CLUB SPORTIF CYCLOTOURISTE DE CHATEAU THIERRY
Adresse
/
Téléphone

le récit du 400


Nous nous sommes retrouvés à Montgeron le vendredi 20/05 à devant les cycles Gallant pour prendre notre dossier de participant et faire vérifier nos vélos, que de monde, 85 cyclos sont engagés et le petit parking vite saturé, les voitures sont à garer en plein centre de Montgeron, une navette est organisée par le club de Montgeron, pour ramener les chauffeurs sur les lieux du départ, comme toujours dans ces moments là le stress monte, il faut également trouver de quoi manger, car le départ est fixé à mettre son sac dans le fourgon bagage, la plaque de cadre à fixer, etc.... Malgré tout, on arrive à discuter avec quelques amis car c'est un petit monde que celui des grands randonneurs.

À surprise R.Poulidor président d'honneur des audax arrive, il a fait le déplacement spécialement depuis Limoges pour donner le départ du brevet devant le Réveil Matin, lieu symbolique du départ du 1er Tour de France en 1904.

Vers tout le monde se regroupe au Réveil Matin, la circulation est complètement paralysée par les cyclos, les motards de l'ANEC notre escorte, les voitures accompagnatrices, la police, etc... Finalement nous nous élançons  et traversons sans encombre la banlieue parisienne, tous les carrefours sont sécurisés par les motards, c'est vraiment un spectacle que de voir les motos autour de nous toutes sirènes hurlantes nous protéger.

Nous arrivons enfin après 15 km sur des routes plus propices à la circulation à vélo, le peloton bariolé, en rang par deux s'étend sur 300 m, nous filons à 22,5 km/h, vent dans le dos vers la 1er étape à Milly la forêt ,50 km de réalisés, tous ce passe pour le mieux. Nous reprenons la route sous la protection des motards et la route défile, Malesherbes, Pithiviers, ..... sont traversées, ponctuée d'arrêts tous les 45 km, tout est organisé pour notre confort, eau, coca, cake, chocolat, pomme, .... Nous passons enfin la Loire à Jargeau et nous nous enfonçons dans la forêt de Sologne.

Le premier grand arrêt repas est prévu à la Ferté St Aubin à et à 150 km du départ, c'est dans l'horaire prévu que nous y arrivons, le temps de garer notre monture dans un coin de la petite cours mis à notre disposition, nous nous attablons sans perdre de temps et profitons d'une bonne bière bien fraiche pour étancher notre soif, car il fait encore chaud ce soir là. Comme d'habitude le service et la qualité sont là, les organisation de l'UAF sont toujours remarquables sur bien des points ; dès la fin du repas nous nous équipons pour la nuit, chasuble et éclairage, car ce brevet de 400 km se fait à l'ancienne avec un roulage de nuit et voilà un groupe jaune homogène parfaitement signalé de lumières rouge à l'arrière sortant de la ville sous les regards étonnés des badauds.

L'étape suivant nous fûmes accueillis par un groupe de sonneurs de corps de chasse en cour de répétition est à la traversée de Rommorantin, un arrêt à Valençay, nous ne vîmes pas le château, mais par contre un groupe de jeune à une soirée foot bien arrosée au café des sports, qui du bien plaire au voisinage à cette heure de la nuit (minuit).

vers du matin nous eûmes droit à un autre arrêt de pour souper de nuit, c'est une chose étonnante que d'attaquer du sauté de veau à cette heure de la nuit, mais sa marche et on mange de bon appétit, rééquipement vestimentaire nécessaire après l'arrêt, le petit matin et proche et la forêt fraiche.

Passage à Buzançais et après nous filâmes vers Argenton sur Creuse, enfin le petit jour et le coup pompe du matin après une nuit blanche ca arrive ! Mais à force de discuter avec les collègues ca passe. Une bonne côte nous attendais après le passage de la Creuse, la fin de la platitude et le début des ennuies pour les plus faibles, car là les 80 derniers km se sont avérés difficiles et plus particulièrement les 50 derniers après le petit déjeuner à la Souterraine (encore un arrêt), par contre que de coins pittoresques à voir dans le Limousin sauf les routes elles sont à peu près dans le même état que les nôtres !

La dernière partie fut vraiment une succession de toboggan et il fut même décidé de couper un peu le parcours car à force de déviation dans la nuit, nous avions déjà un peu de plus de 10 km supplémentaires au compteur et une réception nous attendais à la mairie annexe de Limoges, 403 km fut donc parcourus dans un délai de et c'est avec soulagement que nous posions pied à terre, R.Poulidor était également là pour venir nous saluer.

Nous nous dirigeâmes ensuite vers notre hôtel pour un repas (un autre! ) bien mérité et un peu de sommeil également. On nous attendait pour la suite des festivités non en vélo cette fois mais en car, direction St Léonard de Noblat ou Raymond en compagnie de André Dufraisse (multi champion du monde de cyclo cross) nous attendais (pas que nous ) pour fêter respectivement leurs 75 et 85 printemps, à cette occasion une belle statue représentant Poulidor avec une tête de Thévenet (il a du se dire que le sculpteur s'était payé sa tête) était inaugurée par le maire devant la poste, le long de l'avenue R.Poulidor menant au stade du même nom et à la maison de l'intéressé.

Un vin d'honneur fut servi dans le gymnase municipale et plein de célébrités du vélo y étaient présentes dont Rolf Wolsfhohl, le docteur Porte,...... un petit diner y était également servi à quelques VIP (300) dont nous faisions partis, une agréable soirée ponctuée d'anecdotes de Raymond et de ses invités et de musique parfois un peu forte. Nous fûmes néanmoins heureux de repartir avec le 1er bus, vers car le sommeil commençait à nous gagner.  

 

Pascal

CONSULTER OU telecharger

- Cliquez sur le nom d'un fichier ci-dessous pour le consulter et accéder aux différents liens

- Cliquez sur le bouton TELECHARGER  pour sauvegarder dans votre ordinateur