La ferme a été créée par Elisabeth et Dominique Schmitt dans un lieu vierge de toute construction en 1978. De ces terres de landes battues par les vents a émergé peu à peu un outil de travail qui permet aujourd’hui à 5 personnes de vivre sur ces hauteurs. Chronologie d’un développement harmonieux :

- 1978 : 8 chèvres arrivent dans un bâtiment en construction.

JPEG - 50 ko
Dominique et Valery
Devant l’ancienne chèvrerie

- 1978 : La commune de Lapoutroie loue à Elisabeth et Dominique Schmitt 17 hectares de terrains boisés qui englobent la Haute Pierre. Un hectare est acheté pour y construire les bâtiments. La première année un rêve d’enfant se réalise pour Dominique : construire sa maison, une maison autonome, écologique et intégrée dans le paysage. L’année suivante la petite famille s’y installe.
- 1980 : naissance de Gaspard. 30 chèvres laitières font vivre la famille
- 1984 : naissance de Salomé 40 chèvres, et une ouverture sur les autres, début d’actions collectives, le Cellier des montagnes se crée en 1988 et Thierry arrive pour s’intégrer au groupe.

JPEG - 26 ko
Dominique et Antonin
Sur notre Metrac en 1981

- 1988 : création du Cellier des Montagnes, magasin collectif de vente de produit fermier à Hachimette.

- 1989 : création du GAEC : Elisabeth et Thierry Hager se joignent à l’aventure. Le troupeau est augmenté en conséquence et passe à 100 chèvres.
- 1992 : Nos soixante premiers cochons arrivent aux Embetschés. Ils logent dans des petites cabanes attenantes à chacun de leur parc.

- 1999 (juin) : Les quatre premiers chevaux de Salomé prennent leur place à la ferme...quelques jours avant l’incendie.

- 1999 (juin) : L’incendie (pour cause électrique) anéantit la totalité du bâtiment ainsi que ses occupants : 120 chèvres et 2 chevaux.

- 1999 (Octobre) : le nouveau troupeau est arrivé du Vercors, le nouveau bâtiment est presque achevé.

- 2000 : les premiers CTE sont signés (Contrats Territoriaux d’Exploitation). Ils officialisent la pratique de la fauche tardive dans la sauvegarde du Tarier des prés, oiseau indicateur de la bio-diversité.

- 2001 : Un bâtiment pour les cochons est construit ; plus confortable pour ses hôtes et pour les diverses manutentions, il nous permet aussi de ne plus avoir à prendre le tracteur pour nourrir les animaux.

- 2004 : Arrivée de Gaspard à la ferme, portant à 5 le nombre de personnes travaillant sur la ferme et permettant à chacun de se dégager plus de temps libre.

- 2005 : Certifications des ateliers chèvres et moutons en Agriculture biologique.

- 2006 : Création de l’Amap de la centaurée.

ce site a été créé sur www.quomodo.com