Compte-rendu rédigé par Daniel Teste d'Orange

Quel match !
Nous jouions la 56ème et le très élégant n°10 marseillais seul devant Yannick lui frappait dessus trop mollement. Quelques minutes, que dis-je, quelques instants plus tard le même joueur se présentait seul et mystifiait notre portier. Le ballon se dirigeait dans le but quand Damien D le rattrapait miraculeusement sur la ligne de but pour le mettre sur le poteau.
Tout content d’avoir évité le contact avec les filets, le ballon hésitant errait devant le but mais ne rentrait pas malgré les efforts des visiteurs pour l’y pousser. Un tout petit peu plus tard, dans ce temps très fort des visiteurs, l’attaquant marseillais se retrouvait encore une fois seul, à la sortie d’une jolie et efficace prise de balle. Sa frappe passait à quelques millimètres du poteau orangiste.
Ouf !
Mais ce qu’on ne vous a pas dit c’est qu’à ce moment intense du match, soit à l’heure de jeu, les marseillais menaient déjà 2-0. Proches du 3-0, ils venaient de laisser passer leur chance devant des orangistes incroyablement fébriles en défense au niveau du marquage et incapables de mettre en place de façon suivie leur jeu collectif.
 
L’incroyable renversement qui s’en suivit peut s’expliquer de diverses façons :
-       Fatigués par les coups de boutoir, les multiples grosses occasions orangistes et un rythme soutenu imposé par les joueurs de Pierre MBAPPE, les joueurs d’Allauch avaient laissé pas mal de leurs forces en première mi-temps même si leur contenu de jeu était très intéressant, jouant haut et bloquant la circulation de notre milieu de terrain ,
-       Incapables donc de tuer le match, comme indiqué ci-dessus, ils se mirent à défendre reculant par la même occasion sur leur but,
-       Handicapés par la blessure au tibia de leur excellent gardien de but sorti à un quart d’heure de la fin alors que le score était de 2-1 toujours en leur faveur.
-       Secoués par des orangistes enfin dominateurs et surtout efficaces devant le but dans le dernier quart d’heure,
-      Tactiquement surpris par le coaching gagnant avec l’entrée presque simultanée de deux nouveaux attaquants en la personne de David S, fixant impeccablement la défense, et de Sébastien F très mordant et aussi d’Eric G très précis sur sa tête victorieuse dans les longs arrêts de jeu consécutifs à la blessure du gardien.
Après la réduction du score de Titi Gfrappant précisément à la 75ème minute, Sébastien F s’approchait du but du nouveau gardien marseillais, frappait sur le poteau et réussissait à reprendre ce ballon pour le catapulter au fond des filets et surtout pour égaliser (2-2, 86ème). 

On les comprend car avec la parfaite première mi-temps qu’ils avaient réalisée, tant tactiquement que dans l’efficacité, ils pensaient ramener un bien meilleur résultat que cette défaite très dure à avaler.
 
Les marseillais ont montré un visage très séduisant s’appuyant sur un super et jeune gardien, une défense expérimentée et un duo d’attaquants extrêmement remuant. Cette équipe devrait en faire souffrir plus d’une et on pourrait la retrouver loin dans cette compétition malgré cette défaite de la première journée.
 
Quant à la bande de Pierre et du bougon capitaine Nadim, elle entame parfaitement cette phase de poules. Mais il faudra être plus compact et plus rigoureux derrière lors des prochains rendez-vous nationaux et ne pas attendre le dernier quart d’heure pour faire basculer le match. Le cœur de ses dirigeants ne s’en portera que mieux !

Après ce superbe match que même la pluie et la neige n’ont pas réussi à gêner, les deux équipes se sont retrouvées pour un pot très convivial ou l’avenir du Football Entreprise a encore une fois été évoqué entre les dirigeants des deux équipes avec quelques espoirs quand on voit, par exemple, la page entière que lui a consacré le journal LA MARSEILLAISE.
 
Merci au journaliste Philippe AUGUSTE du journal LA MARSEILLAISE (édition du du 30 Janvier 2015) pour ce bon boulot en faveur du Football Entreprise. Puisse t-il être copié par d'autres rédactions en France !
 
Prochain rendez-vous dans quinze jours chez les parisiens de METRO RER A battu à Lille CG (0-2).

Retour accueil



ce site a été créé sur www.quomodo.com