CLUB SPORTIF CYCLOTOURISTE DE CHATEAU THIERRY
Adresse
/
Téléphone

Paris Brest Paris Audax 2011

 
Se lancer sur un brevet  tel que Paris Brest, c'est un défit qu'il convient de préparer à l'avance et c'est pourquoi nous avions réalisé la série des brevets randonneurs Mondiaux 200, 300, 400, 600 km ensemble car certains ambitionnent la passe des 2 PBP dans la même saison. Hélas les effectifs ont diminué en cours de préparation sur blessure, pour Olivier et Alain. Nous avions également fait la flèche Vélocio et le 400km audax Paris Limoges afin d'aborder dans les meilleures conditions notre objectif principal. C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés parmi 108 cyclos ce dimanche après midi 10 juillet à Montigny le bretonneux, ville départ des PBP audax et randonneur cette année.

Perception du dossier du participant comprenant l'itinéraire, la plaque de cadre, le maillot souvenir, etc...., contrôle des bicyclettes chasuble,  éclairage, chambre à air de rechange, etc... , trouver de quoi diner et surtout la longue attente du départ car nous allons rouler vers St Brieuc de nuit, voila de quoi faire, surtout que nous ne sommes pas en terrain inconnu, nous avons de nombreux amis spécialistes des longues distances présents, de quoi discuter en attendant le départ.

Celui ci est donné à 22h00 précise, les motards nous ouvrent la route et nous traversons les villes comme Trappes sans aucun arrêt, ce n'est pas le tour de France pro mais on bénéficie des mêmes avantages sur les feux tricolores seulement car la route n'est pas fermée à la circulation mais seulement régulée par les motards de l'ANEC.

Première étape et un sympathique accueil par le club de Boncourt à côté d'Anet dans l'Eure et Loir , puis la traversée de la Beauce jusqu'à Verneuil sur Avre pour un repas de nuit dans la salle polyvalente à 3h30 toujours particulier de manger un repas complet à cette heure mais en tous cas sa passe et la route jusqu'à St Brieuc est encore longue, autre arrêt petit déjeuner à Sée au km 185, quelques km plus tôt un des participants avait chuté victime d'un malaise, conduit à l'hôpital il reprendra le vélo en cours de journée.

Arrêt repas à Domfront celui-ci fut bien mérité car le tronçon Sée/ Domfront est fort vallonné, les points culminants du massif armoricain se trouvant dans le département de l'Orne.

La reprise fut quelque peut laborieuse après 251 km une nuit blanche, la digestion sur une route toute droite jusqu' à Ducey, nous y arrivâmes finalement et nous primes la tête du peloton jusqu'à Dol de Bretagne ce qui nous permis en passant  en tête d'apercevoir le Mt St Michel. Nous traversâmes également Dinant d'un trait à 18h00, les traces du passage du tour de France sont toujours visibles dans la ville.

Vers 21h30 nous faisions notre entrée dans St Brieuc direction le lycée Sacré Cœur, les vélos dans le gymnase, les cyclos au self puis dodo après une étape de 435 km, 3300 m de dénivelé.

Le lendemain réveil matinal à 3h20 pour un départ vers Brest à 4h20 et une météo annoncée pluvieuse, K-way de rigueur et vers Guingamp quelques gouttes jusqu'à Belle Isle en terre où nous attendait un copieux petit déjeuner organisé par la ville, à l'arrêt suivant de St Thegonnec après avoir traversé Morlaix, nous fumes accueillis par un jeune joueur de cornemuse, la route fut bien vite reprise pour parcourir les 50 derniers km qui nous séparaient de Brest où nous arrivâmes à 12h00 sur le port de plaisance à l'auberge de jeunesse. 1h20 après nous repartions vers St Brieuc en empruntant le pont Albert Louppe qui mène à Plouagastel puis Sizun, cette année pas d'orage comme celui mémorable de 2006 mais un temps gris, l'ascension du Roc Trévezel fut interminable et nous passâmes enfin devant l'émetteur de TV qui fut dynamité par un groupe d'indépendantistes bretons en son temps.

