convaincantes, spécialement lors de la première victoire de l'équipe contre Gravenchon à l'Aréna Loire. Comment juges tu le début de saison de notre équipe fanion. Et comment te sens tu à titre personnel...)
  
 Nous avons un début de saison difficile comme vous le savez. Nous n'avons gagné qu'un match et les autres ont été perdus à quelques points d'écart  seulement.  Ce qui est très frustrant.
 
Un bon exemple est le dernier match contre Fougéres (ndlr : défaite 66-64 dans les dernières secondes).  Mais il ne faut pas baisser les bras. Il faut continuer à travailler ;  nous sommes sur la bonne voie.  
 
D'un point de vue personnel, il est toujours possible de faire mieux.  J'espère être à l'abri des blessures pour pouvoir donner le maximum de moi-même à chaque match jusqu'à la fin de la saison.  J'espère aussi que le public  continuera à nous suivre  malgré notre classement.
 
J'espère enfin qu'il sera présent pour nous motiver contre la Charité sur Loire. 
 
 
Léocanard : Quelles sont tes qualités principales au niveau du basket ? Quelles sont tes lacunes ? Si tu avais une baguette magique, que modifierais tu chez toi ?
  
 Je dirais que je suis quelqu'un de motivé. Je ne me décourage pas et je crois en moi et mes capacités .  
 
À côté de cela je suis quelqu'un qui peut être borné, têtu.  
 
Si j'avais une baguette magique je mangerais tout ce que je veux sans prendre de poids et devoir faire attention à ma ligne (rires).
 
  
Léocanard : Tu es un gros défenseur et aussi shooteur. Tu as terminé il y a deux saisons meilleur marqueur de la division N2 . A quelle moyenne étais tu ? Te souviens tu de ta meilleure performance en carrière au niveau du scoring  ? 
 
  J'ai en effet été meilleur scoreur à Avignon  avec une moyenne de 22 ou 23 points.  Mon meilleur match -en scoring- a été à Berck avec 39 points.  J'avais la main chaude et mes coéquipiers jouaient pour moi.
 
J'étais en forme physiquement et me sentais bien dans mon corps.  Ce sont de très bons souvenirs.
 
 
 
Léocanard : Quelles sont tes passions et hobbies en dehors du basket ? Comment occupes tu ton temps libre sur Angers?  
 
 J'aime prendre du temps avec ma famille et m´occupe beaucoup de ma fille. Quand je le peux, aller au cinéma et jouer à ma console de jeux.
 
J'aime me détendre en famille et profiter de la vie de manière générale et également voyager. J'ai traversé la France mais également l'Egypte, les Antilles, la Thaïlande et espère découvrir d'autres pays dans le futur.
  
Léocanard : ton objectif avec l'équipe?
  
 Que la 2eme partie de saison se termine mieux que la 1ère car nous sommes à une victoire seulement actuellement pour cinq matches joués.