Club Canin du Lot

Qu'est-ce que le Cavage ?

Le CAVAGE est l'action de chercher les truffes.
Si autrefois, on utilisait le cochon, aujourd'hui, on dresse les chiens à chercher ce fameux diamant noir !

On apprend au chien l'odeur de la truffe, et celui-ci est récompensé lorsqu'il marque l'endroit où se trouve la truffe.
Un chien peut travailler au naturel, sur Truffières plantées ou en concours de chiens truffiers.
Les concours se déroulent dans différentes régions, principalement : LOT, DORDOGNE, CHARENTE...

Tous les ans, un Championnat de France a lieu fin février.
Les chiens sont sélectionnés sur leurs 3 meilleurs pointages réalisés tout au long de la saison des concours, qui s'étale de juin à février.

Types de Concours

Classe A

Le carnet de travail est obligatoire pour les chiens L.O.F.
Ce concours est réservé aux chiens qui débutent, quel que soit leur âge, et qui n’ont pas encore acquis une expérience suffisante. Le chien peut être muni d’un collier et tenu en laisse.
Dès l’obtention de deux qualificatifs « excellent », dont un au moins sans collier, le propriétaire pourra engager le chien en classe B s’il le désire, mais à l’occasion d’un autre concours.
Après l’obtention de 3 excellents en classe A, dont un au moins sans collier, le passage en classe B est OBLIGATOIRE.

Classe B

Cette épreuve est accessible à tout chien muni de son carnet de travail rempli pour les concours en classe A et ayant obligatoirement obtenu au moins deux « excellent » en classe A.
Le CACT (Certificat d’Aptitude au Championnat de Travail) ne peut être attribué que dans les seuls concours de classe B LOF, comportant au moins 6 chiens inscrits au LOF, au chien classé 1er Exc. et ayant obtenu au moins 80% des points (160 points).
Le CACT ne peut être attribué que sous réserve de l’application stricte des dispositions du présent règlement.
Il ne peut être attribué qu’un seul CACT et une seule RCACT dans la série de chaque juge.

La réserve de CACT peut être accordée, selon le même mode que le CACT, au chien ayant le nombre de points suivant celui du premier.
Dans le cas où il y aurait deux premiers ex-aequo, le CACT sera accordé au chien qui aura trouvé l’une des six truffes plus rapidement que l’autre concurrent, en commençant par le temps mis pour trouver la première et ainsi de suite.

L’obtention de 3 CACT avec 2 juges différents au moins permet l’attribution du titre de champion de travail à condition que le chien ait obtenu au moins un TB en exposition de conformité au standard.

Seuls les chiens inscrits au LOF et titulaires d’un carnet de travail, auront leurs résultats homologués par la SCC.

Le travail du chien en concours

1/ Le concours est jugé sur un total de 200 points, répartis de la façon suivante :
Durée du travail : 60 points
Nombre de truffes : 135 points
Allure générale : 5 points (à l’appréciation du juge)

2/ A l’appel de son nom ou de son numéro de truffière, le concurrent devra se présenter sans tarder au jury avec son chien sans aller jusqu’à la truffière afin d’éviter un repérage anticipé des truffes. Il devra donner son nom, prénom, nom, affixe, race et âge du chien, numéros de L.O.F. et de carnet de travail.

3/ Au commandement du juge, le concurrent reprend son chien et, dans un délai ne dépassant pas 5 secondes, doit le libérer sur l’aire de travail.
Le chronomètre est mis en marche dès que les 5 secondes sont écoulées ou dès que le chien a mis une patte sur la truffière et n’est arrêté que lorsque la sixième truffe est dans la main du ramasseur ou au bout des dix minutes que dure au maximum l’épreuve.

4/ Pour éviter le tassement du sol, il est recommandé que le chien travaille seul sur la truffière. En classe B, le port d’un collier ou d’une muselière est strictement interdit pendant l’épreuve. Si le juge ne s’aperçoit pas du port d’un collier avant le début du travail, il doit faire ressortir de la truffière le chien et le conducteur pour l’enlever, le chronomètre continuant de défiler. Si le juge ne s’en aperçoit qu’à la fin du travail, il enlèvera un point de pénalité sur la note d’allure générale attribuée.

5/ Le chien devra marquer nettement par au moins un coup de patte franc d’avant en arrière l’emplacement PRECIS de la truffe. Le conducteur devra aller ramasser la truffe sans dégager une surface de plus de 0,20m x 0,20m. Chaque truffe récoltée devra être immédiatement et directement rapportée au ramasseur attitré, aux fins de contrôle, sans aucune autre action éventuelle. Le temps alloué pour la truffe sera décompté à partir du moment où le ramasseur aura la truffe en main. Une truffe récoltée et non remise instantanément pour contrôle entraînera l’élimination du concurrent.

6/ Chaque coup de patte franc donné par le chien ou recherche par le concurrent sur un emplacement sans truffe ou situé à plus de 0,20m d’une truffe sera pénalisé de 10 points.
La même action se déployant sur un emplacement de truffe déjà levée sera pénalisée de 5 points.
Ces pénalités ne seront appliquées qu’une seule fois sur chaque emplacement.
Un chien qui mange une truffe est éliminé.

6.1/ Les truffes cassées à la récolte devront être indiquées au juge pour vérification et confirmation par le ramasseur. En cas de remarquage par le chien à l’emplacement de cette truffe cassée on n’appliquera aucune pénalité.

6.2/ En cas de truffe écrasée, les juges auront toute latitude pour apprécier la pénalité éventuelle à appliquer compte tenu de l’état de la truffe remise.

6.3/ Si le concurrent dégage et remet une truffe non indiquée de la patte par son chien, le juge lui demandera de la remettre en terre et de faire gratter le chien avant de la lever.

7/ Dans le cas où le chien marquerait un emplacement non indiqué sur le plan et si une truffe de quelque espèce que ce soit est levée, la totalité des points sera accordée comme pour une truffe préalablement cachée. Le travail s’arrêtera dès la remise, au ramasseur, de la 6ème truffe effectivement levée.

8/ Chaque emplacement de truffe levée sera recouvert et nivelé par le conducteur sous peine de perdre le bénéfice des points liés au temps mis à trouver ladite truffe. Y compris le dernier.

9/ La durée maximale du travail est fixée à 10 minutes. Toute cessation volontaire de l’action de recherche de la part du concurrent avant cette durée entraîne l’élimination systématique.

10/ Si le concurrent le demande, le juge peut indiquer le temps écoulé après chaque truffe trouvée ainsi que son numéro d’ordre. Le juge informe le concurrent lorsqu’il ne reste plus qu’une minute avant la fin du temps réglementaire.

11/ Toute intervention caractérisée, l’interprétation étant laissée à l’appréciation du juge, tendant à empêcher le chien d’effectuer un marquage d’une truffe déjà levée, sera pénalisée de 5 points.
12/ La note d’allure générale doit prendre en considération l’obéissance, l’ardeur du chien au travail, la sagesse, la complicité de l’équipe chien/conducteur, ainsi que les divagations en dehors de la truffière.
Elle ne doit en aucun cas être indexée au temps mis par le chien à trouver les truffes.
Le juge pourra pénaliser un concurrent dont la tenue, les propos ou tout comportement douteux pourraient nuire au bon déroulement des épreuves, en jouant sur les points accordés pour l’allure générale.

13/ Tout chien sortant de la main ou posant une patte sur une autre truffière, levée ou non, sera éliminé. Le juge devra pénaliser d’1 point, dans l’allure générale, les chiens qui se « videraient » sur la truffière.

14/ Un seul outil sera autorisé par concurrent.