Cette partie du parcours traversant le centre Bretagne fut particulièrement éprouvante pour certains du fait d'un nombre incalculable de toboggan et ce fut avec plaisir que nous retrouvâmes Belle Isle en Terre où un ravitaillement était de nouveau gentiment organisé en notre honneur. Enfin notre itinéraire côtoyait la RN12 et cela jusqu'à St Brieuc même endroit où nous arrivâmes vers 22h00 après 315 km et 2900 m de dénivelé, la Bretagne ce n’est pas tout plat!

Le lendemain levé à 4h00 pour un départ à 5h00 direction Mortagne au perche, le retour se précise, le temps s'annonce beau, le parcours emprunte une variante à partir de Pontorson en passant par St James, mais celle ci ne sera pas moins  vallonnée que l'allée et les traits de certains seront quelques peux tirés en arrivant au restaurant de l'hôtel de France à Domfront, la côte après le déjeuner ne sera qu'un préambule à l'après midi jusqu'à Mortagne, il sera même décidé de faire 2 groupes par sécurité à partir de Sée.

Nous passâmes le panneau de la ville vers 20h15 encouragés par le club cyclo de Mamers après 282 km, 2500 m de dénivelé, comme d'habitude repas, en 2 groupes, douche et dodo dans la maison familiale, je n'entendis le feu d'artifice que dans un demi sommeil, et je crois que peu d'entre nous avaient opté pour l'option bal des pompiers sans doute à cause des chaussures inappropriées !

Pour le 14 juillet pas de grasse matinée départ à 3h10, le réveil fut mis à 2h10 mais cela n'empêcha pas les éternels inquiets d'être sur le pied de guerre à 1h45, de peur de manquer le petit déjeuner, de manquer le départ, de manquer...., bref en arrivant au self il n'y avait plus de café juste du jus d'orange, c'est dur de démarrer sans café quant on cumul à peine 12h00 de sommeil sur 4 nuits.

Tout le monde était bien prêt et d'ailleurs on attendit le départ pendant 20 minutes, et en route pour la dernière étape avec passage obligatoire dans les collines du Perche, ca réveille et ca réchauffe, la matinée est bien fraiche tout juste 9°C, l'arrêt de Damville arrivera à point nommé, nous sommes tous gelés, un grand merci à la restauratrice matinale qui nous ouvrira son établissement à 6h30 pour un salutaire café.

L'étape suivante nous ramena à Boncourt à côté d'Anet où de nouveau un ravito fut merveilleusement organisé par le club cyclo, puis enfin les derniers km, je vis de jour le château de Thoiry, par contre pas les fauves, nous eûmes également droit au défilé aérien en ce 14 juillet, les Yvelines sont dans l'axe des champs Elysées.

Enfin nous passâmes la ligne d'arrivée les 158 derniers km m'ont  paru interminables à 22,5 km/h, l'odeur de l'écurie sans doute ! Il n'y avait que 1000 m de dénivelé cette fois.

L'horaire fut respecté de main de maitre par le N°=1, un grand bravo à Daniel et à son second Jean Philippe, après 1200 km seul 7 abandons sont à déplorer.

Au bilan nous arrivâmes tous les 3 au bout de ce Paris Brest, le 3 éme audax pour Daniel, le 2éme pour moi, et le 1er pour JO soit 1190 km en 85h à la moyenne de 22,5 km/h, 9700 m, arrivants 101, le doyen 79 ans, 3 féminines toutes arrivantes.

 

CONSULTER OU telecharger

- Cliquez sur le nom d'un fichier ci-dessous pour le consulter et accéder aux différents liens

- Cliquez sur le bouton TELECHARGER  pour sauvegarder dans votre ordinateur