DANSE EN LIGNE-DANSE DE SOCIETE-ROCK-LANESTER 56
LA DANSE, TA PASSION AVEC SOLO&DUO DANSE LANESTER
SALLE QUAI9 - LANESTER 56600
/
0297516404
 
 
 
 
 
 

valse anglaise - origine - evolution - tempo

Autant la valse viennoise est-elle très connue et se danse-t-elle sur des rythmes rapides, autant la valse anglaise est-elle mois connue et se danse-t-elle sur des rythmes lents (et bien souvent plus romantiques). Au-delà de ces différences, la valse anglaise est techniquement plus complexe et plus riche en figures que les autres valses et nécessite un travail semblable à celui qui est nécessaire pour pratiquer le quickstep.  

ORIGINE :

La valse viennoise est née au XVIIIe siècle et les Strauss participèrent grandement par leurs compositions à la diffusion de la valse à la manière viennoise en Europe.
Or, durant le même temps, un autre type de valse se dansait et remporta un grand succès en Angleterre d'où son nom de valse anglaise. Cette valse se dansait sur deux temps et n'était au départ qu'une évolution de la valse viennoise "classique" sur trois temps en remplaçant le deuxième temps par une pause.
Cette manière de danser la valse se diffusa en Europe durant la seconde guerre mondiale grâce à une nouvelle génération de danseurs recherchant une façon plus naturelle et stylisée de danser la valse.
 
EVOLUTION :
 
Aujourd'hui la valse lente (dite aussi "anglaise") se danse sur des rythmes lents (moitié moins rapides que la viennoise) et a récupéré son troisième mouvement par rapport à la musique (on ne la danse plus guère dans sa version originale à deux temps). En 1921, les Anglais ont standardisé cette valse qui, contrairement à la valse viennoise ou la valse musette, est riche en figures qui ont été incorporées au fil des années. C'est une danse à l'allure majestueuse et dont le côté romantique est accentué par la lenteur de la musique. 

En compétition de danse sportive, la valse lente est classée parmi les cinq danses standard à côté de la valse viennoise.
 
TEMPO :
 
La valse viennoise se danse sur un rythme musical médium à rapide 3/4 : La valse anglaise se danse sur un rythme musical lent 3/4 : 28 à 32 MPM en général (la moyenne se situant aux alentours de 30 MPM).
 
De nombreux morceaux romantiques ont été composés ces dernières années en valse lente, spécialement certains morceaux tirés de bandes originales de films ("It is you" de Dana Glover dans la BO de Shrek, par exemple). De grands classiques sont également des valses lentes : "Les amoureux des bancs publics" de Brassens, "Like a candle in the wind" d'Elton John, sans oublier l'éternel "Un jour mon prince viendra" de la BO du Blanche-Neige et les sept nains de Walt Disney ! Le choix est large...

 

Valse francaise - origine - evolution - tempo

Typiquement française, tout comme la java, la valse musette est souvent associée aux bals populaires d'antan. Afin de bien saisir l'essence de cette danse qui s'exécute sur un rythme rapide de valse à l'instar de la valse viennoise, mais dont les pas sont différents, il nous faut remonter aux origines de l'instrument qui a lui donné son nom : la musette.
 
ORIGINE :
 
Contrairement à une idée reçue, l'instrument "musette" n'est pas une sorte d'accordéon. Attribuée à Colin Muset, un ménestrel français du XIIIe siècle, la musette s'apparente en réalité plus à une cornemuse (voire au biniou breton), composée d'un sac en peau de chèvre et de tubes en bois taillé et creusé bien souvent par leur propriétaire. Le bal dit "musette" naquit au XVIIIe siècle : les gens venaient danser lors de bals animés par un instrument unique : la musette évidemment. Ce n'est que plus tard, à partir de 1900, début de la période d'or des bals de ce type, que la musette a été remplacée par l'accordéon dans les bals qui ont gardé leur dénomination originelle malgré le changement d'instrument vedette.
Et la valse là-dedans ? En fait, cette manière de valser prit forme dans les bals musette parisiens dans les années 1930. Du fait de l'exiguïté des pistes de danse de ces bals (qui étaient parfois organisés dans des arrières boutiques de marchands de vin...), les couples valsaient serrés et ne se déplaçaient pas beaucoup sur la piste jusqu'au point de faire du surplace. 
 
