AdresseTéléphone
14 rue de Plologne 71200 Le Creusot   03.85.56.23.78
111 Avenue de la République 71210 Montchanin 03.85.58.00.03
 
 

Que faire si on trouve un animal ?

Tous les jours de nombreux animaux sont perdus, si vous trouvez un animal qui semble égaré, certains reflexes peuvent vous aider à retrouver sa maison et sa famille.
 
Le collier : 
Commencez par regarder si  l'animal porte un collier avec les coordonnées du maître. Si c'est le cas, vous pouvez contacter le propriétaire vous-même.
Si ce n'est pas le cas, l'animal est peut-être tatoué ou pucé.
 
Le tatouage : 
Le tatouage se trouve à l’intérieur de l’oreille ou sur la face interne de la cuisse. Si l’animal est tatoué, contactez l’I-CAD (fichier national d’identification des animaux domestiques) qui pourra retrouver le maître grâce au numéro de tatouage (www.i-cad.fr ou 0810 778 778).
Si l'animal n'est pas tatoué, il est peut-être "pucé".
 
La puce :
Aujourd’hui, la puce électronique remplace souvent le tatouage. Si l’animal n’est pas tatoué, il faut alors rechercher s’il est doté d’une puce.
Vous pouvez vous rendre directement avec l’animal chez le vétérinaire qui pourra lire la puce et réaliser une déclaration auprès de l’I-CAD pour trouver les coordonnées du maître.
 
Si l'animal n'est pas identifié :
Vous pouvez contacter les mairies, SPA et vétérinaires des alentours afin de donner l'endroit où vous l'avez trouvé et les caractéristiques physiques de l'animal pour qu'ils puissent en prendre note au cas où les propriétaires les contacteraient.
Quoiqu’il en soit, l’animal est considéré abandonné au bout de 8 jours ouvrables.
Au terme de ce délai, vous pouvez décider d’adopter l’animal. Sinon, celui-ci sera placé en refuge.
Vous pouvez aussi poster une annonce sur les journaux virtuels (creusot-infos, JSL...) ou sur les réseaux sociaux.
 
 

La vaccination à pour but de protéger un animal contre une maladie le plus souvent d'origine virale ou bactérienne. Il est primordial que votre chat ou votre chien soit immunisé contre les maladies infectieuses, l'une des principales causes de mortalité précoce et contre laquelle les traitements  sont souvent inefficaces. La vaccination prévient également certaines zoonoses (maladies transmissibles entre l'homme et l'animal) telle la rage.

La vaccination débute à l'âge d'environ 8 semaines. Ensuite il est impératifs de réaliser des rappels réguliers afin d'entretenir la protection obtenues. Le plus souvent, le rappel est annuel pour toutes les maladies infectieuses, durant toute la vie de l'animal.

Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre animal

Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre chat

- La leucose : souvent appelée FeLV, cette maladie contagieuse, due à un virus, correspond pourtant davantage à une leucémie d’origine virale. Elle peut d’ailleurs s’attraper par l’ensemble des voies naturelles : sang, voie sexuelle, salive, urines, larmes… mais n’est en aucun cas transmissible à l’homme.
La leucose se manifeste par une perte de poids de votre chat, une anémie, l’apparition de ganglions et quelquefois de tumeurs aux reins.
Le dépistage et la vaccination contre cette maladie sont donc indispensables, le vaccin assurant une excellente protection.

- Le "typhus" : cette maladie est très contagieuse et entraîne souvent la mort, surtout chez les chatons. Elle se caractérise par une forte fièvre, des diarrhées, des vomissements et une forte déshydratation. Elle n’est pas transmissible à l’homme, ni aux autres animaux. Le virus responsable de cette maladie est très résistant et ne réagit pas efficacement aux traitements.

- Le "coryza" : cette maladie affecte l’ensemble des voies respiratoires du chat. Elle est rarement mortelle mais est très handicapante pour l’animal. Elle se traduit par de la fièvre, des écoulements nasaux, des ulcères de la bouche, des conjonctivites infectieuses et un manque d’appétit. Si le chat n’est pas traité à temps, il peut s’affaiblir très rapidement et mourir. 

