Une victoire amplement méritée


Allauch 1 - Lille 0 (0-0)

Stade Dalmasso

Arbitres : Julien Rouquette assisté de MM.Vargas et Bayard. Délégué : M.Franck Fuhrer.

But : Rebaï (79').

Avertissements : Cuello (35'), Askri (88') pour Allauch ; Benaïssi (50'), Akkabi Abdelkarim (73') pour Lille.

Expulsions : Cuello (64') suite à un second carton jaune, Sabri Habita Messad (90') pour Allauch.

EMH Allauch : Gregory, Gouillardet, Arouh, Festa (cap) Mokrani, Cuello, Boinaheri, Gueydon, Mahéo, Rebaï, Drouin, Murru, Bonifaccio, Askri, Mallet. Entraîneur : Sabri Habita Messad.

CG PREF Lille : Agueh, Akkabi Mustapha, Akkabi Abdelkarim, Dupont, Benaïssi, Tuzani, Faroum, Ellouch, Boukchem, El Idrissi (cap), Konate, Touzani, Diakmo, Mohtich. Entraîneur : Stéphane Cliquennois.


En une fraction de seconde Rebaï nous a fait oublier toutes ses maladresses du début de match. Malgré plusieurs tentatives infructueuses il a persévéré sans se décourager et a été récompensé de ses efforts.

Mais revenons au début de la rencontre copieusement dominé par les bleu et blanc, Mario Grégory, notre gardien de buts, aurait pu rester aux vestiaires tant il n'eut rien à faire. Les municipaux monopolisaient le ballon et les visiteurs ont rarement dépasser le milieu de terrain. C'est simple leur première action dangereuse s'est située trois minutes après la reprise, un corner, bien maitrisé par la défense locale.

Nous ne reviendrons pas sur un arbitrage pro-lillois qui n'a pas vu une main de nos adversaires dans leur surface de réparation, mais que dire des deux cartons jaune enregistrés par Cuello qui devait regagner les vestiaires dès la 65'. Nous n'en rajouterons pas en passant sous silence l'expulsion tout à fait imméritée du coach, Sabri Habita Messad alors que nous jouions les arrêts de jeu.

Mais à dix nos joueurs ont trouvé les ressources physiques et mentales pour finalement aller chercher la victoire à l'instar de Mahéo qui a énormément couru. Que dire de l'impact physique que représente Boinaheri dans l'entre-jeu même s'il a ensuite perdu pas mal de ballons.

Si tous les joueurs ont été exemplaires nous pouvons encore citer Gueydon auteur d'une belle prestation ou bien la rentrée très remarquée de Bonifaccio qui a fait beaucoup de bien en fin de match. C'est d'ailleurs lui qui amène le but victorieux, un centre parfait pour Rebaï qui allait connaître enfin la réussite.

C'est vrai que ce garçon a "vendangé" en début de match mais a fait preuve de beaucoup de courage à la fin alors que les lillois poussaient. Sa reprise de volée a été un petit  d

En une fraction de seconde Rebaï nous a fait oublier toutes ses maladresses du début de match. Malgré plusieurs tentavives infructueuses il a persévéré san se décourager et a été récompensé de ses efforts.

Mais revenons au début de la rencontre copieusement dominé par les bleu et blanc, Mario Grégory, notre gardien de buts, aurait pu rester aux vestiaires tant il n'eut rien à faire. Les municipaux monopolisaient le ballon et les visiteurs ont rarement dépasser le milieu de terrain. C'est simple leur première action dangereuse s'est située trois minutes après la reprise, un corner, bien maitrisé par la défense locale.

Nous ne reviendrons pas sur un arbitrage pro-lillois qui n'a pas vu une main de nos adversaires dans leur surface de réparation, mais que dire des deux cartons jaune enregistrés par Cuello qui devait regagner les vestiaires dès la 65'. Nous n'en rajouterons pas en passant sous silence l'expulsion tout à fait imméritée du coach, Sabri Habita Messad alors que nous jouions les arrêts de jeu.

Mais à dix nos joueurs ont trouvé les ressources physiques et mentales pour finalement aller chercher la victoire à l'instar de Mahéo qui a énormément couru. Que dire de l'impact physique que représente Boinaheri dans l'entre-jeu même s'il a ensuite perdu pas mal de ballons.

Si tous les joueurs ont été exemplaires nous pouvons encore citer Gueydon auteur d'une belle prestation ou bien la rentrée très remarquée de Bonifaccio qui a fait beaucoup de bien en fin de match. C'est d'ailleurs lui qui amène le but victorieux, un centre parfait pour Rebaï qui alait connaître enfin la réussite.

C'est vrai que ce garçon a "vendangé" en début de match mais a fait preuve de beaucoup de courage à la fin alors que les lillois poussaient. Sa reprise de volée a été un petit chef-d'oeuvre digne du Top but de Bein.


Félicitations à tous, la qualification est plus que jamais possible grâce à cette victoire courte mais ô combien précieuse.


Nous sommes seconds à égalité avec les lillois, Orange reste leader.

Dans quinze jours nous recvrons le Métro RER, venez nombeux encourager nos joueurs.



Philippe Auguste

ce site a été créé sur www.quomodo.com