Descendance de Louis Alphonse de Bodinat
LA GENEALOGIE DE LOUIS ALPHONSE DE BODINAT EST INTERROMPUE.
 
En effet une cousine m'a écrit le 19 octobre à 19h42, je cite ses deux notes :

" Pascal,

Oui je souhaite que moi et ma famille soyons retirés de ce site.
En ce qui me concerne, je suis très favorable au Réglement Général sur la Prodection des Données qui est entré en vigueur le 24 mai dernier.
C'est pourquoi je te demande de veiller dans tes travaux à ce que ni mon nom ni celui de mon mari ni ceux de mes enfants ne figurent dans les arbres généalogiques numériques ou papier.

Il va sans dire que nos coordonnées personnelles sont bien sûr confidentielles (mail, téléphone, adresse et région d'habitation).
Peux-tu m'assurer que c'est bien le cas.
Dans le cas contraire, j'aimerais avoir un engagement que ce sera fait au plus vite.
 
Merci par avance...
J'apprécie qu'on me demande mon consentement avant de faire figurer mon nom et celui des miens où que ce soit..."
 
Selon le RGPD de la CNIL il est interdit de dévoiler des informations sur des personnes, sans l'accord de cette dernière. D'après le rectificatif au Réglement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, et abrogeant la directive 95/46/CE (RGPD) JOUE L127.2 du 23 mai 2018. (Lire http://​www.​cnil.​fr)
 
Aussi, je vous demanderai de m'envoyer votre accord afin de mettre votre nom (et vos coordonnées personnelles) sur une nouvelle liste d'envoi de la généalogie et des nouvelles de la famille.
Et par là, ne pas risquer des sanctions pénales !
 
=================================================================
 Selon une légende, il est un oiseau qui ne chante qu'une seule fois de toute sa vie, plus suavement que n'importe quelle créature qui soit sur terre. Dès l'instant où il quitte le nid, il part à la recherche d'un arbre aux rameaux épineux et ne connaît aucun repos avant de l'avoir trouvé. Puis tout en chantant à travers les branches sauvages, il s'empale sur l'épine la plus longue, la plus acérée. Et en mourant, il s'élève au dessus de son agonie dans un chant qui surpasse celui de l'alouette et du rossignol. Un chant suprême dont la vie est le prix...