- La chlamydiose : elle se traduit par une conjonctivite entraînant des rougeurs et des démangeaisons. Sachez que si votre chat est touché par la chlamydiose, il est rarement possible de le traiter définitivement. Ainsi, votre chat peut sembler guéri mais rester quand même contagieux. Cette maladie n’est cependant pas mortelle et atteint surtout les chats ayant vécus en communauté. Ainsi, parlez-en avec votre vétérinaire pour convenir de l’utilité de la vaccination.

- La rage : cette maladie est transmissible à l’homme et la vaccination de votre chat est donc obligatoire si vous séjournez dans un camping, si vous le placez dans une pension, si vous vous rendez dans une exposition ou à l’étranger.
La vaccination contre la rage n’implique qu’une seule injection lorsque le chaton a 3 mois, contrairement aux autres maladies.

Sachez que si vous souhaitez faire garder votre chat dans une pension, toutes les vaccinations évoquées ci-dessus doivent être à jour.


Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre chien

Elles sont au nombre de 8 :

- La maladie de Lyme : la borréliose canine correspond chez le chien à la maladie de Lyme humaine, causée par une bactérie, Borrelia burgdorferi. Présente au niveau mondial, elle est transmise en France par la tique Ixodes (dite "tique ou pou des bois"). Le chien comme l'homme contracte la maladie   suite à une morsure de tique, celles-ci vivant préférentiellement  dans le milieu forestier. Les manifestations cliniques sont peu spécifiques et variées, même si on observe principalement boiteries et fièvre chez le chien.
 
- La maladie de Carré : cette maladie est très contagieuse entre les chiens. Elle frappe surtout les jeunes chiens mais elle peut s’attraper à tout âge. Cette affection est très dangereuse car elle cause le plus souvent la mort de l’animal.
Elle se manifeste par de la fièvre, une baisse d’appétit, un écoulement nasal et une conjonctivite. Les symptômes deviennent ensuite plus violents car le chien a des difficultés respiratoires, il est pris de tremblements irréversibles et de diarrhées.

- La parvovirose : cette maladie est très répandue, en particulier chez les chiens vivant en communauté (chenils, élevages, pensions…). L’animal est alors pris de diarrhées contenant du sang. Elle est souvent mortelle, notamment chez les chiots.

- L’hépatite contagieuse canine : même si cette maladie touche de plus en plus rarement les chiens, elle existe et est mortelle. Elle ressemble à l’hépatite virale qui touche l’homme, avec des problèmes oculaires en plus.

- La rage : le vaccin contre cette maladie est obligatoire pour le chien si vous séjournez dans un camping, si vous le placez dans une pension, si vous vous rendez dans une exposition ou à l’étranger.
Ces précautions sont prises car la rage est la seule maladie transmissible à l’homme.
La vaccination contre la rage n’implique qu’une seule injection lorsque le chiot a 3 mois.

- La leptospirose : cette maladie est souvent mortelle. Elle se manifeste par une hépatite doublée d’une grave insuffisance rénale. Elle est due à une bactérie que l’on retrouve dans l’urine des rongeurs, le chien se contaminant en buvant de l'eau ou en ingérant des aliments souillés. 

- La piroplasmose : cette affection est transmise par les tiques qui injectent au chien un parasite qui détruit leurs globules rouges. Si votre chien contracte la maladie, il n’aura plus d’appétit, sera très fatigué, pris de vomissements et ses urines seront très foncées. Il doit être soigné très rapidement car il peut mourir de jaunisse et d’insuffisance rénale.
La vaccination se fait en deux injections, à un mois d’intervalle, dès l’âge de 5 mois. Elle sera inefficace si elle est pratiquée alors que le chien est déjà malade.

- La toux du chenil : comme son nom l’indique, la toux du chenil se caractérise par une violente toux qui peut être très pénible pour les chiots et que l’on rencontre essentiellement dans les élevages, les chenils, pensions et rassemblements canins.
La vaccination contre cette maladie est obligatoire si vous souhaitez faire garder votre chien dans une pension.


Les maladies contre lesquelles faire vacciner votre lapin

- La myxomatose: cette maladie est due à un virus qui est transmise par les insectes piqueurs (puces, moustiques). Les symptômes sont l'hyperthermie, conjonctivite, oedème de la face et du périnée, de l'extrémité des membres. Nodules roses violacés sur la tête. La primovaccination se fait à partir de 4 semaines d'âge et un rappel est effectué tous les 4 à 6 mois.

