Club d'Aéromodélisme 38690 COLOMBE I tél. : 04.76.55.93.00

Colombe model club
Yves Lecoq est l'animateur de cette page, vous pouvez lui envoyer documents ou photos à publier sur ce sujet.
 
 
 
    





        A noter que le terrain est réservé à l'écolage:
      - le mercredi de 14 à 15 H pour les jeunes
      - le samedi de 13H30 à 14H30 pour les jeunes
      - le dimanche matin pour les adulte





Images d'écolage

 

Braver les éléments

 

Les avionneux

Bonjour Jo et les camarades du commando des avionneux du dimanche,

Par un beau dimanche matin frisquet et sous un vent de travers perpendiculaire à la piste, après avoir attendu que le brouillard se lève (Devant un petit vin chaud des familles), 2 membres du commando des avionneux se décidèrent enfin à braver les éléments en mettant en bout de piste un avion nommé "RESCAP" dont l'heureux propriétaire n'est autre que l'immense constructeur pilote Olivier assisté de Yves.
Vérification des commandes en bout de piste pour avoir toute la distance de sécurité pour le décollage, point fixe et le bel oiseau s'élance joyeusement en se dandinant sur la non moins célèbre piste du club CMC en direction de l'axe nord.  Yves pousse le manche des gaz et le bel oiseau prend de la vitesse mais tarde à lever son nez. Le moteur manquerait-il de puissance avec ce froid de canard ?
Le champ de moutarde en bout de piste se rapprochant à grands pas, un petit mouvement doux sur le manche de profondeur et l'aéronef prend doucement de l'altitude. Petit coup de vent de travers venant de l'est et le volatile se prend l'envie d'aller le rejoindre. Un petit contre inverse à la dérive et aux ailerons mais quand l'animal a une idée dans la tête, rien n'y fait, il veut braver les humains qui, bien que frigorifiés, n'ont pas dit encore leurs derniers mots.
Le récalcitrant veut faire un virage et aller vers la cabane. Voudrait-il rentrer tout seul au hangar ?
Dans un soucis de sécurité pour les membres du commando qui admiraient ce spectacle près du hangar, il n'était pas de notre intention de le laisser faire et l'objectif était de passer au-delà de la cabane au-dessus du champ de moutarde. Doucement, moteur plein bec, l'oiseau prend encore un peu d'altitude mais se freine face au vent.
Estimant ne plus pouvoir atteindre l'objectif pour éviter ainsi la non-moins célèbre cabane, barre à droite pour passer au-dessus du platane, mais la nature ayant doté celui-ci de hautes branches qu'il était difficile d'éviter, il ne restait plus qu'à tenter un audacieux atterrissage sur cet étonnant objet.
Moteur coupé, pieds au plancher pour ralentir le volatile, une petite prière et majestueusement, comme sur un porte-avion, les filins font le reste et stoppent le gaillard.
Les membres du commando regardent d'un air joyeux ce magnifique spectacle.
Après un moment de joie car la bête semble entière, les membres du commando se grattent la tête en se demandant comment on pourrait bien le faire descendre de son perchoir.
Après une réunion de terrain, les membres du commando décident (sans attendre l'accord de monsieur le Président du club, car c'est un cas de force majeure), de démonter la girouette, prendre au fur et à mesure les agglos de la banquette afin de s'élever un peu plus  à chaque tentative de récupération. La technique est bonne et enfin, le précieux volatile se posait sur une bache tendue façon pompier sous une franche rigolade .
Expertise du volatile sous toutes ses plumes et le verdict tombe : Il est en parfait état.
Olivier devant rentrer à la maison, nous n'avons pas pu tester le bel oiseau pour une nouvelle tentative.
La matinée s'est terminée avec un vol de Boris et 2 vols de Michel en écolage.
Nous avons bien entendu terminé le vin chaud avant de partir du terrain.

Après étude du comportement de l'avion, les causes probables sont les suivantes:
- Réglage de la radio en programmation "low" qui permet bien entendu à Olivier d'être plus cool sur les manches mais qui empêche d'avoir suffisamment de débattement pour contrer le vent de travers.
- Manque de puissance probable du moteur avec ce froid puisque malgré pratiquement toute la piste, l'avion n'arrivait pas réellement à monter en induisant une perte de vitesse quand l'avion se mettait face au vent.
(Lors des autres vols précédents, le vent était plutôt orienté nord ou sud avec un léger de vent de travers ce qui ne posait pas de problèmes au décollage excepté la séance du week-end précédente où ce problème a commencé à apparaitre puisque le vent était un peu plus de travers.
Action corrective:
- Revoir la programmation en "hight" avec plus de débattement aux gouvernes.
- Vérifier les réglages de l'ensemble des commandes
- Vérifier le réglage moteur et la possibilité si nécessaire de mettre une hélice avec un peu plus de pas.
- Vérification de la fixation des ailes.
- Vérification de la structure de la cellule suite à l'atterrissage non conventionnel
- Faire de nouveaux essais avec cet avion suite à ces vérifications avant de le remettre dans les mains de son propriétaire.

Action préventive:
- S'assurer avant de voler que l'avion est en bon état de vol afin qu'il puisse répondre aux sollicitations de son pilote au regard des conditions météo.
- Le pilote doit pouvoir évaluer avant le vol qu'il est en capacité de respecter les règles de sécurité et zones de vol définies par le club sur le terrain afin de pouvoir garantir la sécurité des personnes (qui sont présentes sur les espaces réservés de préparation des avions et sur le chemin).
S'il y a des risques, on ne décolle pas.                        Yves Lecoq

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
©  2012 - 2016 I E-mail I Mentions légales