DANSE EN LIGNE-DANSE DE SOCIETE-ROCK-LANESTER 56
LA DANSE, TA PASSION AVEC SOLO&DUO DANSE LANESTER
SALLE QUAI9 - LANESTER 56600
/
0297516404
 
 
 
 
 
 

Le tango

Danse de la passion et de la mélancolie à la fois, le tango dans ses multiples courants donne l'image d'un jeu incessant entre les partenaires. Le courant argentin gagne de nos jours de plus en plus en popularité et propage de ce fait une image du tango qui n'a pas toujours été telle... Le tango attire par son mystère et la passion dévorante qui règne entre les danseurs au point qu'on ne sait plus s'il s'aiment ou s'il se détestent dans un tourbillon de mélancolie que le bandonéon participe à créer.

Origine

À la fin du 19e siècle, de nombreux immigrants débarquèrent en Argentine principalement en provenance d'Italie et d'Espagne et se mêlèrent à la population autochtone. Ainsi, divers styles de musiques (et leurs danses associées) de sont mélangées pour donner le tango argentin : habanera cubaine, contradanza espagnole, candombé africain, mais surtout la milonga argentine.

La plupart des immigrants vers l'Argentine étaient de jeunes hommes qui eurent vite fait de dépasser en nombre les jeunes filles. Il leur apparut nécessaire de devenir de bons danseurs pour gagner les faveurs des filles et en particulier dans des établissements où il était possible de louer la compagnie des serveuses pour danser... ou plus dans certains cas. C'est ainsi que la danse tango naquit et évolua selon les échanges de techniques de guidage et de figures que les hommes réalisaient en l'absence d'école de danse.

Evolution

L'âge d'or du tango se situe dans les années 1920 des États-Unis jusqu'en Europe. Après un déclin dans les années 50 (même en Argentine), le renouveau eut lieu dans les années 80 grâce à des spectacles et tournées mondiales de troupes spécialisés. 
L'âge d'or du tango se situe dans les années 1920 des États-Unis jusqu'en Europe. Après un déclin dans les années 50 (même en Argentine), le renouveau eut lieu dans les années 80 grâce à des spectacles et tournées mondiales de troupes spécialisés. 

Le tango (dit "musette") que l'on danse à Paris dans les années 1920-30 n'est plus caractérisé par l'omniprésence un peu macho de la domination du danseur et ne ressemble donc que peu au tango original d'Argentine. Alors que le tango argentin n'est essentiellement composé que de figures, le tango musette se danse autour de la piste avec très peu de figures. On retrouve bien souvent une différence également dans la musique qui, dans le tango argentin, est plutôt mélancolique, alors qu'en musette, elle revêt des aspects plus sautillants.

Musique et tempo
En compétition, le tango se danse aux alentours de 32 MPM. Les orchestres de tango ne possèdent habituellement ni percussions, ni cuivres, ce qui confère un style particulier à cette danse.
 
Il existe de nombreux morceaux connus de tango. "La cumparsita" est sûrement le morceau le plus connu en France.


En compétition de danse sportive, le tango (style international) a été classé parmi les danses standard malgré les origines que nous avons évoqué plus haut. Ce type de tango est une danse progressive, comme la valse, où le couple danse sur des jambes légèrement fléchies et sans élévations.