EVOLUTION :
 
La valse musette (autrement appelée valse française) n'a pas beaucoup évolué jusqu'à nos jours. Il y a très peu de figures : tour à droite, tour à gauche, pas de change, toupie, renversé. Mais ces figures suffisent pour suivre la musique, mais il est à noter qu'il n'y a plus autant de passion dans cette danse qu'autrefois où les meilleurs danseurs affectionnaient particulièrement la valse à gauche qui leur permettait de se coller un peu plus à leur cavalière... De nos jours, on danse la valse musette un peu partout (en France), mais plus traditionnellement aux bals du 14 juillet, les soirées guinguette et les mariages.
 
MUSIQUE ET TEMPO :
 
La valse musette se danse sur un rythme musical médium à rapide 3/4 : 44 à 64 MPM en général. Les morceaux les plus connus sont exécutés à base d'accordéon : "Le dénicheur", "Reine de musette", etc. Mais des valses sans accordéon sont aussi appropriées. Citons par exemple "les bancs publics" de Georges Brassens.
 

Valse viennoise - origine - evolution - tempo

La valse est l’ouverture traditionnelle d’un bal. Cette danse pleine de grâce et de raffinement est facile à apprendre. Cette forme de valse se danse toujours à droite. Le couple de danseurs se déplace alors sur la piste en tournant sur lui-même.
Qui n'a jamais été séduit par l'élégance et le charme des bals de la noblesse autrichienne par l'entremise de films comme "Sissi Impératrice" ? Les danseurs tournaient à l'unisson sur les notes que jouaient les musiciens d'un orchestre que nous qualifierions aujourd'hui de "classique". Les belles robes et le cadre somptueux des palais de cette époque (XIXe siècle) diffèrent cependant de l'origine folklorique de la valse viennoise qui y était dansée.
 
ORIGINES :
 
En effet, les origines de la valse viennoise sont l'objet d'un désaccord entre les Allemands, les Autrichiens et les Français. Les premiers penchent pour une évolution des danses populaires comme la Nachtanz, les derniers penchent pour une évolution de la volte provençale. Quoi qu'il en soit, d'aucuns pensent que cette manière de danser correspond à une évolution naturelle due à la culture européenne dans son ensemble.
 
EVOLUTION :
 
La valse viennoise, qui contient dans son nom celui de la ville de Vienne en Autriche, permettait aux jeunes gens de bonne famille de flirter avec l'aval de la société et donc de nouer des liens avec le sexe opposé en toute quiétude. Il est à noter que les partenaires étaient plus distants l'un de l'autre que ne le sont les danseurs de valse viennoise d'aujourd'hui. Ceci autorisait des regards complices et des discussions entre partenaires... qui n'auraient pas pu se faire en dehors de la salle de bal.
La valse viennoise fit son entrée en France en 1780 (la reine était autrichienne...) et n'acquit son caractère chorégraphique définitif que vers 1820. C'est à partir de cette date qu'elle connut un essor important jusqu'au début du XXe siècle au point d'éclipser toutes les autres danses.  C'est à l'époque de la Première Guerre mondiale que la valse viennoise a connu son déclin comme symbole de la fin d'une époque faste en Europe.
De nos jours, la valse viennoise est enseignée dans les écoles de danse et est la danse par excellence pour l'ouverture d'un bal de mariage accompagnée du protocole adéquat de présentation de la mariée aux invités par le marié. De par son caractère de progression rapide autour de la piste et sur la ligne de danse, il est difficile de danser la valse viennoise dans une soirée bondée, ce qui explique que les morceaux de valse musette soient plus souvent choisis... La valse viennoise est aussi l'une des cinq danses standard de danse sportive. On retrouve d'ailleurs lors des compétitions les éléments des bals de la noblesse d'antan : belles robes, beau parquet, mouvements d'ensemble élégants, etc.
 
MUSIQUE ET TEMPO :
 
La valse viennoise se danse sur un rythme musical médium à rapide 3/4 : 44 à 64 MPM en général (l'idéal se situant aux alentours de 56-60 MPM).
Des compositeurs viennois sont à l'origine des valses viennoises les plus connues. Il s'agit des Strauss (père et fils), on leur doit "Le Beau Danube Bleu", "Aimer, boire et chanter" ou encore "La valse de l'Empereur". Plus récemment, une publicité a fait redécouvrir la valse de la "jazz suite" de Dimitri Chostakovitch qui a ensuite été reprise par André Rieu et son orchestre.