- La maladie virale hémorragique (VHD) : c'est une maladie mortelle causée par un virus dont les symptômes sont le plus souvent la mort foudroyante.
 La primovaccination se fait à partir de 4 semaines d'âge et un rappel est effectué tous les 6 mois.



Bilan
Les vaccinations sont à l'heure actuelle très efficaces, les fabricants améliorant sans cesse les performances de leurs vaccins.
N’oubliez pas les dates de rappel des vaccins de votre animal. En cas d’oubli de mise à jour, s'il est en contact avec un animal malade, il risque fort de contracter la maladie à son tour.


Dépistage du FeLV et du FIV chez le chat

Le dépistage du FeLV (virus leucémogène félin, cancer des cellules du sang) et du FIV (virus de l'immunodéficience féline, le sida chez le chat) s’effectue grâce à une prise de sang. Pour le confort de votre chat, il a été mis au point des tests simples et pratiques, réalisables par votre vétérinaire au cours de sa consultation. Quelques gouttes de sang suffisent à pratiquer le test de dépistage de l’un et l’autre des virus.
Rapides, ces tests permettent à votre vétérinaire de vous rassurer et de pouvoir vacciner votre chat, ou d’établir en quelques minutes un diagnostic fiable de l’infection.
Ses oreilles sont roses et humides à l'intérieur. Elles ne doivent pas suppurer, ni sentir mauvais Son pelage est propre et brillant, sans grains noirs signalant des puces Ses yeux sont clairs et bien ouverts, sans rougeur ni suintement.
Son nez est propre et tiède, l'animal n'éternue pas, et sa respiration est régulière.   Sa queue n'a pas de tâches jaunes signalant une diarrhée
Ses pattes sont bien droites, et le portent solidement Son ventre n'est pas gonflé ce qui indiquerait la présence de vers. Sa bouche est bien rose et ses gencives sont impeccables.
Les chaleurs



 
 
 
 
 
 
 
 

 

Stériliser un animal c'est quoi ?

 
C’est une opération effectuée par votre vétérinaire.
 . chez les femelles, les ovaires sont retirés.
 . chez les mâles, il s’agit de l’ablation des testicules.

À quel âge est-il préférable de faire stériliser ?

 
En théorie, on peut à tout âge, il est recommandé de le faire avant la puberté entre 6 et 7 mois.
Pour les chiennes et les chattes avant leurs premières chaleurs.
La stérilisation divise par 100 le risque de tumeurs mammaires.


Idée reçue : « une femelle doit avoir une portée ».
C’est une croyance difficile à éradiquer. Elle n’a pas besoin pour son équilibre et sa santé d’avoir une portée.


Quelles sont les avantages de la stérilisation ?

 

                         suppression de chaleurs.



                         plus besoin de contraception
                         (l’utilisation contraceptive comporte des risques pour la santé de l’animal : tumeurs mammaires, infection de l’utérus).
 

                         éradication du comportement sexuel exacerbé.


                         profiter de la vie sans être esclave de ses hormones et de ses envies sexuelles.


                         changement du comportement, plus calme, meilleure cohabitation.


                         diminution ou arrêt des marquages de territoire


                         moins de fugues, moins d’accidents.
 
 
                        moins de bagarres, moins de blessures et nuisances sonores.


                        moins de risque de maladies :  -  apparition de kystes ovariens.
                                                                             -  infection de l’utérus.
                                                                             -  tumeurs mammaires ou testiculaires.
                                                                             -  grossesses nerveuses.
                                                                             -  prostate pour le chien (tumeurs, infection).
                                                                             -  la leucose et le sida pour le chat.
 

                       suppression du risque de portées non désirées, diminution de la prolifération (chats surtout).


                       augmentation de sa durée de sa vie et amélioration de la qualité de vie.




La stérilisation limite la prolifération :
























 
 
 
 
 
 

Après la stérilisation
 
Votre vétérinaire vous conseillera une nourriture plus adaptée pour éviter la prise de poids, des problèmes cardiaques, articulaires et du diabète.
 
Contrairement aux idées reçues :
 
 - la stérilisation ne rend pas un animal malheureux.
 - elle ne fait pas grossir un animal car vous adapterez sa ration alimentaire.
 - il n'est pas nécessaire qu'une femelle ait une portée avant de la faire opérer. Votre animal peut vivre très longtemps, parfaitement heureux et en parfaite santé sans n'avoir jamais d’accouplements.


En conclusion, la stérilisation contribue à protéger votre animal.