Article NR 24/09/2020 : Encore des Poissons Morts dans le ruisseau de St Roch

Carpes, perches, goujons,brochets...des dizaine de poissons ont été retrouvés morts depuis le début de la semaine dans le ruisseau de Saint-Roch.
Carpes, perches, goujons,brochets...des dizaine de poissons ont été retrouvés morts depuis le début de la semaine dans le ruisseau de Saint-Roch.
© (Photo Fédération des pêcheurs 37)

Indre-et-Loire : des poissons morts dans le ruisseau de Saint-Roch après une pollution


Une nouvelle pollution vient d'être constatée dans le ruisseau de Saint-Roch, affluent de La Choisille en Indre-et-Loire. De nombreux poissons sont morts. La Fédération de pêche va porter plainte.

Les alertes à la pollution dans les cours d'eau se multiplient ces derniers jours en Touraine. Le 7 septembre, deux mètres cubes de produits anesthésiants ont été déversés dans l'Indre à Monts, à la suite d'une " mauvaise manipulation" au sein du laboratoire pharmaceutique Récipharm. La semaine passée, la présence persistente de molécules dangereuses pour la santé humaine a amené la préfecture à interdire la pêche et la consommation de poissons issus de la rivière, dans toutes les communes situées en aval. 

Le ruisseau pollué sur 3 km

Plus récemment, c'est le ruisseau de Saint-Roch qui vient d'être souillé au Nord Ouest de l'agglomération tourangelle. L'alerte a été donnée durant le week-end.  Brochets, perches, goujons, anguilles, carpes...Des dizaines de poissons morts ont été découverts depuis le début de la semaine dans une eau marron et nauséabonde. " Pour l'heure, il est difficile d'évaluer la mortalité tant l'eau est trouble. Ce qui est sûr, c'est que le ruisseau a été impacté sur près de trois kilomètres, jusqu'à la Membrolle ", indique un technicien de l'Anval, le syndicat mixte chargé de la gestion de la Choisille et de ses affluents. 

Selon les premiers éléments de l'enquête dilligentée par l'Office français de la Biodiversité (OFB), la pollution est liée à des travaux sur la station d'épuration de Saint-Roch. Une quantité importante d'eaux usées a été déversée dans le ruisseau lors de la vidange des installations effectuée pour changer un racloir de clarification. Les conséquences de la manoeuvre sont d'autant plus importantes que le niveau du cours d'eau est actuellement au plus bas, en raison de la sécheresse persistante. 

" Tout le monde s'en fout ! "

Pour le président de la Fédération des Pêcheurs d'Indre-et-Loire, ce nouvel incident est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. " Depuis déjà de nombreuses années, nous assistons à des épisodes de pollution récurrents ", s'insurge Jacky Marquet qui annonce son intention de porter plainte, dans le cas du ruisseau de Saint-Roch comme pour la pollution de l'Indre à Monts. Le président des pêcheurs dénonce des " dysfonctionnements " à tous les niveaux, tant de la part des entreprises concernées qu'au sein des services administratifs. " Encore une fois, il s'agit de négligences et tout le monde s'en fout. Cela ne peut plus durer ", prévient Jacky Marquet qui va saisir un avocat.

En attendant, les pêcheurs qui fréquentent régulièrement le ruisseau de Saint-Roch vont devoir prendre leur mal en patience. Selon le technicien de l'Anval, la pollution constatée ces derniers jours devrait laisser des traces durant trois à cinq ans.

 

ce site a été créé sur www.quomodo.com